Blog

  • Anne

Le Chèvrefeuille



Étymologie :

  • CHÈVREFEUILLE, subst. masc.

Étymol. et Hist. Ca 1180 chievrefeuil (M. de France, Lais, Chv., 2 ds T.-L.) ; 1680 chèvrefeuille (Rich.). Du b. lat. caprifolium littéralement « feuille de chèvre » attesté au sens de « chèvrefeuille » apr. le viie s. (Scholies de Térence ds TLL s.v., 359, 80), v. André Bot., puis au xe s. au sens de « troène » (CGL t. 3, 592, 5).


Lire également la définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :

*




Fleurs de Bach :


D'après Les Douze "Guérisseurs" et autres remèdes (1ère édition 1941, traduction française Centre Bach 2011) du Dr Edward Bach :


"Ceux qui vivent beaucoup dans le passé, peut-être un temps de grand bonheur, ou des souvenirs d’un ami perdu, ou des ambitions qui ne se sont pas réalisées. Ils ne s’attendent pas à retrouver un bonheur aussi grand que celui qu’ils ont connu."

*

*

Selon Mechthild Scheffer, auteure du coffret de cartes Les Fleurs du Dr Bach, le chemin de l'harmonie psychique (1997, traduction française : Médicis-Entrelacs, 2001), la fleur de chèvrefeuille est "la fleur du passé assimilé" qui nous guide dans le processus de transformation "du temps jadis... au temps présent.


Message de la carte :

Quelle est la vérité que je dois mieux comprendre ?

Comme un fleuve, la vie s'écoule, et comme lui, elle subit de perpétuels changements. La seule vraie vie, c'est maintenant, le moment entre hier et demain. C'est ainsi que nous ne pouvons entendre la voix de notre Moi supérieur que dan le "maintenant". La fixation sur notre passé nous détourne de la vie, et nous ne sommes plus perceptifs aux impulsions de notre Moi supérieur.


Quelle est la décision qui pourra me reconnecter avec mon Guide intérieur ?

Je me décide à plonger entièrement dans le cours du temps et à suivre avec confiance mon guide intérieur qui me réserve de nouvelles grandes chances de développement pour continuer ma progression.


Ces signes me permettent de voir que mon potentiel positif d'Honeysuckle s'accroît :

Mes rapports avec les événements du passé sont devenus plus détachés et plus réalistes. Je reconnais de plus en plus les relations avec le temps présent et je suis prêt à m'y investir.


État d'âme négatif : Désintérêt - Démotivation : On refuse consciemment ou inconsciemment d'intégrer certains faits de son passé.

*

*

Selon le site http://lesouffledessimples.com/, le chèvrefeuille pourrait s'exprimer ainsi :


Durant mes nuits de floraison, je sublime mes souvenirs en fragrance, ils s'évaporent. Chaque jour, cette alchimie fait fleur, fraîcheur de mon expérience.

Ce que je sais fait partie de moi comme ce que je ne sais pas. Ce que je n'ai pas fait est aussi important que ce que je fais aujourd'hui. Ce que je ferai fait partie de ce qui est en train de se faire maintenant. Tout cela est ma vie.

Ainsi je ne crains pas de perdre ce que j'ai été car je ne suis pas ce que j'ai été.

Penser au passé endort souvent le présent.


Le Chèvrefeuille est avant tout une fleur de nuit. Son doux parfum attire les insectes chargés de la polliniser. Elle offre son nectar aux papillons de nuit. Elle ignore les insectes du jour.

L'intérieur blanc brillant de la fleur agit comme un phare pour les phalènes et tourne au jaune mat le second jour. Ses feuilles peuvent faire des mouvements indépendants : la tige oriente la feuille pour qu'elle reçoive un maximum de lumière.


Par son élixir :

Les désirs et les souhaits du passé nous ramènent dans le présent, et les influences du passé sont neutralisées. Nous trouvons dans le Chèvrefeuille une aide précieuse lorsque les changements nécessaires ont été faits, et que notre esprit confronté à la nouveauté nous fait croire qu'avant c'était mieux ou plus facile.


Mots-clefs : Abandon – Lâcher prise – Puissance."

*

*

Roger Tanguy-Derrien, auteur de Rudolph Steiner et Edward Bach sur les traces du savoir druidique... (L'Alpha L'Oméga Éditions, 1998) s'inspire du savoir ancestral pour "récapituler de la manière la plus musclée les informations sur les élixirs" :


Si vous avez le mal du pays de votre enfance ; si vous vivez beaucoup dans le passé une expérience heureuse ou malheureuse, qui s'est terminée par un succès ou par un échec ; si vous conservez une vision tenace et romancée du passé qui vous fait fuir la réalité du présent, vous inhibez une fonction de votre psyché. Vous souffrez de nostalgie ou encore d'une grande fouleur de l'âme qui s'atrophie volontairement dans les plus profondes prisons de la nuit des temps. Certains appellent cet endroit l'enfer, du nom allemand In Fern signifiant très, très loin sous entendu... du centre du système solaire. Pour Rudolph Steiner, la sphère de l'âme a envahi la sphère métabolique.

Mademoiselle Lenormand associait cette plante à limage des Trois Hespérides qui gardaient la Pomme d'Or. Pour elle, il y a recherche avec ardeur de la société des femmes dont le choix est difficile à faire. Elle ne donne aucune autre explication. On peut toutefois penser à un être qui recherche une mère disparue tel que Tchaïkovski dans la Belle au Bois Dormant ou le Lac des Cygnes. Ou encore à une personne qui devant les énormes difficultés présentes songe trop intensément au nid douillet de son enfance où elle n'avait encore aucune responsabilité.

Le Chèvrefeuille est une plante aérienne. Elle est aimée des chèvres et come ces dernières est doué pour l'escalade. Elle donne l'impression de vouloir monter vers leur source d'origine qui est l'étoile dominante de la constellation du Capricorne. Donc cette plante de la famille des caprifoliacées présente des rameaux volubiles qui s'enroulent pour un rien, insistant dune manière effrontée sur l'élément air qui la caractérise. Maintenant vous commencez à deviner son impact sur l'homme. On vous donnera encore une dernière indication pour trouver la réponse : son parfum est très odorant, suave, entêtant jusqu'à l'obsession.

L'élixir de Chèvrefeuille agit plus spécifiquement sur l'âme humaine et sur son support que sont les reins. Il va donc agir sur sa partie mentale, émotionnelle. Mais encore sur ses structures envahies éventuellement par des staphylocoques ou des colibacilles. la fleur contient suffisamment d'acide salicylique et de mucilage pour venir à bout de pareils agresseurs. Il est donc conseillé à une femme enceinte une cure de cette fleur de miel (Honeysuckle en anglais) pour éviter tout risque de complications dans les cliniques qui sont pour certains des nids à microbes malgré toutes les précautions prises par les responsables.

L'élixir de Chèvrefeuille permet de rééquilibrer l'âme humaine et de faire en sorte qu'elle n'empiète plus sur la région métabolique. Les personnes concernées vont garder en mémoire les leçons du passé tout en laissant les faits eux-mêmes s'évanouir dans l'oubli. Les Écritures Saintes nous avertissent clairement qua se retourner sur son passé, risque de nous transformer en statue de sel. Ce qui veut dire en d'autres termes que l'âme ne doit pas rester immature, mais évoluer dans un seul sens comme évoluent toutes les choses de la Terre.


Mots-clés : Capri c'est fini. Cette chanson n'est qu'une énième répétition pour faire comprendre que tout a une fin. Alors effacez tout avec cet élixir issu de la famille des Capriolacées afin de mieux repartir vers un nouveau cycle.

*

*




Symbolisme :


Sheila Pickles écrit un ouvrage intitulé Le Langage des fleurs du temps jadis (Édition originale, 1990 ; (Éditions Solar, 1992 pour la traduction française) dans lequel elle présente ainsi la Rose trémière :

Mot clef : Attachement éternel

Le jour que le roi s'en alla,

Tristan est revenu au bois,

Sur le chemin où il savait

Que le cortège devait passer.

Il trancha un coudrier par le milieu

Et le tailla en carré.

Quand il eut paré le bâton,

De son couteau, il écrivit son nom. [...]

De tous d'eux il en était

Comme du chèvrefeuille

Qui au coudrier se prenait :

Quand il s'est enlacé et pris,

Et tout autour du tronc s'est mis,

Ensemble ils peuvent bien durer,

Mais si l'on veut les séparer,

Le coudrier meurt rapidement

et le chèvrefeuille également.

« Belle amie, ainsi en est de nous :

Ni vous sans moi, ni moi sans vous ! »


Marie de France (1154-1189), Le Lai du chèvrefeuille.


Les rameaux ligneux du Chèvrefeuille s'enroulent sur les supports les plus abrupts, et c'est peut-être cette agilité de chèvre qui lui a valu son nom - à moins qu'il n'évoque le goût de ces animaux à barbichette pour les feuilles de Lonicera. Quoi qu'il en soit, les poètes et les amoureux ont toujours été sensibles à son parfum suave. La légende veut qu'un Chèvrefeuille ait brusquement surgi du tombeau d'Héloïse et Abélard, symbole de l'union indissociable des amants dans la vie éternelle.

Le Chèvrefeuille est très fréquent dans les haies de nos chemins, et l'on dit qu'il assure la protection de la maison près de laquelle il s'épanouit et exhale ses capiteux effluves.

*

*

Selon Des Mots et des fleurs, Secrets du langage des fleurs de Zeineb Bauer (Éditions Flammarion, 2000) :


"Mot-clef : L'attachement ; La longévité.


Savez-vous ? : Déjà connue par les Égyptiens, les Grecs, les Romains et les Arabes, cette fleur était appréciée pour ses vertus curatives mais également ses essences délicates. Autrefois, en Bourgogne, offrir un bouquet de chèvrefeuille à une jeune fille était une véritable insulte. Cela sous-entendait qu'elle était de mœurs légères. Le chèvrefeuille peut vivre en pot pendant quarante ans ! A cause de ses tiges qui se mêlent et s'entremêlent, le chèvrefeuille est depuis toujours l'emblème d'un amour durable.


Légendes : La légende voulait qu'un chèvrefeuille poussa sur la tombe d'Héloïse et d'Abélard. Depuis, l'enchevêtrement de ses tiges symbolise les étreintes des amoureux. Dans la campagne française, on disait qu'une maison construite au même endroit qu'un chèvrefeuille serait une maison robuste. Offrir au pied de chèvrefeuille est le gage d'une amitié qui résistera au temps. En revanche, le chèvrefeuille rouge ne s'offre qu'entre époux, en référence à la tendre longévité de leur union.


Message : Ni vous sans moi, ni moi sans vous."

*

*

Eric Pier Sperandio, auteur du Grimoire des herbes et potions magiques, Rituels, incantations et invocations (Editions Québec-Livres, 2013), présente ainsi le Chèvrefeuille (Lonicera caprifolium) :


"Il s'agit d'une plante grimpante aux brillantes fleurs orangées ; celles-ci font le délice des oiseaux-mouches qui se délectent de leur nectar. Elle fleurit de juin à août.

Propriétés médicinales : C'est dans le système chinois que l'on retrouve les propriétés médicinales de cette plante. Ses feuilles et sa tige sont associées aux méridiens du cœur et des poumons. C'est une herbe utilisée pour réduire la fièvre et faire baisser la température du corps. En infusion, elle désintoxique le corps et ouvre les méridiens afin que l'énergie puisse circuler librement. On s'en sert également pour traiter la dysenterie et l'hépatite virale.


Genre : Masculin.


Déités : Déméter - Perséphone.


Propriétés magiques : Argent - Pouvoirs psychiques.


Applications :

SORTILÈGES ET SUPERSTITIONS

  • Elle favorise les gains d'argent au travail et au jeu.

  • Elle accentue les pouvoirs psychiques et permet parfois de découvrir des talents latents.

  • L'huile essentielle de cette plante active les vibrations de la chance chez celui ou celle qui la porte.

CHAUDRON DE CERRIDWEN (pour entrevoir l'avenir) :

Ce dont vous avez besoin :

  • huile essentielle de chèvrefeuille

  • une chandelle blanche

  • un récipient

  • de l'eau de source

  • une baguette de cerisier ou de chêne

Rituel : Allumez votre chandelle et l'encens. Versez quelques gouttes d'huile essentielle dans un récipient rempli d'eau de source, que vous agitez trois fois du bout de votre baguette en répétant :


Cerridwen, Cerridwen,

Par les pouvoirs du chèvrefeuille

Ouvre-moi les portes de l'avenir

Afin que je découvre ce qui me concerne.


Installez-vous confortablement et regardez dans le chaudron, des images s'y formeront pour vous.

*

*




Ogham :


Voir la fiché dédiée à l'Ogham Uinllean



Littérature :


Le Chèvrefeuille


Chèvrefeuille à midi s’endort.

Chèvrefeuille à minuit s’éveille.

Chèvrefeuille aimé des abeilles

En Messidor

Tu parfumes la nuit.

Bien malin celui

Qui peut la faire à l’oseille.


Robert Desnos, "Le Chèvfrefeuille" in Chantefables et Chantefleurs, 1952.

*

*

Dans son ouvrage poétique La Grande Vie (Éditions Gallimard, 2014) Christian Bobin évoque très souvent la nature et sa beauté sacrée. Ici, le chèvrefeuille :


Je voudrais vous écrire des choses à la fois déchirantes et apaisantes. Apaisantes parce que déchirantes. Et surtout que l'air passe entre mes mots, beaucoup d'air comme entre les cornes jaunies de la fleur du chèvrefeuille. Ah celle-là. Son parfum me blesse, son vêtement déchiré de petite mendiante de Lewis Carroll me comble.

[...]

Une maison singulière : elle est faire de milliers de chambres. On les traverse. On y laisse quelque chose à chaque fois. Quelque chose ou quelqu'un. Je me souviens de celle où il n'y avait rien qu'un flocon de neige. Celle aussi qui ne contenait, posée sur une table rouge, qu'une grosse larme plus précieuse qu'une perle. Autant de chambres que de jours. Une sorte de jeu de marelle. Il ne s'y trouve rien à gagner, rien à perdre - juste vivre, tout bonnement, comme fait le chèvrefeuille qui apparaît et écrit peu à peu sa phrase en déployant ses petites cornes d'ange entravé dans le buisson. Et que dit-elle, cette phrase ? Elle ne dit rien de vrai rien de faux - juste un je-ne-sais-quoi de pauvre qui passe et puis s'écrit, un rayon d'encre dans une chambre d'or.

*

*


1,300 vues

Posts récents

Voir tout