Blog

  • Anne

Les Papillons de nuit




Étymologie :


hétérocère, subst. masc. « Division des insectes lépidoptères comprenant les papillons dont les antennes ne se terminent pas par une formation arrondie ».

  • HÉTÉR(O)-,(HÉTÉR-, HÉTÉRO-), élém. formant"

Élément tiré du gr. ε ́ τ ε ρ ο ς « autre », entrant dans la construction de très nombreux termes savants (subst. et adj.) et marquant l'idée d'une différence de forme, de nature, de provenance entre des individus, des espèces, des éléments.

  • -CÈRE, élément formant

Second élément de compos. savante signifiant « antenne, corne ou tentacule » entrant dans la formation de termes de zoologie (adj. et adj. substantivés masc.).

*

*




Zoologie :


L'article du magazine Géo signé Esther Buitekant, intitulé "Papillon de nuit, un insecte étonnant" et publié sur le net le 04/03/2021 précise les caractéristiques du papillon de nuit :


Papillon de nuit : un insecte étonnant


Moins spectaculaire que le papillon de jour et ses couleurs fascinantes, le papillon de nuit mérite pourtant que l'on s'y intéresse. Saviez-vous par exemple qu'il existe des papillons de nuit mesurant jusqu'à 30 cm d'envergure ?


Quelles sont les différences entre un papillon de jour et un papillon de nuit ?

Il existe des différences notables, essentiellement morphologiques, entre les papillons de jour et les papillons de nuit. Mais ils possèdent également de nombreux points communs et seule l'observation minutieuse par un œil averti permet de les différencier sans ambiguïté. Certains papillons de nuit peuvent par exemple vivre la journée, un véritable casse-tête !

  • Les antennes : le papillon de nuit a des antennes en forme de plume ou de peigne, le papillon de jour des antennes qui se terminent en forme de massue.

  • Les ailes : le papillon de jour replie ses ailes l'une contre l'autre à la verticale, celles du papillon de nuit sont posées à plat sur son corps.

  • La couleur : la variété de couleurs du papillon de jour est exceptionnelle, certains papillons peuvent même changer de couleur. Le papillon de nuit est quant à lui généralement monochrome, brun, gris, mais il arrive que le dessous de ses ailes soit coloré.

Combien de temps vit un papillon de nuit ?

L'existence d'un papillon est éphémère, celle des hétérocères ne fait pas exception à la règle. Comme nous l'avons vu, certains papillons de nuit dépourvus de trompe ne mangent pas du tout et meurent après seulement quelques jours lorsqu'ils se sont reproduits.

D'autres en revanche peuvent vivre plusieurs semaines et même plusieurs mois pour les espèces capables d'hiberner.


Qu'est-ce qu'un papillon de nuit ?

Le papillon de nuit fait partie de l'ordre des lépidoptères, du grec Lepis (écaille) et pteron (ailes), il en existe près de 140.000 espèces différentes. On l'a longtemps classé dans le sous-ordre des hétérocères, en opposition aux papillons de jour formant le sous-ordre des rhopalocères.

Cette classification est aujourd'hui obsolète et on considère qu'il existe cinq sous-ordres, dont deux principaux que sont les macrolépidoptères et les microlépidoptères. Une classification basée sur la la taille des insectes. Les papillons de jour font partie des "grands papillons", et ceux que l'on regroupe dans la catégorie "petits papillons" sont exclusivement nocturnes... mais certains papillons de nuit sont de grands papillons, jusqu'à 30 cm d'envergure !

Le papillon de nuit possède des antennes qui peuvent être de formes très différentes selon l'espèce et ressemblent à des plumes ou des peignes. Ses ailes reposent le long de son corps, là où son cousin le papillon de jour les tient à la verticale. Contrairement à une idée reçue, le papillon de nuit n'est pas systématiquement monochrome, gris ou brun, certaines espèces ont le ailes postérieures très colorées.


Que mange un papillon de nuit ?

Lorsqu'ils sont adultes, les lépidoptères se nourrissent du nectar des fleurs ou du jus des fruits qu'ils aspirent grâce à leur trompe. Si de nombreuses espèces de papillons de nuit possèdent effectivement une trompe, certaines en sont dépourvues. Ces papillons de nuit vont ainsi vivre sans se nourrir pendant les quelques jours d'une vie entièrement tournée vers la reproduction.

L'un des plus petits papillons de nuit, le microptérygidé, va quand à lui se nourrir de graines de pollen qu'il broient avec ses mandibules.


Le papillon de nuit est-il dangereux ?

Autant l'on extasie volontiers devant le papillon de jour, pour ses ailes colorées, autant le papillon de nuit est d'emblée plus inquiétant. Il suffit de parcourir les forums sur internet ou de poser quelques questions autour de soi pour s'apercevoir de nombreuses personnes ont même une véritable phobie des papillons de nuit. Ce dernier n'est pourtant absolument pas dangereux !

Seuls quelques espèces de papillons tropicaux peuvent piquer ou provoquer une éruption cutanée, mais aucun ne vit en France métropolitaine. Les habitants de doivent toutefois être vigilants s'ils croisent un papillon Cendre. Ce dernier possède des fléchettes urticantes qui peuvent provoquer une "papillonite", une éruption cutanée accompagnée de fortes démangeaisons.

*

*




Symbolisme :


Don José Ruiz, auteur d'Animaux de pouvoir chamaniques selon la tradition toltèque (Guy Trédaniel éditeur, 2021) nous transmet la sagesse ancestrale de son peuple :


Voir aussi : Papillon ; Chouette

Animal apparenté : Ver à soie

Éléments : air et terre

Caractéristiques : Optimiste ; Révérenciel ; Beau.


Ce dont il faut se souvenir sans la rencontre avec un papillon de nuit : Le papillon de nuit évolue de façon invisible dans la nuit, avec ses ailes fines comme du papier, amoureux de la lune et de la flamme vacillante des bougies. Il nous parle d'histoires anciennes de perte, de souvenir et d'impermanence. Tout comme le papillon, le papillon de nuit est une créature qui se transforme, partant de l'état de chenille pour émerger à l'air avec les ailes les plus légères qui soient. Il a la même beauté que le papillon, même si on ne s'en rend pas toujours compte, et peut avoir d'étonnantes marques sur ses ailes, comme l'Uranie de Madagascar ou le Polyphème d'Amérique ; il peut être une minuscule créature qui voltige, ou être très gros comme l'Atlas (considéré comme le plus grand papillon du monde), qui est plus large qu'une main. A l'état de chenille, papillons et papillons de nuit sont des créatures proches de la terre, et c'est sous cette forme qu'une espèce de papillon de nuit produit la soie, dont les humains ses servent pour fabriquer des tissus magnifiques depuis des milliers d'années.

La plupart des papillons de nuit vivent uniquement la nuit, et beaucoup d'entre eux jouent le rôle important de pollinisateur des plantes qui s'ouvrent la nuit. Etant des créatures nocturnes, ils ont été longtemps associé à la lune et à la flamme des bougies, ainsi qu' des notions plus effrayantes comme la mort et les fantômes. Les papillons de nuit apparaissent à la façon des fantômes, en volant silencieusement dans l'obscurité, brièvement éclairés par les lumières où ils semblent être lumineux. On dit que certaines espèces viennent annoncer une mort imminente ou une perte de mémoire. C'est là un bon exemple d'occasion d'aller voir de plus près ce qu'il en est de l'histoire domestiquée que l'on raconte sur les papillons de nuit, et de découvrir ce qui est vrai pour vous.

On ne sait pas pourquoi ils sont attirés par la lumière, mais du fait de leur beauté fragile et leur disposition à rechercher la lumière dans l'obscurité, je comprends qu'ils nous enseignent à englober la beauté, le silence, et la vénération de la lumière, tout cela au cœur de l'obscurité. Il ya toujours de la lumière, de la bonté et de la beauté à trouver même dans les périodes les plus sombres. La mot fait partie de la vie, et ont peut s'en approcher avec respect et révérence au lieu d'en avoir peur. On peut même voir de la beauté en elle. Le papillon de nuit nous apprend à rendre nos cœurs légers et doux dans les temps d'obscurité, et à continuer à chercher la lumière.


Questions auxquelles réfléchir :

  • Quels sont les moments où vous vous êtes senti au cœur de l'obscurité ? Quels endroits de lumière avez-vous contactés dans ces périodes ?

  • Pouvez-vous maintenir la pensée de la perte ou de la mort avec un doux respect, léger comme les ailes d'un papillon de nuit ?

  • Avez-vous récemment pris le temps de remercier vos ancêtres - qu'ils soient de votre famille ou vos ancêtres en esprit - pour les cadeaux magnifiques qu'ils vous ont accordés dans votre existence ?

Faites appel à l'esprit du papillon de nuit : Se connecter à l'esprit du papillon de nuit et sa quête de lumière est aussi simple que sortir par une nuit d'été pour se tourner face la lune. Essayez de trouver un endroit tranquille, peut-être quand la lumière de la lune est voilée par des nuages. Cela ne vous prendra pas longtemps avant de repérer des papillons de nuit qui volètent autour d'une source de lumière proche, come l'éclairage d'un proche. Si cela vous est possible, éteignez cette lumière et ouvrez vos sens à la nuit. Imaginez qu'elle est emplie du parfum des fleurs écloses, gorgées de nectar. Vous êtes entouré par la beauté même dans l'obscurité et même quand elle est cachée.

Attendez que la lune sorte de derrière les nuages et tournez votre visage vers sa lumière. SI vous avez vécu une période particulièrement difficile, une nuit noire de l'âme, demandez sa guidance à la douce lumière de la lune.


Prière à l'énergie du papillon de nuit


Papillon de nuit dans la lumière, au clair de lune,

garde-moi dans le calme et le silence

de la nuit - aide-moi à trouver une étoile

qui me guide dans l'obscurité, aide-moi

à voir que je suis entouré par la beauté,

même quand il n'y a plus de lumière.

*

*




Littérature :


Michel Tournier, Les Météores, 1975 :

La brèche lumineuse s’est éteinte en effet, et le chaos a achevé de déferlé, m’enveloppant de ses ondes électriques. Le jardin était noyé dans l’obscurité à l’exception d’un massif de gerbes d’or dont les hampes brillaient d’un scintillement inexplicable.. JUMO m’a appris qu’il s’agissait d’un essaim de papillons de nuit venu butiner les fleurettes jaunes. Ainsi les papillons de nuit butinent eux aussi et, bien entendu, dans l’obscurité ? Pourquoi non ? Ayant découvert ce petit secret de la nature, j’ai senti sur tout mon bras gauche des frôlements innombrables d’ailes pelucheuses et argentées.

 

Michael Connelly dans La Défense Lincoln (Édition originale, 2005 ; Éditions du Seuil, 2006 pour la traduction française) évoque le papillon de nuit comme métaphore de la peur :


J'avais l'espoir de ne plus jamais revoir Louis Roulet, mais la peur restait enfermée dans ma poitrine et y voletait tel un papillon de nuit pris dans la lanterne d'une véranda.

[...]

J'éprouvai un mélange d'allégresse et de peur et mon papillon de nuit n'arrêtait pas de battre des ailes dans ma poitrine.

*

*

Voici la 4e de couverture de l'ouvrage de Patrick Chamoiseau intitulé Le Papillon et la lumière (Éditions Philippe Rey, 2011) lorsqu'il paraît en folio :


À la nuit tombée, les papillons tourbillonnent autour des lampadaires, s’en exaltent, s’y brûlent le plus souvent…

Parmi eux, un jeune aux ailes fringantes s’élance comme tous les autres, tournoie dans les halos de clarté, et fonce dans les éblouissements. Seulement, plutôt que de heurter cette féerie brûlante, il opère chaque fois un prompt demi-tour. Il survit, mais sent bien qu’une expérience fondamentale lui échappe : il ne connaît pas la lumière.

Il s’en ouvre à un vieux papillon aux ailes intactes. Ce dernier semble d’abord éluder ses questions, avant de l’entraîner dans un voyage inattendu à travers la ville, au cœur de la nuit d’abord, puis au lever du jour vers le soleil…

Et si la véritable lumière ne se trouvait pas là où on l’attend ?


Incipit :

Chaque nuit, dans les villes, sur les routes, ensorcelés par les lumières artificielles, des millions d'insectes s'écrasent contre les ampoules brûlantes.

Parmi eux, les papillons de nuit.


Extrait :

- Hélas ? Pourquoi dire « hélas » quand on a conservé toutes ses ailes ?

- Pour une raison très simple, mon fi...

Il se tait, toujours soucieux, abîmé dans des chimères sans fond.

- Mais laquelle ? s'impatiente le fringant.

- J'aurai gardé mes ailes mais je n'aurai pas connu la lumière. (...)

Le jeune papillon demeure comme interdit durant une bonne grappe de moments. Enfin, n'y tenant plus, il finit par demander au vieil affligé : « Papa... pourquoi regretter la lumière quand on a su conserver des ailes aussi somptueuses ?

- Parce que, mon fi, il m'a fallu choisir entre mes ailes et la lumière.

Le jeune fringant réfléchit encore, en louchant sur l'ancêtre immobile, puis il gémit : « Mais, papa, pourquoi avez-vous dû choisir entre garder vos ailes et connaître la lumière ?

- Comment aurais-je pu avoir les deux ? Interroge l'Ancien

- ...

- Ceux qui ont approché la lumière n'ont-ils pas les ailes abîmées ?

- Oui.

- Et ceux qui l'ont connue n'ont-ils pas été carbonisés ?

- Oui.

- Donc, jamais de demi-mesure. Il faut choisir... Choisir, c'est le problème.

- Pourquoi ?

- Parce que choisir, c'est renoncer à tous les autres possibles.

- On peut ne pas choisir.

- Exact, mais alors on renonce à la totalité des possibles : on tombe loin de la vie.

*

*

Irina Émélianova et Gérard Abensour (traducteur), dans « Nouvelles voix en Ukraine », (in Po&sie, vol. 160-161, no. 2-3, 2017, pp. 266-276) nous donnent à entendre la voix des jeunes poètes ukrainiens dont celle de Vano Kruger (Ivan Kolomiets)


Papillon de nuit sur la route de Jitomir


Papillon de nuit tu volètes Sur la route de Jitomir Pour récolter le miel Le miel des camions Que les chauffeurs conduisent Sur la route de Jitomir Voletant tous les jours Ou plutôt toutes les nuits Pour saluer du soleil le lever Avant même que l’aube n’apparaisse, La lune te regarde Les étoiles célestes Les étoiles terrestres – phares ronds des camions – Roulant à toute allure Sur la route de Kyiv à Lviv Pris dans le froid nocturne du brouillard mortel Papillon de nuit tu es solitaire Sur la route de Jitomir Abeille de la nuit Il est amer ton miel. Il ne vaut rien ton miel, Ce n’est pas étonnant Ni lui ni toi, Du soleil ne connaissez la lumière. Miel récolté dans le froid du brouillard mortel de la nuit, sous le regard de la lune Des étoiles célestes Des étoiles terrestres – phares ronds des camions – Roulant à toute allure Sur la route de Kyiv à Lviv Sur l’asphalte de l’autoroute, oh froid nocturne, les nuits laissent une vaine traînée Sous tes ongles une raie noire Pour que la lumière des étoiles terrestres Puisse illuminer tes mains Et donner au moins quelques gouttes de nectar Pris dans le froid nocturne du brouillard mortel et de l’asphalte qui fume sur l’autoroute soudain je me demande Sans me cacher dans ton épaisse chevelure Et sans te détourner de ton travail À quoi tu rêves pendant qu’il fait jour Papillon de nuit sur la route de Jitomir

*

Crédit photo : Katarzyna

*


Voir aussi Papillon ; Papillon (suite) ;

Apollon ; Machaon ; Monarque ; Morio ; Paon du jour ; Piéride de la rave ; Sphinx ; Vanesse du chardon ; Vulcain.




238 vues

Posts récents

Voir tout