Blog

  • Anne

Le Haricot





Étymologie :

  • HARICOT, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. Ca 1393 hericot de mouton art culin. (Ménagier, éd. Sté Bibliophile fr., II, 148) ;

2. a) 1628 feves d'aricot bot. (B. Figuier, Les Voyages advantureux de F. Mendez Pinto [trad.], 566 ds Arv., 265) ; b) 1640 haricot (J. Bouton, Relation, 50, ibid.). 1 déverbal de l'anc. verbe harigoter « déchiqueter, mettre en lambeaux » (1176-81, Chr. de Troyes, Chevalier Lion, éd. M. Roques, 831), lequel est prob. un dér. en -oter* (cf. tapoter) de l'a. b. frq. *hariôn « gâcher », prononcé *harijôn (d'où l'all. verheeren « dévaster, détruire ») et entré en Gallo-Romania sous la forme *harigôn. Hericot est peut-être dû à l'infl. d'écot* « rameau élagué imparfaitement, chicot d'arbuste », le rapprochement de ces deux mots s'expliquant sans doute par le fait que la viande du haricot de mouton est découpée en morceaux irréguliers. 2 orig. très discutée (v. FEW t. 16, p. 167b). Prob. issu de 1, ce légume entrant très souvent dans la composition du haricot de mouton. Un empr. au mex. ayacotli (FEW t. 1, p. 190b) semble moins vraisemblable. Quant à l'hyp. selon laquelle haricot serait issu de Calicut « Calcutta », lieu d'orig. présumé de ce légume, elle doit être rejetée étant donné que l'expr. fève de callicot (1651, Bonnefons, Le Jardinier françois, p. 207) est post. à feve d'aricot (1628).


Lire aussi la définition pour amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :

*

Selon Stefano Mancuso et Alessandra Viola, auteurs de L'Intelligence des plantes (édition originale 2013 ; traduction française Albin Michel, 2018),


"Lorsque le haricot de Lima est attaqué par le Tetranychis urticae, un acarien d'une extrême voracité, il émet un mélange de substances chimiques volatiles qui servent à attirer le Phytoseiulus persimilis, un acarien tout aussi vorace mais carnivore, et même spécialisé dans la prédation de ses congénères herbivores, qu'il ne tarde pas à exterminer. Ce nouvel exemple admirable de collaboration entre une espèce végétale et une espèce animale repose, lui aussi, sur l'étonnante capacité du haricot de Lima à reconnaître son agresseur et à faire appel à son ennemi biologique pour s'en défaire."

*




Symbolisme :


D'après le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée, Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant,


"Au Japon, le haricot - et notamment le haricot grillé - possède une vertu de protection et d'exorcisme. Il chasse les démons, écarte les maux, protège de la foudre.

Juste avant le printemps, le soir du 3 février, les Japonais éparpillent des haricots dans leur maison (mamemaki) pour chasser les démons et les mauvais esprits du foyer. Ils accompagnent leur geste en criant : les démons dehors et le bonheur dedans ! A l'origine, tout comme la cérémonie du repiquage du riz, ce rite devait apporter la fécondation de ce légume et la prospérité dans la maison.

Le semis de haricots paraît avoir joué dans l'Inde ancienne un rôle de magie amoureuse, en raison de la ressemblance du haricot avec le testicule (voir fève).


*




Contes et légendes :


Version simplifiée du conte populaire anglais Jack et le haricot magique, trouvée sur le site http://lecture.tableau-noir.net/

*

140 vues