Blog

  • Anne

Le Dauphin


Étymologie :

  • DAUPHIN 1, subst. masc.

Étymol. et Hist. Mil. xiie s. daufin (Roman d'Alexandre, ms. Arsenal, 720 ds Elliott Monographs, t. 1, p. 38). Du lat. pop. *dalphinus (710 ds H. Schuchardt, Der Vokalismus des Vulgärlateins, t. 1, 214), lat. class. delphinus, gr. δ ε λ φ ι ́ ς, ι ̃ ν ο ς de même sens. L'hyp. d'un empr. à l'a. prov. dalfi : xiiie-xives. ds Rayn. (J. Brüch ds Z. fr. Spr. Lit., t. 50, 1927, p. 327; Bl. W.1-5) ne semble pas nécessaire, cf. aumône.

  • DAUPHIN 2, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. Ca 1245 titre du seigneur de Dauphiné dalfin de Vïenois (Ph. Mousket, Chron., 30067 ds T.-L.) ; 2.1360 Dalphin de Viennois titre du fils aîné des rois de France (Ranç. de Jean, p. 132 ds Gdf. Compl.) ; 1410 doffin (Mém. de P. de Fénin, ibid.) ; 1420 dauphin (Archives du Nord, B 4025, f°2 ds IGLF) ; 1654 « fils et successeur du roi » (Cyrano de Bergerac, Pédant joué, 190, ibid.) ; 1690 (Fur. : On appelle figurément chez les bourgeois un Dauphin, le fils unique de la maison, ou celuy de la personne duquel on a grand soin) ; 1941 « successeur de quelqu'un » (L'Œuvre, 20 janv.). Cognomen des seigneurs du Dauphiné (dep. 1110-40 ds Bibliothèque de l'École des Chartes, t. 54, 1893, pp. 434-435) et d'Auvergne (dep. 1167, ibid., p. 449) devenu nom patronymique, puis titre (1281 en Auvergne, ibid., p. 450 ; 1282 en Dauphiné, ibid., p. 442) qui fut attribué au fils aîné du roi de France dep. la cession du Dauphiné à la France en 1349 ; du prénom b. lat. dalphinus (Ve s. ds TLL onomasticon, s.v. Delphinus2, 93, 24), delphinus (IVe s., ibid., 93, 26) porté en particulier par un évêque de Bordeaux de la fin du IVe s. L'apparition du dauphin sur les écus des comtes de Vienne et d'Auvergne est due à leur nom.


Voir aussi la définition du nom pour y trouver des pistes d'interprétation symbolique.

*



Zoologie :


Selon Frans de Waal, auteur de Sommes-nous trop "bêtes" pour comprendre l'intelligence des animaux (Édition originale 2016 ; traduction française : Éditions Les Liens qui Libèrent, 2016) :


"Quand deux ou plusieurs espèces intelligentes, coopératives, se rencontrent autour de ressources alimentaires, le résultat peut aussi être la collaboration, et non la concurrence. Chaque espèce sait comment tirer avantage de l'autre. Les pêches coopératives, dans lesquelles des humains et des cétacés (baleines et dauphins) collaborent, existent probablement depuis des milliers d'années, car elles ont été signalées de l'Australie et de l'Inde à la Méditerranée et au Brésil. En Amérique du Sud, elles ont lieu sur les rives boueuses des lagunes. Les pêcheurs annoncent leur arrivée en frappant l'eau, sur quoi les grands dauphins émergent pour rabattre les mulets vers eux. Les pêcheurs attendent un signal des dauphins, un type de plongeon bien distinct par exemple, pour jeter leurs filets. Les dauphins font aussi ce genre de rabattage entre eux, mais là ils conduisent le poisson vers les filets des pêcheurs. Les hommes connaissent individuellement leurs partenaires dauphins, auxquels ils ont dont donné des noms de célébrités – des politiciens et des footballeurs.

[...]

En dehors des hominidés, la reconnaissance de soi spontanée n'a été observée que chez les éléphants et les dauphins.

[...]

Les dauphins se souviennent incroyablement bien de leurs amis. Quand ils sont en captivité, on les déplace souvent d'un endroit à un autre, pour des raisons de reproduction. Profitant de cette habitude, un spécialiste américain du comportement animal, Jason Bruck, a fait entendre à des dauphins les sifflements-signatures de collègues de bassin partis depuis longtemps. En réponse à ces appels familiers, les dauphins s’activaient, s'approchaient du haut-parleur, appelaient en retour. Bruck a découvert que les dauphins n'avaient aucune difficulté à reconnaître leurs anciens camarades, que leur cohabitation passée ait été durable ou brève, et même si cela faisait très longtemps qu'ils les avaient vu pour la dernière fois. Le record enregistré dans son étude est détenu par une femelle nommée Bailey : elle a reconnu les sifflements d'Allie, une femelle avec qui elle avait vécu vingt ans plus tôt. Les experts considèrent de plus en plus les sifflements-signatures comme des noms. Ce ne sont pas de simples identifiants que les individus produiraient eux-mêmes et qui seraient parfois imités. Pour les dauphins, s'adresser à un compagnon en utilisant son sifflement, c'est comme l'appeler par son nom."

*

*




Symbolisme :

Dans le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, on lit que la symbolique des dauphins est "liée à celles des eaux et des transfigurations.

Les pirates qui s'enivrèrent, après avoir lié Dionysos au mât de leur navire, tombèrent à la mer et furent changés en dauphins. Le dauphin est devenu le symbole de la régénérescence. On en voyait l'image auprès du trépied d'Apollon, à Delphes. Il est aussi symbole de la divination, de la sagesse, de la prudence. Ces qualités, jointes à la vitesse de déplacement qui lui est prêtée, en ont fait le maître de la navigation : aussi est-il souvent représenté, comme Poséidon, avec un trident ou une ancre.

Les dauphins étaient honorés comme des dieux dans la Crète préhellénique. Apollon s'incarne sous la forme d'un dauphin, d'après l'hymne homérique, pour aborder les rivages de Crisa, qui ouvrent la route de Delphes.

L'homme était souvent représenté, dans l'art grec, chevauchant un dauphin. Cet animal sacré joue un rôle, sans doute, dans les rites funéraires, où il apparaît comme psychopompe. Les Crétois croyaient que les morts se retiraient au bout du monde, dans les îles des Bienheureux, et que des dauphins les transportaient sur leur dos jusqu'à leur séjour d'outre-tombe (Defradas). Plutarque nous décrit le voyage d'Arion transporté et escorté par des dauphins, qui le sauvent de la menace de marins s'apprêtant à le tuer. Arion se jeta à la mer : mais, avant que son corps eût plongé tout entier, des dauphins se précipitèrent dessous et le soulevèrent, l'emplissant tout d'abord d'inquiétude, d’incertitude et d'agitation. Mais l'aisance... le grand nombre... l'air bienveillant... la vitesse des dauphins... firent qu'il éprouva, à ce qu'il dit, moins la crainte de mourir et le désir de vivre, que l'ambition de se voir sauvé, pour apparaître comme un favori des dieux et recevoir d'eux une gloire inaltérable (banquet des Sept Sages, 17-18). Ce récit est riche de symboles, dont l'interprétation est transparente : Arion passe de ce monde agité et violent au monde d'un salut immortel, grâce à la médiation des dauphins. Rien d'étonnant que le Christ-Sauveur ait été plus tard représenté sous la forme d'un dauphin. D'une façon plus psychologique et éthique, le récit indique aussi le passage de l'excitation et des terreurs imaginatives à la sérénité de la lumière spirituelle et de la contemplation, par la médiation de la bonté (la plongée salvatrice, l'aisance, l'air bienveillant des dauphins, etc.). On aperçoit ici les trois étapes de l'évolution spirituelle : prédominance de l'émotivité et de l'imagination ; intervention de la bonté, ou de l'amour et du dévouement ; illumination dans la gloire de la paix intérieure.


La légende évoquée au début de cette notice confirme cette interprétation du dauphin comme un symbole de conversion. Dionysos, ayant emprunté un navire pour aller à Naxos, s'aperçut que les marins se dirigeaient vers l'Asie, pour le vendre sans doute comme esclave. Alors, il transforma leurs avirons en serpents, remplit leur navire de lierre et fit retentir le son de flûtes invisibles. Il paralysa le navire dans des guirlandes de vigne, si bien que les pirates, devenus fous, se précipitèrent dans la mer, où ils devinrent des dauphins - ce qui explique que les dauphins soient les amis des hommes et s'efforcent de les sauver, dans les naufrages, car ce sont des pirates repentis."

*

*

Dans les Cartes médecine, Découvrir son animal-totem (1999, traduction française 2010) de Jamie Sams et David Carson,


"Le Dauphin nous parle du souffle de vie, la seule chose dont les humains ne savent se passer plus de quelques minutes. En effet, nous pouvons vivre sans eau et sans nourriture pendant quelques jours, mais l’oxygène est à la source de notre subsistance. À travers notre respiration, nous rejoignons le rythme d’énergie qui se dégage de tout être vivant. En changeant l’allure et la texture rythmique de notre souffle, nous pouvons entrer en communication avec toute forme de vie et toute créature. C’est un moyen facile de se relier à l’énergie divine du Grand Esprit ainsi qu’à nos propres rythmes personnels.

Le Dauphin est le gardien du souffle sacré de la vie ; par le rythme particulier de sa respiration, il nous enseigne à nous libérer de nos émotions. En effet, le Dauphin crée son propre rythme : il plonge avant de se submerger ; puis, il retient son souffle tout au long de son voyage sous l’eau. Au moment où le cétacé surgit de l’eau, son souffle jaillit avec la force sonore d’un vin mousseux dont on vient de faire sauter le bouchon. On peut utiliser ce même rythme comme technique pour mettre un frein à nos tensions et créer un espace de relaxation totale. C’est un excellent exercice à utiliser avant de pénétrer dans le silence.

Le souffle-énergie est une force de vie que l’on retrouve dans chaque atome ; c’est l’essence même du Grand Esprit. Par les techniques de respiration, le Dauphin nous enseigne à utiliser ce souffle-énergie. Ces exercices donnent une nouvelle vigueur à chaque cellule et à chaque organe ; ils nous permettent de dépasser les limites et les dimensions de la réalité physique pour pénétrer dans l’Espace du Rêve.

Un jour, alors que Grand-Mère Lune tissait les structures des marées, le Dauphin voyageait à travers les océans. Grand-Mère Lune demanda au Dauphin d’apprendre à suivre le rythme qu’elle donnait aux vagues afin qu’il puisse ouvrir son côté féminin à la douceur de sa lumière argentée. Le Dauphin commença à nager selon les rythmes que Grand-Mère Lune tissait et apprit ainsi à respirer de façon nouvelle. A mesure que le Dauphin utilisait ces rythmes, il pénétrait dans l’Espace du Rêve. C’était pour lui une réalité nouvelle et différente de toutes celles qu’il avait connues sous toutes les mers qu’il avait visitées.

Dans l’Espace du Rêve, le Dauphin vint à découvrir les villes du fond des mers et y reçut le don du langage primordial. Ce nouveau langage était celui des sons que l’Araignée avait rapportés de la Nation des Étoiles. Le Dauphin apprit que toute communication est à la et rythme et qu’un nouvel aspect de la communication, le son, était en train de se définir. Depuis lors, le grand cétacé porte en lui cet arrangement original. Le Dauphin retourna à l’océan de la ; il était tout triste jusqu’à ce que la Baleine vînt lui dire en passant qu’il pouvait retourner vers les habitants de l’Espace du Rêve, comme messager, chaque fois qu’il voulait bien ressentir ce même rythme et utiliser ce même souffle. On confia donc un nouvel emploi au Dauphin. Il devint le porteur de nos progrès. Les habitants de l’Espace de Rêve s’interrogeaient sur les Enfants de la Terre ; ils voulaient que nous parvenions à l’Unité avec le Grand Esprit. Le Dauphin servirait de lien.

Si le Dauphin a surgi dans votre tirage aujourd’hui, à travers l’écume des vagues, vous devenez vous aussi un lien qui apportera une solution aux Enfants de la Terre. Ce peut être un temps où vous affermirez votre lien avec le Grand Esprit pour trouver réponse à vos questions et à celles des autres. De plus, ce peut être le temps d’entrer en communication plus étroite avec les rythmes de la nature. On vous recommande d’être plus attentif aux rythmes de votre corps et aux schémas d’énergie que vous envoie le Créateur. Imitez le Dauphin et créez des vagues de rire qui répandront la joie dans le monde. Respirez et faites l’expérience du souffle-énergie qui abonde. Surmontez les obstacles et entrez en contact avec l’Espace du Rêve ou la Grande Nation des Étoiles. Prenez conscience que, aux yeux de l’Éternel, nous sommes tous un.


A l’envers :

Si le Dauphin vous est apparu à l’envers, sachez que vous oubliez de prendre le temps de respirer. Vous subissez du stress et votre corps a besoin de souffle-énergie. Vous sous-alimentez vos cellules et vos organes, même si vous prenez de bonnes doses de vitamines. Vos cycles naturels s’embrouillent. Prêtez davantage attention à votre santé et à . Si vos nerfs sont à vif ou que vous êtes tout simplement tendu, prenez le temps de vous détendre et inspirez la force de vie jusqu’au plus profond de vos muscles. Concentrez-vous sur l’élimination de l’air vieilli qui s’est accumulé tout au fond de vos poumons et remplissez votre système respiratoire d’un souffle régénérateur. Respirez à partir du diaphragme et remplissez vos poumons à pleine capacité .Puis, expirez de la poitrine vers l’abdomen, permettant ainsi à votre corps de se détendre complètement à mesure que vous laissez sortir l’air.

Autre message du Dauphin : les marées et les vagues universelles apportent plusieurs indices et vous oubliez d’utiliser votre sonar pour les capter. Pour bien déceler les messages que transportent les vagues, vous devez vous réaligner avec les rythmes naturels de votre corps. Puis, il vous faut utiliser la respiration du Dauphin pour vous relier aux multiples niveaux de conscience de l’Univers ainsi qu’à tous ses messages.

Le Dauphin vous recommande de plonger en eau profonde, de jouer près des récifs de corail et d’y découvrir la beauté d’une respiration bien rythmée."

*








Canalisation de Caroline Leroux qui communique avec les devas des animaux : le message du Peuple des Dauphins à l'intention des humains.

*

Selon Nicky Scully, auteure de Méditations de l'Animal pouvoir, Voyages chamaniques avec les alliés esprits (éditions originales 1991, 2001 ; traduction française : Guy Trédaniel Éditeur 2002),


"Les Dauphins sont irrésistibles pour la plupart des gens ; leur pitreries insouciantes sont délicieuses à voir. Ce sont des mammifères extrêmement sensibles, joueurs, sans inhibitions, qui ont beaucoup de choses à nous enseigner au sujet de la joie pure de la vie.

Une considérable documentation a été établie sur les communications linguistiques avec les Dauphins, car ils semblent faire de grands efforts pour essayer de nous parler. Beaucoup de gens ont fait état de communications claires, télépathiques, qui suggèrent que les dauphins sont des êtres intelligents, aimants. Cette idée est soutenue par des exemples de sauvetage, par des Dauphins, de gens attaqués par des requins, ou en train de se noyer.

Les Dauphins nous enseignent que toute communication consiste en motifs et rythmes. Quand vous étudiez leurs capacités communicatives au cours de ce voyage, et dans d'autres rencontres que vous pouvez faire avec les Dauphins, remarquez comment ils créent les modèles et les rythmes nécessaires à l'arrivée des paroles. Les pauses entre les sons font aussi partie de leur langage. A cause de sa capacité de communicateur, le Dauphin a été appelé "l'Hermès de la mer".

La réalisation de la continuité de toutes les actions de la vie fait partie de la perception du Dauphin. Les Dauphins perçoivent la réalité comme une chose se fondant en une autre ; ils sont absolument présents dans chaque instant. En nageant dans le monde des Dauphins, en appréciant la simplicité et le sentiment de joie de sauter hors de l'eau, dans le monde de l'air complètement étranger, nous recevons un modèle, une façon d'expérimenter nos vies, qui donne une ferme assurance de la continuité ultime de tout ce qui arrive.

Chaque fois que vous viendrez leur rendre visite, les Dauphins vous enseigneront plus de choses au sujet d'eux-mêmes, offrant parfois un aspect de leur passé comme dauphins, ou une connaissance télépathique du cosmos. En faisant leur connaissance, vous pouvez passer la plus grande partie de votre temps comme dauphin au cours de vos voyages. Veillez à prendre le temps d'être en résonance avec votre expérience quand vous retournerez. Il est aussi conseillé de faire un enracinement spécial quand vous travaillez avec le Dauphin.

Un aspect du Dauphin que nous explorons dans ce voyage, comprend un espace primordial, matriciel, féminin, où vous aurez l'occasion d'être en gestation dans un état complet de repos et de réceptivité. N'apportez aucun programme avec vous en ce lieu, car la nourriture que vous recevez ici est au-delà de tout tracé.

A cause du problème croissant de pollution, beaucoup de formes marines sont en danger. Pour votre cadeau ou échange avec le Dauphin, vous pouvez trouver une façon personnelle de contribuer à la lutte en cours engagée pour conserver la vie dans nos océans.


[Le voyage du Dauphin comme celui du Faucon, du Cèdre, de la Lionne, du Coyote, du Geai bleu et du Chacal fait partie des] Voyages d'Exploration. Dans cette section, vous pouvez avancer et jouer. Si vous êtes devenu un voyageur intrépide, vous pouvez découvrir une connaissance très profonde au sujet de vous-même et de la création dans laquelle vous pouvez exprimer la vie et la conscience.


Voyage du Dauphin

[Faites l'alchimie du Chaudron... ]

Thoth vous emmène à une baie d'eau pure, claire et bleue. Il y a des dauphins qui jouent dans l'eau tiède, sautant comme s'ils vous donnaient un spectacle, juste pour vous, secouant leur tête, faisant signe. Entrez dans l'eau pour nager et jouer avec les dauphins. Ils sont très curieux à votre sujet, et n'ont pas la moindre peur ; aussi, vous pouvez vous rapprocher et même caresser leur corps lisse et brillant. Soyez attentif aux sons qu'ils émettent et à leurs mouvements. Ils conversent les uns avec les autres en folâtrant autour de vous, irradiant joie et plaisir purs. Prenez un peu de temps pour faire l’expérience de ce moment passé avec les dauphins. Apprenez la façon dont ils communiquent et expérimentez le jeu du dauphin et la vie de la communauté... [Longue pause]

Un dauphin en particulier se lie d'amitié avec vous. Il vous invite à monter sur son dos et vous emmène dans l'immensité de l'océan. Chevaucher cette créature lisse et gracieuse est une expérience très sensuelle. Elle va très vite, décidée, sachant où elle va... [Longue pause]

Après une longue natation, vous arrivez aux antiques ruines de la cité engloutie de l'Atlantide. Les dauphins plongent profondément dans ce passé aqueux pour vous montrer ce qu'il y a autour. Le sable et les débris couvrent une grande partie de la cité, mais il y a un sentiment de grandeur dans les colonnes et l'architecture que l'on peut voir. Allez avec les dauphins parmi les ruines. Ce que vous voyez des bâtiments et des monuments enfouis dans le sable, vous donne un aperçu de ce qui fut jadis une majestueuse civilisation.

Les dauphins vous conduisent en un lieu caché avec un toit en chaume, en forme de cercle. Un anneau avec dauphins gravés fournit une poignée que l'on peut tirer pour soulever la couverture de chaume. C'est lourd, et les dauphins vous aident. Quand le dessus est soulevé, les dauphins attendent à l'extérieur, et vous entrez par l'ouverture ronde, dans l'obscurité.

C'est comme si vous étiez entouré de velours noir ; l'atmosphère est sombre, silencieuse. Le manque de stimulation, ici, souligne la qualité mystérieuse de cet espace. Du plus profond de vous, vous sentez la présence d'un pouvoir féminin préverbal. Vous êtes entré dans l’œil du Chaudron barattant du grand océan primordial ; vous êtes revenu dans la matrice de la Grande Mère. Restez en présence de l'archétype féminin ancien, mais sans forme, pour recevoir le don de régénération... [Longue pause tandis que vous restez dans l'espace vide matriciel]

Quand votre temps de gestation est achevé, vous sentez la contraction tout autour, comme si les murs du néant se serraient autour de vous. Vous êtes expulsé, par pression, de la matrice, et vous retournez dans l'eau, avec les dauphins. Vous êtes devenu l'un d'entre eux. Tous vos sens sont renforcés, rafraîchis, et renouvelés. Sentez le courant de l'eau quand il passe sur votre peau. Les vibrations sonores traversent votre corps de façon différente.

Nagez comme le dauphin. Jouissez du bonheur de votre joyeuse promenade à travers l'océan, avec vos amis dauphins... [Longue pause]

Quand vous êtes retourné à la baie où Thoth attend, un dauphin vous bouscule légèrement, et vous donne un cadeau de la mer... Vous pouvez remercier les dauphins de toutes les façons qui vous semblent appropriés. Les dauphins sont contents que vous ayez entrepris ce voyage, et vous invitent à revenir quand vous le voulez.

Sortez consciemment de l'eau ; cela vous ramène à votre forme humaine. Prenez un moment pour voir votre reflet dans l'eau claire, de façon à voir vos traits physiques...

[Thoth vous aidera à rentrer dans votre corps. Il est particulièrement important de vous enraciner et de vous centrer pleinement après avoir travaillé avec le Dauphin. Si vous avez encore besoin d'aide avec l'enracinement, regardez dans un miroir et voir votre forme humaine sera utile.]


Mots-clef : Communication / Atlantide."

*

*

Didier Colin, auteur du Dictionnaire des symboles, des mythes et des légendes (Larousse Livre, 2000) nous propose la notice suivante :


Ce grand chien des mers, comme nous le surnommons familièrement aujourd'hui, était plutôt perçu comme un cheval des mers dans l'Antiquité. C'est en Grèce, surtout, qu'il fut très présent, comme on s'en doute, car on peut dire que cette civilisation fit corps avec la Méditerranée, son berceau. C'est ainsi que, selon la légende mythique grecque, la ville de Delphes, fondée par Apollon, tient pourtant son nom de Delphes, le roi de Crète, fils de Melantho, qu'elle eut de son union avec Poséidon qui, pour la séduire, avait pris la forme d'un dauphin. Ainsi, Delphos, le dauphin, devint le roi de Delphes, la ville des dauphins. Une autre légende conte comment Arion, un musicien célèbre, traqué par des matelots et des esclaves qui en voulaient à sa vie, sauta du navire où il avait embarqué et fut secouru par des dauphins après qu'il eut invoqué Apollon, dont ils étaient les favoris.

Par ailleurs, d'autres légendes font apparaître Poséidon, le dieu de la mer, entouré de dauphins, transformé en dauphin lui-même ou... en cheval. C'est en effet à Poséidon que la mythologie grecque attribue la création du cheval.

Dès lors, lorsqu'un dauphin apparaît dans un rêve, c'est moins dans les symboles du chien qu'il faut chercher son interprétation, que dans ceux du cheval. Or, comme nous l'avons vu, cet animal est associé aux forces psychiques, instinctives et pulsionnelles inconscientes, destructrices, certes, mais aussi créatrices et régénératrices. En ce qui concerne le dauphin, cette association est encore plus flagrante, du fait même que l'élément naturel de ce mammifère marin est formé par les eaux originelles, les eaux mères, au plus profond desquelles il a la capacité de plonger pour remonter à la surface avec autant d'aisance et, ainsi, visiter, symboliquement bine sûr, les zones les plus obscures et les plus lumineuses. Les récits abondent qui révèlent comment un ou des dauphins ont sauvé de la noyade des naufragés. Symboliquement toujours, le fait de pouvoir être saucé par ce qui a le pouvoir d'aller au plus obscur de soi n'est pas sans intérêt. En effet, nous avons souvent tendance à croire qu'il vaut mieux ignorer inhiber, rejeter ou annihiler certaines zones de notre personnalité qui ne nous conviennent pas ou dont nous avons honte. Le dauphin présent dans un rêve révèle, quant à lui, qu'il ne faut jamais rien proscrire des composantes de notre personnalité, car qui sait si, un jour, l'une d'elles, que nous considérons peut-être à tort comme la plus vile ou la plus dangereuse, ne nous sauvera pas..."

*

*

D'après Madonna Gauding, auteure de Animaux de pouvoir, Guides, protecteurs et guérisseurs (Octopus Publishing Group 2006 ; traduction française : Éditions Véga, 2006) :


Guide d'interprétation

En tant que symbole onirique

Communication ; Joie ; Vitesse ; Intelligence ; Jeu ; Souffle ; Amitié.


En tant que gardien ou protecteur

Protège la communication contre l'interception ; Garde contre la discorde dans le groupe.


En tant que guérisseur

Soigne grâce à la respiration rythmique ; Guérit grâce au rire.


En tant qu'oracle ou augure

Utilisez votre intellect et vos émotions ; Pratiquez la compassion.

Mythes et contes

Le dauphin est associé à la déesse sémite Ishtar (Astarté). Les dauphins apparaissent sur des pièces de monnaie celtes. Pour les Amérindiens, ils sont les gardiens du souffle de vie sacrée.


Si le dauphin est votre animal de pouvoir

Vous avez des dons psychiques et pouvez communiquer télépathiquement avec les animaux. Les autres vous trouvent drôle et charmant, car vous connaissez la valeur du jeu. Pour vous, le jeu et le rire offrent une libération émotionnelle après une semaine de travail ardu. Votre énergie est sans bornes et vos amis ont du mal à garder le pas en vacances ou lors d'une sortie en ville. Comme vous comprenez vos émotions et les exprimez librement, vous feriez un bon thérapeute ou conseiller. Vous êtes très sociable et avez du mal à vous engager dans une relation stable. Malheureusement, quand vous voulez éviter les situations difficiles, vous irritez les autres en transformant tout en blague.

Demandez au dauphin de vous aider

  • à pratiquer l'amour inconditionnel ;

  • à aimer et à vivre pleinement votre vie ;

  • à être plus joueur et vous amuser.

Accéder au pouvoir du dauphin en

  • respirant profondément, en retenant votre souffle sous l'eau, puis en refaisant surface et en expirant fortement pour libérer l'énergie.

Ces dernières années, les chercheurs ont observé que les dauphins en captivité créaient des cercles d'air sous l'eau pour s'amuser. Comment pouvez-vous être plus enjoué à chaque instant de votre vie ? Quoi que vous fassiez, cherchez les occasions de vous amuser.


Élément Eau."

*

*

Gillian Kemp, dans le livret de son jeu de cartes intitulé Sirènes & Dauphins et autres créatures fantastiques du royaume de Poséidon (édition originale, 2007 ; traduction français Éditions Contre-Dires, 2008) nous rappelle


L'essentiel sur les Dauphins


Émergeant des légendes anciennes, le dauphin est devenu une allégorie du salut et un ami de l'homme. Depuis toujours associé aux pouvoirs surnaturels, le dauphin est censé avoir beaucoup de points communs avec les humains.

Mammifères vivant dans la mer, les dauphins et les marsouins font parie de la famille des cétacés. Apparus il y a quelque 43 millions d'années, ces créatures paradoxales ont adopté la forme extérieure du poisson tout en respirant grâce à leurs poumons et en mettant bas, comme les autres mammifères.

Adaptés aux mers chaudes et aux mers froides, les dauphins vivent dans toutes les mers du monde, ainsi que dans les plus grands fleuves. Le dauphin était jadis appelé "oie de mer" en raison de la forme de son bec. Munis d'un biosonar similaire à celui des chauves-souris, les dauphins ne sont pas tributaires de la vue. Les cliquètements et les sifflements qu'ils émettent se réfléchissent sur une cible et sont renvoyés en écho. Basé sur le temps écoulé entre l'émission du son et son retour, l'écho permet aux dauphins de déterminer la distance, la forme et la texture d'un objet ou d'une proie.

Aucune autre créature de l'océan, à part la sirène, n'a été plus entourée de romantisme que le dauphin, mammifère qui, pour les Grecs, symbolisait la mer. Un dauphin est censé avoir sauvé le poète grec Arion, naufragé, en le conduisant jusqu'à la plage. Par instinct ou par compréhension et intelligence, les dauphins comme le grand dauphin sauvent des vies en poussant les gens et les objets vers les rivages. Membres de petite taille de la famille des cétacés, les dauphins sont renommés pour le plaisir qu'ils prennent à jouer et à sauter en accompagnant les bateaux en mer pendant des kilomètres.

Apollon est censé avoir pris la forme d'un dauphin pour conduire des Crétois à Delphes, où ils lui avaient bâti un temple, d'où son nom de "Delphinien".

Le dauphin est très respecté : il était ami du dieu de la mer, Poséidon, à qui il avait trouvé une épouse, Amphitrite. Des images de dauphins sont présentés dans plusieurs hippodromes. Le dauphin est aussi associé à l'ancre, symbole du salut. Le dauphin enroulé autour d'une ancre sur l'emblème de Francesco Colonna symbolise le ralentissement et la prudence, car pour les anciens le dauphin était le plus rapide des animaux marins. Les dauphins symbolisent aussi l'amour dans le groupe social.

La déesse romaine Vénus, née de l'écume de la mer, est entourée de dauphins. L'art funéraire étrusque montre des dauphins conduisant les âmes des défunts vers la Terre des Bienheureux. une pièce de monnaie grecque de l'île de Lindos, datant de 560 à 520 av. J.-C., est frappée d'un dauphin.

Les armoiries du Dauphin de France, l'héritier présomptif du trône, montrent un dauphin recouvert d'écailles de poissons. L'inscription " Ad usum Delphini", " A l'usage du Dauphin", était apposée sur les livres imprimés spécialement pour celui-ci. Beaucoup de blasons comportent des dauphins. Un dauphin montant accompagné d'un dauphin descendant représentent le double courant cosmique d'involution et d'évolution - la loi de la symétrie bilatérale s'appliquant sot vers le haut, soit vers le bas. Deux dauphins allant dans la même direction symbolisent le contrepoids, l'équilibre et le pouvoir égal.

Aristote (384-322 av. J.-C.) a été le premier à noter que les dauphins sont des mammifères, démontrant par là leur affinité avec les humains. Pour les Grecs, la confiance montrée par les dauphins aux hommes était un signe de bonne volonté du dieu de la mer Poséidon.

*

*

Diana Cooper, auteure du Guide des archanges dans le monde animal (édition originale 2007, traduction française, Éditions Contre-dires, 2018) nous délivre un :

Message des dauphins :

Vivez pleinement et avec joie dans le présent.

Le seul moment important est maintenant, et vos pensées

et actions actuelles créent votre avenir. Faites-vous plaisir,

amusez-vous et détendez-vous, afin que les connaissances et

les informations codées dans vos cellules puissent être facilement

diffusées. C'est ainsi que vous deviendrez un être plein de sagesse.

Les dauphins sont des êtres de la cinquième dimension, avec un projet de la septième dimension, qui viennent de Lakumay, l’aspect ascensionné de Sirius. Ils portent les symboles géométriques sacrés de la lumière provenant de la période à la fréquence la plus élevée de l'âge d'or de l'Atlantide, et c'est la raison pour laquelle de nombreuses entités ont essayé de les détruire afin d'accéder à cette information. Non seulement les dauphins détiennent les clés de la connaissance et de la sagesse de cette époque, mais ils les démontrent avec joie et légèreté. Ils transmettent l'information dans les eaux des océans et des rivières, afin que les créatures qui y nagent puissent les recevoir.

Ils pratiquent et enseignent l'écholocation et la purification sonore. De plus, le rayon d'or du Christ est présent sur Lakumay, et les dauphins le canalisent maintenant dans leurs champs énergétiques à une fréquence de la neuvième dimension pour lui permettre d'enrichir les eaux avec les codes d'amour suprême. Les dauphins sont tellement importants qu'une armée de créatures marines très évoluées les protège : les requins, les baleines, les raies et les tortues. Tous les dauphins sont de grands guérisseurs, et de nombreux cas sont répertoriés concernant les guérisons qu'ils ont accomplies. Habituellement, ils élèvent la fréquence vibratoire du corps émotionnel ou du corps mental des affligés, ce qui entraîne très rapidement la soulagement du corps physique. Beaucoup de dauphins n'ont pas toujours été des êtres aquatiques à la fréquence élevée. Certains étaient des humains qui possédaient de grandes connaissances technologiques et qui ont causé la chute de l'Atlantide en les utilisant à des fins égoïstes. Quand cette période est arrivée à son terme, ils ont dû faire un choix. Ils savaient que s'ils se réincarnaient sur Terre, ils pourraient causer des dommages incalculables et se créer plus de karma pour eux-mêmes. Par conséquent, d'une façon tout à fait inhabituelle, le Conseil intergalactique leur a offert la possibilité de prendre des corps de dauphins, qui porteraient la géométrie sacrée de la technologie atlantidéenne des cristaux. Dans les océans, ils ne pourraient pas se servir de la force que cela leur procurait pour faire du mal. Au lieu de cela, ils pourraient travailler sur leur karma en diffusant l'information spirituelle dans les eaux. En même temps, la géométrie sacrée qui est en eux crée des vibrations sonores qui purifient les océans partout où ils nagent.

Etant donné que les dauphins sont des mammifères, ils pourraient donner naissance à des petits ainsi qu'en prendre soin et les nourrir. On a estimé que cela les aiderait à maintenir leur cœur ouvert. L'eau contient l’énergie d'amour de l'univers et cela pouvait également les aider à ouvrir leurs cœurs et à libérer leur karma plus rapidement. Ils ont décidé de saisir cette occasion de se racheter. Leur karma a été complètement éliminé en 2012, et tous les dauphins répandent maintenant une lumière pure. De plus, un grand nombre des anges de l'Atlantide ont pu bénéficier d'une occasion de vivre l'existence physique. Ils ont également pris des corps de dauphins et ont nagé dans les océans, afin de veiller sur les autres dauphins. Les anges-dauphins rayonnent d'une aura bleu électrique que les humains peuvent voir. Ils ont également des dons pour guérir et transmuter l'énergie. Malgré la façon dont ils ont mal utilisé leurs connaissances dans le passé, tous les dauphins sont des êtres très évolués. Aucun dauphin ne se laisse prendre dans un filet ni n'échoue sur une plage sans que son âme l'y autorise. Ils le font pour sensibiliser l'humanité à la pollution des océans ou à la cruauté de nos méthodes de pêche. Ils essaient d'ouvrir le cœur des gens à la compassion. Ils s'efforcent de nous faire prendre conscience de ce que nous faisons subir à notre belle planète. En même temps, ils apprennent à coopérer entre eux et à s'entraider pour le plus grand bien de tous en vivant au sein de groupes sociaux centrés sur le cœur.

Comme toutes les créatures océaniques, les dauphins sont connectés très étroitement à l'archange Joules, dont la retraite se trouve au centre du triangle des Bermudes où est tombé le Grand Cristal de l'Atlantide. Le triangle des Bermudes est un portail cosmique qui a commencé à s'ouvrir de manière permanente en 2012. Le centre du triangle des Bermudes est un point de rencontre énergétique pour l'énergie de la septième dimension, qui s'écoule vers le bas à partir de la Source et vers le haut en provenant de la Terre creuse. Il contient le plan de la septième dimension des eaux et le transmet aux créatures océaniques, afin de favoriser leur ascension. C'est par ce portail que les dauphins se connectent à la Terre creuse et permettent une communication bidirectionnelle avec la Terre-Mère.

VISUALISATION POUR SE CONNECTER AUX DAUPHINS

  1. Trouvez un endroit où vous pouvez vous détendre sans être dérangé. Il est recommandé de faire cette visualisation en vous reposant dans un bain bien chaud ou même en flottant dans une mer chaude.

  2. Demandez à un bel ange de l'Atlantide de placer ses ailes doucement autour de vous et de vous laisser sombrer dans l'énergie douce pendant que vous vous détendez.

  3. Soyez conscient de la splendide mer bleue et du ciel qui vous entourent.

  4. Tout en flottant en toute sécurité dans l'océan, prenez conscience qu'un dauphin argenté s'approche de vous en décrivant un cercle dans l'eau.

  5. Son aura est d'un bleu électrique lumineux qui reflète le scintillement des vagues ; en face de lui se déverse un flux de clés et de codes géométriques sacrés, et vous pouvez les voir illuminer et purifier les eaux.

  6. Soudain, l'eau devient plus claire, et vous pouvez voir la forme des symboles sacrés qui vous entourent.

  7. Inspirez profondément. Assimilez la sagesse de l’Atlantide et laissez-la s'incorporer dans vos cellules.

  8. Et maintenant, jouez avec joie et légèreté avec le dauphin. Montez sur son dos et sautez dans l'eau. Prenez plaisir à être avec lui.

  9. Sentez l'énergie de guérison bleu électrique qui circule autour de vos corps mentaux et émotionnels, et vous procure calme et soulagement, puis qui s'écoule dans votre corps physique et vous apporte la guérison au sein de vos cellules.

  10. Ouvrez-vous au rayon doré du Christ qui pénètre dans les champs énergétiques des dauphins et vous enveloppe d'amour et de sagesse suprême.

  11. Pendant que vous vous ébattez dans l'océan avec les dauphins, prenez conscience que vous purifiez l'océan et que vous laissez derrière vous une voie renfermant guérison, sagesse et amour.

  12. Quand le temps est venu de terminer votre course, remerciez les dauphins et regardez-les s'éloigner.

  13. Revenez à votre point de départ.

*

*

Dans Rencontre avec votre animal totem (édition originale 2010, traduction française 2015), Phillip Kansa et Elke Kirchner nous proposent la fiche suivante sur le dauphin :


"Caractéristiques positives

Guérison par le jeu et la joie de vivre.


En quoi cet animal m'aide

Le dauphin nage dans ta vie et t'encourage à vivre en liberté, avec enthousiasme et empathie. Il évoque ton enfant intérieur et t'aide à libérer les blocages émotionnels et à apprécier à nouveau la vie dans sa grande et belle diversité. Parce qu'il est fortement lié à l'amour et à la compassion, le dauphin guérit les cœurs brisés et rappelle en toi l'enfant joyeux, qui a le droit d'éprouver le monde comme un jeu qui rend heureux.


Comment le dauphin me protège

Le dauphin te garde de voir la vie comme un fardeau. Il t'aide à reconnaître que tu réussis mieux et plus facilement les choses lorsque tu es joyeux et léger. Sa présence et sa nature authentique, avenante, apportent la guérison dans les domaines que tu n'aurais pas imaginés. Cet animal totem te permet de dépasser les expériences traumatisantes de l'enfance. Il guérit les anciennes blessures, pour que tu ressentes à nouveau la joie de vivre.


Exercice pour me relier à cet animal

Imagine que tu es en mer, sur un bateau. Le soleil brille et une famille de dauphins nage à côté du bateau. Ces élégants habitants des mers sautent hors de l'eau, pleins d'entrain, avant de plonger de nouveau. Ton bateau glisse calmement sur les vagues, et les dauphins se calment peu à peu. Tu sautes dans l'eau. Un dauphin s'approche de toi. Il te touche délicatement et affectueusement et t'invite à nager avec lui. Tu t'accroches à sa nageoire dorsale. Tranquillement, vous glissez ensemble à travers les eaux. Son comportement doux et amical te touche au cœur, et tu te sens infiniment aimé et porté. Une vague d'affection divine t'inonde, et ton cœur éprouve la joie et la guérison. Remercie ton animal, et reviens dans l'ici et maintenant en inspirant et en expirant profondément. Prends tout le temps dont tu as besoin."

*

*

Pour David Carson, auteur de Communiquer avec les animaux totems, puisez dans les qualités animales une aide et une inspiration au quotidien (Watkins Publishing, 2011 ; traduction française Éditions Véga, 2011), le dauphin appartient à la famille de la Beauté intérieure, au même titre que la colombe, l'abeille, la gazelle, le renard, la baleine, le cygne, le panda géant, la vache, le cerf, l'oiseau-tonnerre, le colibri, la panthère, la licorne et la cigogne.


"Beauté intérieure

Certains animaux ont un lien évident à l'élégance - c'est le cas de la colombe et de la gazelle par exemple, qui ouvrent ce chapitre. La ruche d'abeilles est une image harmonieuse de coopération humaine, et le miel symbolise la substance spirituelle. Le chant des baleines, le vol majestueux du cygne, la nature insaisissable de la panthère des neiges, l'éclat du colibri, l'esprit joueur du dauphin - tous ces animaux se rangent harmonieusement aux côtés de la colombe et de la gazelle. D'autres créatures compensent leur manque de grâce par leur caractère et leur symbolisme. Le renard vous est présenté pour son esprit vif et astucieux ; la vache, pour sa pureté ordinaire et sa douceur, tandis que le panda est une incarnation graphique du yin et du yang. En nous aidant à développer notre potentiel, tous les animaux, même le plus roublard, le plus nonchalant, ou le plus comique d'apparence, peuvent contribuer à notre beauté intérieure. [...]

Les dauphins sont des mammifères marins qui, comme les baleines, respirent par un évent, et font d'ailleurs partie de la même famille. Les squelettes des dauphins révèlent deux petits ilions en forme de baguettes, qui pourraient être les vestiges de pattes arrière - signe que ces créatures étaient autrefois terrestres.

Les dauphins sont des animaux sociaux et voyagent en groupes, plus connus sous le nom de bancs. L'interaction entre humains et dauphins est ancienne ; des objets de la Grèce et de la Rome antiques représentent de jeunes garçons chevauchant des dauphins, et la mythologie grecque abonde en récits d'hommes sauvés par eux de la noyade. Les légendes maori de Nouvelle-Zélande racontent comment des dauphins conduisirent le peuple vers la "Terre promise". Le lien se perpétue aujourd'hui à travers de multiples exemples de cette interaction, tantôt ludique, tantôt plus sérieuse, lorsque les dauphins protègent les hommes des attaques de requins.

De nombreuses cultures associent le dauphin au divin ou aux forces surnaturelles. Selon la légende grecque, Poséidon, dieu de la mer, plaça dans le ciel la constellation du Dauphin pour exprimer sa gratitude envers les créatures marines qui lui avaient apporté la nymphe Amphitrite, dont il s'éprit et qu'il épousa. Dionysos, dieu du vin et des festivités, honora aussi l'intelligence et la collaboration de ces cétacés. Il fut attaqué en mer par un groupe de pirates et les transforma en banc de dauphins, les chargeant ainsi de secourir tout marin en détresse ou sur le point de se noyer.

Dans plusieurs pays d'Asie, les dauphins sont extrêmement respectés. Au Vietnam, la dépouille d'un dauphin rejetée par la mer était pleurée comme une mort humaine et le corps, enterré. Et parmi les indigènes d'Amazonie, le dauphin de la rivière - appelé boto - avait le pouvoir de se transformer. On pensait qu'à la nuit tombée, il prenait la forme d'un beau jeune homme et pouvait séduire les innocentes jeunes filles de la région, avant de retourner à la rivière au petit matin et de redevenir dauphin. Tuer une telle créature était considéré comme un très mauvais présage.

Les biologistes marins s'accordent à dire que le dauphin est doté d'une grande intelligence, bien qu'elle soit difficile à mesurer précisément. Nous savons que son cerveau est large et complexe, et qu'il est structuré différemment de celui des animaux terrestres. On peut clairement voir une lumière d'intelligence dans les yeux de l'animal. C'est la lumière d'un grand sage. Sa sensibilité dépasse notre faculté de compréhension. Certaines personnes qui travaillent avec les dauphins disent qu'ils sont capables de regarder dans l'âme d'autrui. Ils semblent être en empathie avec les autres, une qualité qu'on leur reconnaît depuis des milliers d'années. Les dauphins incarnent l'esprit de l'intelligence joyeuse, et aiment à l'utiliser pour nous aider.

Avec cet animal pour guide spirituel, vous serez relié au divin et éprouverez du plaisir dans tout ce que vous verrez et ferez - c'est le totem le plus heureux. Vous détenez la source, le souffle de la vie et répandez amour et bonheur où que vous alliez. Votre joie intérieure est contagieuse. Oui, vous êtes bienheureux, et toutes les personnes qui vous connaissent le sont aussi.


Mot-clé : École de la joie.

La toile d'Indra : lien des pensées

Le dauphin détient une vaste et profonde compréhension du monde ; il connaît une multitude d'océans, de mers, d'îles, de lacs, de rivières, de golfes et de baies spirituels. La toile d'Indra, roi des dieux hindous, est une métaphore de l'esprit du dauphin. Indra lança une grande toile sur le monde comme un filet de conscience qui relie toute forme de vie. Chaque être vivant est attaché à son réseau cognitif, comme un bijou brillant sur une toile de soie. Chaque bijou possède de multiples facettes, des couleurs exceptionnelles et diverses autres qualités ; il n'en existe pas deux semblables et chacun, depuis sa place sur la toile, émet sa propre conscience et fréquence - tous sont les bijoux d'Indra. Ils se reflètent les uns dans les autres et scintillent de couleurs chatoyantes. Chacun d'eux détenaient une part de réalité et chaque réalité est différente. La toile d'Indra est la matrice, et ces beaux bijoux que sont les dauphins émettent une très haute fréquence. Toute chose vivante se reflète dans la matrice, et, chaque joyau solitaire est connecté à un autre joyau, et dans la toile infinie d'Indra, tous sont reliés."

*

*

Dans son jeu de carte L'Oracle du peuple animal (Guy Trédaniel Éditeur, 2016), Arnaud Riou regroupe les animaux par famille. Le dauphin appartient selon lui à la famille de la communication avec l'abeille, le chien, le loup, le chat, le paon, l'ara, le faucon, le singe et l'oie sauvage.

La communication. La qualité de nos relations dépend en grande partie de la qualité de notre communication. Savez-vous parler de vos besoins, vous positionner, savez-vous demander, poser vos limites, rassembler ? Savez-vous motiver vos enfants, vos partenaires, vos collaborateurs ? Savez-vous parler en public, négocier ? Savez-vous comment sortir de votre comportement boudeur, manipulateur ou flou et développer une posture claire et constructive ? C'est sur cette voie que les animaux de cette famille vont vous inspirer.

[...] "Approche-toi, j'ai quelque chose à te dire...", "J'aimerais tellement trouver les mots justes", "Ce n'est pas ce que je voulais dire", "Il ne m'a pas compris", "Je n'ose pas lui avouer", "Comment ne pas le vexer ?" Oser parler et savoir dire est tout un art.

L'art de la rhétorique, l'art de prendre la parole en public, de demander, de refuser, de poser ses limites. La vie est plus facile lorsqu'en nous le verbe est fluide et les mots complices de notre pensée. C'est un entraînement alors que de trouver les mots justes, la distance juste. C'est tout un art aussi que de maîtriser le bon rythme, l'art de ponctuer, de laisser en suspension les points de notre histoire ou d'y mettre un point final. C'est tout un art que de respirer avec les virgules, de s'interroger, de s'exclamer !

C'est tout un art de négocier, de définir ses besoins en termes clairs, de poser ses limites, de savoir dire non, de refuser, mais aussi de négocier, de coopérer, d'accepter.

Certains animaux ont dominé cet art de la communication. Ils viennent ici nous accompagner dans notre évolution. Chaque fois qu'un animal lié à la communication vous apparaît, c'est une occasion d'affiner votre parole, d'apprendre à utiliser le verbe pour exprimer votre pensée, vos besoins et de construire le monde auquel vous aspirez.

Les animaux liés à la famille de la communication vont vous aider, vous inspirer et vous proposer d'utiliser cette grande force qu'est la communication.

Seule la joie témoigne de ta grandeur spirituelle.

......................................................................................................................

La carte représente trois Dauphins dans une position verticale nageant joyeusement ensemble. Il s'agit de globicéphales,. Ils semblent danser. Ils nagent dans une eau claire. On aperçoit comme un vortex de lumière à travers duquel se reflète le soleil.

......................................................................................................................

Nager avec les Dauphins en liberté est peut-être l'une des expériences les plus fantastiques qui nous soit donnée de vivre. Aller à leur rencontre provoque une joie enfantine, un enthousiasme primaire, une excitation. Car le Dauphin est avant tout porteur de cette joie de vivre. C'est probablement pour cette raison que le Dauphin joue un véritable rôle thérapeutique auprès d'autistes, d'enfants ou de personnes dépressives. La forme de sa bouche semble dessinée autour d'un sourire. Il nous invite à retrouver notre rire intérieur. Les dauphins incarnent la joie, la tendresse et l'attention à l'autre. Sa communauté est établie sur des règles de vie stables et harmonieuses. Y sont régulés les temps de chasse collective, de repas, de repos. Les périodes de maternité sont préservées. Il y a chez le Dauphin dans son élément naturel une douceur et une joie de vivre. De plus, les Dauphins choisissent les mers chaudes et les environnement paradisiaques pour installer leurs habitudes : Hawaï, les Caraïbes... Le Dauphin fait partie des espèces les plus intelligentes. Il est capable de se donner un nom, et d'être appelé t reconnu par ce nom. Il a un sens aigu de la communication, à la fois intuitifs et très précis, il dispose d'une mémoire aiguisée et une aptitude à émettre des informations complexes. Son système de sonar très performant lui permet de s'appuyer sur une communication télépathique et d'affiner ses messages aussi bien avec ses congénères qu'avec d'autres espèces, dont l'homme. Avant tout, le Dauphin est lié à l'amour, à l'ouverture du cœur.


Lorsque le Dauphin vous apparaît dans le tirage. Le Dauphin est un messager. Il est porteur de bonnes nouvelles. C'est lui qui accompagne les marins perdus jusqu'au port. Les grecs rapportent que le fils d'Ulysse a été sauvé par un dauphin. Il est arrivé que des sauveteurs en mer témoignent avoir été guidés par des Dauphins jusqu'à un bateau en perdition. Le Dauphin incarne la réconciliation de notre esprit animal. Il est porteur de bonne santé, d'intuition juste, il incarne l'équilibre des polarités masculine et féminine. Lorsque le Dauphin nous apparaît dans le tirage, c'est toujours favorable. Il vient nous aider, nous encourager. Il vient également nous interroger sur la place que nous consacrons à notre joie. Rendre hommage au Dauphin, c'est célébrer sa propre joie et sa confiance en la vie.


Mots-clés : L'intuition - La communication - La joie - Les ondes positives - La télépathie - La réceptivité - Le rire - L'enthousiasme - La confiance.


Signification renversée : Le Dauphin est un animal léger qui aime jouer et vivre dans le plaisir. Lorsqu'il vous apparaît dans sa position renversée, il vous interroge sur votre joie de vivre. Vous êtes peut-être dans une situation où vous attendez de l'aide de l'extérieur. Vous attendez qu'une situation, extérieure à vous, vous redonne le sourire. Le Dauphin renversé vous invite à inverser le processus. Et à retrouver une joie naturelle, même sans raison, pour attirer à vous les circonstances qui seront bientôt favorables. Le Dauphin renversé peut également vérifier avec vous si vous n'êtes pas dans une excitation, une forme de rire inspiré par la séduction ou le cynisme plutôt que par la joie authentique.


Le message du Dauphin : Écoute mon rire, je suis le Dauphin, le prince des océans. Ressens ma joie, c'est elle, ma seule raison de vivre. Je suis venu sur la Terre pour t'enseigner. La joie de vivre est la plus grande des médecines dont tu as besoin. L'être humain s'enferme dans une consommation matérielle effrénée. Il s'enferme dans des besoins de plus en plus superficiels qui l'alourdissent et l'emprisonnent. Comme il crée sa propre prison, il peut créer sa propre libération. Cette libération passe par la joie de vivre. Ce n'est pas le bonheur qui crée la joie. C'est la joie qui crée le bonheur. Et la joie trouve sa source dans ton cœur. Ose incarner cette joie même sans raison. Ose retrouver cette joie qui animait ta vie d'enfant. Émerveille-toi des petites réussites du quotidien. Une fleur qui s'ouvre, le coucher du soleil sur l'horizon, une coccinelle sur une branche sont autant de façons de s'émouvoir de la beauté de la vie. Je suis venu sur la Terre pour te connecter à ta joie. Pour te rappeler qu'elle est possible. Tu peux croire mon message, car tu entends mon message. Je n'ai pas besoin de la parole pour communiquer avec toi. Mon peuple est venu sur la Terre pour enseigner aux hommes le rôle de leur cœur. Nous émettons chaque seconde, par le cœur, des milliers d'ondes et nous en recevons tout autant. Ce sont des ondes de peur, d'amour, de désir, de paix. Nous ne les voyons pas parce qu'elles ne sont pas visibles à l’œil nu. Mais nous autres Dauphins les captons aussi facilement que tu vois les couleurs. C'est pourquoi nous savons tout de suite identifier si l'intention d'une personne est portée par la joie ou par la peur. Nous ne comprenons pas la cruauté ou la méchanceté. Ce ne sont pas des tempéraments naturels. Ils ne sont dictés que par la peur ou la souffrance. Laisse vibrer ton cœur. Il est ton maître médecin. Dès lors que tu laisses ton cœur rayonner à partir de la vibration de joie, tu crées une onde de guérison. Cette onde vibre dans ton propre corps physique où tout n'est que vibrations et ondes magnétiques. La vibration de joie a le pouvoir infini de soigner par capillarité toues les pathologies. Puis, ces ondes de joie, lorsqu'elles quittent ton corps, se manifestent dans ton aura puis dans tous tes champs éthériques. Ce sont ces ondes de joie qui, en se connectant à d'autres champs, attirent à toi les circonstances favorables, les rencontres épanouissantes, les synchronicités. Tu n'as rien d'autre à faire que de rester joyeux, quelles que soient les circonstances extérieures et de laisser ta joie rayonner en toi et autour de toi. Alors, je te pose la question. Es-tu prêt à relever le plus grand des défis ? Le seul qui vaille vraiment la peine de te lever le matin. Le seul défi qui honore ton humanité dans sa splendeur. Es-tu prêt à laisser rayonner en toi la joie de ton cœur ? Un simple sourire te servira de sésame. laisse ton visage rayonner et ta vie t'apparaîtra dès aujourd'hui comme plus fluide, plus douce et plus réussie !


Le rituel du Dauphin : Je rends hommage au prince des océans, au seigneur de mes mers. je sens dans mon cœur la vibration du Dauphin. Lorsque j'inspire, je laisse un sourire imprimer mon visage. Lorsque j'expire, je laisse ce sourire se diffuser dans tout mon corps. J'inspire et je souris, j'expire et je laisse ce sourire rayonner dans tout mon corps. Je reproduis cette respiration 21 fois en visualisant le Dauphin dans mon cœur."

*

*

Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), le Dauphin est défini par les caractéristiques suivantes :


Traits : Le Dauphin symbolise la curiosité, la pleine conscience, la méditation et l'illumination. Le dauphin peut jouer en se tenant debout et en glissant sur l'eau, mais il peut aussi plonger dans les profondeurs de l'océan. Le dauphin vous montrer à la fois l'amusement et la profondeur de chaque situation. Il vous encourage à chercher le sens de tout ce que vous faites car c'est en considérant tous les aspects que vous parvenez à l'illumination. Le dauphin symbolise la liberté, l'équilibre et l'harmonie en toute chose. C'est une créature très intelligente qui sait comment pleinement apprécier la vie.


Talents : Compassionnel ; empathique ; Excellent communicant ; Excitable ; Gracieux ; Bonheur ; Intelligent ; Intuitif ; Musical ; Joueur ; Sociable ; Télépathe.


Défis : Crédule ; Paresseux ; Ne prend jamais les choses au sérieux ; Bavard.


Élément : Eau.


Couleurs primaires : Gris ; Blanc.


Apparitions : Le dauphin vous montre les moments où vous avez besoin de vous alléger et de trouver de l'amusement dans votre vie. Il apparaît lorsqu'il est temps pour vous de commencer votre quête pour comprendre votre être spirituel et parvenir à l'illumination. Vous êtes sur un chemin, et le dauphin vous encourage à regarder chacune des petites choses qui sont là. Ne laissez aucune pierre du chemin sans la retourner, prenez de front toutes les vagues jusqu'à arriver à vous établir en vous-même avec davantage de conscience et de calme. Cela veut dire de faire particulièrement attention à votre intuition. Si vous avez une impression, ne la chassez pas comme une production sauvage de votre imagination, mais plutôt considérez-la pour ce qu'elle est et appropriez-la vous. Elle vient à vous pour une raison, aussi ne la négligez pas. Le dauphin vous encourage à être attentif aux personnes qui vous entourent. Est-ce que vous sortez avec de bonnes personnes ou est-ce que vous allez vers des problèmes avec elles ? SI vous avez besoin de faire des changements, il est temps de les faire à présent. Le dauphin signifie devenir créatif. Démarrez un projet, emplissez-le de vos sentiments et émotions, libérez la créativité qui est en vous et puis exposez-la pour que tous la voient. Le dauphin vous aide à guérir de vos blessures émotionnelles en se branchant sur vos capacités de guérison. Connectez-vous à votre joie, à votre vérité intérieure, et soyez dans votre propre pouvoir.


Aide : Vous vous ennuyez et n'avez rien à faire. Le dauphin peut vous aider à trouver du plaisir en tout, même dans les corvées. Le dauphin encourage la méditation ou les moments de tranquillité pour réfléchir, de façon à trouver l'harmonie et l'équilibre en se connectant à sa sagesse intérieure. Si vous pensez trop au passé, laissez le dauphin vous ramener dans le présent pour trouver du sens à l'ici et maintenant au lieu de demeurer dans ce qui est révolu. Le dauphin peut résoudre les conflits que vous avez au travail ou dans votre vie personnelle en vous aidant à avoir un point de vue calme pour voir tous les aspects de la situation. Il vous rappelle de respirer au lieu de vous noyer. Si votre vie sociale est inexistante, le dauphin peut vous aider à vous reconnecter à votre cercle d'amis. Il vous encourage à penser, ressentir et être intelligent dans vos choix pour vivre en équilibre. L'intelligence est stimulée lorsque le dauphin n'est pas loin, il peut donc vous aider à réussir dans votre scolarité ou vos études, ou dans les situations où vous avez besoin de prendre une décision habile.


Fréquence : L'énergie du dauphin est douce comme la soie. Elle donne la sensation d'un tissu léger et soyeux qui vous enveloppe d'une douce brise. Elle est chaude comme l'océan et brillante de lumière. Elle est dans les sonorités aiguës et vient faire écho dans votre âme en touchant ce qu'il y a de plus profond dans votre essence même. Elle déferle sur vous en berçant doucement votre corps d'un flux et reflux de positivité.

Imaginez...

C'est une belle journée d'été, aussi vous décidez de prendre votre bateau. Vous voguez sur l'océan lorsque vous voyez un dauphin sauter hors de l'eau. Il saute à nouveau, faisant la course avec le bateau, mais il est à présent accompagné par une bonne centaine d'amis. Vous ralentissez un peu et appréciez le spectacle alors qu'ils sautent dans les airs, disparaissent dans l'eau, et sautent à nouveau. En regardant sur le côté du bateau, vous pouvez les voir dans l'eau : ils nagent vite, se contorsionnent et tournent à toute vitesse en accompagnant votre embarcation - qui est entourée de dauphins. Vous ressentez leur plaisir et vous ne pouvez vous empêcher d'éclater de rire, car leur bonheur vous lave de tout. Tout aussi soudainement qu'ils sont apparus, ils se tournent et s'en vont, en continuant leurs sauts de joie, mais ils s'éloignent du bateau et repartent vers le large. C'est une expérience que vous n'oublierez jamais.

*

*

Dans l'édition revue et augmentée de Les Animaux totems dans la tradition amérindienne (Éditions Le Dauphin blanc, 2019) Aigle bleu nous transmet la médecine du Dauphin :


La médecine du dauphin est celle du souffle de vie. l'oxygène que nous respirons est la nourriture la plus importante. En effet, nous pouvons nous passer de nourriture pendant des mois, d'eau pendant plusieurs jours, mais jamais nous ne pouvons passer plus de quelques minutes sans ce souffle de vie, la respiration.

Le souffle de vie enseigne également le rythme, ca r notre respiration est toujours accordée avec le rythme de notre coeur et avec la capacité de communiquer. En effet, que ce soient la parole ou le chant, ils sont tous deux animés par le souffle. Le dauphin dit remonter périodiquement à la surface des eaux pour respirer, ce qui lui donne la compréhension des cycles, eux-mêmes composés de rythmes.

Le dauphin sait également communiquer télépathiquement avec ses semblables, et perçoit aussi de nombreux aspects de son environnement grâce à sa capacité sonore, qui est pour lui un radar ou plutôt un sonar. En lançant différentes sortes de « clics » avec sa voix, à la façon d'une chauve-souris, il perçoit son environnement et peut ainsi se déplacer à très grande vitesse dans l'eau parmi tous types d'obstacles, sans jamais se heurter ni se perdre.

La capacité de vivre avec le rythme, les cycles et la musique transmet une grande joie et un grand pouvoir à ceux qui ont la médecine du dauphin. C'est pourquoi les dauphins sont souvent joueurs, très curieux, et aiment la compagnie. Ils sont parmi les animaux les plus intelligents de la terre. Pour cette raison, ils sont très proches de l'être humain et sont toujours prêts à le protéger, voire à le guérir, car ils savent déterminer à l'aide de leur sonar les organes malades dans le corps humain, et en avertir l'intéressé.

Le dauphin nous apprend comment respirer. On dit que celui qui contrôle le souffle contrôle toute énergie. Il se trouvait autrefois, parmi les peuples des Premières Nations, des personnes que l'on appelait « sky walkers », « ceux qui marchent dans le ciel ». L'on disait que c'était grâce à leur maîtrise du souffle et leur capacité à voir l'énergie qu'ils pouvaient voler dans les airs.

Les personnes qui ont le totem du dauphin sont très perspicaces et joueuses, elles aiment la vie et se déplacent à travers les circonstances et les événements comme des danseurs, avec grâce et beauté. Elles peuvent exceller dans tous les professions et métiers pourvu qu'elles soient en contact avec les gens, car leurs médecines s'épanouissent dans la communication avec l'autre. Les gens du dauphin sont naturellement musiciens et ont des capacités naturelles de guérison s'ils en ont aussi la vocation. Par dessus-tout, le dauphin est celui qui doit bien respirer et même développer la science du pranayama ou art du souffle, car s'il ne respire pas bien, il ne sera pas heureux.

Voilà la médecine du dauphin.

*

*



Symbolisme alchimique :


D'après Patrick Rivière, auteur de L'Alchimie, science et mystique (Éditions De Vecchi, nouvelle édition augmentée 2013),


"Il s'agit de l'obtention du "petit roi" également désigné, comme nous l'avons vu précédemment, par le basilic. C'est le "bouton de retour" extrait de la terre philosophale "sous les montées et les descentes des grandes marées du Mercure" des sublimations du Second Œuvre. Cette partie du Grand Œuvre est comparable en tout au Déluge de Noé. Fulcanelli en donne la description précise dans son chapitre des Demeures philosophales consacré à l'hermétique château de Dampierre-sur-Boutonne : "Soulevée de tous côtés, ballottée par les vents, l'arche flotte néanmoins sous la pluie diluvienne. Astérie s'apprête à former Délos, terre hospitalière et salvatrice des enfants de Latone. Le dauphin nage à la surface des flots impétueux, et cette agitation dure jusqu'à ce que le rémora, hôte invisible des eaux profondes, arrête enfin, comme une ancre puissante, le navire allant à la dérive. Le calme renaît alors, l'air se purifie, l'eau s'efface, les vapeurs se résorbent. une pellicule couvre toute la superficie et, s'épaississant, s'affermissant chaque jour, marque la fin du déluge, le stade d'atterrissage de l'arche, la naissance de Diane et d'Apollon, le triomphe de la terre sur l'eau, du sec sur l'humide, et l'époque du nouveau Phénix."

*

*




Symbolisme onirique :


Selon Georges Romey, auteur du Dictionnaire de la Symbolique, le vocabulaire fondamental des rêves, Tome 1 : couleurs, minéraux, métaux, végétaux, animaux (Albin Michel, 1995),


Les manuels de sciences naturelles peuvent bien ranger le dauphin dans la famille des mammifères, l'inconscient ne tient aucun compte de cette classification. Le dauphin du rêve est, pour tous, un poisson. Un poisson, il est vrai, aux résonances tout à fait particulières.

L'image du dauphin s'enveloppe d'une aura positive. La seule évocation de l'animal allège l'âme et le symbole fait penser à la prière chrétienne : dis seulement une parole et je serai sauvé ! Après tant de rêves dans lesquels le grand poisson ramène le patient à la lumière, on se sent porté à paraphraser : vois seulement un dauphin, et tu seras sauvé ! Car il est clair, à la lecture des nombreux scénarios où il évolue, que le dauphin accomplit toujours une fonction salvatrice. Dans les rêves comme dans les mythes, invariablement, le dauphin est guide, il est sauveur. Le Christ-Sauveur est aussi parfois représenté sous l'apparence du dauphin. Qui a vu les dauphins évoluer avec cette aisance puissante, se maintenant des heures durant à la proue d'un navire de haute mer, donnant l'impression d'ouvrir la route à celui-ci, ne se pose plus la question de savoir pourquoi, dès la plus lointaine Antiquité, le symbole s'est chargé du sens de guide.

Rares sont les symboles pour lesquels les associations d'images soient aussi constantes et le sens aussi net que ceux du dauphin. Pour autant, il n'est pas possible d'adhérer sans nuance à l'avis des auteurs qui voient dans ce dernier un symbole psychopompe. L'observation clinique oblige à considérer cette proposition avec circonspection dans la mesure où le dauphin du rêve semble investi d'une mission inverse ! Un animal psychopompe, comme le renard, conducteur des âmes vers les régions de la mort n'est jamais complètement exempt des vapeurs funèbres qui lui collent à la fourrure. Le dauphin et son aura de lumière jouent certes aussi un rôle de passeur, mais en sens contraire, c'est-à-dire qu'ils vont prendre le patient au seuil de l'autre monde pour le ramener à la vie. La fonction de passeur, de guide, est attestée par une association étroite avec les symboles les plus classiques de la dynamique de franchissement. On se rappelle que le mur qui s'interpose de la même manière et enfin l'expression de la transparence, sous la forme d'une vitre, d'une plaque de verre ou de plexiglas, sont les indices les plus indiscutables du rétablissement de la connexion conscient-inconscient.

Laurence commence un rêve par ces mots : « Je vois une voiture de cascadeur, qui fonce dans un mur... qui traverse le mur qui vole en éclats... c'est une voiture fonceuse, têtue, qui frappe avec son front... je saute de la voiture et j'atterris dans un coussin de plumes... maintenant, je nage dans la mer... un serpent me guide... en fait, il a pris la place du dauphin de mon dernier rêve... »

Jean, soixante-dix -sept ans, exprime la plus complète série de symboles liant le franchissement du seuil et le dauphin : « … Je revois le mur de l'autre fois... je sais que de l'autre côté c'est la fête... mais il n'y a pas de porte... j'ai l'impression d'être dans un cul-de-sac... dans une impasse... je sais qu'il se passera des choses quand j'aurai réussi à faire un trou dans ce mur ! Mais, pour l'instant je n'ai aucun outil pour le faire... je ne sais pas comment faire... eh bien ! Je vais faire comme l'ange Heurtebise de Marcel Aymé... je vais passer à travers le miroir... c'est ce que je fais et j'arrive dans... la mer !... […] Je ne pensais pas avoir autant de mal à aller vers les images... je suis vieux maintenant, ma puissance créatrice est épuisée !... Tout à coup... c'est un tourbillon, un maelström qui m'entraîne au fond de la mer... et là, je retrouve le calme... il y a un dauphin qui dit « monte-moi sur le dos et je t'emmène quelque part ». Alors je me cramponne aux ailerons et je tiens... pour aller plus vite, je me couche sur le dos du dauphin... je m'identifie au dauphin... je suis le dauphin... c'est très agréable... on nage pour nager... c'est pour moi une philosophie nouvelle... confiante... donner libre cours à la nature... faire confiance... »

Ce rêve devait avoir un effet décisif sur cet homme qui avait conservé de très hautes fonctions publiques et privées et qui n'avait jamais pu se défaire, selon sa propre expression "de ce chronomètre que j'avais dans le ventre". A partir de ce moment, et pour la première fois, il s'est autorisé à vivre ce qu'il souhaitait et non plus exclusivement ce qu'il croyait devoir s'imposer.

Ici, le dauphin, comme le renard, réhabilite le naturel, incite à faire confiance aux impulsons instinctuelles, mais la différence essentielle entre les deux symboles est probablement que le patient qui rêve du renard se méfie encore de son naturel alors que celui que guide le dauphin n'a plus besoin d'être convaincu de l'apport bénéfique de ce naturel.

Les symboles liés à l'univers marin représentent le tiers des corrélations observées : la mer, les algues, la plage sont naturellement très présentes autour du dauphin. Mais aussi la grotte sous-marine. C'est d'ailleurs souvent dans la grotte sous-marine où il a été entraîné par lui que le patient trouve des images de transparence : murs tapissés de glaces, miroir d'Alice, table et porte de verre, etc. La grotte sous-marine, comme la grotte souterraine, est une représentation de l'utérus. La grotte est toujours quelque peu le lieu d'une renaissance psychologique. C'est l'occasion de rappeler l'observation faite par C. G. Jung : le terme grec signifiant dauphin delphis, est très proche du mot delphus, utérus.

Deux couples de valeurs antinomiques sont constamment présents dans les scénarios où nage le dauphin. Ce sont, d'une part, la plongée dans la profondeur alternant avec le vol dans l'air et, d'autre part, l'évocation des sensations alternées du froid et de la chaleur. Devant ces images qui conduisent le rêveur dans la profondeur, on est amené à s'interroger sur l'influence du film Le Grand Bleu que beaucoup de patients ont pu voir. Cette influence ne peut être qu'accessoire puisque les deux tiers des rêves sur lesquels s'appuie l'étude ont été produits antérieurement à la sortie du film de Luc Besson. Il est plus pertinent de rendre compte de l'immense succès de cette œuvre par le fait que l'intuition de son auteur l'a dirigé vers un thème dont la résonance inconsciente est universelle. La fin du film préserve la puissance mystérieuse du symbole puisque le spectateur ne peut savoir si le dauphin entraîne le plongeur vers les abysses ou s'il le ramène vers la vie. La profondeur évoquée avec insistance dan les rêves où nage le symbole n'est pas seulement marine. C'est aussi, souvent, dans la terre que souhaite s'enfoncer le patient. Les commentaires qui accompagnent ces images ne laissent aucun doute sur l'intention du rêveur de frôler les régions de la mort. Tout se présente comme si le dauphin permettait à la psychologie qu'il anime d'échapper à la mortelle attraction exercée par un seuil fatal et lui conférait un nouvel élan vers la vie, vers la lumière, alors même qu'il était tenté de franchir celui-là. La dialectique du froid et du chaud n'est rien d'autre, comme nous le développons dans les articles concernant ces deux symboles, qu'une autre forme d'expression de cette confrontation des attirances de mort et des élans de vie. Comment se peut-il qu'un symbole aux connotations si positives soit expressif de cette étonnante ambivalence ? Une séquence du cinquième rêve de Reine, dans laquelle tous ces thèmes se trouvent réunis va montrer que le dauphin du rêve exprime peut-être l'empreinte indélébile du plus grave instant vécu par chacun : celui de sa sortie de la mère. Le scénario débute par l'évocation d'un personnage indéfini « qui ne voit pas, qui n'entend pas, comme s'il était en bois » :

« Maintenant, il a quitté la barque, il a plongé dans la mer... il y a des vagues... ça fait mal au cœur... il s'éloigne de plus en plus du bateau, comme s'il était tiré par un gros poisson, par un dauphin. Il est tiré par une corde autour de son cou... ça fait mal mais ça empêche de se noyer... arrive le soleil... une plage... il s'allonge sur le sable, il fait chaud. Le dauphin se met à côté de lui... lui fait des câlins... l'autre est complètement épuisé... il a du mal à se réveiller... le dauphin retourne à l'eau et cherche à le faire rire en faisant des cabrioles... ah ! Y a une énorme fourmi ou mouche, un insecte qui va dans le ciel et qui fait de l'ombre... alors maintenant il fait froid. Le dauphin s'en va... l'autre est toujours épuisé... il ne peut pas dire avec le corps ou les mots ce qui se passe en lui... il se nettoie et marche dans le sable... mais il devient tout noir... il s'enfonce dans la terre.... comme s'il s'enterrait quoi ! Y a de la terre partout...il s'enterre complètement, comme s'il était mort... mais pas quand même vraiment mort quoi ! Puis il remonte, comme un ressort. Il sort et repart dans la terre, plusieurs fois... comme s'il aimerait bien être dans un tombeau pour se reposer... un tombeau vertical, comme un bocal, comme un poisson... oh ! C'est un poisson, dressé sur sa queue, il est tout lumineux et redevient noir et tout le temps comme ça... [Reine pleure très fort]... il reste en l'air maintenant... comme si c'était possible de rester en l'air... j'ai envie de rester en l'air... voilà, c'est fini... »

Ce personnage-poisson auquel Reine s’identifie, évoque irrésistiblement, par ses sauts dans l'air et ses retombées, l'image du dauphin qui semble perpétuellement hésiter entre les vocations marine et aérienne. Quitter la mer ! Cette corde que tire le dauphin ressemble fort au cordon ombilical enroulé autour du cou du bébé hésitant à s'engager dans l'aventure vitale. Les autres rêves de Reine autorisent à présenter cette traduction comme certaine.

*

Ces dauphins qui renvoient le patient à l'événement natal ne sont pas rares. Plusieurs ont été produits par des personnes qui ont obtenu, après le rêve, des informations précises sur les conditions de leur naissance. C'est ainsi qu'un médecin de trente-cinq ans, né inanimé, est conduit par une troupe de dauphins au seuil d'une grotte creusée dans un iceberg. Durant de longues minutes le patient revit le passage natal dans des conditions particulièrement ures : nu, il doit se glisser entre des parois de glace qui menacent de l'écraser. Cette séquence très édifiante est trop longue pour être rapportée mais elle contient tous les symboles susceptibles de confirmer le rôle du dauphin-sauveur qui ramène à la vie. Les dauphins réchauffent le patient sorti de l'iceberg en l'exposant au soleil.

Le dauphin du rêve embrasse en fait un vaste champ de représentations du rapport entre les mondes terrestre et spirituel. Il dit à la fois l'angoisse originelle de l'âtre propulsé dan le onde et l'interrogation métaphysique d'une psychologie troublée par l'insondable mystère de la vie et de la mort. Mais, il est, de tous les symboles exprimant cette suprême difficulté imposée à l'esprit humain, celui qui peut être considéré comme l'agent le plus sûr du rétablissement de la dynamique vitale.

*

*




Oracles :


Gillian Kemp, dans le livret de son jeu de cartes intitulé Sirènes & Dauphins et autres créatures fantastiques du royaume de Poséidon (édition originale, 2007 ; traduction français Éditions Contre-Dires, 2008) distingue la signification de l'oracle en fonction des différentes espèces de dauphins :


Le grand dauphin : Mot-clef = Protection.

Des nouvelles étonnantes vous offriront un départ tout frais. Vous n'avez rien à craindre dans une situation où vous perdez pied. Le grand dauphin se sent obligé d'aider un compagnon malheureux à rester à flot. L'idée est à portée de main, peut-être venant de votre mère ou d'amies. Pour connaître une nouvelle expérience vitale, vous êtes poussé vers la surface comme un dauphin nouveau-né, que sa mère et ses compagnes encouragent à émerger au-dessus des eaux afin de prendre sa première respiration. La forte structure sociale du groupe se fonde sur le lien étroit entre mère et enfant. Votre soutien et votre chance se trouvent également en cela.


Le dauphin bleu et blanc : Mot-clef = Bonheur.

Vous méritez l'aide que vous avez demandée du fond du cœur. Vous bondissez de joie à une offre excellente. Ce gracieux dauphin, qui aime nager à côté des hors-bords et sauter au-dessus de l'eau, vous annonce une surprise : un cours inédit, un nouvel emploi, un voyage dans des endroits chauds et ensoleillés en compagnie de centaines ou de milliers d'autres personnes. Le dauphin bleu et blanc vous conseille de ne pas rester à la traîne, comme un poisson qui se laisse dépasser par le banc et se prend dans les filets. Restez dans le courant de la vie et vous serez en sécurité avec votre famille.


Le dauphin commun : Mot-clef = Clairvoyance.


La chose que vous désirez attend au loin. Si vous vivez dignement, votre requête sera satisfaite. Selon les lois de l'univers, les pensées retournent l'amour ou la haine, cette dernière ne faisant pas partie de votre nature. Fiez-vous à votre intuition, qui est du bon sens, différent du jugement sain nécessaire dans la vie quotidienne. Le dauphin commun symbolise cette identité bon sens / intuition, le point où les cinq sens ordinaires - vue, ouïe, odorat, goût et toucher - s'accordent à dire que tout va bien. Suivez votre bon sens au siège de votre âme, où il juge et décide de l'action proposée par vos cinq sens.


Le dauphin tacheté : Mot-clef = Bonheur.


Le dauphin tacheté qui vit dans les hautes mers prédit des vacances où vous êtes invité. Une personne spéciale vous donnera de bonnes nouvelles. Capable d'entendre les ondes sonores à haute fréquence, le dauphin tacheté annonce que vos pensées inexprimées influenceront télépathiquement une âme sœur. Les petites taches noires et blanches de son dos, qui imitent le reflet du soleil à la surface de la mer, et son ventre blanc, qui le camoufle d'en-dessous, disent que votre appel est entendu - bien que vous puissiez être dissimulé lorsque vous appelez, vous recevez la réponse souhaitée, conduisant à un bonheur partagé.

Le dauphin noir : Mot-clef = Reconnaissance


Le dauphin noir qui aime les eaux côtières annonce que vous rencontrez un nouveau groupe d'amis. Vous êtes encouragé à avancer en toute confiance, avec des idées originelles, novatrices,. Le dauphin noir représente l'étape initiale de germination de l'inconscient : intuition et inspiration mentale, la lumière éclatante du surnaturel. Le progrès et la réalisation afflueront s'ils sont soutenus par vos capacités et compétences : vous atteindrez la réussite et la découverte du respect de soi. La côte est claire. L'interférence est peu probable si la prudence, la sagesse et la constance, elles aussi symbolisée ici, naissent dan le mental et sont suivies.


Le dauphin crucigère : Mot-clef = Division.


Le dauphin crucigère dit que vous arrivez à temps pour une chose que vous désirez achever. Rappel de la mortalité, il exprime la nature transitoire du temps et de l'expérience. Symbolisant le "retour éternel", il suggère que rentrer chez soi de bonne heure tous les soirs persuadera les forces cosmiques de susciter des occasions bénéfiques. La germination d'une idée dans l'obscurité la fait se cristalliser à la lumière du jour. Les taches en forme de croix sur les flancs du dauphin intersectent deux zones blanches, signalant qu'il est sage de partager votre temps. Ce faisant, vous profiterez de l'extase intemporelle exprimée par l'ombre, symbolisant la lumière d'un jour nouveau.

*

*



Mythologie :


Selon Hélène Vial auteure d'un article intitulé "Le rire dans le mythe ovidien de la métamorphose" (paru dans la revue Humoresques, CORHUM Humoresques, 2006) :


Cette ambivalence de la métamorphose, mort et renaissance à soi-même, nous la retrouvons dans d’autres récits où le rictus n’est plus ni une hideuse déformation, ni un sinistre simulacre de rire, mais un rire véritable, explicitement associé à une explosion de joie. Pensons, par exemple, aux matelots tyrrhéniens transformés en dauphins, au livre III, pour avoir enlevé Bacchus :

  • Les matelots se sont jetés à la mer (Exsiluere), sous l’empire de la folie ou de la terreur ; le premier, Médon, est devenu tout noir et son dos, se soulevant, s’est plié en forme d’arc. Alors Lycabas se met à lui dire : « Par quel miracle es-tu ainsi transfiguré ? » (In quae miracula… / Verteris ?) Tandis qu’il parlait (loquenti), sa bouche s’élargit (lati rictus), son nez se courbe, sa peau durcie se couvre d’écailles. Libys voulait retourner les rames qui résistaient ; il a vu ses mains se contracter (resilire) et se rétrécir ; ce ne sont plus des mains ; on ne peut plus que les appeler des nageoires. Un autre cherchait à tendre les bras vers les câbles, où le lierre s’était enlacé ; il n’avait plus de bras ; son corps tronqué, qui se cambre, saute (desiluit) dans les flots ; il se termine par une queue en faucille, qui rappelle les cornes sinueuses de la demi-lune. Ils bondissent (Dant saltus) de tous côtés et font jaillir autour d’eux une abondante rosée ; ils émergent de nouveau, puis ils plongent encore sous la plaine liquide ; on dirait qu’ils se livrent à de fougueux ébats (ludunt) ; ils aspirent l’eau de la mer et la rejettent en soufflant de leurs larges narines. (1)

Le dynamisme du saut, première manifestation de la métamorphose (Exsiluere) réapparaît plusieurs fois dans le récit (resilire, desiluit, saltus), et l’ensemble du passage tire de ce jalonnement son principe, comme si l’écriture voulait imiter, dans sa construction acrobatique et fragmentaire, le mouvement joyeux et gracieux des dauphins. Le pivot narratif de la métamorphose est le moment où, alors même que l’un des hommes s’étonne de la transformation d’un autre (« In quae miracula… / Verteris ? »), sa propre bouche s’élargit en lati rictus. Or, il ne s’agit pas ici d’une grimace, mais, de toute évidence, d’un sourire ; c’est du moins ce que nous suggère la fin du texte, véritable scène de jeu culminant sur le verbe ludunt. Créés par Bacchus, recréés poétiquement et euphoriquement par Ovide, les dauphins forment un chœur joyeux dont on ne sait s’il célèbre davantage la divinité ou la poésie. Le rictus donne ici naissance à un rire qui est celui des dauphins, mais aussi de la divinité (2), du poète et, finalement, du lecteur.


Notes :

1) : Ovide, Métamorphoses, III, 670-686.

2) : Qui, chez Philostrate, rit d’avoir métamorphosé les pirates en dauphins (Imagines, I, 19).

*

*




Littérature :


Le Dauphin


Dauphins, vous jouez dans la mer, Mais le flot est toujours amer. Parfois, ma joie éclate-t-elle ? La vie est encore cruelle.

Guillaume Apollinaire, " Le Dauphin" in Le Bestiaire ou Cortège d’Orphée, 1911.

*

*

Dans Le Dernier Coyote (Edition originale, 1995 ; traduction française éditions du Seuil, 1999) Michael Connelly met sur la route de son inspecteur Harry Bosch non seulement un coyote inattendu mais aussi un dauphin surprenant :


McKittrick abandonna la barre pour gagner l'arrière du bateau. Bosch vint se placer rapidement devant la barre. Il avisa la lanterne rouge suspendue au centre de la voûte d'un pont basculant, à moins d'un kilomètre de là, et manœuvra légèrement le gouvernail afin de placer le bateau dans l'alignement. En se retournant, il vit McKittrick sortir d'un compartiment encastré dans le pont un sac en plastique rempli de petits poissons morts.

- Voyons voir qui est là aujourd'hui, dit-il.

McKittrick s'approcha du bord de l'embarcation et se pencha, bien au-delà du plat-bord. Bosch le vit alors taper sur la coque avec la paume de la main, puis se relever et contempler la surface de l'eau pendant une dizaine de secondes avant de recommencer à taper.

- Qu'est-ce que vous faites ? lui demanda Bosch.

Juste au moment où il achevait sa question, un dauphin jaillit hors de l'eau vers l'arrière du bateau à bâbord, à moins de deux mètres de l'endroit où se trouvait McKittrick. Ce n'était en fait qu'une tache grise et luisante et, au début, Bosch ne fut pas certain d'avoir bien vu. Mais, très vite, le dauphin reparut à la surface, juste à côté du bateau, dressant son museau hors de l'eau et gazouillant. On aurait dit un ricanement. McKittrick laissa tomber deux des poissons dans sa gueule ouverte.

- Lui, c'est Sergent. Vous voyez ses cicatrices ?

Bosch jeta un rapide coup d’œil en direction du pont pour s'assurer qu'ils gardaient le bon cap, puis se dirigea vers l'arrière du bateau. Le dauphin était toujours là, McKittrick lui désigna un endroit sous la nageoire dorsale du dauphin. On apercevait trois bandes blanches, comme des galons, sur le dos gris et lisse de l'animal.

- Un jour, il s'est approché trop près d'un hélice et a été blessé. Les gens de Mote Marine l'ont soigné. Mais il a gardé ses galons de sergent.

Bosch acquiesça pendant que McKittrick continuait de nourrir le dauphin. Sans même lever la tête pour voir s'ils dérivaient, l'ex-flic lui dit :

- Vous feriez mieux de retourner à la barre.

*

*