Blog

  • Anne

Le Renard roux


Petit documentaire sur le renard roux suivi de l'histoire de l'écureuil Nain rouge :


Étymologie :

  • RENARD, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. a) Déb. du xiiie s. savoir de renart « être maître dans l'art de tromper » (Roman des sept sages, éd. J. Misrahi, 2250) ; b) ca 1223 adj. « rusé, fourbe » (Gautier de Coinci, éd. V. F. Koenig, II Mir. 23, 263) ; ca 1259 subst. (Rutebeuf, Du Pharisien, 80 ds Œuvres compl., éd. E. Faral et J. Bastin, t. 1, p. 253) ; 2. a) 1247 zool. (doc. ds Du Cange, s.v. tesura 2) ; 1589 jeu du renard (ap. Bonnaffé, Inventaire des meubles de Catherine de Médicis, p. 89 ds IGLF ) ; 3. fin du xve s. écorcher le renard « vomir » (Molinet, Faits et dits, éd. N. Dupire, p. 738, 71: Renars escorchier) ; 4. a) 1578 « sorte de poisson » (Du Bartas, 1ère Sem., 5eJ., p. 224 ds Hug.) ; b) 1611 regnard de mer ichtyol. (Cotgr.) ; 5. sens techn. a) 1676 « pierre attachée au bout d'une ficelle, servant aux maçons à déterminer la verticale » (Félibien, p. 720) ; b) 1678 « espèce de rose des vents » (Guillet, IIIepart.) ; c) 1690 « fente, trou par où se perd l'eau (d'un canal, d'un bassin) » (Fur.) ; d) 1904 « sonnerie de trompe indiquant que les chiens de meute viennent de lancer un renard » (Nouv. Lar. ill.) ; 6. a) 1829 « mouchard, espion » (d'apr. Esn.) ; b) 1839 « aspirant compagnon » (ibid.) ; c) 1909 « ouvrier non affilié à un syndicat, ou qui refuse de faire grève » (ibid.). Empl., comme n. commun, de Renart, nom du héros du Roman de Renart, qui remonte au frq. *Reginhart. La forme latinisée Reinardus se trouve dans l'Ysengrimus de Nivardus (1151-52), précurseur du Roman de Renart (Bossuat, Le Roman de Renard, p. 68). A remplacé l'a. fr. volpil, goupil*, qui s'est maintenu jusqu'au xviie s.

Lire la définition complète du nom commun afin d'amorcer la réflexion symbolique.

*


Zoologie :


Selon Matt Pagett, auteur de Le petit livre de merde (titre original What shat that ?, Quick Publishing, 2007 ; édition française Chiflet & Cie, 2008) :


"Le renard compte plus de vingt-sept espèces différentes, et sa réputation le suit à peu près partout sur la planète. Le plus connu est le renard roux. Autrefois habitant de la forêt, il alimentait mythes et légendes. Aujourd'hui, il se rapproche de nos villes. Et voilà que sa merde nous en apprend des vertes et des pas mûres.

Description : Un cylindre de 2 cm de large environ, dont l'extrémité pointue est dotée d'une petite touffe de poils. L'odeur est forte, extrêmement désagréable, et sa couleur va du marron clair au noir. Parfois, elle peut même être blanchâtre, si l'animal a mangé des os. Ne confondons pas la merde du renard des villes qui peut être agrémentée de fragments de papier ou de plastique, avec celle du renard des champs dans laquelle on peut trouver, si l'on cherche bien, des baies ou des insectes, ce qui est nettement plus poétique.

Nettoyage à sec : La merde de renard s'analyse en laboratoire et non sur le tas. Mais ne croyez pas qu'elle soit maltraitée puisque, avant de la coucher sur la plaque du microscope, on la sèche et on la stérilise dans un autoclave. Ensuite, on al lave avec un détergent doux, puis on la tamise. Ceci afin d'en séparer les différents éléments qu'on va laisser sécher pendant deux heures à 55°C. Le rituel s'achèvera avec le microscope.

Si les études en laboratoire permettent de mieux connaître les animaux, elles fragilisent les mythes qui les entourent. Ainsi on nous a toujours dit que le renard nous était une menace pour les moutons. Or l'étude de sa merde révèle qu'un tiers de sa nourriture est composée de vers. Une telle découverte va à l'encontre de la mauvaise réputation du renard, et diminue du fait même le soi-disant danger qu'il représente pour les poules et autres canards.

Boulettes : 8729 merdes de renard avaient été ramassées par "Les Amis Britanniques des Renards" en 2000. Décidément les Anglais nous étonneront toujours. Le renard signe chacune de ses crottes avec un élégant toupet de poils. Élégant, non ?"

*

*

Dans le Hors-série de Causette (été 2018) intitulé « Histoires d'A...mours », Claudine Colozzi nous propose un petit "Kama-sutra des animaux" sous forme d'abécédaire :


V comme Verrouillage

Au cours de l'accouplement, renards, chiens et autres canidés collent leur femelle sans pouvoir se détacher pendant une demi-heure, voire une heure. Le genre de position limite inconfortable. Rester soudés de cette manière bloque les organes génitaux, ce qui garantirait une meilleure fécondation.



Croyances populaires :

Selon Ignace Mariétan, auteur d'un article intitulé "Légendes et erreurs se rapportant aux animaux" paru dans le Bulletin de la Murithienne, 1940, n°58, pp. 27-62 :


Le Renard a vivement intéressé les hommes. A Forclaz sur Evolène on dit que si le Renard aboie sur une propriété avec force, c'est un présage de mort très prochaine pour le propriétaire. On prétend qu'une impulsion surnaturelle le pousse vers la propriété en question, et là il est pris de terreur subite qui le fait se désoler. Il ne faudrait jamais lui tirer dessus dans ces conditions. Tout le monde cherche alors à localiser l'endroit où il aboie, ce qui, dans la nuit, est le plus souvent impossible. On cite même un fait : une propriété avait été vendue par un montagnard qui était parti en France. Pendant la nuit deux hommes arrosaient ; un Renard vint sur cette propriété, furetant et grognant. Effrayé par ces hommes il part, puis revient une demi-heure après, puis une troisième fois. A ce moment les hommes le chassent avec des cailloux. Peu de temps après on apprit la mort de ce montagnard.

Dans les vallées d'Anniviers et d'Hérens on dit aussi qu'il va faire mauvais temps (froid et neige) si le Renard aboie.

Quand le Renard veut se débarrasser de la vermine, des Puces en particulier, il prend de l'herbe dans sa bouche, puis se plonge lentement dans l'eau en commençant par l'extrémité de la queue. Les Puces fuient devant l'eau et finissent par se ramasser dans la touffe d'herbe que le Renard laisse tomber malicieusement dans l'eau (Hérens-Illiez).

Le Renard est friand du Hérisson : le Hérisson bien avisé se met en boule et le Renard réfléchit, dit-on : j'ai vu l'homme, se dit-il, se servir en pareil cas d'un arrosoir pour faire s'ouvrir le Hérisson. Aussitôt, du seul arrosoir qu'il possède, le Renard fait s'ouvrir le Hérisson.

On dit encore que deux Renards chassent parfois d'intelligence le Lièvre ou le Lapin de garenne. L'un poursuit son gibier en jappant comme un Chien, l'autre se tient au passage ou au bord du terrier et attend, ensuite le butin devient commun entre les deux braconniers.

*

*




Symbolisme :

Dans le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982), de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, on peut lire :


"Semper peccator, semper justus, c'est en ces termes que Germaine Dieterlen résume l'idée que se fait la sagesse africaine de ce personnage ; et d'ajouter : Indépendant mais satisfait de l'être ; actif, inventif mais en même temps destructeur ; audacieux mais craintif ; inquiet, rusé et pourtant désinvolte, il incarne les contradictions inhérentes à la nature humaine. Tout ce que peut symboliser le renard, héros civilisateur ou compère d'innombrables mythes, traditions et contes de par le monde, peut être développé à partir de ce portrait, qui, pour commencer, est bien celui de notre goupil, dont on connaît l'ambivalence. Des croyances plus archaïques survivent en Amérique et en Asie : ainsi le renard argenté est-il considéré comme un héros créateur par les Indiens de Californie centrale, tandis qu'en Sibérie le rusé messager des enfers qui attire des héros de légende vers le monde du dessous est souvent représenté sous la forme d'un renard noir. Ce renard-là aurait un certain pouvoir de psychopompe, ou guide des âmes, ce qui semble également attesté par des traditions celtiques [voir ci-dessous].

Symbole de fertilité, il est au Japon le compagnon d'Inari, divinité de l'abondance auquel on l'identifie parfois au point de lui rendre un culte. Inari est une divinité shintoïste de la nourriture et de la culture de mûriers pour vers à soie, ainsi que l'étymologie de son nom l'indique. Non seulement il est protecteur de la nourriture, mais encore beaucoup de commerçants et hommes d'affaires ont chez eux un petit autel consacré au renard afin qu'il protège leur commerce. A l'entrée des temples consacrés à Inari, il y a beaucoup de statues de renards disposées par paires face à face : les uns ayant dans leur gueule la clef du grenier à riz ; les autres une boule représentant l'esprit de la nourriture. Mais l'animal lui-même est appelé Kitsune et une superstition populaire lui attribue nombre de cas d'hystérie ou de possession démoniaque. On emploie donc le terme Inari dans le cas religieux et favorable, et Kitsune, dans le sens populaire favorable et défavorable.

Son association aux divinités de la fertilité provient sans doute de sa vigueur et de la force de ses appétits, qui en font aussi, un peu partout dans le monde, un Don Juan, ou, comme nous allons voir, une allumeuse. Dans la Chine des Tchou, note Van Gulik, les renards passaient pour être en possession d'une grande quantité de puissance vitale, du fait qu'ils vivent dans des trous et qu'ils sont donc proches des forces génératrices de la terre. Aussi prête-t-on au renard une grande longévité.

Cet aspect du symbole se développe en de multiples croyances, de par l'Extrême-Orient. Ainsi croit-on parfois que le renard est en possession de l'élixir de vie, ou bien qu'il st à l'origine de possessions démoniaques, dont on peut être délivré par Kouan-tI, le génie de la guerre. Le pouvoir d'exorcisme appartient cependant au Maître céleste du Taoïsme chinois, qui emprisonne les renards dans des jarres. Ayant atteint la longévité, l'animal peut devenir le fabuleux Renard céleste à neuf queues. Dans la Chine ancienne, le renard à neuf queues habitait le Tertre vert du Sud : c'était un monstre anthropophage, mais qui pouvait néanmoins protéger des maléfices.

Nous avons évoqué le Donjuanisme du renard ; cette croyance fut si forte qu'on lui conféra longtemps - et qu'on lui confère encore en certaines contrées d'Extrême Orient - un rôle de succube, et surtout d'incube : il se transforme en éphèbe pour tenter les femmes, et, plus encore, en femme pour attirer les hommes, croyance dont la sagesse populaire tire cette philosophique conclusion : un renard qui ensorcelle ne fera que peu de mal à l'homme, mais une femme qui ensorcelle comme un renard, voilà qui fera grand dommage.

Cette salacité du renard le rapproche symboliquement du lapin : aussi les tâches de la lune, auxquelles d'aucuns prêtent la forme d'un lapin, sont-elles, dans certains mythes amérindiens, considérées comme les conséquences de la fornication de l'astre et d'un renard céleste.

Réfléchissant comme un miroir les contradictions humaines, le renard pourrait donc être considéré comme un double de la conscience humaine. Les Chinois affirment qu'il est le seul animal qui salue le lever du soleil : il plie les pattes de derrière, allonge et joint les pattes de devant et se prosterne. Quand il a fait cela pendant plusieurs années, il est alors capable de se transformer et de vivre au milieu des hommes, sans attirer leur attention : reflet dans un miroir, encore, tant il y a d'hommes-renards sous le soleil."

*

*

Selon Jamie Sams et David Carson dans les Cartes médecine, Découvrir son animal-totem (1999, traduction française 2010) "le Renard rusé compte bien des alliés dans les bois, y compris le feuillage qui lui assure protection et médecine. Il semble que le Renard peut disparaître à souhait dans l’épaisseur du sous-bois. La flore y devient son alliée. L’habileté à se fondre dans le milieu qui l’entoure et y devenir invisible est un don puissant pour qui veut observer les activités des autres.

Autre don naturel dont jouit le Renard : la capacité de s’adapter à l’hiver en changeant de couleur comme le caméléon. En hiver, lorsque le feuillage disparaît, sa riche fourrure blanche lui permet de s’estomper dans la neige. La médecine du Renard comprend l’adaptabilité, l’astuce, la capacité d’observer, de s’intégrer ainsi que la rapidité dans la pensée et l’action. À ces traits peuvent s’ajouter la faculté de décider rapidement et d’avancer avec assurance dans la vie de tous les jours.

Comme il sait passer inaperçu, le Renard peut facilement devenir le protecteur de la famille. C’est l’homme à tout faire. Nanih Waiya, le Grand Esprit en langue choctaw, rend hommage au Renard en tant que protecteur qui assure l’unité et la sécurité de la famille. Puisqu’il n’attire pas l’attention, le Renard peut observer les gens sans les rendre mal à l’aise ; ce rusé accomplit donc sans difficulté cette tâche de protecteur. Le Renard s’intéresse toujours à la sécurité de la famille ; c’est un excellent talisman pour ceux qui voyagent à l’étranger.

Si le Renard a choisi de partager sa médecine avec vous, cela indique que vous deviendrez comme le vent : sans être vu, vous pénétrerez d’un lieu à l’autre, passerez d’une situation à l’autre. Il serait sage, à ce moment-là, d’observer les actions des autres plutôt que leurs paroles. Utilisez positivement votre adresse ; faites silence tant sur vos motifs d’observer que sur les personnes que vous observez. Pour maîtriser l’art du camouflage, vous devez acquérir ces aptitudes au silence.

Un exercice qui peut vous y aider, c’est de décider de devenir invisible. Si vous voulez vous adonner à cet exercice, visualisez d’abord votre corps comme faisant partie intégrante du milieu environnant, pleinement en harmonie avec les couleurs de ce milieu. Repassez vos mouvements dans votre esprit ; comment vous marchez furtivement et gracieusement, sans que les autres vous remarquent. Si vous le faites bien, ça réussit. Vous pouvez quitter la fête sans que personne ne s’en aperçoive ou vous effacer jusqu’à sembler faire partie des meubles. Ainsi, discrètement, vous pourrez observer comment les personnes que vous étudiez évoluent sur la scène de la vie.

En apprenant la médecine du Renard, vous pourrez aussi faire de plus en plus confiance à votre capacité de prévoir ce qui surviendra bientôt. Après avoir observé pendant quelque temps, vous deviendrez conscient que les choses se répètent, et que dans certaines situations, il est facile de prévoir le déroulement et le dénouement ; ainsi renseigné, vous pourrez décider rapidement ce qu’il faut faire. La médecine du Renard nous enseigne l’art de nous identifier à ce qui nous entoure. Cela s’applique sur tous les plans, du simple rocher au Dieu infini. La médecine du Renard nous engage à examiner tous les usages possibles de l’unité harmonieuse.

Comme les clowns du rodéo, le Renard peut empêcher le bœuf enragé de se ruer sur un de vos amis ou sur un membre de votre famille. Ce rusé peut utiliser des tactiques idiotes pour réussir ses camouflages. Personne ne saura deviner l’astuce derrière ses manœuvres ingénieuses.


A l’envers :

Attention à ce Renard rusé s’il est apparu à l’envers ! Quelqu’un vous guette et tente de prévoir vos faits et gestes. Pourtant, si vous examinez la situation de plus près, vous découvrirez peut-être que vous surveillez vous-même vos faits et gestes pour vous prouver que vous existez. Si vous disparaissez dans la tapisserie, il est peut-être temps de décider que ça vaut la peine qu’on vous voit.

Le Renard à l’envers est aussi idiot qu’il est rusé ; ainsi, vous vous dupez peut-être en étant convaincu que e peu d’estime de vous-même dépend du fait que vous êtes né ordinaire et que vous continuez de mener une vie ordinaire. Voilà un camouflage d’une tout autre espèce ! En effet, vous avez réussi à camoufler votre désir de vivre joyeusement et de façon résolue, en véritable contact avec des amis. Dans ce cas-ci, on vous avertit de prendre garde à l’apathie et à l’ennui que vous générez. Il vous faudra peut-être chercher longtemps pour trouver ce qui vous excitera au point d’aviver vos sens perdus dans la brume, pour découvrir vraiment ce qui vous redonnera le goût de vivre.

Le Renard à l’envers peut aussi vous avertir que vous avez trop de visibilité. Quand nos talents sont reconnus, il arrive parfois que la jalousie et l’envie nous dévisagent jusqu’à nous défigurer. Si vous vous sentez visé, retirez-vous à l’écart. Comme l’ermite, il est peut-être temps de revêtir la cape de bure de l’invisibilité.

Pour rectifier une telle situation, faites appel au Tatou et établissez vos frontières. Puis, demandez au protecteur de la famille de vous enseigner l’art du camouflage. Quand vous cesserez d’être sur la ligne de feu, vous pourrez reprendre votre rôle de « vieux renard ».

Devenez Renard ; ressentez la joie de connaître le terrain de jeu de votre vie. Vous découvrirez peut-être que le poulailler qui vous intrigue renferme de délicieuses bouchées

*

*

Selon Didier Colin, auteur du Dictionnaire des symboles, des mythes et des légendes (Larousse Livre, 2000) :

"Dans l'imagination populaire, un peu partout dans le monde, le renard est associé à la ruse. On le tient pour un être à la fois créatif et destructeur, intrépide mais prudent, toujours sur la défensive mais désinvolte. Autrement dit, il est pétri de contradictions, et c'est en cela qu'on reconnaît en lui des qualités typiquement humaines. Toutefois, ces mêmes croyances populaires font du renard, mais surtout de la renarde, le déguisement favori des sorcières qui se dissimulent dans les forêts, en prenant parfois l'apparence de très belles femmes aux charmes irrésistibles, qui se changent en renardes dès qu'elles ont atteint leur but ou produit leurs maléfices. C'est le cas en Asie, mais aussi en Europe, et tout particulièrement selon la tradition hassidique hébraïque, qui voit dans le renard ou la renarde un dibhouk, c'est-à-dire un esprit maléfique qui vient tourmenter les hommes.

Ruse, séduction, envoûtement, telles sont les armes de l'esprit qui apparaît sous l'aspect d'un renard, et c'est souvent ainsi qu'il faut interpréter la présence flagrante d'un renard dans un rêve. Toutefois, pour les Celtes, le renard était un guide, non un personnage retors. Sans doute parce que cet animal rusé connaît la forêt comme sa poche, et qu'en le suivant à la trace nos ancêtres européens pouvaient retrouver leur chemin, lorsqu'il arrivait de s'égarer..."

*

*

D'après Madonna Gauding, auteure de Animaux de pouvoir, Guides, protecteurs et guérisseurs (Octopus Publishing Group 2006 ; traduction française : Éditions Véga, 2006) :


Guide d'interprétation

En tant que symbole onirique

Beauté ; Astuce ; Fausse apparence ; Vigueur ; Intelligence ; Pouvoir surnaturel.


En tant que gardien ou protecteur

Fait un bon parent ; Protège l'unité familiale.


En tant que guérisseur

Aide à intégrer la pensée et l'émotion ; Harmonise les relations.

En tant qu'oracle ou augure

Surveillez la tromperie ; Faites attention au langage corporel.


Mythes et contes

Tant les traditions amérindiennes que chinoise affirment que le renard se transforme en belle femme. Dans un célèbre conte européen, "Reynaud le Renard", vole les nobles et les paysans pareillement, mais reste impuni de par son ingéniosité.


Si le renard est votre animal de pouvoir

Vous préférez la nuit et votre meilleur travail créatif est effectué lorsque les autres dorment. Par instinct, vous êtes monogame et vous vous engagez pour la vie, mas vous avez aussi besoin de longues périodes de solitude. Vous êtres très intelligent, fin observateur des gens et des situations et bon juge des caractères. Vous vous fondez dans le paysage et êtes expert en déguisements et en masques. Par moments, vous charmez ou amusez pour camoufler vos véritables intentions.

Demandez au renard de vous aider :

  • à transformer votre capacité à tromper et illusionner en énergie créative utilisable pour le bien des autres ;

  • à utiliser votre ingéniosité et charme pour améliorer votre lieu de travail ;

  • à employer vos talents d'observation pour de meilleures relations, chez vous et au travail.

Accéder au pouvoir du renard en :

  • imaginant que vous êtes invisible à une soirée, puis en observant les autres ;

  • apprenant des tours de magie.

Au printemps et en été, la fourrure du renard polaire est sombre. En automne et en hiver, elle devient blanche pour se confondre avec la neige. Essayez de changer la couleur de votre chevelure pour exprimer vos sentiments à différents moments de l'année.


Élément Terre.

*

*

Diana Cooper, auteure du Guide des archanges dans le monde animal (édition originale 2007 ; traduction française : Éditions Contre-dires, 2018) nous délivre un :


Message des canidés :

Votre famille constitue votre assise et contient

l'essence des leçons que votre âme a choisies pour cette vie. La

vraie discipline et le respect la gardent unie et vous permettent

de parcourir votre chemin spirituel dans la joie.


Tous les canidés viennent de Sirius. Ils sont particulièrement ici pour explorer et expérimenter différentes formes de structure familiale.


Les renards : Les renards se sont incarnés à l'origine dans l'hémisphère nord, mais, quand les humains les ont introduits dans d'autres parties du monde, ils se sont empressés de saisir l'occasion de se disperser pour approfondir leur apprentissage.

Une des qualités de l'âme qu'ils ont développées est la flexibilité et ils ont prouvé qu'ils pouvaient s'adapter de façon spectaculaire à leur environnement. Des renards qui grimpent au arbres à ceux qui ont développé de grandes oreilles pour évacuer la chaleur dans les zones chaudes, ou les renards arctiques, qui sont recouverts d'une épaisse fourrure blanche dans la neige, ils ont prouvé qu'ils étaient prêts à affronter à peu près n'importe quoi. Les renards ne se sont pas incarnés pour vivre avec les humains, mais dans certains endroits, ils ont été » obligés de changer rapidement. Lorsque nous avons urbanisé leurs habitats naturels, il sont dû s'adapter. Ils ont pris les commandes de leurs champs énergétiques et ont surmonté la peur naturelle qu'ils ressentaient envers nous. Les renards ont fini par vivre parmi nous, dans nos villes et nos villages. Je me souviens de la première fois où j'ai rendu visite à ma file, qui venait d'emménager dans une banlieue de la ville de Surrey à la fin des années 1990. J'ai été choquée de voir six renards dans l’espace de stationnement couvert de la commune.En arrivant près de la porte d'entrée de Lauren, j'ai vu un gros renard qui se prélassait sur le pas de la porte. En me voyant approcher, il s'est levé et s'est sauvé.

Quand j'en ai parlé – car pour moi c’était un phénomène extraordinaire -, ma fille s'est contentée de hausser les épaules et m'a répondu qu'ils étaient toujours là, mais qu'ils n'embêtaient personne. Vingt ans plus tard, c'est devenu très courant. Comme toutes les espèces canines, les renards apprennent et enseignent à propos de la vie familiale et de la discipline. Contrairement aux loups, ils sont en général solitaires ou vivent en petits groupes familiaux. Ils ont beaucoup de choses à nous apprendre, à nous, les humains. Jusqu'à ce que j'aie ma bien-aimée chienne, Vénus, des renards traversaient souvent mon jardin. Un jour, j'étais assise sur ma terrasse lorsqu'une renarde a traversé la haie, suivie de trois petits. Ils se sont avancés lentement et en silence, puis elle a tourné la tête et a regardé ses petits. Il était évident qu'elle leur donnait des instructions. Sans un bruit, les trois petits ont fait demi-tour et sont repartis par où ils étaient venus. J'ai pensé alors à mes trois enfants robustes, indépendants et toujours prêts à se rebeller, et j'ai été impressionnée par leur obéissance instantanée et leur foi absolue dans les instincts de leur mère et la discipline.

Il était une fois deux renardes qui avaient donné naissance à trois petits à elles deux, presque au même moment dans un jardin voisin. Elles avaient instauré un système de gardiennage, et une mère surveillait les trois petits et jouait souvent avec eux sur ma pelouse. Non seulement c’était un vrai plaisir de voir les petits jouer sous l’œil vigilant de la mère ou de la tante, mais cela montrait qu'il faut faire grandement confiance pour accepter que votre progéniture soit surveillée par quelqu'un d'autre que vous. A plusieurs autres occasions, j'étais assise sur la pelouse alors qu'un renard se prélassait au soleil, rongeait un os ou se comportait comme un chien à seulement un mètre de moi. Maintenant que j'ai une petite chienne qui est très attachée à son territoire, les renards traversent mon jardin en courant, et je ne vois plus que leur queue qui s'agite. Comme tous les animaux qui aiment creuser, les renards sont reliés à l'élément de la terre et à Gaïa. Quand ils creusent un terrier ou une tanière, ils apportent la lumière du Christ dans la terre elle-même. Beaucoup de gens chassent les renards, car ils craignent qu'ils apportent des maladies comme la gale ou qu'ils soient même enragés. Et ils peuvent effectivement l'être, car les renards se sont montrés craintifs pendant des siècles, depuis que les humains ont décidé que les chasser constituait un bon sport, et ils sont vulnérables aux maladies. La chasse au renard a été interdite au Royaume-Uni et cela peut être le signe que la conscience de l'humanité se développe. D'autres chassent les renards parce qu'ils tuent leurs volailles ou les oiseaux qu'ils ont élevés, et aussi pour profiter du sport consistant à les prendre pour cible.

*

*

Dans Rencontre avec votre animal totem (édition originale 2010, traduction française 2015), Phillip Kansa et Elke Kirchner nous proposent la fiche suivante sur le renard :


"Caractéristiques positives

Gagner en ingéniosité ; Gagner en diplomatie ; Atteindre ses objectifs personnels avec élégance.

En quoi cet animal m'aide

Le renard t'aide à rester vigilant en paroles et dans les relations humaines en général. Invoque-le quand tu as besoin d'aide dans des négociations. Le renard est rusé et identifie ce que l'on dit et ce que l'on préfère taire. Cela ne signifie pas que tu dois calculer de manière sournoise. Le renard t'indique plutôt quand il est malin de dire quelque chose, et quand il est plus intelligent de te taire. Cet animal est un maître en matière de diplomatie, et il te montre comment tu peux atteindre tes objectifs avec élégance et facilité.

Comment le renard me protège

Le renard t'empêche de révéler trop vite quelque chose qui pourrait te causer du tort. Sa force t'aide à dire les bonnes choses au bon moment et à ne pas commettre de graves erreurs par un comportement impulsif. Le renard te confère son élégance et met de la joie de vivre dans tout ce que tu entreprends.

Exercice pour me relier à cet animal

Choisis un endroit où tu ne seras pas dérangé. Imagine que tu es assis près de la tanière d'un renard. Invoque l'animal et prie-le de t'aider. Quelques instants plus tard, un renard roux te scrute de son œil malicieux. Tu peux sentir sa force et son esprit vif. Invite-le dans ta vie, et chaque fois que tu penseras à son regard, sa force entrera en toi."

*

*

Selon Annie Pazzogna, auteure de Totem, Animaux, arbres et pierres, mes frères, Enseignement des Indiens des Plaines, (Le Mercure Dauphinois, 2008, 2012, 2015), dans le cercle des animaux, le Renard (Sungila) fait partie, au même titre que la Tortue, le Lézard, le Blaireau, la Taupe, la Fourmi et le Castor, des Animaux qui se situent à l'Ouest, symbolisé par le noir, la Mère Terre, l'élément terre et le physique.


Mots-clés :

(en négatif) : Destruction

(en positif) : Fin - Rusé - Adaptation - Subtilité - Gardien de la famille.


Franck Fools Crow dit : "Quand nous discutons, il vient et s'assoit comme un être humain le ferait."


Joyeux, intelligent, il n'hésite pas à faire le mort afin d'attirer dame Corneille pour lui sauter dessus et la croquer.

Renard s'adapte à son environnement. Il a une activité nocturne et se repose la journée dans une tanière. Hors la saison des amours, il vit seul, indépendant.

Monsieur est un père nourricier attentif. Il dépose non loin du terrier les produits de sa chasse : oiseaux, invertébrés, rongeurs, fruits, baies....

Madame peut avoir quatre petits après une gestation de deux lunes environ.

Renard est traqué par Loup et Lynx.

Sungila est rusé, fin, il réfléchit nos contradictions pour se fondre, invisible et flamboyant, sous le feuillage des bois. Il a l'art du camouflage, il est l'adaptation, la subtilité. Serait-il le double de la conscience humaine ?

Renard est un guerrier précautionneux et audacieux. Gardien de la famille et du peuple, il sauvegarde et assure la sécurité.

Autrefois, la société du Renard était la plus importante ; elle secourait les sans-défense, femmes, enfants et veillait lors de la retraite des camps.

Les flèches sacrées des Cheyennes sont gardées dans un sac médecine confectionné dans la peau de Renard. Noctambule, Sungila est aussi lié à la Lune.

*

*

Pour David Carson, auteur de Communiquer avec les animaux totems, puisez dans les qualités animales une aide et une inspiration au quotidien (Watkins Publishing, 2011 ; traduction française Éditions Véga, 2011), le renard appartient à la famille de la Beauté intérieure, au même titre que la colombe, l'abeille, la gazelle, la baleine, le cygne, le cerf, le panda géant, la vache, l'oiseau-tonnerre, la cigogne, le colibri, la panthère, la licorne et le dauphin.


"Beauté intérieure

Certains animaux ont un lien évident à l'élégance - c'est le cas de la colombe et de la gazelle par exemple, qui ouvrent ce chapitre. La ruche d'abeilles est une image harmonieuse de coopération humaine, et le miel symbolise la substance spirituelle. Le chant des baleines, le vol majestueux du cygne, la nature insaisissable de la panthère des neiges, l'éclat du colibri, l'esprit joueur du dauphin - tous ces animaux se rangent harmonieusement aux côtés de la colombe et de la gazelle. D'autres créatures compensent leur manque de grâce par leur caractère et leur symbolisme. Le renard vous est présenté pour son esprit vif et astucieux ; la vache, pour sa pureté ordinaire et sa douceur, tandis que la panda est une incarnation graphique du yin et du yang. en nous aidant à développer notre potentiel, tous les animaux, même le plus roublard, le plus nonchalant, ou le plus comique d'apparence, peuvent contribuer à notre beauté intérieure. [...]

Le renard est malin et vif - une figure du coquin. Il possède une ruse singulière. Son visage est pointu et ses oreilles, triangulaires. On pensait autrefois qu'il appartenait la famille des félins, mais c'est en réalité un canidé (famille des chiens). Ses pupilles en forme d'amande, le renard aux yeux d'ambre est rapide et agile. Il possède une ouïe très fine, ses oreilles remuant un peu comme une main qui se plie, pour améliorer son audibilité. Il possède également un très bon odorat. Comme le chien et le loup, le renard est solitaire - chasseur méticuleux et isolé. Il ne grogne ni n'aboie, mais est calme et impassible. S'il