Blog

  • Anne

La Baleine



Étymologie :

  • BALEINE, subst. fém.

ÉTYMOL. ET HIST. − 1. Ca 1100 zool. (Roland, 3101 dans Gdf. Compl. : Qui guaresis Jonas tut veirement De labaleine qui en sun cors l'out enz) ; 2. par synecdoque 1268 habill. baleine « fanons de baleine, servant à renforcer les gants des chevaliers » (E. Boileau, Métiers, éd. G.-B. Depping, 371 dans T.-L. : gentelès de baleine). Empr. au lat. ballaena, ballena « baleine » (Plaute, Rud., 545 dans TLL s.v., 1699, 66) lui-même empr. au gr. φ α ́ λ λ α ι ν α (Aristote dans Liddell-Scott).


Lire également la Définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.




Zoologie :


Selon Matt Pagett, auteur de Le petit livre de merde (titre original What shat that ?, Quick Publishing, 2007 ; édition française Chiflet & Cie, 2008) :

"On vénère la baleine pour sa taille, sa puissance, et l'effet apaisant de ses vocalises lorsqu'elle met bas. Avec ses 33 mètres de long et ses 180 tonnes, la baleine bleue est le plus gros animal du monde. Il est donc logique que sa merde soit aussi la plus grosse, bien qu'il soit difficile d'en évaluer le poids à cause de sa consistance. De graves menaces pèsent sur l'avenir de la baleine : réchauffement de la planète, pollution des mers, et chasse non autorisée. Mais elle sera peut-être quand même sauvée par sa merde.


Description : Comme la merde de baleine est très liquide, elle ne descend pas immédiatement au fond de l'eau, mais se dissipe en un énorme nuage. Elle flotte d'abord sous forme d'une immense tache, puis s'enfonce lentement et du fait même nourrit la faune des bas-fonds. La couleur de ses excréments dépend de ce que qu'elle a ingéré (une grosse bouchée de crevettes donnera par exemple un nuage rose). A cause de la forte pression de l'eau, les baleines défèquent près de la surface, et les aliments non digérés (yeux de poissons, becs de calmars) viennent s'ajouter à la matière fécale.


La digestion de A à Z : Les deux principales sortes de baleines se déterminent en fonction de ce qu'elles mangent. La baleine à fanons a, comme son nom l'indique, des fanons c'est-à-dire des lames cornées, sortes de brosses qui filtrent la nourriture, et la baleine à dents, comme le cachalot, a des dents pointues qui déchirent les aliments. Ni l'une ni l'autre ne mâche, mais elles sont pourvues d'un estomac à quatre poches. Dans la première de ces poches, du sable et des fragments de coquilles pulvérisent la nourriture, comme les pierres du gésier du hibou. Deux énormes reins régulent la quantité de sel absorbé. Bien que dotée d'un cloaque, la baleine urine et défèque en deux temps.


Mais qui a vomi ça ? On confond souvent l'ambre gris ou "or flottant" avec la merde de baleine. Il s'agit en fait de fragments de calmars non digérés régurgités par le cachalot. On dirait des crottes. Une fois séché, cet ambre gris donne un musc odorant."

*

*




Symbolisme :

La baleine est la gardienne de l’histoire de la terre et de ses secrets. Le souvenir de la légendaire civilisation de Mu qui s’étendait autrefois à l’ouest de l’Amérique et qui est considérée par toutes les tribus Indiennes comme leur terre originelle, est maintenu en vie par la baleine, car elle fut jadis le témoin de la grande catastrophe dont fut victime la Mère patrie. Les personnes qui possèdent la force de la baleine sont le plus souvent clairvoyantes et peuvent dès lors invoquer, grâce à ce don, toutes les informations qui sont stockées dans l’univers. Elles ont parfois également des dons télépathiques et ignorent en général d’où ils leurs viennent., et ce n’est qu’au fil du temps qu’elles se rendent compte de la manière de les utiliser.

L’enseignement relatif à la baleine exhorte à trouver sa vibration personnelle et originelle qui porte en elle l’histoire de tous les êtres vivants. Elle montre la fréquence juste d’une vibration guérit. Avec son aide, vous pouvez apprendre à établir le contact avec cette langue originelle qui fut utilisée pour communiquer avant le développement des formes linguistiques de communication​​ que nous connaissons maintenant. La baleine vous indiquera toujours le chemin qui vous mènera vers la signification véritable de votre vie. S’il est votre animal guérisseur, vous êtes un parent gentil et protecteur, qui défend instinctivement quiconque en danger. Votre ouïe est très sensible ou vous êtes doté de claire audition. Vous aimez étudier l’histoire ancienne, les mythes et les légendes, les enseignez même ou écrivez à leur sujet. Vous aimez chanter avec les autres dans un chœur, ou juste après quelques verres, pour vous lier et libérer vos émotions. Il se peut que vous viviez près de l’océan, extrêmement important pour votre santé et vitalité. Que vous soyez grand ou petit, vous bougez avec grâce et sans effort. Vous gérez bien les crises graves auxquelles vous êtes confronté et en sortez plus fort et plus sage.


http://les-sentiers-caches.forumsactifs.com/t312-animaux-totems

*

Vous pouvez également découvrir le message du Peuple des Baleines,


à partir d'une Canalisation de Caroline Leroux qui communique avec les devas des animaux.

*

Dans le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, on apprend que :


"Le symbolisme de la baleine relève à la fois de la "bouche d'ombre" et du poisson. Dans l'Inde, l'avatar vishnouite du poisson guide l'arche sur les eaux du déluge. Dans le mythe de Jonas, la baleine est l'arche elle-même : l'entrée de Jonas dans la baleine, c'est l'entrée dans la période d'obscurité, intermédiaire entre deux états ou deux modalités d'existence (Guénon). Jonas dans le ventre de la baleine, c'est la mort initiatique. La sortie de Jonas, c'est la résurrection, la nouvelle naissance, comme le montre de façon particulièrement explicite la tradition islamique. En effet nûn, vingt-neuvième lettre de l'alphabet arabe, signifie aussi poisson et en particulier la baleine. C'est pourquoi le prophète Jonas, Seyidna Yûnûs, est appelé Dhûn-Nûn. Dans la Kabbale, l'idée de nouvelle naissance, au sens spirituel, s'attache à cette lettre nûn.

La forme même de la lettre en arabe (à savoir la partie inférieure d'une circonférence, un arc surmonté d'un point qui en indique le centre) symbolise l'arche de Noé flottant su les eaux.

Cette demi-circonférence représente également une coupe, qui peut, sous certains aspects, signifier la matrice. Considérée de la sorte, c'est-à-dire en tant qu'élément passif de la transmutation spirituelle, la baleine représente en un certain sens chaque individualité dans la mesure où elle contient le germe de l'immortalité et son centre, représenté symboliquement contre le cœur. Il convient de rappeler ici l'étroite relation qui existe entre le symbolisme de la coupe et celui du cœur.

Le développement du germe spirituel implique que l'être émerge de son état individué et de l'environnement cosmique auquel il appartient, de même que le retour de Jonas à la vie coïncide avec sa sortie du ventre de la baleine... Cette sortie équivaut à celle de l'être qui émerge de la caverne initiatique, dont la concavité est représentée également par la demi-conférence de la lettre nûn.

La baleine apparaît également dans le Coran (La Caverne, sourate 18) avec la parabole d'un voyage de Moïse, qui avait emporté avec lui un poisson. Moïse parvient au confluent des deux mers. A la croisée des deux mers, au point où s'unifient les contradictions, le poisson échappe à Moïse et retrouve son élément, pour y renaître à une vie nouvelle. Le symbolisme de la lettre arabe, nûn, et du croissant qui la figure, rejoint ici de manière curieuse le symbolisme de la croix, représenté par la jonction des deux mers, et celui du poisson, emblème de vie, l'ichthus, qui fut également, pour les premiers Chrétiens, un signe de résurrection. Il n'est certainement pas fortuit que les prières destinées au service des morts aient des versets qui riment principalement en n.

Du point de vue du symbolisme cosmogonique, la tradition islamique rapporte que la terre, une fois créée, se balançait sur les eaux. Dieu fit descendre un ange, qui souleva la terre sur ses épaules. Pour que ses pieds pussent se poser, Dieu créa un rocher vert, reposant lui-même sur le dos et les cornes d'un taureau qui a quarante mille têtes et dont les pattes sont posées sur une immense baleine. Elle est tellement immense que, si toutes les eaux des mers se réunissaient dans une de ses narines, le tout serait comparable à un grain de sénévé dans une terre déserte. Tha'labi dit : Dieu créa Nûn ; c'est la grande baleine.

Etant donné que la terre repose sur l'ange, l'ange sur le rocher, le rocher sur le taureau, le taureau sur la baleine, la baleine sur l'eau, l'eau sur l'air et l'air sur les ténèbres, et que toute cette structure dépend des mouvements de la baleine, Iblis, le démon, induisit celle-ci en tentation, dit-on, de se débarrasser de sa charge. Les tremblements de terre sont dus aux soubresauts de la baleine. Mais elle fut maîtrisée : Dieu envoya sur le champ à la baleine une petite bête qui lui entra dans une narine et pénétra jusqu'au cerveau. Le grand poisson gémit (implora) Dieu qui permit à la petite bête de sortir. Mais elle se tient face à la baleine, menaçant de rentrer, chaque fois que cette dernière est tentée de se mouvoir.

Comme d'autres animaux, le crocodile, l'éléphant, la tortue, la baleine est donc un symbole de support du monde, un cosmophore.

La Polynésie, l'Afrique noire, la Laponie font intervenir la baleine dans des mythes initiatiques analogues à celui de Jonas. Le passage par le ventre du monstre, souvent marin, est parfois expressément considéré comme une descente aux enfers. Sur les côtes du Vietnam les os des baleines échouées sont recueillis et font l'objet d'un culte ; divinité de la mer, la baleine guide les barques des pêcheurs et les sauve du naufrage. Le génie-baleine est aussi secourable - par simple extension - dans le passage vers le séjour des immortels. La baleine semblerait donc jouer ici un rôle de psychopompe, ce qui n'est pas sans rappeler la place importante qu'elle tient dans les cultures indiennes de la côte ouest du Canada (Kwakiutl, Haïda, Tlingit, etc.) et notamment les célèbres masques à parois mobiles, qui représentent un visage humain à l'intérieur d'une baleine ou d'un autre monstre ouvrable. Quoi qu'il en soit le culte vietnamien ci-dessus mentionné semble descendre des Chams, que certaines traditions font venir de la mer et aorder, comme la baleine, sur les côtes de l'Annam. La tradition austro-asiatique des dieux échoués existe également au Japon. C'est, il faut le dire, une baleine merveilleuse qui amena aux Montagnards sud-vietnamiens l'Enfant sauveur du monde, libérateur du mal.

Enfin symbole du contenant et, selon son contenu, symbole du trésor caché ou parfois aussi du malheur menaçant, la baleine recèle toujours la polyvalence de l'inconnu et de l'intérieur invisible ; elle est le siège de tous les opposés, qui peuvent surgir à l'existence. Aussi a-t-on comparé sa masse ovoïde à la conjonction de deux arcs de cercle, qui symbolisent le monde d'en haut et celui d'en bas, le ciel et la terre."

*

*

Selon Ted Andrews, auteur de Le Langage secret des animaux, Pouvoirs magiques et spirituels des créatures des plus petites aux plus grandes (Édition originale, 1993 ; traduction française, Éditions Dervy, 2017), la Baleine a les caractéristiques suivantes :

Points clés : Création, pouvoir du chant, réveil des profondeurs intérieures.

Cycle de puissance : Toute l'année.


La baleine est le plus grand mammifère du monde Elle constitue une partie d'un grand groupe de mammifères à sang chaud adaptés à la vie dans la mer. De nombreux mythes racontent que toute vie sur terre - y compris les hommes - est venue de la mer. Pour cette raison et pour d'autres que nos allons voir, la baleine st un très vieux symbole de création - que ce soit celle du corps ou celle du monde.

Les peuples de l'Arctique sont souvent considérés comme les observateurs les plus attentifs de la Nature, car ce n'est qu'ainsi qu'ils ont pu survivre aux climats les plus impitoyables. Les Inuits (Inupiaq en Alaska) ont une relation particulière avec la baleine boréale. Une de leurs légendes raconte qu'elle était la plus belle création que le Grand Esprit ait pu réaliser.

Il existe environ quatre-vingt-dix espèces de cétacé ou de baleine - y compris les dauphins et les marsouins. Il y a les grands cachalots, les orques, les globicéphales ou baleines-pilotes, les narvals, les baleines à bosse, et les plus grands mammifères de la planète, les baleines bleues. Toutes les baleines ont des évents, des orifices semblables à des narines et situés sur la tête, qui leur permettent d'expulser l'air expiré. Imiter l'éjection du souffle des baleines peut aider à libérer vos énergies créatrices. toutes les baleines ont aussi du lard qui leur sert d'isolant thermique et à stocker l'énergie. La baleine peut vous apprend à vous isoler et à utiliser vos énergies créatrices de manière plus raisonnée. Tous les cétacés conservent l'oxygène sous l'eau en diminuant le flux sanguin dans des parties du corps où il n'est pas essentiel. Les baleines sont détentrices d'un savoir archaïque quant à l'utilisation de la force créatrice du souffle à des fins très diverses.

La plupart des cétacés sont répartis dans l'un des deux groupes : les cétacés à dents (odotoncètes) et les cétacés à fanons (mysticètes ; il s'agit ici des vraies baleines. Le mot anglais pour « fanon » étant d'ailleurs baleen). Les cétacés à dents ont es dents pointues grâce à auxquelles ils attrapent et mangent les poissons et d'autres animaux marins. Ce groupe inclut les cachalots, les globicéphales, les dauphins, et d'(autres du même ordre. La plupart mangent des poissons, des calamars et d'autres animaux marins. On les trouve généralement en troupeaux, ou en bans. Ces cétacés dentés font preuve de grandes capacités de raisonnement et même, parfois, de pensée créatrice. Ils peuvent stimuler ces aptitudes mentales chez ceux dont ils sont le totem.

Les baleines à fanons n'ont pas de dents. Leurs bouches sont garnies de plaques faites de kératine durcie, les fanons. Elles filtrent l'eau à travers ces lames, en se nourrissant des planctons et de la vie marine microscopique qui s'y trouvent. Les cétacés à fanons sont les plus grands.

Au sein de la famille des cétacés à fanons, la baleine à bosse est la plus remarquée pour son chant magnifique. Les mâles émettent des sons merveilleux et chaque nouvelle saison d'accouplement a son chant différent. Il faut entendre là que la baleine peut nous apprendre à créer des chants et des sons, en les ajustant au moment, à l'endroit et à l'individu concernés. En puisant dans nos instincts créatifs, nous pouvons entonner notre propre chant.

Les baleines disposent également d'une forme de sonar ou d'écholocation. Cette sensibilité au son relie, encore une fois, la baleine aux sons primitifs créatifs de la vie. Le son est la force créatrice de la vie. « Au commencement était le verbe. » Diriger ce son et réagir à l'information qu'il nous rapporte avec son écho (feed-back) fait partie de l'enseignement de la baleine. On peut se servir de cette performance pour exploiter des niveaux cachés de notre esprit ou même pour accélérer la manifestation de nos objectifs.

A une époque, les baleines ont été des symboles d'emprisonnement, de dissimulation et même de résurrection. L'histoire biblique de Jonas et de la baleine en est l'un des plus vieux exemples. Pendant trois jours, Jonas vécut dans le ventre d'une baleine avant d'ne ressortir. En quelque sorte, il lui était donné une seconde naissance. Il ressuscitait. Quand nous apprenons à aller au plus profond de nous-mêmes, la créativité qui est réveillée peut ressusciter nos vies - si nous la remontons et la mettons en œuvre.

Les baleines sautent occasionnellement hors de l'eau. Les individus « baleine » sont très créatifs. Mais ils doivent pour cela sortir de ces eaux créatives et demeurer en contact avec le monde réel. Commencez-vous à vous perdre dan votre imagination créative ? Vous l'appropriez-vous et l'utilisez-vous réellement dans le monde extérieur ou non ? Conservez-vous tout à l'intérieur de vous-même en ayant peur de laisser tout sortir ? Si c'est le cas, il est temps de sauter hors de l'eau. Montrez la magnificence et le pouvoir de votre créativité. Ne la gardez pas pour vous.

Si les baleines se montrent dans votre vie, vous devez examiner la manière dont vous utilisez - ou non - votre créativité. Vous contentez-vous d'imiter ce que d'autres ont fait ou construisez-vous à partir de là avec vos propres méthodes et idées aussi neuves que dynamiques ? Appliquez-vous votre intuition créative à de vieux processus et de veilles formules de vie ? Ce n'est que come ça que vous pourrez les imprégner de magie et de pouvoir.

Rappelez-vous que la baleine fut un don du Grand Esprit aux peuples inuits. C'est elle qui leur permit de survivre. elle st non seulement la plus belle de toutes les bêtes, mais elle a aussi des utilités. La créativité pour la créativité n'est pas ce que la baleine enseigne. Elle réveille de grandes profondeurs d'inspiration créatrice et, ainsi, elle peut ajouter de la couleur et de la lumière à votre vie extérieur pour la rendre encore plus merveilleuse.

*

*

Selon Le Livre des superstitions, Mythes, légendes et croyances (Éditions Robert Laffont, 1995 ; réédition 2019) proposé par Éloïse Mozzani,

Comme la baleine porte bonheur, il est très dangereux d'en tuer une. Peut-être est-ce pour se faire pardonner cet acte sacrilège que les femmes des pêcheurs de baleine restaient couchées et jeûnaient durant toute la pêche, de peur que leur époux ne revinssent bredouilles.

Voir ce mammifère près du rivage ou dans des lieux qui ne lui sont pas familiers annonce une catastrophe. Autrefois les Méditerranéens disaient : "Dieu nous garde du bruit de la baleine." Elle sert cependant à mesurer l'ampleur d'un coup de vent, comme le signale ce dicton :


Sauts de baleine,

Grosse bise prochaine

Mais sauts plus hauts

Tempête au plus haut.


Selon les marins de la Manche, la baleine, ayant englouti Jonas, vit en guise de punition sa gorge se resserrer au point de ne plus pouvoir avaler que de petits poissons. La superstition semble méconnaître la portée symbolique de cet épisode, où celle qui avala le prophète fut plutôt l'instrument d'une "transmutation spirituelle : Jonas dans le ventre de la baleine, c'est la mort initiatique. La sortie de Jonas, c'est la résurrection, la nouvelle naissance". La baleine de Jonas fait en outre partie des dix animaux que Mahomet a admis en son paradis.

Une baleine gigantesque apparaît parfois au large de Plougrescant et de la baie d'Enfer (Côtes-d'Armor) : on dit qu'ils'agit de la fée de la mer, de la "Morgane". Les Bretons croyaient aussi à l'existence d'une baleine des Morts, transportant les âmes des marins noyés, agressive à l'égard des vivants, et qui était regardée comme un mauvais présage.

Les Vietnamiens qui considèrent la baleine comme une divinité de la mer, offrent à celles qui finissent leur existence échouées sur le rivage de grandes funérailles, à l'issue desquelles elle prendra, selon eux, possession d'un défunt du village. En outre, "c'est une baleine merveilleuse qui amena aux Montagnards sud-vietnamiens l'Enfant sauveur du monde, libérateur du mal".

Aux îles Fidji, des os du cétacé font partie des ornements déposés auprès des corps des chefs défunts qu'ils sont censés protéger dans l'au-delà.

Dans la tradition islamique, la baleine est un symbole de support du monde : "La terre, une fois créée, se balançait sur les eaux, Dieu fit descendre un ange, qui souleva la terre sur ses épaules. Pour que ses pieds puissent se poser, Dieu créa un rocher vert, reposant lui-même sur le dos et les cornes d'un taureau qui a quarante mille têtes et dont les pattes sont posées sur une immense baleine." Par ses mouvements, c'était elle qui provoquait les tremblements de terre jusqu'à ce qu'une petite bête, envoyée par Dieu, surveillât la baleine, la menaçant si elle bougeait de pénétrer dans sa tête. Au Japon, les secousses sismiques étaient également attribuées à des baleines qui rampaient sous la terre.

*

*

Selon Jamie Sams et David Carson, dans les Cartes médecine, Découvrir son animal totem (édition revue 1999, traduction française 2010), "La Baleine, c’est une bibliothèque en pleine mer ! Elle porte en elle l’histoire de la Terre-Mère ; on dit que ce sont les Anciens de Sirius, l’Etoile du Chien, qui lui ont donné sa place dans notre monde.


Les biologistes classent la Baleine parmi les mammifères et affirment qu’il est possible qu’elle ait vécu sur la Terre il y a des millions d’années. Selon la légende tribale, la Baleine adopta l’océan comme milieu de vie lors de la grande secousse terrest