Blog

  • Anne

Le Citronnier



Étymologie :

  • CITRON, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. xiiies. [date ms.] « fruit du citronnier » (Livre des simples medecines, éd. P. Dorveaux, p. 23); 1680 (Rich. : Citron. Couleur de citron); 1790 en parlant du teint (Mme de Staël, Lettres de jeunesse, p. 403); 1795 jaune comme un citron (Mme de Genlis, Les Chevaliers du cygne, p. 95); 2. 1878 arg. (L. Rigaud, Dict. du jargon parisien, p. 89 : Citron. Tête [arg. des voleurs]). Empr. soit au b. lat. citrum (désignant en lat. class. le bois de thuia) « fruit du cédratier », soit au lat. médiév. citrus, v. citre. La forme citron, soit par adaptation de citrum (attesté au vies. sous la forme citron ds TLL s.v., 1207, 77), cf. psalterion, soit par croisement avec limon*.

  • CITRONNIER, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1486 [1reimpression] « arbrisseau qui produit le citron » (Livre des profits champêtres et ruraux, [trad. du latin de Crescenzi, 1373], 5 ch. 8, titre et début ds Quem.). Dér. de citron*; suff. -ier*.


Lire également les définitions de citron et citronnier pour amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :



*




Symbolisme :


Eric Pier Sperandio, auteur du Grimoire des herbes et potions magiques, Rituels, incantations et invocations (Editions Québec-Livres, 2013), présente ainsi le citron (Citrus limon) :


"Fruit d'un jaune brillant qui pousse sur un arbre dans les climats chauds.


Propriétés médicinales : Le jus de citron est un remède populaire pour bien des problèmes, particulièrement les rhumes, les maux de gorge et la toux. On l'utilise aussi dans certains cas de douleurs arthritiques et de maux de tête. n peut se servir du jus de citron, de façon externe, sur les piqûres d'insecte, des coups de soleil et pour se rincer les cheveux.


Genre : Féminin.


Déités : Hécate - Asthart - Ishtar.


Propriétés magiques : Longévité - Purification - Amitié.


Applications :

SORTILÈGES ET SUPERSTITIONS

  • Particulièrement efficace pour purifier l'atmosphère d'une maison à la suite d'un décès ou d'une chicane familiale.

  • Lorsque brûlé avec des amis, cet encens renforce les liens d'amitié.

  • Pour purifier des talismans, des outils magiques, des cristaux, diluez du jus de citron dans de l'eau de source pour nettoyer ces objets. Ce lavage neutralise toute vibration ou influence négative.

ÉLIXIR DE LONGÉVITÉ


Ce dont vous avez besoin :

- une chandelle blanche

- de l'encens de lotus

- une coupe d'eau chaude

- un citron


Rituel :

Vous devez pratiquer cette invocation au moment de la pleine lune, quelque soit le jour - vous pouvez, si vous le désirez, ajouter le nom de votre déité préférée dans l'invocation.

Commencez par préparer ne coupe d'eau chaude, à laquelle vous ajoutez le jus d'un citron fraîchement pressé. Allumez alors votre chandelle et votre encens, puis placez vos mains au-dessus de la coupe et représentez trois fois :

Je consacre ce breuvage aux forces de l'univers

Qu'elles me viennent en aide et écoutent ma prière

Qu'elles infusent ce liquide de l'élixir de longue vie

Que mon existence connaisse la santé et non la maladie

C'est de tout cœur que je vous prie.

Buvez maintenant votre élixir.

*

*

Le dukun (guérisseur / chamane) indonésien Iwan Asnawi raconte son parcours et son engagement dans un livre autobiographique intitulé L'esprit de la jungle (collection Nouvelles Terres, Éditions PUF/Humensis, 2019). Il nous livre également quelques détails sur sa spiritualité :


La pratique de notre spiritualité nous mène à régulièrement nous purifier à différents niveaux : nous avons de la poussière sur nos corps, à nettoyer avec de l'eau. Nous utilisons du matériel, aussi. Nous utilisons beaucoup le citron pour nettoyer notre peau énergétiquement ; nous croyons qu'il est important de nettoyer les pores de la peau dont chaque celle capte l'énergie, particulièrement chaque pleine lune, avec des rites de fruits et de fleurs.

[...] a chaque fois que je fais un rituel, je médite. Avant d'utiliser le moindre fruit, les citrons que je coupe, les pétales de fleurs, les arbres, les animaux, je médite. Je sens leur énergie car ils sont du monde vivant et nous communiquons, même si évidemment, tous ces êtres ne parlent pas comme moi ! Je les ressens. Je ne peux pas envisager d'être dukun sans me sentir au plus près de la vie : nous sommes supposés prendre soin du vivant.

*



0 vue