Blog

  • Anne

La Lune, la rêveuse




Étymologie :

  • LUNE, subst. fém.

Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1100 « planète satellite de la terre » (Roland, éd. J. Bédier, 2512) ; 2. 1556 « mois lunaire » (Thevet, Cosmographie du Levant, p. 137 ds Delb. Notes mss) ; 3. 1686 « satellite d'une autre planète que la terre » (Fontenelle, Mondes, 6e soir ds Littré) ; 4. 1748 lune du miel (Voltaire, Zadig, chapitre 3, éd. G. Ascoli, t. 1, p. 13) ; 1818 (La Minerve Française, p. 253 d'apr. Barbier ds Mod. Lang. R. t. 16, 1921, p. 257 : le premier mois de cette union, ce mois précieux que les Anglais nomment énergiquement the honeymoon, la lune de miel). B. 1529 lune d'eau « nénuphar blanc » (J. et R. Parmentier, Disc. de la navigation, 56 ds Delb. Notes mss). C. 1. Ca 1495 tenir un quartier de lune « être un peu fou » (Jehan de Paris, éd. E. Wickersheimer, p. 47) ; 2. 1680 « folie, caprice » (Rich.) ; 1808 être dans sa bonne, mauvaise lune (Hautel). D. 1. 1640 pleine lune « gros visage » (Oudin, Recherches ital. et françoises, Paris) ; 2. 1872 « derrière » (Larch., p. 192). Du lat. luna « lune » et « mois lunaire » ; lune de miel est un calque de l'angl. honeymoon attesté dep. 1546 (v. NED).


Lire également la définition du nom lune afin d'amorcer la réflexion symbolique.




Symbolisme :


Selon Solange de Mailly-Nesle auteure d'un ouvrage intitulé L'Interprétation du thème astral (Éditions Nathan, 1989 sous le titre Le Thème astral ; Éditions du Rocher, 2000) :


Le symbole représente selon qu'il est ouvert vers la gauche ou la droite les "lune montante ou lune descendante".

Tout comme la Lune reflète la lumière du Soleil, elle symbolise sir le plan psychique la connaissance indirecte, l'intuition, l'imagination, l'inspiration, le rêve... mais aussi la réceptivité, la passivité... Elle représente tout ce qui a été dévolu traditionnellement à la femme dans notre civilisation patriarcale, tout ce qui est inhérent au féminin : la protection, la sécurité, la continuité, la conservation, la répétition, les habitudes...., mais aussi la sensibilité, la vulnérabilité. Elle symbolise la femme. Tout comme elle est le satellite de la Terre aux multiples phases périodiques, elle représente la dépendance, la mobilité, les changements d'humeur. Sorte de cocon protecteur de la Terre, faisant écran entre elle et le Soleil, elle est ce qui permet de donner une forme à la vie, de croître à l'abri, avec tout le mystère que suggère la nuit dont elle est la reine.

Dans la mythologie grecque, elle représentait trois divinités : croissant lunaire tourné soit vers le ciel, soit vers la terre, elle incarnait Artémis-Diane, la sauvage déesse de la nature ; pleine Lune, quand elle s'oppose au Soleil, elle symbolisait Séléné-Hélène ; enfin, Lune obscure dans les nuits les plus noires, elle fut associée à Hécate, déesse des morts qui règne sur l'Hadès et guide vers l'initiation.

Sur le plan biologique, elle représente les fonctions qui sont spécifiquement féminines et qui permettent la reproduction : les seins, els ovaires, mais aussi celles qui concernent la digestion : l'estomac. Elle serait en rapport avec l'œil droit chez la femme, l'œil gauche chez l'homme. D'un point de vue circonstanciel, la Lune est en relation avec les périodes (la vie intra-utérine, l'enfance), les lieux (le sol, l'habitat, la patrie) qui forment l'individu, la ou les personnes qui l'aident à croître, qui influencent son patrimoine génétique, moral, affectif (la mère, l'héritage maternel) ou qui assurent la continuité de ce patrimoine (la femme, l'épouse). La Lune est aussi en rapport avec les circonstances qui manifestent la croissance d'un individu dans le collectif : la renommée, par exemple, mais aussi les facteurs qui portent cette renommée : la foule, le public,. Enfin, tout comme elle est liée aux débuts de la vie sur terre, elle participe à la fin de celle-ci et représente aussi la mort.

Quand on l'interprète dans un thème natal, la Lune évoque la façon dont nous nous percevons intérieurement, l'image de soi en regard du Soleil qui est plutôt l'image que nous désirons avoir de nous-même, ou l'idéal du Moi. Les différents aspects qu'elle entretiendra avec les autres planètes rendront compte de la façon dont un individu réagira pour assurer sa sécurité intérieure, sentiment qui a été formé principalement par le type de relations entretenues avec la mère et que l'individu tend à faire durer. La Lune est un des symboles les plus polyvalents, c'est pourquoi nous l'avons un peu plus développé que le Soleil qui est mieux connu.

[...]

Symbole Fonctions psychologiques Modes d'expérience Fonctions biologiques

tendances, aptitudes, circonstances, et physiologiques.

capacités. événements.


Nuit, mémoire, Image de soi. Vie intra-utérine. Fonctions de reproduction

souvenir. Sécurité intérieure que Enfance, le sol, l'habitat, : ovaires, seins.

Eau, fécondité, cherche à conserver. la patrie.

féminité, femme, Mode d'adaptation, de Relations à la mère. Fonctions digestives :

mère, ce qui donne réaction inconsciente. Pour un homme : estomac.

une forme à la vie. Façon de concrétiser relations au féminin, à

Reflet, connaissance son idéal. la femme. Œil gauche.

indirecte, intuition, Habitudes innées ou Pour une femme :

imagination, rêve. acquises. comportement extérieur,

Satellite, dépendance, Changements d'humeur. mode de manifestation.

mobilité.

*

*

Fanchon Pradalier-Roy, astrologue et auteure de L'Univers de l'homme (Éditions du Rocher, 2000) explique ainsi le symbole et le principe planétaire de la Lune :


La coupe de l'âme et la dualité de l'être humain :

Observons la Lune dans ses différentes phases. D'abord simple pinceau de lumière, laissant juste entrevoir un arc de cercle, jusqu'à l’épanouissement global de la pleine Lune.

Images en séquence des phases de la Lune, de la nouvelle Lune à la pleine Lune :


L'arc de cercle se déploie vers la totalité du cercle qui finit par se replier à nouveau vers l'arc. L'âme en tant que partie d'un Tout est traditionnellement représentée par un arc de cercle, plus joliment appelé coupe.

Ce symbole évoque l'incomplétude, pour ne pas dire le déchirement ou la séparation d'avec une autre partie avec laquelle elle formait un double (le mythe de l'âme sœur, l'unité primordiale perdue), de son complémentaire et plus généralement son aspiration à la plénitude.

On stylise un peu ce symbole jusqu'à lui faire figurer réellement le croissant de Lune, pour représenter justement la Lune en astrologie.


La croix de l'existence : incarnation et orientation de l'être

Ainsi armée de sa coupe, l'âme n'est pas tout à fait viable. Divisée, fragilisée, désolidarisée d'avec le Tout de l'esprit, elle est perdue et désorientée. Telle une coquille de noix sur le vaste océan, elle risque de flotter au gré des courants, sans prise sur son environnement, sans aucun moyen de se diriger, et donc impuissante rejoindre sa moitié perdue ou sa totalité. Pour se diriger, se mettre en route et avancer vers son but, elle va devoir se munir d'un drôle d'instrument qui lui donnera enfin des informations sur l'environnement et surtout les moyens d'avoir une prise sur lui : un corps !

Traditionnellement la matière et le corps, s'agissant de l'homme, sont représentés par une croix.

*

*

Dans son ouvrage de vulgarisation intitulé Décryptez votre thème astral, Éclairez votre chemin de vie grâce à l'astrologie (Éditions Hachette Livre, 2019), Julie Gorse donne le B.A Ba de chaque planète, et, en ce qui concerne la Lune, des luminaires :


Elle est reliée à Séléné chez les Grecs (et Luna chez les Romains), la sœur d'Hélios. Artémis (chez les Grecs et Diane chez les Romains) en est la déesse (elle est la sœur jumelle d'Apollon, dieu du Soleil). Artémis est aussi la déesse des chasseurs et des archers. Elle préside à la naissance et au développement des êtres.

La Lune est le maître du Cancer. Dans le thème, elle symbolise le subconscient ; c'est l'énergie émotionnelle, maternelle et nourricière. Son interprétation illustre le sentiment du foyer, la façon dont les émotions influencent les humeurs et où se situe le besoin de sécurité. Là où est la Lune se trouve notre imaginaire.

Les personnages représentés par la Lune sont la mère, l'épouse, l'âme.

L'énergie de la Lune mal orientée pourra donner naissance à l'inhibition, la peur, l'insécurité, les addictions alimentaires, l'infantilisme, le besoin de régresser, etc.


En regardant la position de la Lune dans votre thème, posez-vous les questions suivantes : Quels sont les automatismes qui me maintiennent dans ma zone de confort ? Comment est-ce que je laisse vivre mon enfant intérieur ? Qu'est-ce qui me nourrit ?


Mots-clef : L'âme ; la mère ; l'épouse ; le principe féminin en soi ; le public ; le foyer ; la nourriture.

*

*

29 vues