Blog

  • Anne

Le Curcuma




Étymologie :

  • CURCUMA, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1559 (M. Mathée, trad. de Dioscoride, 9 a d'apr. H. Vaganay ds Rom. Forsch., t. 32, p. 41). Empr., de même que l'esp. cúrcuma (dep. 1555 d'apr. Cor.), à l'ar.kurkum (v. FEW t. 19, p. 100).


Lire également la définition du nom curcuma afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Curcuma longa ; Curcuma long ; Cordyline jaune ; Faux arrow-roo ; Safran des Indes




Botanique :








Symbolisme :


Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), le Curcuma (Curcuma longa) a les caractéristiques suivantes :


Le Curcuma est originaire du Sud-Est asiatique, où il est cultivé comme plante tinctoriale. Il a un puissant rhizome principal, souterrain, ovale, ressemblant à un œuf d'autruche, que l'on appelle Curcuma rond; c'est ce gros rhizome ovoïde qui émet des rameaux latéraux allongés, le Curcuma long. Ces racines, qui repoussent autour de l'œuf mère, sont arrachées lorsqu'elles atteignent une certaine dimension, coupées en rondelles que l'on met à sécher, et pressées. Elles renferment une fécule et une matière colorante jaune orangé, la curcumine.


Pouvoir : Purification.


Utilisation rituelle :

Pour les Louchaïs de Birmanie, le gros « œuf » de Curcuma représente symboliquement la matrice d'où est sorti l'Univers.

Les hindous emploient la curcumine pour se teindre le corps et dessiner des mandalas au cours de certaines cérémonies.


Utilisation magique : En Malaisie, à Java, on purifie l'endroit où va avoir lieu une cérémonie magique en l'aspergeant avec une solution de curcumine diluée dans de l'eau salée; l'aspersion rituelle se fait avec les larges feuilles de la plante.

On brûle des rhizomes de Curcuma dans les cérémonies d'envoûtement. La fécule est répandue sur le passage des processions.

*

*


20 vues

Posts récents

Voir tout