Blog

  • Anne

Le Pamplemoussier




Étymologie :

  • PAMPLEMOUSSE, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. a) 1677 pampelmous « fruit comestible, peu juteux, d'un arbre épineux originaire des îles de l'océan Indien » (Fr. de L'Estra, Relation ou Journal d'un voyage fait aux Indes Orientales, p. 107 ds König) ; ca 1685 pamplemousse (J. Bouvet, Voiage de Siam, éd. J. C. Gatty, Leiden, 1963, p. 68) ; b) 1772 « arbre qui produit ce fruit » (Chambors, Dissertation sur le jardinage de l'Orient, p.77 ds Fr. mod. t. 6, 1938, p. 255) ; 2. a) 1946 « fruit du Citrus paradisi de grande taille, jaune, de goût acide » (J. Brichet, Pamplemousse ou Pomelo ... ds Fruits d'outre-mer, n°10, p. 297 d'apr. M. Chauvet ds Journal d'agric. traditionnelle et de bot. appl., t. 27, 1980, p. 67) ; b) 1962 « arbre qui produit ce fruit » (Rob.). Empr. au néerl. pompelmoes, fém., au sens 1 a, qui est prob. comp .de pompel « gros, enflé » et de limoes « citron » (Boulan, p. 148 ; König, pp. 159-160). Apparaît d'abord dans des textes fr. qui le donnent comme mot néerl. : 1665 pompelmoes (J. Le Carpentier, L'Ambassade de la Compagnie orientale des Provinces Unies... [trad. d'un ouvrage néerl.], II, p. 88 ds Arv.) ; 1666 pompelmous (M. Thévenot, Relation de divers voyages curieux... t. 3 ds König).

Mise à jour de la notice étymologique par le programme de recherche TLF-Étym

  • PAMPLEMOUSSIER, subst. masc.,

attest. a) 1894 « arbre à pamplemousses (Citrus maxima) » (Sachs-Villatte, Fr.-d. Supplement-Lexikon ds Quem. DDL t. 20), b) 1970 « arbre à pamplemousses (pomelo) » (Rob. Suppl.) ; de pamplemousse, suff. -ier*.

  • POMELO, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. 1912 « sorte de pamplemousse à chair rose » (P. Hubert, Fruits des pays chauds, 180 ds Höfler Anglic.) ; 2. 1947 « arbre donnant ce fruit » (P. Robert, Les Agrumes dans le monde, p. 47 ds Rey-Gagnon Anglic.). Empr. à l'anglo-amér. pomelo (1858 ds NED) d'orig. inc. On a supposé un lat. mod. pomum-melo (v. pomme et melon) mais on peut y voir une altération de l'angl. pompelmoose (de même orig. que le fr. pamplemousse*) dont on peut rapprocher les formes pompeleon, pumplenose, pumblenose des var. pummelo, pummelion, pomelion et pummelnosede pomelo (v. M. Chauvet, Pamplemousse ou pomelo [...] ds J. d'Agric. Traditionnelle et de Bot. Appliquée, 1980, t. 27, fasc. 1, p. 75) ; la forme pummelo suggère aussi un rapprochement avec pommel, pummel désignant différents objets sphériques et issu de l'a. fr. pomel (v. pommeau)


Lire également les définitions de pamplemousse, pamplemoussier et pomelos.

*

*




Botanique :

  • Citrus maxima est une espèce d'arbres fruitiers, nommée en français pamplemoussier, qui appartient à la famille des Rutaceae. Il est originaire d'Asie du Sud-Est où il est connu depuis plus de quatre mille ans et cultivé pour son fruit. Il fut introduit à la Barbade au XVIIe siècle par le capitaine anglais Shaddock.

  • Le Pomélo, Pomelo ou pamplemousse (Citrus ×paradisi Macfad., synonyme Citrus paradisi), ou fruit défendu (Guadeloupe et Martinique) ou encore chadègue (cajun), est un arbre fruitier de la famille des Rutaceae. Il s'agit d'un hybride naturel de Citrus maxima et de l'oranger, Citrus sinensis, mais il existe plusieurs cultivars dont l'usage diffère selon les caractéristiques. Son fruit est un agrume largement commercialisé, entier ou en jus. Il est souvent confondu avec celui du pamplemoussier dont il a hérité la taille importante et un peu de l'amertume, mais sans la peau épaisse ni les nombreux pépins.

*

*

Jean-Marie Pelt, dans son ouvrage intitulé simplement Des fruits (Librairie Arthème Fayard, 1994), brosse le portrait du Pamplemousse :


Le pamplemoussier est le plus gros des citrus : Citrus grandis. Il est originaire de Malaisie où ses fruits amers sont peu juteux, de sorte que l'on ne trouve pratiquement jamais de vrais pamplemousses en Europe. Ce que nous consommons sous ce nom, ce sont les grapefruits o pomelos, (Citrus paradisi), hybrides du vrai pamplemousse et d'une orange, abondamment cultivés car très juteux et peu amers. Il en existe actuellement d'innombrables variétés à pulpe jaune ou rose, plus ou moins acides ou plus ou moins sucrées. C'est ce « pamplemousse » qui fournit le jus si abondamment consommé de par le monde. Avec Hollywood, il a largement contribué à la fortune de la Californie !

Le pamplemousse contient 40mg de vitamine C pour 100g - soit un peu moins que l'orange - et sa valeur calorique est de 41 calories pour 100g, ce qui est fort modeste. Il renferme également de petites quantités de vitamine A (80 unités internationales pour 100g). C'est un aliment rafraîchissant, légèrement amer, ce qui le désigne pour être servi à l'entrée des repas.

Ce fruit n'est devenu courant en France qu'après la Seconde Guerre Mondiale. Sa culture est aujourd'hui concentrée aux États-Unis qui produisent plus de la moitié de la production mondiale. La France s'approvisionne traditionnellement en Israël et en Floride.

*

*




Symbolisme alimentaire :

Pour Christiane Beerlandt, auteure de La Symbolique des aliments, la corne d'abondance (Éditions Beerlandt Publications, 2005, 2014), nos choix alimentaires reflètent notre état psychique :

Citrus_maxima_'Tahitian'_-_Lyman_Plant_House,_Smith_College

*




Littérature :


Dans L'Homme aux cercles bleus (Éditions Viviane Hamy, 1996) de Fred Vargas, Danglard, qui découvre son supérieur en la personne énigmatique du commissaire Adamsberg, s'interroge sur la manière de penser de ce dernier :


"Quand il crayonnait, non pas sur le côté de son genou droit replié, mais en tenant le petit papier sur son ventre, alors Danglard se disait : si je lui annonce maintenant qu'un champignon est en train de bouffer la planète jusqu'à ce qu'elle ait la taille d'un pamplemousse, il s'en foutra complètement. Pourtant ce serait très grave, parce qu'on ne pourra pas tenir à beaucoup d'hommes sur un pamplemousse. Il n'y a pas besoin d'être très fort pour comprendre ça."

*

*

33 vues

Posts récents

Voir tout

L'Orne