Blog

  • Anne

La Mimule


Étymologie :


Selon le Littré : Mimulus, substantif féminin. Diminutif de mimus, un mime, dénomination qui vient de ce que, si l'on touche les lamelles du stigmate, aussitôt toutes se rapprochent.

  • MIME, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. 1520 « sorte de petite comédie familière et bouffonne, pratiquée dans l'Antiquité » (Michel de Tours, trad. de Suétone, I, 17 vods Hug.) ; 2. a) 1560 « acteur bouffon, histrion » (Poldo d'Albenas, Antiq. de Nimes, p.93 ds Gdf. Compl.) ; b) 1752 « auteur de comédies bouffonnes dans l'Antiquité » (Trév.) ; c) 1783 « celui qui possède le talent d'imiter » (Mercier, Tableau de Paris, VI, pp. 327-328 cité ds St. neophilol. t. 36, p. 325). Empr. au lat. mimus « acteur de bas étage » et « farce de théâtre » (gr. μ ι ̃ μ ο ς « acteur bouffon » et « sorte de comédie ») ; 2 c p. ext. de sens.


Lire également la définition de mime afin d'amorcer la réflexion symbolique.

*

*




Botanique :


Trouvés sur le site http://www.rpn.ch/branches/bio/sec1/mimule/acmim.htm :

Dans Les Langages secrets de la nature (Éditions Fayard, 1996), Jean-Marie Pelt évoque les différents modes de communication chez les animaux et chez les plantes :


Plus extraordinaire encore [que la Nigelle de Damas], le cas d'une sorte de sauge aux pétales rouges comme une soutane de cardinal (Mimulus cardinalis), dont l'extrémité de l'organe femelle évoque la forme d'un « bec » avide de pollen. Que la fleur reçoive du pollen de son espèce, et le « bec » se referme aussitôt avec gloutonnerie. Mais si le pollen provient d'une espèce étrangère, il se rouvre en revanche rapidement (au bout d'environ un quart d'heure). Si le pollen convient, il ne se rouvre que lentement, au bout de plusieurs heures. Tout se passe en somme comme si la fleur « goûtait » le pollen et rejetait celui qui ne lui convient pas.

*

*




Fleurs de Bach : Mimulus guttatus


D'après Les Douze "Guérisseurs" et autres remèdes (1ère édition 1941, traduction française Centre Bach 2011) du Dr Edward Bach :


La mimule (ou muscade) renvoie à la "Peur des choses du monde, maladie, douleur, accidents, pauvreté, peur du noir, d'être seul, de la malchance. Les peurs de la vie quotidienne. Ces personnes portent leurs craintes secrètement et en silence, elles n'en parlent pas ouvertement aux autres."

Peter Damian, dans un ouvrage intitulé Manuel astrologique des Fleurs de Bach (Édition originale, 1986 ; Ulmus Company Ltd., 1996 pour la traduction française) explicite le lien que le Dr Bach a mis en évidence entre les 12 signes du Zodiaque et les 12 Guérisseurs :


Le type Mimule souffre de peurs dont il connaît l'origine. Ce sont des peurs qui ne cessent pas, terrifiantes, durables, qui entretiennent une insécurité fondée sur les expériences passées. Elles gagnent dès que l'on tente de faire quelque chose pour une amélioration personnelle. Ce sont des peurs qui, habituellement, concernent des événements quotidiens ou des affaires matérielles, car ce sont les domaines où le type Mimule recherche sa sécurité personnelle et se reconnaît.

Si le type Mimule fait partie des personnes méfiantes et se replie sur lui-même, il déteste pourtant la solitude parce que c'est pour lui comme si on lui refusait une légitimation de sa personne. Il ne supporte pas l'idée de n'être pas reconnu, mais l'image fragile qu'il a de lui-même le rend peu sûr de lui avec les autres, particulièrement si ces autres font partie d'une classe sociale supérieure. Ses fragilités personnelles entretiennent le doute chez le type Mimule, qui n'aime pas l'idée de se révéler à autrui de quelque façon que ce soit. Son sentiment d'infériorité le pousse à s'accomplir. La peur le pousse et le paralyse à la fois - peur de perdre, peur de la pauvreté, peur de n'être pas apprécié.

Les personnalités de type Mimule manquent de chaleur et d'humour. Elles se prennent et prennent la vie trop au sérieux. Elles veulent qu'on les respecte, elles veulent qu'on les considère comme profondes et exceptionnelles. Lorsqu'elle sont contrariées, elles peuvent perdre tout scrupule - simplement parce qu'elles ont peur, que leur peur soit réelle ou imaginaire. Elles voudraient pouvoir posséder la confiance en soi du type Impatiente, ou l'aplomb du type Hottonie des marais. Le type Mimule remet souvent au lendemain, non parce qu'il ne sait pas prendre de décision, comme le type Gnavelle, mais parce qu'il craint les conséquences de tout ce qu'il entreprend. Le type Mimule sait ce qu'il veut et vit dans une terreur constante de ne pas l'obtenir. A l'inverse du type Gentiane, il refuse d'abandonner.

Le type Mimule constructif affronte les défis et assume les conséquences, montant vers les sommets avec calme et dignité. Il agit avec détermination et est capable de parcours de longue haleine. L'expérience lui a appris que la justice existe partout et pour chacun. Il sait que tous nous récoltons exactement ce que nous avons semé. Son intégrité est grande et rien ne l'effraie. Implicitement, il croit dans la grande loi de compensation des causes et des effets.

*

*

Selon Mechthild Scheffer, auteure du coffret de cartes Les Fleurs du Dr Bach, le chemin de l'harmonie psychique (1997, traduction française : Médicis-Entrelacs, 2001), la fleur de mimule est "la fleur du courage" qui nous guide dans le processus de transformation "de la peur du monde environnant... vers la confiance dans le monde".


Message de la carte :

Quelle est la vérité que je dois mieux comprendre ?

Dans le monde de la polarité il y a la lumière (l'amour) et l'obscurité (la peur). Cependant, des deux forces, la lumière est la plus forte : si l'on ouvre la nuit la fenêtre d'une maison éclairée, la lumière se répand à l'extérieur, mais l'obscurité ne pénètre pas dans la pièce illuminée. Notre processus d'évolution se manifeste dans le monde de la dualité. La base de notre plan de vie prévoit fondamentalement que la lumière (conscience, amour) puisse croître en nous. Nous pouvons sans crainte nous confier à notre guide intérieur.


Quelle est la décision qui pourra me reconnecter avec mon Guide intérieur ?

Je prends fondamentalement la décision de venir à la lumière. Je m'attelle courageusement aux tâches rencontrées sur mon chemin de vie parce que je puis faire confiance à la conduite de mon Moi supérieur.


Ces signes me permettent de voir que mon potentiel positif d'Aigremoine s'accroît :

J'ai moins de peurs en moi qu'auparavant et je pus entreprendre plus de choses sans craintes, hésitations ou angoisses. Je me sens plus fort intérieurement et mieux préparé pour affronter la vie.


État d'âme négatif : Peurs : Timide, craintif, on est sujet ) de nombreuses craintes.

*

*

Selon le site http://lesouffledessimples.com/, la fleur de mimule pourrait s'exprimer ainsi :


Je suis si loin de la logique, des mots, de l'intellect et vous me posez des questions... Que puis-je expliquer ?

Je suis immergée comme si je vivais dans le secret. Plus vous entrez en moi et plus je vous attire, comme je suis attirée moi-même, curieuse, exploratrice, par le désir d'agir. Je respire et je plonge, je vis aux limites de l'eau qui éclabousse et de la terre qui la boit, éprise de la sensation du vide. Suspendue, je retiens ma respiration lorsque déborde la vie.

Je reviens sans cesse, car rien ne peut éliminer mon courage que je calque sur ce que je ressens de la puissance de la vie, lumière dans laquelle je n'ai de cesse de baigner afin de profiter de toutes les sensations qu'elle propose. Je la suis et je deviens inventive et je ris.

Je peux me perdre en moi-même, profondément, lorsque la soif du monde m'étreint. Dans cette absence, je suis marécageuse, en quête de mouvements. J'attends de me relever, car j'ai confiance en la vie et en son processus de changements.


Le Mimule Tacheté a besoin de beaucoup de lumière pour se développer. C'est une plante extrêmement résistante.

Elle vit dangereusement, ballottée par le courant, en surplomb de fortes chutes d'eau .

Dans les marécages, elle s'étale à travers les rochers et a besoin d'un bruit d'eau pure et très oxygénée.


Par son élixir :

Le Mimule tacheté nous permet d'évaluer nos peurs objectivement, avec tendresse et compassion pour les comprendre. Il repositionne notre capacité à faire face aux dangers de la vie au quotidien. Mimule détourne notre attention de l'émotion vers la pensée en sollicitant notre intellect. Il nous prépare ainsi à une meilleure défense et à de meilleurs choix.

Mimule tacheté résout les problèmes de peurs nerveuses.

Il apporte son soutien jusque dans des épisodes de vie de type phobie, tic ou toc.


Mots-clefs : Compassion – Simplicité – Abondance."

*

*

Selon Annie Guibert auteur de Fleurs de Bach, fleur de soi (Éditions Médicis, 2008, 2017),


"Avec Impatiens et Clematis, Mimulus fait partie des trois premiers remèdes trouvés par le Dr Bach dès 1928, en expérimentation, d'abord par la dilution homéopathique, dans le but de remplacer ses nosodes intestinaux par des plantes pures.

Ce sont les premiers bons résultats de ces expériences, bien que la méthode définitive de préparation par solarisation restât encore à trouver, qui l'encouragèrent à persévérer sur cette voie, et le décidèrent à abandonner ensuite en 1930 ses travaux précédents et son activité de médecin à Londres, pour achever son œuvre actuelle.

Mimulus fait partie des remèdes premiers ou Guérisseurs, ou Fleurs de personnalité ou remèdes aigus, et du premier groupe des fleurs de peur (Mimulus, Rock Rose, Aspen, Cherry Plum et Red Chestnut).


La plante : Tout comme Impatiens, Mimulus (Mimulus Guttatus) pousse au bord des rivières et des courants d'eau, mais en plus grande proximité, tout près du courant. Cette plante herbacée peut atteindre une quarantaine de centimètres et pousse de manière latéro-horizontale, en se penchant vers le cours d'eau ; ses tiges d'un vert profond portent des fleurs d'un jaune vif, parfois teinté de petits points rouges, à cinq pétales plus ou moins soudés, formant une bouche par laquelle les insectes s'introduisent, assurant le même genre de pollinisation croisée que pour Impatiens. Ces Fleurs se penchant vers l'eau, les gousses qui se formeront vont tomber dans le courant, libérant ensuite des graines très petites, mais résistantes, qui vont aller germer et s'enraciner plus loin, auprès d'autres rebords ou dans des interstices de rochers. La reproduction de cette plante est donc facile, à condition que l'eau soit claire et vive.


Symbolique : Mimulus vit dangereusement : elle se penche, ses tiges parfois tombent dans l'eau et se cassent ; ses graines sont emportées par le courant, elle vit dans des endroits où l'eau fait du bruit, coule pleine de vie, et pourtant, tout se passe bien : les tiges forment des petites radicelles pour aller se fixer ailleurs, les graines résistent à l'eau et ne pourrissent pas, attendant le moment propice pour germer et créer de nouvelles pousses.

Comme Rock Rose, autre Fleur de peur, elle prend des risques, mais sa signature est ici totalement eau, à la différence de l'hélianthème qui vit sur des sols escarpés mais secs. L'eau symbolise le contact avec les émotions, mais aussi la capacité à les traverser, c'est la qualité positive que nous allons retrouver avec le message de cette fleur, dont la couleur jaune est souvent associée au plexus solaire et à l'affirmation de nous-même.

La Mimule porte l'étymologie de petit mime, c'est le petit visage rigolo et malicieux, à taches de rousseur de clown, que nous pouvons apercevoir dans le geste de la fleur et qui nous aidera avec jeu à développer le positif de cette Fleur.


Reconnaître un état négatif Mimulus. La peur de tout ce qui est connu, identifié et sur lequel nous pouvons désigner un objet au sens large : objet, animal, concept, personne, situation, voilà le champ large des peurs Mimulus, le monde de la forme, le monde de la matière objectivable, le monde de la rencontre avec l'extérieur.

Peur qui rend les mains moites, peut qui peut nous faire rougir, trouver difficilement nos mots, bégayer parfois, ou simplement nous sentir tout chaud à l'intérieur. Peur que vous aurons soin de cacher, car nous ne voulons pas être vus à cet endroit, redoutant l'échange que cela engendrerait peut-être. Peur que nous allons endurer en silence, comme le note le Dr Bach, et que nous allons peut-être trahir par une attitude un peu recroquevillée, une façon de nous asseoir sur le bord de la chaise, une manière de triturer nos mains, ou une mèche de cheveux, un léger tic parfois, ou une manière de nous faire petit, à défaut d'être invisible, notre rêve secret.

Peurs dont la liste serait inépuisable : les chiens, les chats, les serpents, les araignées, les souris, les guêpes ou les mouches, peur de rencontrer de nouvelles personnes, d'aller dans des endroits qu'on ne connaît pas, dans des pays nouveaux, ou peurs plus larges comme la peur de tomber malade, de devenir handicapé ou à charge, ou de manquer de ressources, peur de perdre son emploi, de ne pas réussir à en trouver un, etc.

Dans l'état de Mimulus, nous savons de quoi nous avons peur, ce qui nous différenciera de la peur imaginaire de Aspen, et nous avons peur pour nous-même, ce qui nous différenciera de la peur projetée sur les autres de Red Chestnut. Dans la peur de Mimulus, notre peur est donc devant nous, nous pouvons donc plus facilement y faire face.


Que nous rappelle cette Fleur de Mimulus ? Entrer dans le monde de la forme est notre contrat de naissance, car la forme est le moyen essentiel de nous exercer notre manifestation. La peur fait aussi partie du contrat, car c'est grâce à elle que nous pouvons rencontrer notre désir de cet exercice. Et, bien évidemment, le courage pour aller dans l'action de cet exercice, constitue l'autre expression de ce désir.

La rencontre avec cette Fleur de Mimulus, va nous permettre à nous, timides, à nous peureux, de nous rendre compte que les objets que nous avons étiquetés jusque-là comme nous faisant peur, pouvaient en fait nous devenir familiers, jusqu'à avoir la capacité progressive de pouvoir contrôler nos réactions, même biologiques, face à eux. Alors le sentiment de triompher peu à peu de nos craintes, va nous donner sourire, assurance et confiance, c'est la leçon du masque de ce petit singe de la fleur, nous aurons gagné a partie de la rencontre avec cette forme.

Pour les peurs plus vaste, que nous avons décrites et qui nous habitent depuis l'aube des temps humains, le maître-mot sera bien la confiance ne la vie, et la gestuelle de la plante de Mimule, confiant ses tiges, une partie d'elle-même et ses graines, au flot du courant bruyant, à l'avenir plein de vie, sans se soucier de la suite, nous soutiendra sans la compréhension et l'assurance que nous n'avons pas de raison d'avoir peur. Après la première classe des peurs le Dr Bach a placé tout de suite les Fleurs de confiance, nous en comprenons l'importance et la nécessité absolue maintenant."

*

*

Dans Les fleurs de Bach authentiques - les trouver, les identifier, les utiliser (Édition originale 2011 ; traduction française : Éditions Médicis, 2017) Mechthild Scheffer revient sur les principales caractéristiques de la fleur de Mimulus :


Mimulus : La fleur du courage

De la peur du monde... à la confiance dans le monde


Vous avez peur d'une certaine situation ? Vous vous dites intérieurement : "Ah ! Si seulement c'était déjà passé" ? Les personnes qui ont besoin de Mimulus préféreraient s'avancer vers le monde comme à la main d'une maman. Mais la maman n'est pas là, et ils n'ont pas appris à écouter leur voix intérieure qui leur donnerait la sécurité de la main maternelle. Dans cette situation, les obstacles paraissent plus grands et les événements plus graves qu'ils ne le sont en réalité.


Symptômes clés : Vous êtes timide et craintif. Vous avez beaucoup de petites peurs.


Typiquement Mimulus :

  • Il y a toujours quelque chose qui vous fait peur.

  • Vous avez peur du dentiste, des chiens, d'une maladie - de situations concrètes que vous pouvez citer.

  • La nouveauté vous effraie, vous fait reculer. Vous avez toujours besoin d'une période d'habituation.

  • Vous êtes hypersensible à toutes sortes de choses : le froid, le bruit, une lumière crue, une voix trop forte.

Ce que Mimulus m'aide à comprendre : Moi aussi, j'ai une voix intérieure qui m'aide à maîtriser ma journée lorsque je demande régulièrement son aide et son soutien. Si je m'entraîne petit à petit à faire face à la situation tant redoutée, je peux en fait maîtriser toute situation de vie à ma manière propre. « Ce qui ne me renverse pas me renforce ».


Mimulus favorise :

  • ma bravoure propre ;

  • le courage de m'attaquer aux situations ;

  • le rapport détendu à ma sensibilité personnelle.

Bon à savoir : Comme le mimosa, le mimule tacheté est extrêmement sensible : si le stigmate est touché, la fleur se ferme. Ce qui, dans la nature, veut assurer une fertilisation fiable est volontiers interprété par nous, humains, comme un réaction d'effroi au contact. Mais le mimule pousse près de l'eau et permet que ses graines soient emportées en un lieu nouveau, inconnu. De ce fait, cette fleur est aussi un symbole de courage et de confiance dans la vie.


Parole fortifiante : Je suis brave ; j'ose ; je vais au devant.

*

*


45 vues

Posts récents

Voir tout

L'Orne