Blog

  • Anne

La Gentiane




Étymologie :

  • GENTIANE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 2e moitié xiiie s. (Antidotaire Nicolas, éd. P. Dorveaux, p. 3) ; 1890 « liqueur à base de la racine de cette plante » (DG). Empr. au lat. class. gentiana « gentiane ». Fréq. abs. littér. : 36.


Lire aussi la définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Gentiana lutea ; Ajanciane ; Anciouane ; Basselique ; Cincono ; Garban-na ; Gentienne ; Ghinsane ; Grande Gentiane ; Grande Jançonne ; Grand Gentis ; Insanna ; Jouvençane ; Janciff ; Jansonna ; Lanfanna ; Lutié ; Non-non ; Quinquina indigène ; Quinquina du pauvre ; Vannerciô ; Verlache.


Botanique :


Les deux espèces de gentiane les plus connues dans les Alpes sont la gentiane jaune et la gentiane bleue ; on fait de la suze de la première et on admire la seconde lorsqu'elle tapisse les pentes des montagnes.


Selon le site Doctissimo :


Description botanique de la gentiane : La gentiane pousse habituellement dans les régions de moyenne montagne, à une altitude comprise entre 800 et 1 500 m. C'est une plante vivace, herbacée, d'une couleur verdâtre et qui peut atteindre une hauteur de 2 m. Sa tige non ramifiée porte des feuilles opposées et nervurées. Sa floraison, intervenant de juin à août et dix ans après sa plantation, donne des fleurs jaunes dont la capsule ovoïde contient des graines. Ses racines épaisses, seule partie utilisable en herboristerie médicale, peuvent dépasser 1 m de long. Sa cueillette est généralement effectuée par des professionnels.





Vertus et bienfaits :


Selon le site http://www.jardiner-malin.fr/ :

  • La gentiane est un tonifiant efficace qui aide à lutter contre l’asthénie et possède une action sur la purification de l’organisme.

  • Grâce aux effets antioxydants des flavonoïdes qu’elle contient, la gentiane aurait une efficacité dans la prévention du vieillissement et le maintien en bon état du système immunitaire.

  • Tonique et stimulante, l’infusion de gentiane (2 g de racine séchée dans une tasse d’eau bouillante) est efficace en cas de digestion difficile ou de troubles gastro-intestinaux (diarrhées, vomissements, gastrites et nausées).

  • La gentiane permet également une élimination en douceur des parasites et vers intestinaux (oxyures).

  • En cas de problèmes hépatiques, la gentiane aide à la décongestion du foie et stimule la vésicule biliaire.

  • L’action anti-inflammatoire de la gentiane est efficace contre les infections ORL et les douleurs rhumatismales.

  • En usage externe, la gentiane traite les affections cutanées (dermatoses, inflammations, plaies) et aide à la cicatrisation.

*

*

Charly et Sabine Rey, dans un article intitulé "la Cueillette et la culture des plantes sauvages" (in Valesiana, 2012) précise que :


Pour préparer une eau-de-vie digestive, les racines de gentiane jaune, poussant sur sols calcaires, sont récoltées au Jura vaudois (Vallée de Joux) et en Valais, notamment. Cette plante est remplacée au Tessin, dans le val Blenio par exemple, par la gentiane pourpre, présente sur les sols acides.

Récolte de la racine de gentiane jaune.

*

*




Phytothérapie :


On peut lire sur le site http://www.doctissimo.fr/ :


"Décrite dès l'Antiquité pour ses vertus thérapeutiques et énergisantes, la gentiane fait partie de ces plantes qui sont une ressource naturelle de bienfaits, à portée de main des cueilleurs. Que cela soit pour ses effets curatifs contre les maux d'estomac, les coliques ou encore pour lutter contre l'asthénie et procurer un bien-être tonique, la gentiane est l'un des remèdes phare en phytothérapie.


Nom scientifique : Gentiana lutea

Classification botanique : famille des gentianacées ( Gentianaceae )

Formes et préparations : décoctions, poudres, extraits, comprimés, gélules, teintures


Propriétés médicinales de la gentiane

UTILISATION INTERNE

  • Troubles gastro-intestinaux : gastrites, coliques, flatulences, diarrhées, vomissements, nausées, digestions difficiles, atonie intestinale, élimination des parasites et vers intestinaux.

  • Problèmes hépatiques : décongestion du foie, stimulation de la vésicule biliaire, ictères (jaunisse).

  • État général : tonifiant, purification de l'organisme, asthénie, oxydation cellulaire.

UTILISATION EXTERNE : Dermatologie : résorption des cicatrices, dermatoses inflammatoires, décongestion cutanée, plaies infectées.


INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES USUELLES : Troubles digestifs (digestions difficiles, atonie intestinale, vomissements, parasitoses intestinales), dysfonctionnements de l'estomac (reflux gastriques, gastrites infectieuses, douleurs), affections cutanées (dermatoses, inflammations, plaies, cicatrices), troubles hépatiques (ictères, cholestase), asthénie, anorexie.


AUTRES INDICATIONS THÉRAPEUTIQUES DÉMONTRÉES : La gentiane a montré, en clinique, une efficacité pour de nombreuses autres pathologies. En particulier, on peut citer une action anti-inflammatoire contre les infections ORL (angines, rhino-pharyngites) et elle serait utile contre les manifestations inflammatoires de certaines affections rhumatismales (arthroses). En outre, elle aurait une efficacité dans la prévention du vieillissement et le maintien en bon état du système immunitaire par son effet antioxydant (lutte contre l'oxydation cellulaire) dû à la présence de flavonoïdes. On peut aussi signaler que la gentiane pourrait agir contre les poussées de fièvre et aurait un effet régulateur du diabète.


Histoire de l'utilisation de la gentiane en phytothérapie : Selon la tradition antique, ce fut un grand roi d'Illyrie, nommé Gentius, qui l'aurait utilisée en plante médicinale et lui aurait donné son nom. On peut citer comme première référence le célèbre médecin grec Dioscoride, du Ier siècle, qui l'évoqua dans ses écrits. Elle fut aussi citée par Gallien et Pline qui l'utilisèrent dans leur pratique et théorisèrent son action. C'est dire l'ancienneté de son usage en médecine et en phytothérapie. Tout au long des siècles, elle fut utilisée pour lutter contre les troubles digestifs et les dysfonctionnements de l'organisme, quasi-panacée universelle. En Afrique et dans d'autres pays infectés, on lui attribuera un effet thérapeutique contre la malaria. Aujourd'hui, aussi bien par les laboratoires pharmaceutiques qu'en herboristerie médicinale, la gentiane est l'une des plantes les plus prises en compte pour ses indications reconnues.


Composition de la gentiane

PARTIES UTILISÉES : Ses racines ainsi que le rhizome sont, après nettoyage, tronçonnage et séchage, utilisés en phytothérapie.


PRINCIPES ACTIFS : Parmi les principes actifs synthétisés, on trouve des sécoiridoïdes (amarogentine, sweroside) des alcaloïdes (gentiannine, gentianidine), des glucosides (gentiopicroside), des flavonoïdes.


Utilisation et posologie de la gentiane

DOSAGE

Usage interne :

  • Pour les pathologies de l'appareil digestif et du foie, on envisagera prioritairement une infusion (ou décoction) préparée avec 2 g de racine séchée dans une tasse d'eau bouillante. Il convient de laisser infuser quelques minutes. On peut, sans surdosage, prendre de 4 à 5 tasses par jour, une demi-heure avant toute prise d'alimentation.

  • A noter qu'il existe des solutions buvables, vendues en pharmacie et préparées par des laboratoires pharmaceutiques, avec des extraits de gentiane souvent associés à d'autres plantes médicinales.

Usage externe :

  • Pour le traitement des pathologies cutanées (cicatrices, dermatoses inflammatoires, plaies infectées, etc.), l'utilisation de la gentiane se fera par le biais d'un badigeonnage répété plusieurs fois par jour des lésions avec une teinture de la plante (macération de 15 à 20 g de racine de gentiane dans un litre d'alcool à 50°).

Précautions d'emploi de la gentiane : Pas de précautions particulières aux doses thérapeutiques indiquées.


CONTRE-INDICATIONS : La prise de gentiane, en usage interne, fait l'objet de contre-indications pour les patients souffrant d'ulcère à l'estomac et/ou au duodénum, de cancer de l’œsophage ou de l'estomac. Une contre-indication formelle est aussi avancée en cas d' hypertension artérielle. La femme enceinte ou allaitante ne peut prendre de médications à base de gentiane. En outre, la prise de gentiane n'est pas envisageable pour les enfants, selon les recommandations de l'agence européenne du médicament


EFFETS INDÉSIRABLES : Aux doses prescrites, il n'existe pas d'effets indésirables. Néanmoins, il a été noté des cas de maux de tête, nausées, diarrhées subites et d'accélération du rythme cardiaque. A haute dose, des troubles (migraine, sensation d'ivresse, spasmes) peuvent se manifester, d'où l'importance de bien respecter les doses prescrites.

[...]

DES BIENFAITS RECONNUS : La réputation de la gentiane dans le grand public tient surtout aux différentes marques d'apéritif à base de gentiane et dont les vertus curatives ne sont pas à négliger, bien entendu si l'on en boit modérément. Néanmoins, il conviendra de privilégier, pour les patients souffrant de pathologies digestives courantes et chroniques, un traitement régulier, ce qui, de plus, permettra de profiter de ses propriétés tonifiantes ainsi que de ses capacités antioxydantes, renforçant aussi l'immunité chez les patients âgés ou immunodéprimés. Pour celles et ceux qui peuvent être rebutés par l'amertume de la gentiane, il est tout à fait possible d'utiliser des comprimés enrobés d'extraits de gentiane, en vente en pharmacie.


AVERTISSEMENT : Il conviendra de privilégier l'utilisation d'extraits de gentiane dont on pourra vérifier la qualité et les sources d'approvisionnement. Ceci a son importance lorsque l'on sait que la gentiane peut être confondue, lors de la cueillette, avec le vératre (Veratrum) qui est un violent toxique.


La recherche sur la gentiane : Comme toute plante médicinale aux vertus curatives éprouvées, la gentiane, reconnue en tant que telle par toutes les autorités de santé, continue de faire l'objet de recherches visant à améliorer son potentiel thérapeutique afin d'élaborer, pour les laboratoires pharmaceutiques, de nouvelles familles de médicaments utilisant ses principes actifs."

*

*


Fleurs de Bach : Gentiana amarella


D'après Les Douze "Guérisseurs" et autres remèdes (1ère édition 1941, traduction française Centre Bach 2011) du Dr Edward Bach :


"Ceux qui se découragent facilement. Même s'ils progressent bien dans leur maladie ou leurs affaires quotidiennes, tout petit retard ou obstacle au progrès les fait douter et les décourage rapidement."

Peter Damian, dans un ouvrage intitulé Manuel astrologique des Fleurs de Bach (Édition originale, 1986 ; Ulmus Company Ltd., 1996 pour la traduction française) explicite le lien que le Dr Bach a mis en évidence entre les 12 signes du Zodiaque et les 12 Guérisseurs :


Généralement, ceux qui ont besoin de la Gentiane se montrent négatifs. Souvent ces êtres sont abattus par la dépression et la mélancolie, ou bien ils se découragent facilement. Leur attitude, butée et rigide, les rend difficiles à guérir quand ils sont malades, à cause de leurs conceptions négatives sur la vie. Ils s'imaginent avoir hérité ou être la proie de toutes les épidémies ou maladies, et sont sensibles à la moindre suggestion sur leur état de santé. Ils manquent de confiance, et souvent on les entend faire des réflexions sur les difficultés ou les revers de l'existence en disant : « C'est Dieu qui l'a voulu ». D'autre part, ils restent sceptiques sur ce qui pourrait leur arriver de bien, ne croyant qu'en leur « malchance » et doutant leur bonne fortune Ils cherchent des excuses pour laisser tomber ou se plaindre. Orientés vers la matière et prenant les choses à la lettre, ils peuvent rester inconscients ou ignorants des influences et forces causales qui dirigent et sapent leur vie même. Ils n'arrivent pas à saisir la relation entre les choses, tendant à avancer à l'aveuglette au fil de leurs jours - s'ils bougent, car en fait, ce sont des tempéraments qui résistent et laissent l'inertie les gagner, devenant de plus en plus statiques. A première vue paresseux, ils ont surtout peur d'essayer quelque chose de nouveau.


Le type constructif est un véritable roc de résolution et de détermination, qui s'appuie sur une connaissance inébranlable dans le pouvoir et les lois de la nature. Sa confiance peut représenter un grand réconfort pour autrui ; il peut être un exemple d'endurance et de force spirituelle. Son attitude ferme et ses efforts constants fournissent aux autres une inspiration quotidienne.

*

*

Selon les cartes de Mechthild Scheffer intitulées Les Fleurs du Dr. Bach, Le Chemin de l'harmonie psychique (1997, traduction française Médicis-Entrelacs, 2001), la Gentiane est "la fleur de la foi". Elle permet d'aller "du doute spirituel... vers la confiance en un sens profond de l'existence".


Voici le message de la carte :


"Quelle est la vérité que je dois mieux comprendre ?

Le voyage de la vie comporte des vagues : il a des hauts et des bas. Dans tout processus d'évolution il y a forcément des rechutes qui doivent aider à cibler encore mieux la prochaine étape. Si, persévérant, on se laisse guider par son Moi supérieur, on parviendra à maîtriser les difficultés, en en ressortant fortifié et enrichi.

Quelle est la décision qui pourra me reconnecter avec mon Guide intérieur ?

Je me décide à envisager ma vie sous un angle élargi et positif, à accepter le principe qu'un processus d'évolution porte son propre sens en lui, à vivre les fluctuations de l'existence, à m'adresser à mon Moi supérieur en lui demandant et en acceptant son aide.


Ces signes me permettent de voir que mon potentiel positif de Clematis s'accroît :

J'ai plus d'optimisme qu'auparavant et j'ai davantage confiance en la vie.


État d'âme négatif : Incertitudes et manque de confiance : Sceptique, pessimiste, on doute de tout et on perd facilement courage.

*

*

Selon le site http://lesouffledessimples.com/, la fleur de gentiane pourrait s'exprimer ainsi :