Blog

  • Anne

L'Hélianthème



Étymologie :

  • HÉLIANTHÈME, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1615 helianthemum (J. Desmoulins, Histoire générale des plantes, [trad. du lat. de J. Dalechamp], p. 755) ; 1694 Elianteme (Tournefort, Bot., p. 214) ; 1732 hélianthème (Rich.). Empr. au lat. des botanistes, composé à partir du gr. η ́ λ ι ο ς « soleil » et α ́ ν θ ε μ ο ν « fleur » (dér. de α ́ ν θ ο ς, v. hélianthe).


Lire également la définition du nom hélianthème pour amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Helianthemum nummularium ; Herbe d'or.

*

*




Botanique :


Dans Les fleurs de Bach authentiques - les trouver, les identifier, les utiliser (Édition originale 2011 ; traduction française : Éditions Médicis, 2017) Mechthild Scheffer décrit les principales caractéristiques de l'hélianthème à feuilles rondes :


Habitats : prairies ensoleillées et sèches, lisières ; pelouses alpines ; buissons secs et forets ; sols secs, basiques, généralement calcaires ; Europe, Proche et Moyen-Orient.


Caractéristiques :

Tiges : les tiges inférieures rampent près du sol et peuvent se lignifier. Dans la partie supérieure, verte, elles portent des poils et se redressent en forme d'arc.

Feuilles : les feuilles opposées, ovoïdes-étroites à linéaires-lancéolées, à face supérieure vert foncé, ont le bord légèrement enroulé et sont coriaces au toucher. La partie inférieure est à poils étoilés, ce qui les fait apparaître plus claires et veloutées. Les deux folioles secondaires sont plus longues que la tige de la feuille principale.


Fleurs : l'extrémité avant de la grappe de fleurs, avec ses bourgeons (jusqu'à 15) serrés les uns contre les autres, est pendante. Une seule nouvelle fleur se déroule de bas en haut et s'ouvre au soleil chaque jour. De cette manière, la tige porteuse de fleurs se redresse toujours davantage. Les 5 pétales jaunes sont obovoïdes à ronds, et souvent irrégulièrement sinués-ondulés à l'avant. Le diamètre moyen d'un disque floral peut varier entre 1.5 et 3 cm. Chaque fleur possède bien plus de 100 étamines, qui se déploient lentement au contact et saupoudrent ainsi les insectes de pollen. Les 3 sépales les plus grands, intérieurs, sont parcourus de nombreuses nervures vertes et rouges, et portent des poils étoilés. Les deux sépales extérieurs, en revanche, sont verts et poilus.


Fruits : protégé par les 3 grands sépales, l'ovaire se transforme en une capsule à graines sphérique. Celle-ci ne s'ouvre qu'une fois arrivée à maturité, pour libérer ses graines à longue durée de vie.

*

*




Fleurs de Bach : Helianthemum nummularium


D'après Les Douze "Guérisseurs" et autres remèdes (1ère édition 1941, traduction française Centre Bach 2011) du Dr Edward Bach :


C'est "le remède de secours. Le remède d'urgence pour les situations où il semble n'y avoir aucun espoir. En cas d'accident ou de maladie soudaine ou quand le patient est vraiment effrayé ou terrifié ou si son état est assez grave pour inspirer une grande crainte à son entourage. Si le patient est inconscient, on peut lui humecter les lèvres avec le remède. Il peut être nécessaire d'ajouter d'autres remèdes, par exemple Clematis s'il y a évanouissement, ce qui est un état de sommeil profond ; Agrimony s'il est torturé, etc."

Peter Damian, dans un ouvrage intitulé Manuel astrologique des Fleurs de Bach (Édition originale, 1986 ; Ulmus Company Ltd., 1996 pour la traduction française) explicite le lien que le Dr Bach a mis en évidence entre les 12 signes du Zodiaque et les 12 Guérisseurs :


On prescrit généralement ce remède en cas d'urgence ou de grande frayeur, et il entre dans la composition du célèbre Remède secours, pour lequel Bach associa cinq fleurs. Si la peur pour laquelle on prescrit l'Hélianthème est considérée comme aiguë, elle n'en est pas moins l'expression d'une accumulation et d'un propension marquée à de telles crises chez les sujets qu'elle concerne. Ces sujets-là représentent le type Hélianthème.

Le type Hélianthème est facilement la proie de la terreur. Il est souvent victime d'abus et panique pour un rien. La névrose trouve en lui le terrain idéal car il est sensible aux maladies de la psyché. Contrairement à la peur du type Mimule, celle du type Hélianthème s'adresse au spectre de l'inconnu. Les peurs sont cachées dans le subconscient, cachées dans la psyché. Une terreur dont l'origine est profondément enracinée provoque des perturbation psychologiques, des dysfonctionnements métaboliques et un épuisement glandulaire, généralement des surrénales et de la thyroïde. Les personnes qui requièrent l'Hélianthème sont littéralement commotionnées par ce que la vie leur a fait vivre.

Le type Hélianthème a le teint pâle - non pas de cette langueur qui affecte le type Clématite - mais de la pâleur que confère la peur. Il a généralement les pieds froids et les mâchoires serrées. L'expression du visage, avec ses yeux écarquillés (même lorsqu'ils sont protubérants, car ce type est affecté de troubles oculaires, et en particulier de myopie) ne manifeste pas l'émerveillement mais reflète plutôt le masque glacé de la peur. Le type Hélianthème souffre souvent de paranoïa ou de névrose. Il fait des cauchemars terrifiants ou, comme s'il était tourmenté par quelque invisible angoisse, il peut tousser ou suffoquer fréquemment dans son sommeil. Les personnes qui ont de l'asthme sont souvent soulagées par l'élixir floral d'Hélianthème.

Le type d'Hélianthème manque de confiance en lui. Il manque d'énergie et de dynamisme car il s'est déjà épuisé en contrôlant ses peurs permanentes qu'il n'arrive pas à nommer. Parce que leur origine ne peut être connue, ces peurs vont se manifester de nombreuses manières (comme nous les avons décrites ci-dessus), créant des désespoirs profonds ou des crises de larmes qui interviennent sans raison apparente. Par ironie, le besoin d'être considéré comme un être vraiment sensible semble créer les conditions qui justement vont le rendre vulnérable aux vibrations d'autrui ou de l'environnement. Ils deviennent de véritables éponges émotionnelles. Avec le type Hélianthème, la peur devient une entité elle-même, et on voit se fabriquer une peur de la peur. Il craint, par-dessus tout, la perspective de se retrouver seul, d'être abandonné. Il porte en lui le sentiment d'être perdu, qui est souvent vécu comme si on était abandonné sur terre. Si son approche de toutes les choses terre-à-terre ou matérielles de la vie est imprécise, ce sentiment y est pour quelque chose.

Le type Hélianthème constructif est véritablement emphatique. Sans aucun égoïsme, avec une volonté de se sacrifier pour autrui, il aime parce que c'est la nature de l'Amour que d'aimer. Il fait le bien pour l'amour du bien. « Jeter son pain sur la ace des eaux », telle est sa philosophie de la vie. Le poète ainsi l'exprime : « Dans leurs mains, Dieu s'exprime, et dans leurs yeux, il sourit à la Terre ». Il reste bien pue terre-à-terre, mais en connaissance, de façon vraiment spirituelle. Il fait partie des hommes les plus évolués de l'humanité.

*

*

Selon Mechthild Scheffer, auteure du coffret de cartes Les Fleurs du Dr Bach, le chemin de l'harmonie psychique (1997, traduction française : Médicis-Entrelacs, 2001), la fleur d'hélianthème est "la fleur de la terreur aiguë" qui nous guide dans le processus de transformation "de la peur panique... vers le courage héroïque".


Message de la carte :

Quelle est la vérité que je dois mieux comprendre ?

Si l'on n'a plus une vision claire ou la maîtrise d'un situation, la solution du problème peut être trouvée sur un plan supérieur. Si nous pouvons changer immédiatement de niveau et plonger totalement dans la situation qui se présente, des forces insoupçonnées nous parviendront de ce niveau supérieur.


Quelle est la décision qui pourra me reconnecter avec mon Guide intérieur ?

Dans les situations extrêmes j'appelle consciemment mon Moi supérieur et je me fie sans retenue à sa conduite.


Ces signes me permettent de voir que mon potentiel positif de Rock rose s'accroît :

Dans les situations difficiles je conserve mieux mon sang-froid ainsi qu'une meilleure présence d'esprit.


État d'âme négatif : Peurs : Paniqué intérieurement on se sent submergé ar des sentiments de terreur.

*

*

Selon le site http://lesouffledessimples.com/, la fleur d'hélianthème pourrait s'exprimer ainsi :


Pour vous je suis en état d'alerte constante. Je suis la bienveillance de l'univers.

Je communique avec la nature et toutes les entités qui gouvernent le monde pour qu'elles vous soient favorables. J'intercepte les dangers, je guide les échanges.

Je suis une part de votre inconscient, sa part bienveillante, celle qui vous aide et vous surveille jusque dans votre sommeil.

Si vous me reconnaissez, vous n'êtes pas seul.

Demandez-moi de vous protéger. J'aime protéger.


Sur des sols calcaires et léger, elle pousse en touffes serrées, les racines profondément ancrées. Ses tiges fines et ligneuses n'expriment ni verticalité, ni direction précise. Ses petites feuilles, simples, opposées et ovales sont vert foncé, poilues sur le dessus, grises et duveteuses par dessous.

Au ras du sol, ses petites fleurs jaune d'or, rondes et plates, sont couchées sur le sol, comme des écus d'or.

Leurs pétales d'une extrême délicatesse ne durent qu'une journée.


Par son élixir :

L'Hélianthème dissout les peurs aiguës, crises de panique, terreur et détresse. Elle nous sort du mutisme que provoque la soudaine perte d'orientation de notre espace interne.

Elle nous réaligne à l'aimant magnétique de la terre afin de retrouver la cohérence et les liens entre tous nos sens : la sérénité.

Il va sans dire qu'elle est particulièrement efficace en cas de période de cauchemars.

Cet élixir entre dans la composition du Rescue.

*

*

Selon Annie Guibert auteur de Fleurs de Bach, fleur de soi (Éditions Médicis, 2008, 2017),


Rock Rose, ou hélianthème, est la dernière Fleur des douze premiers Guérisseurs ou remèdes aigus, ou encore remèdes de personnalité, trouvée par le Dr Bach en 1932, presque quatre ans après sa découverte des trois premiers : Mimulus, Impatiens et Clematis.

Ces quatre années de recherche obstinée, méthodique, d'analyse des classifications botaniques, conjointe à l'observation des plantes dans leurs lieux de croissance, donnent une idée de l'acharnement du Dr Bach à constituer pas à pas son système, qu'il pensait achevé avec ces douze Fleurs La suite en fut autrement.

Elle a été découverte sur les collines du Kent, en Angleterre à l'été 1932 et fit parite des Fleurs de peur du premier groupe classé par le Dr Bach (Mimulus, Rock Rose, Aspen, Cherry Plum et Red Chestnut).


La plante : Rock Rose est l'hélianthème (Helianthemum nummularium). C'est une petite plante vivace d'un quinzaine de centimètres de haut tout au plus, à feuilles petites et persistantes, opposées, un peu velues en dessous, et dont les tiges sont fines et assez dures. Sa pousse est quasi horizontale, rasant le sol et la tige ne va se dresser qu'au moment de la floraison, et même seulement à l'ouverture des boutons floraux.

Auparavant, les boutons penchent vers la terre et ne vont se tourner vers le soleil qu'à l'apex de leur épanouissement. La fleur est formée de cinq pétales arrondis jaune d'or ; elle ne dure qu'une journée, et se froisse et se fripe facilement. Son habitat est principalement calcaire, dans des endroits souvent escarpés, au milieu des cailloux. Le fruit est une capsule dont les graines à maturité s'échapperont, pour s'enraciner profondément, bien plus profond dans le sol que la dimension verticale, qu'elles atteindront ensuite.


Symbolique : Les dénominations de cette petite plante sont évocatrices de son tropisme solaire, à la manière d'un tournesol, mais dans une gestuelle toute différente, tant la lourdeur de la fleur de tournesol contraste avec la stabilité légère de la fleur d'hélianthème. Rock Rose, la rose des rochers, évoque son habitat et le courage de se dresser dans des endroits extrêmes, malgré les pas des promeneurs qui peuvent facilement la fouler au pied.

Sa pousse en fait une plante d'abord terrée, qui garde longtemps un côté statique, figé, horizontal, et ne va se verticaliser qu'à la floraison, de manière courageuse, radicale, même dans sa fragilité au soleil.

La fleur de couleur jaune d'or scintille à la lumière comme une pièce de monnaie (H. nummularium) et se présente au soleil comme un bouclier réfléchissant ses rayons. Les combattants aussi portent leur bouclier près de leur poitrine et protègent ainsi leur plexus solaire. La couleur jaune est traditionnellement associée à notre affirmation face aux peurs.

Les petits poils sur les feuilles et sur les sépales témoignent d'une grande sensibilité et réceptivité à l'extérieur, comme nous la retrouvons chez d'autres Fleurs comme Agrimony.

La gestuelle globale de Rock Rose est ainsi extrêmement différente de celle de Mimulus, avec sa signature terre au lieu de eau, avec son grand enracinement et sa sensibilité exacerbée, mais dans une profondeur différente, et nous allons retrouver ces caractéristiques dans la description de l'état négatif.


Reconnaître un état négatif Rock Rose : La description qu'en donne le Dr Bach est assez éloquente pour que nous reconnaissions facilement un degré intense de peur dans la terreur et la panique évoquées. Situations d'urgence, grandes catastrophes, accidents sont l'occasion pour nous d'éprouver ce sentiment où tout se fige, se sidère, se terre se paralyse. Nos pouvons alors éprouver des symptômes objectifs de terreur, avec l'accélération de notre cœur, la gorge qui se serre, les jambes qui flageolent, ou qui se dérobent, et enfin l'incapacité à agir.

Il ne s'agit plus d'une peur à affronter le monde, sa nouveauté ou la forme que nous craignons, mais d'une incapacité momentanée à réponde e manière adaptée à l'urgence.

Ce n'est pas étonnant que le Dr Bach ait choisi ce remède pour faire partie du premier et seul complexe de secours qu'il élaboré, en compagnie de Impatiens pour la douleur et Clematis, pour la tendance à perdre contact avec la réalité car, avec es trois remèdes, il a sauvé beaucoup de marins en détresse pendant sn séjour à Cromer en 1933.

Quand nous en venons à ressentir cette terreur, et bien que nous puissions rarement en parler, elle se voit et se communique à notre entourage, qui peut ainsi la ressentir par ricochet. Un enfant qui se réveille en hurlant, en sueur, terrifié par le cauchemar qu'il vient de vivre, nous saisit d'effroi nous aussi.

Cette description fait de Rock Rose une humeur bien reconnaissable, lorsque des signes objectifs tels que décrits sont présents. Pourtant, parfois, l'état de peur est bien là, mais plus subtil, terreur et panique sont moins conscientes ; mais le figé est bien là et l'élixir de Rock Rose pourra le soulager davantage que Mimulus.

C'est que Rock Rose n'est certainement pas qu'une humeur ponctuelle, puisque le Dr Bach l'a classée comme les onze autres, dans les remèdes premiers Guérisseurs qu'il a aussi appelés remèdes de personnalité.

Et nous voilà bien embarrassés pour décrire, comme certains autres Guérisseurs, le type de personnalité Rock Rose.

Sensibilité fine et forte dans la réceptivité à son environnement certes, perception aiguisée du subtil certes, mais aussi difficulté à nous impliquer dans la vie, le monde du secret du minéral, par contraste avec la chaleur animale du ventre duquel nous sommes issus. Rock Rose est la toute première Fleur apparaissant sur le cercle des 38 dessiné parle Dr Bach, étape originelle à accepter une fois pour toutes dans notre chemin de vie.

La mémoire de l'événement initial, de nature traumatique, va à la fois créer cette impressionnabilité qui, devant un certain type de situation potentiellement dangereuse, inclinera naturellement cette personnalité à réagir par la terreur et la panique, mais aussi va créer une ouverture particulière, sans limite, une forme de résonance à l'universel. Cette communion émotionnelle, d'âme à âme pourrait-on dire, se fait sur le mode de la sensation et n'est donc pas analysée par le système de pensée rationnelle ; elle ne le peut pas, car l'énergie captée par ses antennes ne peut se nommer ; elle se reçoit donc, dans une ouverture totale, en débordement même.


Que nous rappelle la Fleur de Rock Rose ? Il se peut bien que cette fleur nous rappelle, comme le dit Dr Bach, « notre tâche humaine : éliminer le fardeau de la peur ». Première Fleur sur le cercle, énergie lancée vers la dernière : l'apprentissage de l'amour de Chicory, Rock Rose nous invite, par sa délicatesse sensible, sa fermeté sans faille, sa droiture bien campée sur son socle, à reconnaître que nous possédons en germe la même puissance qu'elle pour affronter nos peurs, les plus extrêmes soient-elles.

Lorsque survient le danger, qu'un jeune enfant nous lâche la main au moment où une voiture survient alors que nous allions traverser la route, nous trouvons immanquablement le courage de nous lancer droit devant pour le rattraper. Ce courage qui fait appel à nos forces vives, instinctives, est disponible sans réfléchir, Dieu merci. Il est disponible aussi pour toute action à mettre en œuvre pour nous-même et révèle ainsi notre force morale.

Il est le compagnon-bagage du héros dans son voyage.

La volonté d'agir dans une situation de terreur pour créer une réponse adaptée, se confond alors avec l'exercice d'élimination de la peur, dont parlait le Dr Bach, et rejoint désormais l'intention de l'âme dans sa tâche humaine.

*

*

Dans Les fleurs de Bach authentiques - les trouver, les identifier, les utiliser (Édition originale 2011 ; traduction française : Éditions Médicis, 2017) Mechthild Scheffer revient sur les principales caractéristiques de la fleur de Rock Rose :


Rock Rose : La fleur des états extrêmes

De la panique... au courage héroïque


Vous êtes souvent sujet à la panique, ne savez plus où vous en êtes et ne pouvez plus former de pensées claires ? Les personnes qui ont besoin de Rock Rose sont vite épuisées nerveusement et dérapent facilement. Elles peuvent être envahies de sentiments de peur excessifs et vivent alors une angoisse existentielle par toutes les fibres de leur corps. Dans des situations extrêmes, toute personne peut éprouver cet état d'Hélianthème. C'est pourquoi Hélianthème est une composante du remède d'urgence, Rescue.


Symptômes clés : vous avez tendance à panique intérieurement ou vous éprouvez une angoisse extrême qui se saisit de chacune de vos cellules.


Typiquement Rock Rose :

  • Vous courez comme une poule sans tête.

  • Vous ne savez plus où donner de la tête, ne sentez plus que l'angoisse, mais pas vous-même.

  • Le plexus solaire est douloureux et dur comme une pierre.

Ce que Rock Rose m'aide à comprendre : si je suis tellement dépassé par un événement que ke suis en proie à une panique effrénée et ne peux plus, pour employer une image, que frapper violemment autour de moi, il me faut le plus rapidement possible retirer mon attention du monde extérieur, la diriger vers l'intérieur et me concentrer entièrement sur moi-même. C'est la seule solution pour que je redevienne capable d'agir et que toutes les forces nécessaires affluent vers moi.


Rock Rose favorise :

  • la présence d'esprit ;

  • le rapport constructif aux défis qui peuvent tirer sur les nerfs.

Bon à savoir : les fleurs sont en fait beaucoup trop grandes pour les tiges délicates, qui tremblent sous leur poids, mais se dressent néanmoins en direction du soleil. Se concentrer sur l'essentiel malgré tous les tremblements : c'est ce que peut nous enseigner cette plante qui, symboliquement, introduit de la lumière dans les ténèbres de notre panique.

Conseil : si un événement vous met énergétiquement en état de panique et que vous voulez ou devez retrouver très vite votre capacité d'agir, prenez votre pouls : une forme de concentration sur soi aussi simple qu'efficace.


Parole fortifiante : J'y arrive ; je sais que ça va bien ; j'ai une vue d'ensemble de la situation.

*

*


114 vues

Posts récents

Voir tout