Blog

  • Anne

Le Lilas


Étymologie :

  • LILAS, subst. masc. et adj.

Étymol. et Hist. 1605 bot. lilac (O. de Serres, Théâtre d'agric., VI, 10 ds Hug.) ; 1651 lilas (N. de Bonnefons, Le Jardinier françois, p. 75 ds Mél. Dauzat (A.), p. 28) ; p. ext. 1757 adj. « de la couleur du lilas » (Inventaires mobiliers au xviiie s., éd. A. Bourgeois, p. 10 : un habit et culotte d'étoffe de soie fond lilas à petites fleurs). Empr. à l'ar. līlāk, lui-même issu du skr. nīlah par l'intermédiaire du persan līläǧ (v. FEW t. 19, p. 108 b).


Lire aussi la définition pour amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Syringa vulgaris ; Bois d'amour ; Bois-joli ; Claouçon ; Liladié ; Mirghé ; Mirghéti ; Moughé ; Panache ; Plumachié ; Queue de renard des jardins ; Séringal ;

*

*




Botanique :


Dans Les Langages secrets de la nature (Éditions Fayard, 1996), Jean-Marie Pelt évoque les différents modes de communication chez les animaux et chez les plantes :


A l'inverse des mécanismes chimiques qui attirent les insectes vers les plantes dont ils se nourrissent, il existe en effet des facteurs également chimiques qui dissuadent les insectes de s'alimenter à telle ou telle espèce ; ce sont les « phago-répulsants », équivalents dans le règne végétal de nos modernes « coupe-faim».

Le melia, ou lilas des Indes, très bel arbre du Moyen-Orient, en est le prototype. Ses inflorescences sont des thyrses, sortes de grappes dressées comme celles du vrai lilas et dont s'enorgueillissait Dionysos, qui les portait à la main. Le melia s'est fait la flatteuse réputation de n'être attaqué par aucun insecte parasite. Ses graines contiennent en effet une substance chimique qui se révèle être un très puissant dissuasif à l'égard des insectes ; son action se manifeste déjà à la dose extrêmement faible de 0, 1 partie par million, de sorte que la plante a été utilisée avec quelque succès comme insectifuge. (1)


Note : 1) Cette plante vient de s'illustrer dans le conflit qui oppose les écologistes à certaines firmes commerciales américaines. Les premiers plaident pour la biodiversité et le respecte des espèces naturelles que les seconds prétendent s'accaparer en les protégeant par un brevet d'exclusivité. Ainsi du melia, dont la substance active, l'azadirachtine, vient d'être brevetée par un laboratoire américain... Grosse émotion en Inde, où la plante est utilisée en médecine populaire depuis des millénaires et où il parait inconcevable de devoir payer des royalties pour pouvoir la récolter librement...

Affaire à suivre.

*

*




Croyances populaires :


Paul Sébillot, auteur de Additions aux Coutumes, Traditions et superstitions de la Haute-Bretagne (Éditeur Lafolye, janv. 1892) relève des croyances liées aux cycles de la vie et de la nature :

Dans la nuit du 30 avril au 1er mai, se promènent des bandes de jeunes gens porteurs de bouquets de lilas et autres (lors qu'une jeune fille a la réputation de boire, une branche de pommier est accrochée à sa porte, celle qui a mauvais caractère se voit gratifiée d'une belle branche d'épine ou d'ajoncs, etc. ), ils s'arrêtent à toutes les portes et chantent le refrain d'une chanson spéciale :


Réveillez-vous. jeunes gens qui sommeille (sic)

A recueillir la fleur la plus belle, etc...


Après une pause l'on dit : Chanterons-je ?... Si on répond oui, ils débitent entièrement la chanson (Moncontour).

*

*




Symbolisme :


Louise Cortambert et Louis-Aimé. Martin, auteurs de Le langage des fleurs. (Société belge de librairie, 1842) nous livrent leur vision de cet arbuste :


Printemps - Mars.

LILAS - PREMIÈRE ÉMOTION D'AMOUR.

On a consacré le lilas aux premières émotions d'amour, parce que rien n'a plus de charmes que les premières émotions que son aspect nous cause au retour du printemps. En effet, la fraicheur de sa verdure, la flexibilité de ses rameaux, l'abondance de ses fleurs, leur beauté si courte, si passagère, leur couleur si tendre et si variée, tout en lui rappelle ces émotions célestes qui embellissent la beauté, et prêtent à l'adolescence une grâce divine. L’Albane n'a jamais pu fondre, sur la palette que lui avait confiée l’Amour, des couleurs assez douces, assez fraiches, assez suaves, pour rendre le velouté, la délicatesse et la douceur des teintes légères qui colorent le front de la première jeunesse. Van Spaendonck, lui-même, laisse tomber son pinceau devant une grappe de lilas. La nature semble avoir pris plaisir à faire de chacune de ces grappes un massif, dont toutes les parties étonnent par leur délicatesse et leur variété. La dégradation de la couleur, depuis le bouton purpurin jusqu'à la fleur qui se décolore, est le moindre attrait de ces groupes charmants, autour desquels la lumière se joue et se décompose en mille nuances, qui, toutes venant à se fondre dans la même teinte, forment cette heureuse harmonie qui désespère le peintre et confond l'observateur. Quel travail immense la nature a entrepris pour produire ce faible arbuste qui ne semble fait que pour le plaisir des sens ! Quelle réunion de parfum, de fraicheur, de grâces, de délicatesse, de détails et d'ensemble ! Ah ! sans doute, dès l'origine des choses, la Providence l'avait destiné à être le lien qui unirait un jour l’Europe à l’Asie. Le lilas, que le voyageur Busbeck nous apporta de la Perse, croît maintenant sur les montagnes de la Suisse et dans les forêts de l'Allemagne. Le rossignol, au retour de ses voyages, voyant ses thyrses abandonné, mariés aux rameaux de l'épine qu'il chérit, croit avoir à célébrer deux printemps.


A nos coteaux, à nos vergers,

Il raconte ses aventures ;

Des villes, des champs étrangers

Il fait de brillantes peintures ;

Et prédit leurs courses futures

Aux petits oiseaux passagers.

Il peint leurs troupes vagabondes

S'en allant, au milieu des airs,

Chercher des rives plus fécondes,

Décrit le passage des mers,

Et les prés fleuris des deux mondes ;

Et de l'hymne heureux du retour

Faisant retentir les bocages,

Mêle encor les chants de l'amour

Aux doux récits de ses voyages (Aimé Martin, Lettres à Sophie.).


SYRINGA - AMOUR FRATERNEL

Un des Ptolémées, roi d'Égypte, se rendit recommandable par l'amour qu'il avait pour son frère ; on consacra à sa mémoire une espèce de Syringa, et son surnom Philadelphus, c'est-à-dire aimant son frère, a servi à désigner ce genre, dont nous cultivons deux espèces.


LILAS BLANC - JEUNESSE.

Par la pureté et par le peu de durée de ses beaux thyrses, il est le symbole de la jeunesse, de ce bien rapide et charmant que tous les trésors du monde ne sauraient racheter.

*

*

Dans Les Fleurs naturelles : traité sur l'art de composer les couronnes, les parures, les bouquets, etc., de tous genres pour bals et soirées suivi du langage des fleurs (Auto-édition, Paris, 1847) Jules Lachaume établit les correspondances entre les fleurs et les sentiments humains :


Lilas - Première émotion d’amour.

Le lilas fleurit au printemps. C’est au printemps de la vie (que le cœur éprouve les premières émotions d’amour.


Lilas blanc - Jeunesse.

A cause du blanc pur et virginal de ses fleurs, qui passent aussi vite que nos jeunes années.

 

Dans son Traité du langage symbolique, emblématique et religieux des Fleurs (Paris, 1855), l'abbé Casimir Magnat propose une version catholique des équivalences symboliques entre plantes et sentiments :


LILAS - TENDRE ÉMOTION..

Tu as blessé mon cœur, ô ma sœur, mon épouse, tu as blessé mon cœur d'un seul de tes regards... Que ton amour est délicieux, ma sœur, mon épouse ! Que ton amour est doux ! il est plus doux que les parfums les plus exquis, que les aromates les plus précieux.

Cantique des Cantiques : IV, 9, 10.

*

*

Selon Pierre Zaccone, auteur de Nouveau langage des fleurs avec la nomenclature des sentiments dont chaque fleur est le symbole et leur emploi pour l'expression des pensées (Éditeur L. Hachette, 1856) :


LILAS - PREMIER TROUBLE D'AMOUR.

Le lilas est originaire de Perse ; c'est le messager du printemps. Rien de plus frais que cette plante ; le lilas croît en touffes : ses feuilles sont d'ordinaire réunies sur des rameaux verts comme elles : le tissu ressemble à celui d'un taffetas très fin. « Chaque fleur de lilas contient dans son tube un pistil vert et deux étamines, dont les filets attachés à ses parois sont presque nuls, et supportent deux petites anthères jaunes toutes en poussière. Le lilas donne autant de graines qu'il a de fleurs, et se multiplie comme une famille.


Je le revois , sous le dais de verdure,

Que forment les lilas aux panaches fleuris.

BÉRANGER.

Que le lilas vienne en grappe, en bouquet,

Y balancer sa tige parfumée.

CAMPENON.

*

*

Emma Faucon, dans Le Langage des fleurs (Théodore Lefèvre Éditeur, 1860) s'inspire de ses prédécesseurs pour proposer le symbolisme des plantes qu'elle étudie :


Lilas - Première émotion d'amour.

C'est au premier printemps que le lilas épanouit ses belles grappes embaumées et signale ainsi le retour du moment où la nature, un instant endormie, va renaître plus belle et plus riche ; c'est alors aussi que le cœur s'éveille, que des sensations nouvelles l'agitent et qu'il sent un plus grand besoin d'aimer.

Il y a quelques années encore, on voyait à Romainville et aux Prés-Saint-Gervais des bois de lilas, délices des habitants de Paris : aller cueillir du lilas était une fête pour tous ceux au cœur desquels battait encore la jeunesse. Un de nos poètes voulut voir ces agapes du printemps ; il revint si heureux, si doucement impressionné qu'il écrivit ces vers :

Tu me reverras dans tes bras

Quand la parque aura trouvé l'heure.

De coudriers et de lilas

Prends soin d'embellir ma demeure.

Je veux, dans un pareil bosquet,

Plaire encore à jeune fillette,

Tantôt cueilli comme bouquet,

Tantôt croqué comme noisette.

Lilas rosé - Vanité.


Lilas blanc - Jeunesse.

II passe et se flétrit aussi vite que notre jeunesse ; comme elle, le vent des années l'emporte et le souvenir seul nous fait rêver.

Et moi, j'ai rafraichi les pieds de la Madonne

De lilas blancs si chers à mon destin rêveur ;

Et la Vierge sait bien pour qui je les lui donne.

Elle entend la pensée au fond de notre cœur.

Mme DESBORDES-VALMORE.

*

*

Dans son Nouveau Langage des fruits et des fleurs (Benardin-Béchet, Libraire-Éditeur, 1872) Mademoiselle Clémentine Vatteau poursuit la tradition du Sélam :


LILAS : Première émotion d'amour.

Le lilas aux parfums exquis, est le messager du printemps dont il annonce le retour.


LILAS BLANC : Jeunesse.

Beau temps du premier âge de la vie. Que tu ressembles bien à ce beau lilas blanc! comme lui tu charmes et tu brilles, mais pourquoi disparais-tu sitôt?


Et, moi, j'ai rafraîchi les pieds de la Madone

De lilas blancs si chers à mon destin rêveur ;

Et la Vierge sait bien pour qui je les lui donne ;

Elle entend la pensée au fond de notre cœur ! Madame DESBORDES-VALMORE


LILAS JAUNE : Inquiétude.

LILAS ROSE : Vanité.

 

Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), le Lilas (Syringa vulgaris) a les caractéristiques suivantes :


Genre : Féminin

Planète : Vénus

Élément : Eau

Pouvoirs : Exorcisme ; Protection.

Lilas rose = fille en rose ;

Lilas blanc = mariage en blanc ;

Lilas violet = les bleus après les scènes de ménage.


Utilisation magique : En Nouvelle-Angleterre, cet arbrisseau doit être vivant, sur pied dans le jardin, pour tenir à distance les influences néfastes. Partout ailleurs, ses inflorescences coupées et mises dans des vases remplissent la même fonction.

Pour purifier les maisons hantées, jetez à l'intérieur des rameaux de Lilas mauve. Dans la région de Peterborough (Norfolk) les fleurs doivent être lancées par un bossu ; à Malmesbury, on cherche une veuve qui a enterré au moins deux maris.

*

*

Sheila Pickles écrit un ouvrage intitulé Le Langage des fleurs du temps jadis (Édition originale, 1990 ; (Éditions Solar, 1992 pour la traduction française) dans lequel elle présente ainsi le Lilas :

Mot clef : Premières émotions amoureuses


Et nous vivons ainsi que les premières lignes

J'y chanterai tes bras comme les cols des cygnes

J'y chanterai tes seins d'une déesse digne

Le lilas va fleurir Je chanterai tes yeux

Où danse tout un cœur d'angelots gracieux

Le lilas va fleurir ô printemps sérieux

Mon cœur flambe pour toi comme une cathédrale

Et de l'immense amour sonne la générale


Guillaume Apollinaire (1880-1918), "Poème à Lou".


Le nom botanique du genre vient du grec syrinx, flûte de berger fabriquée à partir des rameaux creux de l'arbuste. Le Lilas, dont le nom vient du persan, est probablement originaire des confins de l'Europe et de l'Asie. Importé très tôt de Constantinople, il était déjà apprécié dès le XVIe siècle. Ses grosses grappes, mauves ou blanches, sont très romantiques et expliquent qu'il fut à la mode au XIXe siècle. Les fleuristes forçaient les rameaux en boutons en début de saison pour décorer les maisons.

Le Lilas blanc est le symbole de l'innocence de la jeunesse, mais, comme de nombreuses fleurs immaculées, il est également souvent associé à la mort. Il est curieux de constater que le Lilas symbolise, dans le langage des fleurs, la fraîcheur et la pureté des sentiments, le premières amours, alors que, dans certaines contrées, un rameau fleuri de cet arbuste signifie la rupture d'un engagement.

*

*

Selon Des Mots et des fleurs, Secrets du langage des fleurs de Zeineb Bauer (Éditions Flammarion, 2000) :


"Mot-clef : L'innocence.

Savez-vous ? : Originaire de Perse, , le lilas fut offert par Soliman le Magnifique à la cour d'Italie. Sous le règne de la reine Victoria, les villageois anglais accrochaient des branches de lilas pour annoncer que les fiançailles de leurs filles étaient officiellement rompues. Dans les anciens empires germaniques, les jardiniers avaient ordre de planter un lilas à la naissance de chaque nouveau prince. L'olivier, le forsythia et le frêne font partie de la même famille que les lilas.


Usages : L'huile de lilas est utilisée dans certains pays de l'Europe de l'Est pour soigner les rhumatismes.


Légende : Pan, dieu de la nature, préféra sa flûte en bois de lilas à son premier amour. Cela lui valut de se noyer poussé dans l'eau par la nymphe.


Message : Vous êtes mon premier amour."

 

Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont S.A.S., 1995, 2019) proposé par Éloïse Mozzani, on apprend que : 


Lorsqu'un homme offre à une jeune fille du lilas blanc, il déclare son amour et montre qu'il respecte sa virginité du lilas mauve équivaut  à une demande en mariage. Ce cadeau s'appelle "Lettres persanes" car le lilas provient de Perse et doit, dans ce cas, porter bonheur au futur couple.

Des branches de lilas fleuries mises dans des vases mettent à l'abri des influences négatives. En Nouvelle-Angleterre (États-Unis), seuls les lilas plantés dans un jardin ont ce pouvoir. Le lilas mauve assainit les maisons hantées. En Grande-Bretagne, c'est un bossu qui doit les lancer dans le lieu malsain ou une femme qui a connu deux veuvages.

Dans la tradition anglaise, le lilas dont e parfum entêtant peut conduire au sommeil n'est pas de bon augure. Blanc, il est associé à la mort : il ne faut donc jamais en offrir à un malade, en orner sa maison ou son appartement. Le lilas rouge ou mauve, quoique moins craint, attire néanmoins l'infortune. Seules exceptions pour ces fleurs maléfiques, liées au mois de mai : quand elles ont cinq pétales et quelle que soit dans ce cas leur couleur. On dit également que es buissons de lilas poussant le long de la frontière galloise pleurent lorsqu'on abat un des leurs et qu'ils ne donnent pas de fleurs l'année suivante.

En Russie, le fleuron de lilas blanc ayant plus de quatre pétales constitue une amulette protectrice alors que celui à trois pétales seulement porte malheur.

Une branche de lilas mise dans l'eau à minuit le soir de Noël bourgeonnera à la Chandeleur.

*

*

D'après Nicole Parrot, auteure de Le Langage des fleurs (Éditions Flammarion 2000) :


"Dans toutes ses suaves couleurs, le lilas commence par conseiller l'espérance. Jaune, il manifeste une certaine inquiétude. Rosé, il exprime quelque vanité. Blanc, il invite sans détour : "aimons-nous", et félicite la personne qui le reçoit pour sa jeunesse d'esprit. Cérémonieux, il ajoute : "à quand nos fiançailles ?" Mauve, il confirme : "je crois en vous et je vous aime". Et constate : "qu'il est doux d'être aimé". enfin, lorsque l'amour s'est enfui, il chante l'amitié. C'est un sage. Alors on l'aime et on le chante :


"Dans le jardin d'mon père

Les lilas sont fleuris

tous les oiseaux du monde

Viennent y faire leur nid."


Son nom provient du persan lilag car la fleur en grappes a beaucoup voyagé au cours des siècles. Avec la tulipe, le lilas fait partie des cadeaux de Soliman II de Constantinople aux ambassadeurs européens. Dès son arrivée sous nos cieux, encore sauvage, il connaît un grand succès. Son arôme musqué très particulier entre dans la composition de nombreux parfums.

Il embaume, disaient les Romantiques, comme le souffle d’Éros. Tout un programme. Il accompagne de ses effluves les émois de la Belle Époque et, sous l'édredon, les bourgeoises de Labiche tandis que leurs amants s'aspergent de Cuir de Russie. Dans les guinguettes de Robinson, aujourd'hui encore, les couples s'enlacent et tournoient sur l'étourdissante Valse des Lilas d'Eddy Marnay.


Mot-clef : "Fiançailles en vue ! "

*

*

Eric Pier Sperandio, auteur du Grimoire des herbes et potions magiques, Rituels, incantations et invocations (Éditions Québec-Livres, 2013), présente ainsi le Lilas (Syringa vulgaris) :


"Cet arbre est surtout connu pour ses fleurs qui vont du blanc au violet foncé et qui embaument chaque printemps.


Propriétés médicinales : Une infusion de lilas peut calmer les nerfs ; on utilise également ses fleurs dans les pots-pourris afin de calmer les conditions nerveuses.


Genre : Féminin.


Déités : Minerve - Perséphone.


Propriétés magiques : Exorcisme - Protection - Vies antérieures.


Applications :

SORTILÈGES ET SUPERSTITIONS

  • Traditionnellement, on plantait du lilas pour éloigner les esprits malins et conjurer le mal. Les colons de la Nouvelle-Angleterre plantèrent d'ailleurs une multitude de lilas pour empêcher le mal de les atteindre dans ce Nouveau Monde.

  • La tradition veut que des bouquets de lilas soient placés dans une maison hantée pour la débarrasser des esprits et des fantômes.

  • Les fleurs violettes de lilas servent à purifier les demeures ; mêmes séchées, elles gardent leurs propriétés de purification et de protection ; pour purifier votre demeure, placez un bouquet de lilas dans chacune des pièces de votre maison.

RITUEL POUR VOUS RAPPELER VOS VIES ANTÉRIEURES

Ce dont vous avez besoin :

  • une chandelle mauve pâle

  • de l'encens de chèvrefeuille

  • du lilas frais ou séché (le frais est plus efficace, mais vous pouvez faire sécher les fleurs et jouir de ce rituel toute l'année).

  • un petit sac de soie ou de coton mauve

  • un petit quartz améthyste

Rituel : Allumez la chandelle et faites brûler l'encens, puis placez les fleurs dans le sachet en disant :


Perséphone, toi qui descends en Hadès,

Conduis-moi sur le chemin du passé

Afin que je découvre qui j'étais

Et que je revienne avec ce souvenir.


Placez votre pierre dans le sac et refermez-le soigneusement. Touchez votre front avec le sac et respirez l'odeur des fleurs de lilas. Éteignez la chandelle avant de méditer ou de vous endormir.

*

*

Doreen Virtue et Robert Reeves proposent dans leur ouvrage intitulé Thérapie par les fleurs (Hay / House / Inc., 2013 ; Éditions Exergue, 2014) une approche résolument spirituelle du Lilas :


Nom botanique : Syringa vulgaris.


Propriétés énergétiques : Soulage de la dépression, procure un sentiment de paix et de calme, et libère des angoisses et des peurs.


Archanges correspondants : Michael.


Chakras correspondants : chakra du plexus solaire.


Propriétés curatives : Le lilas est merveilleux pour apaiser et pour combattre le chaos de nos vies quotidiennes. Il convient parfaitement aux personnes qui souffrent d'anxiété ou de dépression? Lorsque votre humeur est mauvaise, votre niveau d'énergie est plus fiable, et chaque journée nécessite de déployer n effort important. Mais en présence du lilas, vous pourrez profiter de chaque instant. Vous apprécierez les nouvelles expériences que vous serez alors en mesure de partager avec les autres.


Message du Lilas : « J'agis comme un ami dont l'étreinte chaleureuse vous procure calme et réconfort, lorsque vous en avez besoin. Apaisez votre esprit l'espace d'un instant. Je peux vous libérer des pensées irritantes et déprimantes qui ne vous quittent jamais et les remplacer par un état d'esprit positif. Vous avez la capacité d'y arriver, et je suis ici pour vous aider à profiter de nouveau du moment présent. Par le passé, il vus est arrivé de vous sentir déprimé et malheureux, mais les choses sont en train de changer. Vous allez mener l'existence que vous désirez et que vous méritez profondément. Vous ne méritez pas, ni ne mériterez jamais, d'être malheureux ou déprimé. Les anges souhaitent vous vor profiter de chaque journée qui passe. Laissez-moi vous soulager de votre fardeau, et vous pourrez apprécier les joies de la vie. »

*

*

Liz Marvin, autrice de Grand Sage comme un Arbre (Michael O’Mara Books Ltd, 2019 ; First Éditions, 2021 pour la traduction française) transmet les messages qu’elle a pu capter en se reconnectant aux arbres :

Le bonheur est un choix : le Lilas

Comme nous le conseille les chansons folk, il faut accentuer le positif et éliminer le négatif. Si le Lilas avait son hymne, ce serait quelque chose de ce genre. Cet arbuste a compris que se concentrer sur les bonnes choses est le premier pas sur le chemin du bonheur. Il pousse souvent dans une terre pauvre, au sein d’un environnement urbain pollué, et pourtant chaque année il produit généreusement de magnifiques grappes de fleurs parfumées qui attirent abeilles et papillons.

*

*

Arnaud Riou dans L’Oracle du peuple végétal (Guy Trédaniel Editeur, 2020) classe les végétaux en huit familles : les Maîtres, les Guérisseurs, les Révélateurs, les Enseignants, les Nourricières, les Artistes, les Bâtisseurs et les Chamans.

Les Artistes : la Rose, le Lilas, la Tulipe, le Narcisse, l’Edelweiss, le Lotus. Ils nous rappellent qu’au-delà des fonctions vitales, nous avons besoin de nous émerveiller, d’incarner et de nous éveiller à la magie du monde. Bien qu’elle puisse sembler accessoire, cette famille a un rôle fondamental dans l’équilibre de la planète.

[...]

Chaque sentiment, chaque émotion même la plus sensible,

dispose d’une couleur, d’une forme et d’une qualité pour être exprimé.


Les Artistes : C’est tout un art de trouver le mot juste, de choisir l’expression exacte qui correspond à nos sentiments, à nos émotions. C’est tout un art de réussir à se faire comprendre et à toucher le cœur de l’autre. Les fleurs savent nous toucher pas seulement parce qu’elles disposent à travers leurs couleurs, leurs formes, leurs symboles d’une richesse d’expression illimitée, mais surtout parce qu’elles viennent toucher chez nous des sentiments forts tout en restant elles-mêmes sensibles et fragiles. C’est pourquoi les Roses, les Iris, les Marguerites, les Chrysanthèmes ou les Orchidées sauront toujours nous accompagner pour parler d’amour, de pardon, de remerciement.

......................................................................................................................

La simplicité est la voie

de la tendresse.

......................................................................................................................


Le Lilas est un arbre au tempérament discret et humble. il est très social et se plaît facilement dans l'environnement qu'on lui offre. Ses petites fleurs mauves, bleutées ou blanches nous envoûtent en annonçant le tout début du printemps. Sn nom vient de l'arabe lîlak ou nîlak en persan, qui signifie bleuté. Cet arbre parfumé prend racine en Europe et en Asie. Les botanistes ont tardé à s'intéresser à la culture du Lilas, et il aura fallu opérer de nombreux croisements pour obtenir les différentes espèces qui nous séduisent tant aujourd'hui. Le Lilas a pris son temps pour imposer son élégance. Pourtant, découvrir le Lilas, c'est vite être attaché à sa personnalité. Le Lilas est peu exigeant. C'est un arbre social et de bonne compagnie. Il pousse dans presque tout type de terre. On le plante à l'automne, en hiver ou au printemps en évitant les fortes gelées. Le Lilas est facile de caractère. Il se plaît seul, en petits groupes de sa famille, comme il se plaît à rejoindre ou accueillir en massifs d'autres arbustes. Dès lors qu'on lui laisse juste la place nécessaire pour développer ses branches, il trouvera sa voie. Le Lilas s'adapte également aux climats. il freine sa croissance l'été pour supporter les grandes chaleurs. Il n'a pas besoin d'être taillé et fleurit naturellement abondamment. Le Lilas a une très bonne constitution. il tombe rarement malade et ne se laisse pas facilement contaminer par les parasites. Bon compagnon, facile d'entretien, le Lilas a réussi à nous séduire d'une part pour son parfum unique, qui nous prévient de l'arrivée du printemps, er d'autre part par la profondeur de ses couleurs, qui tranchent avec le vert de ses feuilles. On l'offre alors pour exprimer son amour naissant ou son affection. On offre du Lilas à celles et ceux qui nous inspirent confiance ; à l'étudiant qui vient de réussir un examen pour lui rappeler qu'on croit en son avenir, à un premier amour auprès de qui on souhaite ouvrir son cœur. Mais, le Lilas évoque aussi la nostalgie des amours révolus. C'est lorsqu'il n'est pas là qu'on prend conscience à quel point il comptait pour nous. Chaque couleur réveille une qualité particulière du Lilas. Le blanc représente la pureté et l'innocence. Le violet est lié au sixième chakra, l'intuition, la prémonition, la spiritualité et l'amour. Le bleu incarne la communication, la tranquillité et la paix. Le rose, l'amour durable, le rouge la passion et la sexualité, le pourpre les amours nostalgiques. Le Lilas n'est pas seulement joli, il est tuile à bien des égards. D'une part, il est comestible, ses fleurs ajouteront une touche de couleur à vos salades. Il est euphorisant. C'est un anticoagulant et un laxatif. Il est actif sur le diabète et sur l'hypertension. On peut le boire en tisane. Dans la nature, de nombreuses espèces de Papillons et Insectes s'abritent dans ses fleurs. Les chenilles y trouveront refuge. C'est un pollinisateur qui produit un nectar très apprécié par les Abeilles et les Papillons. Son suc est couramment utilisé dans les produits cosmétiques et les parfums raffinés. L'huile utilisée en aromathérapie à base de fleurs de Lilas favorise la relaxation. Le Lilas ne fleurit que peu de temps, mais ses fleurs sont dynamiques tout au long de leur courte existence. Un Lilas dans un jardin nous offrira chaque année une présence qui ouvre le cœur et nous ramène à l'impermanence de chaque phénomène. Vivre pleinement et intensément les petits bonheurs qui nous sont donnés, c'est l le message du Lilas.


Mots-clés : Le temps - L'impermanence - La fraîcheur - La candeur - L'innocence - Les premières amours - La fidélité - L'altruisme - La confiance - Le printemps - Le renouveau - La création - La naissance -


Lorsque le Lilas apparaît dans le tirage : Le Lilas est l'Artiste de la création, du renouveau, du changement. Il est porteur de bonnes nouvelles et d'initiatives fraîches et novatrices. Lorsqu'il vous apparaît, c'est pour vous réveiller à votre innocence et la joie de découvrir ce qui naît, ce qui débute. Cette période de la fraîcheur, de l'innocence et de la candeur a un goût très particulier. C'est la période de l'enthousiasme, de la page blanche et de l'espace des possibles. Le Lilas est un arbre humble et généreux au tempérament altruiste. Il vous interroge sur votre rapport à l'autre. Prenez-vous plaisir à prendre soin de l'autre ? Il ne s'agit ni d'un sacrifice ni d'une contrainte. Le Lilas vous demande si naturellement vous appréciez prendre soin de l'autre dans vos gestes quotidiens. Est-ce agréable pour vous de laisser passer quelqu'un avant vous, de tenir la porte ? Est-ce agréable de céder votre place dans les transports à une femme enceinte, une personne âgée, ou simplement à un ami qui vous dit être fatigué ou découragé ? Prenez-vous plaisir à faire ce geste naturellement ? Non pas comme un acte héroïque ni comme un sacrifice qui attend inconsciemment un signe de remerciement ou de reconnaissance, mais comme une attitude naturelle, maternelle ou paternelle. Prendre soin de l'autre comme on prend naturellement soin de nos enfants, parce que c'est notre nature. Prendre soin de l'autre comme on prend soin de notre jardin, conscient que toute graine plantée nous donnera de belles fleurs ou de bons fruits. Prendre soin de l'autre comme on prend soin de sa maison, car on se sent mieux dans une maison entretenue comme dans une relation qu'on soigne. Le Lilas nous rappelle que prendre soin de l'autre est un comportement naturel qui nous fait du bien Prendre soin de l'autre, c'et prendre soin de soi.


Signification renversée : Dans sa signification renversée, le Lilas vous parle d'une attitude qui manque de spontanéité. Vous pourriez être tenté d'agir par calcul, d'offrir en attendant qu'on vous offre, comme vous pourriez être maladroit sans savoir vraiment quoi offrir. Si le Lilas vous apparaît dans le tirage, c'est aussi pour vous interroger sur la confiance que vous portez en l'autre. Avez-vous vraiment confiance en l'autre ? Méditez sur le fait que vous pouvez développer en l'autre une confiance inconditionnelle. Car faire confiance à l'autre, c'est se préparer à recevoir beaucoup et à entretenir de nouvelles relations fortes, stables et fertiles. Enfin, le Lilas renversé vous interroge sur votre valeur. Êtes-vous réellement conscient de tout ce que vous apportez à l'autre, de toute votre richesse ?


Le Message du Lilas : Je suis le Lilas, l'Artiste de l'éphémère. Je m'adapte naturellement à tous les environnements, car j'aime la diversité. Je me plais autant seul qu'avec mes congénères ou des compagnons d'autres espèces. La vie est un apprentissage, et nous apprenons chacun beaucoup de nos relations avec les autres. Chaque rencontre nouvelle est une opportunité de croître et de nous épanouir. Et toi, quel est ton entourage ? Choisis-tu des amis parce qu'ls te ressemblent parce qu'ils te flattent, parce qu'ils te nourrissent ? Ou acceptes-tu ceux qui te dérangent ? Tes amis te ressemblent-ils ? prends le temps de regarder qui t'accompagne, qui tu choisis pour t'accompagner et faire partie de ton entourage. Prends le temps de regarder ce que tu offres à chacun et ce que chacun t'offre. As-tu l'impression que la relation est équilibrée ? As-tu l'impression d'offrir plus que tu ne reçois ou es-tu plein de gratitude en ayant l'impression de recevoir plus que tu ne pourras jamais offrir ? Ma floraison est courte, à peine quelques semaines pendant lesquelles je vais offrir mon parfum si recherché, mes couleurs profondes. L'existence est courte, aussi courte que ma floraison. A quoi bon s'accrocher, vouloir retenir, mettre sous cloche ou attacher l'autre ou ses possessions ? La beauté de ma floraison est éphémère, c'est ce qui la rend précieuse. La rencontre que tu as avec chacun est unique. Chacune des relations que tu vis est unique et mérite une attention particulière. Chaque fois que tu prendras soin de la relation, tu rendras ta vie plus belle.


Le Rituel du Lilas : Aujourd'hui, vous allez prendre soin de quelqu'un d'autre à trois reprises, consciemment et dans la plénitude. Visualisez dans votre cœur un bouquet de Lilas en fleurs. Laissez embaumer ce parfum dans votre poitrine. Visualisez sa couleur violette, pourpre, bleutée, sa délicatesse, la beauté de ses petites fleurs. Sentez votre cœur au service des autres, simplement parce que c'est sa nature. Aujourd'hui, à trois reprises vous apporterez un soin à une personne. Il peut s'agir d'une attention aussi discrète que de tenir la porte d'une personne, que d'écouter un collègue ou de préparer le petit-déjeuner à vos enfants. Peut-être réalisez-vous déjà quotidiennement souvent ces gestes, mais aujourd'hui, réalisez-les réellement en conscience, en présence du Lilas. Offrez parce que c'est votre nature. Offrez en conscience. Offrez parce que cela vous fait du bien, offrez parce que vous recevez autant en offrant.

*

*




Contes et légendes :


Paul Berret, dans Sous le signe des Dauphins, Contes et légendes du Dauphiné (Éditions des Régionalismes, 2008/2010), raconte une histoire intitulée "Des lilas et des roses" qui fait la part belle à ces deux fleurs :


"Au-dessus de moi c'était partout des grappes de lilas. Mauves, violettes ou pourpres, elles se pressaient, balancées à l'extrémité des tiges, fraîches, odorantes, avec cet air de majesté que prennent les fleurs placées sur les autels auprès des statues de saints ou de vierges.

" Voilà le miracle, me dit le vieux bûcheron.

- Oui, repris-je, tous ces lilas qui se sont propagés en cercle viennent sans doute d'un pied planté jadis à l'entrée du caveau par la main pieuse d'une Chartreusine.

- Qui sait ?"

J'étendis la main pour saisir une de ces belles fleurs d'outre-tombe.

"N'y touchez pas. Ce serait un sacrilège : ces fleurs, qu'elles viennent des anges ou du diable, ce n'est pas pour nous. Il ne faut pas voler les mortes : elles se vengeraient".

Je respectai le scrupule du vieillard.

"Oui ? qui sait si la racine de ces lilas ne plonge pas dans le caveau ténébreux ? De quels sucs sont-elles nourries ? Sait-on si de l'âme de ces vierges, mortes en odeur de sainteté, n'émane pas l'effluve invisible du parfum d'encens de ces fleurs ?

La nature a ses mystères ; et ce n'est pas seulement dans la forêt des Écouges qu'elle s'est plu à parer de la grâce des floraisons la demeure dernière des Chartreusines."

*

*




Littérature :


Le Lilas


Mon premier lilas blanc

Que Lili cueille en branche,

Mon deuxième lilas quoi que vous en pensiez,

Mon troisième lilas dont la tige se penche,

Mon dernier lilas bien qui lilas le dernier.


Robert Desnos, "Le Lilas" in Chantefables et Chantefleurs, 1952.

*

*

Les Lilas

Je rêve et je me réveille

Dans un odeur de lilas

De quel côté du sommeil

T'ai-je ici laissée ou là

Je dormais dans ta mémoire

Et tu m'oubliais tout bas

Ou c’était l'inverse histoire

Étais-je où tu n'étais pas

je me rendors pour t'atteindre

Au pays que tu songeas

Rien n'y fait que fuir et feindre

Toi tu l'as quitté déjà

Dans la vie ou dans le songe

Tout a cet étrange éclat

Du parfum qui se prolonge

Et du chant qui s'envola

Ô claire nuit jour obscur

Mon absente entre mes bras

Et rien d'autre en moi ne dure

Que ce que tu murmuras

Louis Aragon, "les Lilas" in Le Fou d'Elsa, 1963.

*

*

Régine Detambel consacre un ouvrage à Colette. Comme une flore, comme un zoo (Éditions Stock, 1997) dans lequel elle s'intéresse aux métaphores botaniques et zoologiques employées par l'écrivaine :


Lilas

« Elle offrait à la curiosité aiguë d'Alicia sa fraîche figure, à laquelle le cerne lilas des paupières, la fièvre de la bouche ajoutaient une sorte de maquillage. » Gigi


Tout arbre possède un cerne entourant son aubier. L'aubier est la partie tendre et blanche qui se forme chaque année entre l'écorce et le bois déjà dur. Le lilas à fleurs mauves est la plante des cernes humains, qu'ils soient de fatigue, d'hiver ou de peur. Un cerne lilas agrandit les yeux d'une accouchée, le visage d'une femme qui a froid « a tourné au lilas un peu verdâtre des prunes qui commencent à mûrir. » Même le désir des hommes a les traits lilas : « Dans le vestibule, Julie vit à Coco Vatard la figure même du désir, stupide, un lilas d'ecchymose sous les yeux. Elle dut l'écarter d'elle, lui dire à mi-voix : “Attends, attends”, avec l'indulgence que lui inspirait un homme sain et simple, embarrassé de son impatience. »

Les mamelons des adolescents sont lilas : « Un gamin qui n'a pas dix-huit ans... Une manière de petit Borgia délicat... C'est entendu, il est beau. Mais pfff... tu sais pourtant, à moins que tu ne l'aies oublié, ce que je pense de ces beautés genre statuette italienne... Il doit avoir le bout des tétons lilas, et un petit sexe triste... »

Autres bêtes livre un portrait glorieux et enthousiaste : « ... un groin lilas, des petites mains roses, un ventre en poire, des yeux que suppliciait la lumière du jour – une taupe, enfin, une taupe toute entière et bien vivante... »

*

*



2 326 vues

Posts récents

Voir tout