Blog

  • Anne

Le Paon



Étymologie :

  • PAON, PAONNE, subst.

Étymol. et Hist. I. A. 1. Ca 1130 (Gormont et Isembart, éd. A. Bayot, 245) ; ca 1140 (Pèlerinage de Charlemagne, éd. G. Favati 410 : Asez unt venesun de cerf e de sengler, E unt gruës e gauntes et poüns empevrez) ; ca 1180 (Marie de France, Fables, éd. K. Warnke, 67, De corvo pennas pavonis inveniente, 9 : Des pennes al poün s'aturne, Trestut sun cors bien en aürne) [cf. 1668 La Fontaine, Fables, IV, 9 : Le geai paré des plumes du paon ; 1695, 19 juin, Mme de Sévigné, Lettres, éd. É. Gérard-Gailly, t. 3, p. 885 : leurs pauvres petits noms [des gens qui en ont pris d'illustres] à quoi l'on ne penseroit pas s'ils n'avoient point voulu prendre les plumes du paon] ; ca 1265 (Brunet Latin, Trésor, éd. Fr. J. Carmody, 1, 169, 1 : Paons est uns biaus oisiaus... il a le chief serpentin et vois de diauble et pis de saphir, et riche coue de diverses coulour ou se delite mervilleusement) ; 1578 en parlant d'une personne (Boyssières, Contin. des Sec. OEuv., p.83 ds Hug; : Mais toy, plus orgueilleuse et fiere qu'un paon...) ; 2. 1611 ichtyol. (Cotgr.). B. Empl. adj. inv. 1897 paon (L'Illustration, 11 déc., p. 486 a ds Quem. DDL t.20); 1899 bleu paon (Nouv. Lar. ill., s.v. bleu). II. Ca1393 päonne (Ménagier de Paris, éd. G. E. Brereton et J. M. Ferrier, p. 274, 9). I du lat. pavo, -onis «paon». II forme fém. de paon* ; cf. antér. l'a. fr. paue, peue : 1180-90 peue (Alexandre de Paris, Alexandre, éd. E. C. Armstrong et D. L. Buffum, III, 7325), fin xiiie s. plur. pauwes (Sone de Nansai, 4475 ds T.-L.), formé sur le cas suj. lat., ainsi que l'a. fr. paonesse (suff. -esse2*) : fin xiiie s. [ms. 1402] (Placides et Timeo, éd. Cl. Thomasset, 304 ; cf. R. Arveiller ds Mél. Horrent (J.), p. 10), encore relevé au xvie s. Hug. et ds Trév. 1752-71 ; cf. également l'a. prov. paona, pavona fin xive-xve s. [ms. B fin xve s. (Floretus, éd. A. Blanc ds R. Lang. rom. t. 35, p. 76b).


Vous pouvez lire également la Définition. du paon afin d'amorcer la réflexion symbolique.

*

*



Zoologie :


Dans le Hors-série de Causette (été 2018) intitulé « Histoires d'A...mours », Claudine Colozzi nous propose un petit "Kama-sutra des animaux" sous forme d'abécédaire :


P comme Plumes (son truc en)

Lors de la parade nuptiale, le paon mâle déploie en rond les plumes de sa queue devant sa compagne et les fait bouger dans un délicat frémissement : on dit qu'il fait la roue. Il gonfle le cou tant et si bien que sa tête apparaît très petite. Impressionnée, la femelle succombe.




Symbolisme :


De la nature du paon :

d'après Hugues de Fouilloy, De avibus, dernier quart du XIIe siècle, Troyes, Médiathèque de l'Agglomération, ms. 177, fol. 158v. introd. et trad. Rémy Cordonnier, Paris, Phénix Éditions, 2004.

"Cris du paon, maître effrayant. Le paon a une voix effrayante, une démarche naturelle, une tête de serpent, et la poitrine couleur saphir. De plus, sur ses ailes, il a comme des plumes roussâtres. Il a aussi une longue queue, et, pourrait-on dire, comme couverte d'yeux. [.] Note aussi que le paon, lorsqu'il est admiré, dresse sa queue, car le prélat avide de gloriole élève son esprit sous les louanges des flatteurs. Il arrange ses plumes de manière recherchée, parce qu'il est certain que tout ce qu'il fait est bien ordonné. Mais quand cependant il relève sa queue, il dévoile en même temps son croupion : ainsi, la noblesse [d'âme] méprise la louange. Le paon devrait donc garder sa queue baissée, et le maître agir avec humilité."

*

*

Dans le Dictionnaire des symboles (1969, édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, nous apprenons que :


"si nous faisons volontiers du paon une image de la vanité, cet oiseau d'Héra (Junon) l'épouse de Zeus (Jupiter) est avant tout un symbole solaire ; ce qui correspond au déploiement de sa queue en forme de roue.

Il est l'emblème de la dynastie solaire birmane. La danse birmane du paon, l'usage du paon dans la danse cambodgienne du trot, sont en rapport avec la sécheresse provoquée par le soleil. La mise à mort du paon, comme celle du cerf, est un appel à la pluie, à la fertilisation céleste. Kamâra (Skanda), dont la monture est le paon (il en existe notamment une représentation célèbre à Angkor-Vat), s'identifie à l'énergie solaire. Le paon de Skanda est certes le destructeur des serpents (c'est-à-dire des attachements corporels, et aussi du temps). Mais l'identification du serpent à l'élément eau confirme l'apparentement du paon au soleil et à l'élément feu, l'antithermique de l'eau. Le paon est d'ailleurs aussi, dans le Bardo-Thodol, le trône du Bouddha Amitâbha, auquel correspondent la couleur rouge et l'élément feu.

C'est encore dans ce cas, dit-on, le symbole de la beauté et du pouvoir de transmutation, car la beauté de son plumage est supposée produite par la transmutation spontanée des venins qu'il absorbe en détruisant les serpents. Sans doute s'agit-il là surtout d'un symbolisme d'immortalité. On l'interprète ainsi en Inde, outre le fait que Skanda lui-même transforme les poisons en breuvage d'immortalité.

Dans les Jataka bouddhiques, le paon est une forme du Bodhisattva, sous laquelle il enseigne le renoncement aux attachements mondains. Dans le monde chinois, le paon sert à exprimer les vœux de paix et de prospérité. Il y est aussi appelé l'entremetteur, à la fois parce qu'il est utilisé comme appeau et parce que son seul regard, dit-on, suffit à faire concevoir une femme.

Dans la tribu Mas du Sud-Viêt-nam, les hommes se plantent des plumes de paon dans le chignon : ce qui les identifie sans doute au peuple des oiseaux ; mais ce n'est peut-être pas sans rapport non plus avec le symbolisme du rayonnement solaire. Le paon est, au Vietnam, un emblème de paix et de prospérité.


Dans la tradition chrétienne, le paon symbolise aussi la roue solaire et de ce fait il est un signe d'immortalité ; sa queue évoque le ciel étoilé.

On remarquera que l'iconographie occidentale représente parfois les paons s'abreuvant dans le Calice eucharistique. Au Moyen-Orient, ils sont représentés de part et d'autre de l'Arbre de Vie : symboles de l'âme incorruptible et de la dualité psychique de l'homme.

Le paon sert parfois de monture, il dirige de façon certaine son cavalier. Appelé l'animal aux cent yeux, il devient signe de la béatitude éternelle, de la vision face à face de Dieu par l'âme.

On le retrouve dans la sculpture romane et dans le symbolisme funéraire.

Symbole cosmique pour l'Islam : lorsqu'il fait la roue, il figure soit l'univers, soit la pleine lune, soit le soleil au zénith.


Une légende soufie, probablement d'origine persane, dit que Dieu créa l'Esprit sous forme d'un paon et lui montra sa propre image dans le miroir de l'Essence divine. Le paon fut saisi d'une crainte respectueuse et laissa tomber des gouttes de sueur dont tous les autres êtres furent créés. Le déploiement de la queue du paon symbolise le déploiement cosmique de l'Esprit.


Dans les traditions ésotériques, le paon est un symbole de totalité, en ce qu'il réunit toutes les couleurs sur l'éventail de sa queue déroulée. Il indique l'identité de nature de l'ensemble des manifestations et leur fragilité, puisqu'elles apparaissent et disparaissent aussi vite que le paon se déploie et se replie.

Les Yézides, originaires du Kurdistan, dont il faut noter certaines similitudes avec les derviches soufis et les bouddhistes, accordent une grande importance à la puissance nommée Malik Taous, l'Anga-paon, en lequel s'unissent les contraires."

*

*

Selon Ted Andrews, auteur de Le Langage secret des animaux, Pouvoirs magiques et spirituels des créatures des plus petites aux plus grandes (Édition originale, 1993 ; traduction française, Éditions Dervy, 2017), le Paon a les caractéristiques suivantes :


Points clés : Résurrection et vision sage (vigilance).

Cycle de puissance : Printemps et automne.


Le paon est encore un oiseau qui a suscité beaucoup de traditions et de mythes dans toutes les sociétés. Avec son magnifique plumage, il fascine tous ceux qui le rencontrent. Comme chez bien d'autres oiseaux, c'est le mâle qui a les plus belles plumes et qui est le plus ostentatoire. Mais sa femelle, la paonne, n'est pas moins magnifique en soi. C'est un oiseau protecteur et puissant.

Les traits les plus saillants du paon sont assurément ses plumes et son cri étrange et tapageur qui ressemble un peu à en rire, comme si le paon nous rappelait d'aborder la vie joyeusement, en riant. Concernant cette vocalisation, j'ai entendu une histoire liée à l'apparition des pattes du paon qui a des pieds affreux ; la légende raconte donc qu'ils crie - paonne - chaque fois qu'il les voit.

Ceux qui ont le paon pour totem vont par conséquent pouvoir s'intéresser au mysticisme et au symbolisme des pieds. Ces derniers sont notre support ; ils constituent la fondation de toute votre structure. Ils nous permettent de nous mouvoir et de nous tenir droits. Que disent les pieds du paon de vous et de votre vie ? Une étude de la réflexologie plantaire pourra être bénéfique à tous ceux qui ont donc le paon pour totem.

Les plumes ont été utilisées pour le rituel et à des fins décoratives. Leurs couleurs et leurs motifs révèlent pourquoi tant de mysticisme a été associé au paon. L'iridescence bleu-vert suscite un sentiment d'émerveillement. La teinte bleu-vert a toujours été associée à la royauté. Quant aux "yeux" apparaissant sur le plumage, on les a souvent liés à une plus grande vision et à une plus grande sagesse.

Cette idée de vigilance et d'attention se retrouve dans la mythologie grecque. Argos "Panoptès" (littéralement "qui voit tout"), un veilleur au service d'Héra, avait cent yeux. Quand il est tué alors qu'il s'est endormi à son poste, Héra transfère ses yeux sur le plumage du paon - son oiseau favori.

De tous les oiseaux, le paon est celui qui ressemble le plus aux descriptions traditionnelles du phénix. Ce dernier est l'oiseau légendaire de la résurrection qui est sacrifié dans le brasier de la vie avant de renaître de ses propres cendres. En tant que reflet du phénix, le paon a imprégné de nombreuses sociétés humaines. Dans la mythologie chinoise, son plumage est un mélange de cinq couleurs qui déclinent une douce harmonie de sonorités.

En Égypte, il est lié au culte du dieu soleil, Amon-Râ. Même dans le christianisme, il était un symbole de la mort et de la résurrection de Jésus. En Égypte encore, le paon était associé à l'œil d'Horus voyant tout. Pour les Indous, il était lié à Indra, le dieu du tonnerre qui se transforma en paon pour échapper au démon Ravana, ce qui e dota des cent yeux de son plumage.

Le paon était également souvent considéré comme sacré parce qu'il détruisait les serpents venimeux. En Égypte, il occupait la seconde place dans cette catégorie des oiseaux sacrés, juste derrière l'ibis. En raison de ses nombreux yeux, il a été associé à la sagesse et à la vision - une vigilance accrue. Et s'il a également été connecté à l'immortalité, c'est encore une fois en partie à cause de sa ressemblance avec les représentations du phénix. Mais cette idée vient aussi d'une vieille croyance selon laquelle sa chair n'aurait pu se putréfier.

Un examen de ces mythes et d'autres associés à cet oiseau pourra orienter ceux qui l'ont pour totem vers de possibles connexions avec des vies passées. Cela jettera quelque lumière sur le rôle qu'il pourra jouer dans votre existence. Les enseignements et traditions liés au paon sont intimement connectés à ses caractéristiques et comportements. Ils vous aideront à voir comment d'autres sociétés humaines ont pu déceler et établir des correspondances.

*

*

Selon Nicki Scully, auteure de Méditations de l'animal pouvoir, Voyages chamaniques avec les alliés esprits (éditions originales 1991, 2001 ; traduction française : Guy Trédaniel Éditeur 2002),


"Le Paon est un totem qui donne lieu à des interprétations opposées. Certaines cultures considèrent les plumes de paon comme de mauvais augure, surtout pour les jeux de hasard, tandis que d'autres voient dans ces merveilleux ornements l’œil qui voit tout, représentant grande chance et grand pouvoir. Les plumes de paon peuvent être utilisées pour protéger des mauvais esprits - c'est ainsi qu'en usent les Hindous, et le paon est considéré comme l'oiseau national de l'Inde - et le trône de Perse était appelé "le Trône du Paon".

Le Paon a une connaissance ancienne de la magie, et il peut diriger l'énergie pour créer tout ce qu'il désire. Parce que ses besoins sont peu nombreux, il passe le plus clair de son temps sur Terre, à fabriquer une présentation somptueuse. Il se contente de son environnement, et il aime ce qu'il a créé.

Le Paon est très joueur - en fait, c'est un hédoniste - mais cela ne le tracasse pas. Il n'y a pas ici le moindre déni de soi. Il embrasse d'une façon chaude, ouverte, la faculté de savourer et d'envelopper la vie. Il se rit de nos jugements, car il s'amuse sans s'éloigner de l'Esprit.

Oiseau grand et gracieux, le Paon réalise qu'il vit dans un corps au plan terrestre, et il a besoin de jouir de ses capacités pour manifester des plaisirs hédonistes. Il a la faculté de tout prendre à la légère et avec humour. Il est le roi parfait, aimant et royal. Il a une forme belle, mais il n'y est pas attaché - être dans un corps est la même chose que d'être dans un masque. Une fois que nous avons maîtrisé la capacité de mettre des masques et de les ôter à volonté, nous pouvons entrer dans nos corps avec un sentiment nouveau de liberté.

Le Paon a beaucoup à nous apprendre sur l'art de traiter les choses avec humour, le genre d'humour qui nous protège des abus de pouvoir. C'est un don que d'être capable de tirer des choses de l'air. Comme tous les dons, il doit être approché avec gratitude et joie. Il y a une grande générosité dans cet être.

Pour certains, ce voyage a pour seul objet d'être en présence du Paon, trouvant un rapport avec cette impressionnante capacité de se manifester sans s'attacher, ni en tirer une fierté vaine. La fierté véritable vient d'un lieu profond de générosité. Le Paon peut refléter votre propre générosité, vous apprendre à accepter les présents et à ne pas les utiliser pour manipuler les gens. Il y a une majesté dans le Paon qui peut sembler quelque peu pompeuse selon la perception du visiteur. Si vous venez avec admiration et envie, vous prendrez une autre série de leçons, car il les reflétera.

Cette expérience a trait à la magnificence. Accordez-vous la pleine expérience de la splendeur du Paon, pour comprendre sa capacité à se manifester entouré d'une magnificence séduisante au plus haut point !


[Le voyage du Paon fait partie, au même titre que ceux des Castor, Tortue, Mulot, Corbeau et Bisonne blanche des] Voyages pour célébrer et honorer. Il y a tant de choses à notre sujet que l'on peut apprendre à partir du règne animal, car les animaux déploient pour nous des qualités que nous oublions parfois. Nous avons beaucoup de choses à célébrer et honorer avec ces parents concernant la richesse, la beauté, et la pure joie de vivre.


Voyage du Paon

[Faites l'alchimie du Chaudron...]

Au sortir de l'alchimie, et en présence de Thoth, votre attention est attirée par une sensation de vrombissement, une vibration, qui doit être expérimentée pour atteindre une résonance avec le Paon ; c'est comme un tambourinement dans vos oreilles. En étant en résonance avec cette vibration, vous franchissez les barrières du temps et de l'espace, pour vous brancher sur les fréquences où les capacités de manifestation du Paon peuvent prévaloir. Le vrombissement continue et sera plus ou moins apparent tout au long de ce voyage.

Thoth montre la voie, et vous arrivez sur une pelouse spacieuse avec une pagode au loin. Vous pouvez sentir, d'après l'air, que vous êtes à haute altitude. Les pins, un air frais et pétillant, et un ciel bleu vif, rehaussent cette scène. La pagode a un dôme doré, et son intérieur rappelle un lit à baldaquin. Des boules d'or couronnent les piliers, et les marches des deux côtés facilitent l'accès. Les Paons vagabondent sur la pelouse.

Tandis que vous vous rapprochez de la pagode, vous voyez des piles des coussins lourdement brodés de fils d'or. Il y a par terre de riches tapis de soie persane la plus fine, des bols pleins d'eau et d'encens, et des offrandes de graines et de fleurs. Au milieu des coussins, assis sur le trône de ce temple rectangulaire, un Paon magnifique.

Approchez-vous encore. Tandis que vous grimpez les marches, votre inclination peut être de saluer ce noble oiseau. Il vous dit de venir vous asseoir à côté de lui. Vous vous exécutez, et vous admirez ces plumes, son long cou soyeux, et la crête colorée sur sa tête. Vous ne pouvez voir ses pieds, car ils sont sous lui. Ce Paon est très à l'aise avec sa beauté, sa royauté et sa fierté, et il est très heureux que vous soyez là pour partager la splendeur environnante de son domaine. Il veut vous envelopper de ce sentiment, pour que vous aussi fassiez l'expérience de cette élégance, de ce confort, de ce port royal.

Remarquez les sentiments inclusifs, - le Paon n'exclut pas les gens. Il vous offre quelque chose à manger ; abricots séchés, noix de coco et graines. Personne ne les a apportés - ils sont simplement apparus.

Suivez le regard du Paon tandis qu'il examine son domaine bien tenu. La somptueuse couverture de gazon s'étend dans toutes les directions, pleine de beauté, de symétrie et de grâce. Elle a un air très ancien.

Le Paon est capable de faire de la magie, et peut tirer des choses de l'air. Il vous tend un présent qu'il tire de l'air pur, et un enseignement qui convient au moment... [Longue pause]

Ce Paon prend du plaisir à donner, et un remerciement est sa plus grande récompense. Vous n'avez pas besoin de l'admirer - partager avec lui est suffisant. Quand votre temps est achevé, quittez la pagode et descendez la pelouse, jusqu'à l'endroit où vous rencontrerez Thoth. Partagez cette expérience avec lui...

[Thoth vous aidera à rentrer dans votre corps...]

Mots-clefs : Magie / Grâce / Générosité."

*

*

Selon Didier Colin, auteur du Dictionnaire des symboles, des mythes et des légendes ( (Hachette Livre, 2000) :


"Le plus connu est le paon bleu, dont le plumage en forme de traîne d'un bleu profond, constellé de tâches orangées et noires, peut atteindre jusqu'à 2 mètres de long. Lors de la parade nuptiale, le mâle la déploie, en braillant son cri rauque si caractéristique. Mais il fait aussi la roue lorsqu'il se trouve en présence d'un autre mâle. Originaire de l'Inde et du Sri Lanka, il fut importé en Occident par Alexandre le Grand, puis plus tard en Amérique. Il fut d'abord apprécié en tant qu'oiseau d'ornement domestique, mais aussi, par la suite, pour sa chair.

Selon une légende mythique grecque, Argos, prince argien d'un royaume aujourd'hui situé en Grèce, dans le nord-est du Péloponnèse, et dont le nom signifie "lumineux", se distinguait par les cent yeux qui étaient répartis sur tout son corps, et qui lui donnaient une vision absolue. On le surnommait Panoptès, c'est-à-dire "celui qui voit tout". Argos fut chargé par Héra, sœur et épouse de Zeus, de garder Io, une jeune fille argienne aimée de Zeus et que Héra, jalouse, avait transformée en génisse. Toutefois, à l'instigation de Zeus, Hermès plongea Argos à son insu dans le sommeil éternel de la mort en lui jouant de la flûte de pan. Pour immortaliser celui qui l'avait si bien servie, Héra mit les cent yeux du corps d'Argos sur la traîne du paon bleu. Depuis lors, chaque fois que le paon fait la roue, Argos renaît, et ses cent yeux s'ouvrent à nouveau au monde."

*

*

D'après Madonna Gauding, auteure de Animaux de pouvoir, Guides, protecteurs et guérisseurs (Octopus Publishing Group 2006 ; traduction française : Éditions Véga, 2006) :


"Guide d'interprétation

En tant que symbole onirique

Vanité ; Royauté ; Dignité ; Beauté ; Confiance en soi ; Mise en garde.


En tant que gardien ou protecteur

Met en garde contre les envahisseurs ; Soutient l'aura.


En tant que guérisseur

Guérit par la réflexologie des pieds : Corrige les troubles de vision.


En tant qu'oracle ou augure

Attention au mauvais œil ; Vous aurez de la chance en amour.

Les Cartes Messages de votre Animal Totem est un coffret créé par Steven-D. Farmer et illustré par Bee Sturgis, Editions Exergue, 2014.

Mythes et contes

Dans l'ancienne Égypte, le paon était le compagnon de la déesse Isis. En Chine, au Japon, à Babylone et en Perse, le paon était symbole de royauté.

Si le paon est votre animal de pouvoir

Vous avez confiance en vous, êtes capable de voir l'avenir et pouvez enseigner aux autres comment devenir clairvoyants. Vous êtes extrêmement sensible et devez protéger votre champ énergétique personnel. Votre allure est digne et royale. Chef de file de votre domaine, vous êtes reconnu et loué. On pourrait vous imaginer arrogant, mais en réalité vous ne prenez pas trop au sérieux ces choses-là, en sachant qu'elles peuvent disparaître en un clin d’œil. Vous préférez essayer de profiter de la vie de votre mieux.

Demandez au paon de vous aider

  • à vous rappeler de rire face à la vie, surtout quand les choses vont mal ;

  • à vous mettre en avant et à croire en vous-même.

Accéder au pouvoir du paon en :

  • arborant des couleurs vives et chatoyantes ;

  • récitant quotidiennement des affirmations pour le respect de soi.

Les plumes du paon mâle poussent à partir de son dos, pas de sa queue. Lorsqu'il fait sa cour, il étale sa queue dans un splendide éventail chatoyant bleu / vert parsemé de marques en forme d’œil. Habillez-vous plus joliment pour honorer votre nature sacrée.


Élément Air."

*

*

Diana Cooper, auteure du Guide des archanges dans le monde animal (édition originale 2007 ; traduction française : Éditions Contre-dires, 2018) nous délivre un :


Message des oiseaux de la troisième dimension :

Nous voulons que vous compreniez qu'un aigle

n'est pas meilleur qu'un moineau. Pas plus qu'un colibri n'est

meilleur qu'un corbeau. Ils vibrent simplement à des fréquences

différentes et ont des leçons uniques à vous enseigner. Nous

avons choisi les leçons que nous voulons vous transmettre et la

manière dont nous allons vous les présenter, un peu comme un

conférencier choisit le sujet qu'il veut enseigner et la façon dont

il veut l'enseigner. Vous êtes unique et spécial, quelle que

soit la fréquence à laquelle vous vibrez.


Tous les oiseaux de la troisième dimension appartiennent à une groupe d'âmes et nous enseignent des leçons à les démontrant dans leurs propres vies. Ils viennent de Sirius ou sont descendus sur Terre en passant par cette planète.


Les paons et les oiseaux de paradis

J'aime les paons. Je me souviens du frisson que j'ai ressenti en regardant le coucher du soleil de l'autre côté du Gange. Tous les cent mètres ou presque, des paons, traînant leurs queues magnifiques, émergeaient des arbres pour descendre boire sur la rive. J'étais avec ma fille et nous sommes ensuite allées à Agra, où elle a acheté pour moi une plaque de marbre incrustée d'un paon que j'ai encore sur le mur de mon salon.

Le paon est un animal flamboyant, magnifique et égoïste. Tous les yeux se tournent vers lui quand il dresse les plumes de sa queue en éventail. Son cri est fort, strident et réclame de l'attention. Cependant, il y a un but plus élevé pour cela. Pendant que tout le monde regarde le mâle, la femelle, plus petite et d'une couleur terne, peut élever leurs petits en toute sécurité.

Ainsi, le paon et la paonne démontrent qu'ils peuvent travailler ensemble pour le plus grand bien de tout tout en étant de sexe différent.

Ils nous enseignent également que nous devons regarder au-delà des apparences pour voir ce qui se passe réellement.


VISUALISATION POUR TIRER DES ENSEIGNEMENTS DES OISEAUX DE TROISIÈME DIMENSION

  1. Aménagez un espace où vous pourrez vous détendre sans être dérangé.

  2. Fermez les yeux et détendez-vous.

  3. Pensez à un oiseau et appelez-le, mais vous pouvez aussi laisser n'importe quel oiseau apparaître dans votre esprit.

  4. Dites mentalement à l'oiseau que vous êtes prêt à écouter ses enseignements et demandez une communication ou une démonstration.

  5. L'oiseau peut chanter pour vous, auquel cas relaxez-vous et laissez le message pénétrer dans votre cœur.

  6. Si l'oiseau vous montre une photo, demandez-vous quel est le message.

  7. L'oiseau peut communiquer avec vous par télépathie, alors restez ouvert pour apprendre.

  8. Remerciez l'oiseau et cherchez-en un de ce type dans votre vie, dans un livre ou à la télévision.

  9. Si vous en voyez un, sachez que cela vient confirmer qu'il vous apporte un message important.

Alternativement, vous pouvez sortir dans votre jardin, un parc ou la campagne et observer quels oiseaux se présentent à vous.

*

*

Pour David Carson, auteur de Communiquer avec les animaux totems, puisez dans les qualités animales une aide et une inspiration au quotidien (Watkins Publishing, 2011 ; traduction française Éditions Véga, 2011), le paon appartient à la famille de la Sagesse intérieure, au même titre que l'hippopotame, le chien, l'aigle, l'ours polaire, le cheval, le coyote, le papillon, la chouette, la salamandre, le saumon, le phoque, la grue, le lièvre, le tigre, le bœuf et la pieuvre.


"Sagesse intérieure

Invoquer un esprit animal, c'est éveiller de nouvelles perceptions. Tout phénomène naturel, y compris l'animal, est intrinsèquement mystérieux. L'indicible que recèle toute forme de vie nous ramène aux questions fondamentales sur l'existence. Comment et pourquoi s'est formé le cosmos ? Pourquoi les choses existent-elles plutôt que le néant (comme s'interrogent souvent les philosophes) ? La méditation peut nous apporter une conscience silencieuse des vérités qui se cachent derrière ces énigmes. Lorsque nous plongeons nos yeux dans ceux d'une autre créature, nous sommes confrontés à de profonds mystères, dont l'animal est l'incarnation vivante.

Ce chapitre présente les animaux susceptibles de nous guider vers de nouveaux indices et une acuité nouvelle. Si nous sommes prêts à nous ouvrir et à écouter, nous pouvons gagner en maturité spirituelle et avancer dans notre voyage intérieur. [...]


La taille réelle du corps d'un paon n'est pas plus grande que celle d'un coq adulte, mais ses plumes sont si immenses que sa longueur totale peut dépasser 1.5 mètres. Créature superbe, cet oiseau est une pure merveille. Tel Argus, le géant attentif aux cent yeux de la mythologie grecque, le paon peut revendiquer le titre de chef des yeux ; à Sumatra, on le nomme d'ailleurs paon Argus. Avec sa robe de plumes scintillantes, aux teintes et nuances des plus rares, cet oiseau possède un pouvoir hypnotique. Il reste souvent à l'écart, sa longue et magnifique traîne se transformant en un vibrant éventail de couleurs éblouissantes. Traditionnellement, les prêtres invoquaient l'esprit du paon pour faire venir la pluie ; en outre, l'oiseau est réputé pour conférer chance, magnificence, honnêteté et sérénité. Ses plumes sont utilisées sur les autels de culte hindous ; parées d'une multitude d'yeux brillants, elles symbolisent la compassion, souvent née de l'observation des besoins d'autrui.

Plus particulièrement, l'oiseau est associé à la divinité hindoue Murugan, le dieu de la guerre, populaire dans le Sud de l'Inde. Murugan est souvent représenté sur un paon, symbole de l'abnégation de l'ego. Dans le bouddhisme, l'oiseau est associé à Avalokitesvara, le bodhisattva de la compassion.

Ceux qui ont le paon pour animal totem avancent sur un chemin sacré, spirituel, et sont emplis d'amour pour la vie entière. L’œil du paon représente le Troisième Œil, celui qui détruit l'illusion et apporte une compréhension de la vérité universelle.

Le paon nous rappelle qu'il nous faut ouvrir nos yeux spirituels et regarder honnêtement, avec une vision neuve. Alors, nous sommes en mesure de voir au-delà des limites ordinaires des sens. Nous voyons, entendons et sentons les vibrations supérieures du discernement ; les fausses croyances s'écroulent et une profonde connaissance émerge.


Mot-clé : Yeux de la compassion

Méditation Troisième Œil

Cette méditation contribue à votre évolution personnelle, c'est pourquoi il convient de ne jamais vous auto-critiquer pendant cet exercice.

  1. Assurez-vous de ne pas être dérangé. Asseyez-vous dans un endroit calme et confortable et faites quelques respirations profondes. Avant d'entamer cette méditation, considérez le paon. Il déambule, son long plumage traînant derrière lui, puis s'arrête subitement et ouvre ses plumes en éventail, offrant un somptueux ballet d'yeux. Voyez cette image dans votre œil mental et projetez-la dans votre front. Adressez une courte prière à la Terre, à ses habitants et à ses animaux, et priez pour l'apaisement des souffrances de toute forme de vie. Sentez le calme et la détente vous envahir pleinement.

  2. Concentrez-vous sur chaque respiration, inspirant pleinement et profondément. Fermez les yeux et portez votre attention sur un point précis de votre front, entre vos sourcils. Imaginez que vous respirez par ce point. Ouvrez votre état de conscience et concentrez-vous sur votre respiration. Lorsqu'un petit point blanc lumineux apparaît à l'intérieur de votre vision, vous êtes sur le seuil. Vous avez entrouvert les portes de la vérité, qui permettent de voir au-delà de l'illusion.

  3. En expirant, sentez la lumière se répandre et éprouvez une chaleur dans votre front. Laissez la lumière augmenter, de manière à former une unité. Vous commencez à accepter votre moi véritable, la lumière transcendante qui n'a ni début ni fin - qui a toujours été, et sera toujours.

  4. Lorsque vous sentez que vous êtes arrivé au bout de votre méditation, ouvrez lentement vos yeux physiques. Essayez de faire cet exercice chaque jour pendant quelques minutes."

*

*

Dans son jeu de carte L'Oracle du peuple animal (Guy Trédaniel Éditeur, 2016), Arnaud Riou regroupe les animaux par famille. Le paon appartient selon lui à la famille de la communication avec l'abeille, le chien, le dauphin, le loup, le chat, l'ara, le faucon, le singe et l'oie sauvage.


La communication.

La qualité de nos relations dépend en grande partie de la qualité de notre communication. Savez-vous parler de vos besoins, vous positionner, savez-vous demander, poser vos limites, rassembler ? Savez-vous motiver vos enfants, vos partenaires, vos collaborateurs ? Savez-vous parler en public, négocier ? Savez-vous comment sortir de votre comportement boudeur, manipulateur ou flou et développer une posture claire et constructive ? C'est sur cette voie que les animaux de cette famille vont vous inspirer.


[...] "Approche-toi, j'ai quelque chose à te dire...", "J'aimerais tellement trouver les mots justes", "Ce n'est pas ce que je voulais dire", "Il ne m'a pas compris", "Je n'ose pas lui avouer", "Comment ne pas le vexer ?" Oser parler et savoir dire est tout un art.

L'art de la rhétorique, l'art de prendre la parole en public, de demander, de refuser, de poser ses limites. La vie est plus facile lorsqu'en nous le verbe est fluide et les mots complices de notre pensée. C'est un entraînement alors que de trouver les mots justes, la distance juste. C'est tout un art aussi que de maîtriser le bon rythme, l'art de ponctuer, de laisser en suspension les points de notre histoire ou d'y mettre un point final. C'est tout un art que de respirer avec les virgules, de s'interroger, de s'exclamer !

C'est tout un art de négocier, de définir ses besoins en termes clairs, de poser ses limites, de savoir dire non, de refuser, mais aussi de négocier, de coopérer, d'accepter.

Certains animaux ont dominé cet art de la communication. Ils viennent ici nous accompagner dans notre évolution. Chaque fois qu'un animal lié à la communication vous apparaît, c'est une occasion d'affiner votre parole, d'apprendre à utiliser le verbe pour exprimer votre pensée, vos besoins et de construire le monde auquel vous aspirez.

Les animaux liés à la famille de la communication vont vous aider, vous inspirer et vous proposer d'utiliser cette grande force qu'est la communication.

Offre au monde la beauté de ton âme ;

C'est le plus beau cadeau que tu puisses faire à l'humanité.

......................................................................................................................

La carte [ci-contre] représente un décor d'un autre temps. Nous sommes sur les vestiges d'un temple. La végétation a repris ses droits et les pierres cohabitent harmonieusement avec les arbres. Le soleil vient de se lever sur une journée de printemps, le ciel est dégagé. Le Paon est au centre de la carte. Au lointain, d'autres oiseaux semblent séjourner. Le Paon s'est isolé. Il offre aux regards sa queue magnifique.

......................................................................................................................