Blog

  • Anne

Le Cortinaire violet




Étymologie :

  • CORTINAIRE, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1838 (Ac. Compl. 1842). Dér. de cortine1* (bot.) ; suff. -aire*.

  • CORTINE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1. a) 1553 courtine « trépied d'airain consacré à Apollon » (G. des Autels, Façons lyriques, V ds Hug.) − 1605 (P. Le Loyer, ibid.) ; b) 1575 cortine (Am. Jamyn, Œuvres poétiques, L. I, 13 vods Hug.) − ca 1601 (J. Bertaut, ibid.); de nouveau en 1762 (Ac.) ; 2. 1824 bot. (Nysten). Empr. au lat. cortina « vaisseau rond, chaudière » (d'où, p. anal. de forme, le sens 2), en partic. « cuve que portait le trépied d'Apollon » (d'où le sens 1 avec infl. graphique de courtine*).


Lire également la définition des noms cortine et cortinaire afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Cortinarius violaceus ; Violet ;

*

*



Mycologie :


Sur le site Éducation à l'Environnement, une fiche utile pour déterminer les Cortinaires :



 

Lyra Ceoltoir, dans son Grimoire de Magie forestière (Alliance magique Éditions, 2021) nous propose une description précise du Cortinaire violet :


Les cortinaires forment la plus vaste de toutes les familles de champignons, avec pas moins d'un millier de membres !Leur nom est dû à la présence d'une cortine, un « voile » léger et filamenteux, qui relie la mage du chapeau du champignon à son pied. Cette cortine se déchire au fil de la croissance du champignon et ne se cantonne pas aux seuls cortinaires (les gomphides et les gymnopiles en possèdent également). Parmi cette vaste famille, il en est un qui se détache nettement de ses cousins par une couleur pour le moins inhabituelle, qui fait de lui l'un des champignons les plus atypiques et les plus beaux du règne fungi.

Vie de Champignon : Un champignon violet, n'est-ce pas étrange ? Le Cortinaire violet n'est certes pas le seul à arborer cette teinte (Clitocybe et Laccaire améthyste, par exemple, ont eux aussi tenté l'expérience), mais il est sans doute le plus coloré de tous. Cette teinte est si inhabituelle que certains mycologues voient dans sa première découverte par un cueilleur passionné un « événement inoubliable » (1). Avouez qu'il a de quoi attirer l'œil et marquer les esprits !

Le Cortinaire violet est un champignon de raille moyenne, avec un chapeau d'environ 10 centimètres de diamètre (même si certains atteignent 15 centimètres), légèrement mamelonné à maturité. d'une texture veloutée, presque pelucheuse, il est d'un violet intense (lames comprises, même si celles-ci virent au roux sur les sujets âgés), qui devient noirâtre avec l'âge. Le pied est lui aussi violet, de 6 à 15 centimètres de haut sur 1 à 2 centimètres de diamètre, légèrement renflé à sa base. Même sa chair est violette, et exhale une étonnante odeur de bois de cèdre et de cuir.

Ce joli champignon automnal apparaît dès septembre, parfois fin août, dans les forêts de résineux et de feuillus, avec une nette préférence pour la compagnie des bouleaux. Plutôt solitaire, il lui arrive de pousser en petits groupes épars, mais il reste relativement rare et discret.

Il est certes très beau, mais ne nous mentons pas, il n'est pas particulièrement bon, même s'il est comestible. La texture filandreuse de sa chair n'est pas des plus agréables et son goût est tellement marqué qu'il est employé, séché puis réduit en poudre, comme « arôme naturel de champignon » dans d'autres préparations, plutôt que seul. De plus, il colore totu ce avec quoi il est cuisiné en violet ! C'est sans doute cet usage que l'on retiendra de lui dans la cuisine, où on l'emploiera pour teinter, par exemple, les œufs d'Ostara, auxquels il donnera une teinte incomparable. (2)


Notes : 1) Andréas Neuner, Champignons, Les Principaux Champignons illustrés en couleur, (Éditions Fernand Nathan, collection « Guide Nathan / Nature », Paris, 1976, 143 p.

2) Sabbat célébrant l'équinoxe de printemps, variant selon les années du 19 au 21 mars.

*

*




Symbolisme :


Dans son Grimoire de Magie forestière (Alliance magique Éditions, 2021) Lyra Ceoltoir rend compte de son expérience magique avec les champignons :


Dans le chaudron : Il est si beau et si atypique qu'il est lié, en magie, à ce que l'on appelle le « glamour », ces pratiques concernant l'apparence, la beauté, la séduction et la confiance en soi. Sa teinte, elle, le rattache plutôt aux sphères de la haute magie (1) et au principe de spiritualité en général. On peut donc l'ajouter aux mélanges destinés à accroître ou à préserver la sagesse, le savoir, la force psychique, l'indépendance d'esprit, l'illumination, l'intuition, la lucidité...

Une tranche fine, séchée avec soin et glissée en compagnie des outils de divination, contribuera à les entretenir tout en les renforçant et en les protégeant des influences extérieures. Attention néanmoins avec les tarots : enveloppez le cortinaire d'une pochette de papier ou de tissu, car il déteint ! Réduit en poudre, il peut être incorporé par pincées pour rehausser la puissance de n'importe quelle opération de magie d'attraction ou d'élévation.

Le Cortinaire gagne à être couplé à d'autres éléments de la même couleur, pour travailler sur la magie chromatique et opérer un renforcement : avec les fleurs de Violette (Viola odorata), il accorde amour et sensualité ; avec l'Hysope (Hysopus officinalis) et la Lavande vraie (Lavandula angustifolia), il constitue un purifiant puissant ; avec un galet d'améthyste, de charoïte ou de lépidolite, glissé sous l'oreiller, il aide à induire un sommeil paisible et profond tout en favorisant le rêve lucide. Un charmant compagnon au quotidien !


Le Message de l'Autre Monde : « Je suis unique, inimitable. Certes, je ne suis pas le seul de ma catégorie, mais j'ai poussé mon originalité là ou aucun autre ne l'avait pas fait avant moi. Je suis incomparable, même au sein de ma propre famille. Quand on me voit, on ne m'oublie pas. L'originalité est un pouvoir. Celui de se démarquer, de se distinguer du commun, de laisser une trace, un souvenir, un étonnement. Je ne brille peut-être pas dans l'assiette, mais j'attire l'œil, aussi sûrement qu'un phare dans la nuit. Ma couleur aurait pu être une faiblesse, car je ne peux pas me cacher, comme la timide trompette, ni me faire passer pour un autre, comme la fourbe tue-mouches. j'ai choisi d'en faire une force, en imposant ma singularité à ce qui m'entoure. Et toi, qu'est-ce qui te rend unique ? »


Sortilèges : Le Cortinaire miroir : pour accroître sa Confiance en soi

Le Cortinaire violet se fait rare. Si vous avez la chance d'en trouver un, ne l'arrachez pas inconsidérément. Cueillez-en un si vous trouvez une colonie, mais laissez les sujets solitaires sur place. Bafouer la fragilité de la Terre Mère par avidité ne peut pas mettre de bonnes vibrations dans votre magie. Travaillez plutôt avec une image ou une photocopie de la carte de L'Oracle de la Magie Forestière.

Si votre estime de vous-même culmine à la hauteur d'une trompette-de-la-mort sous un bois de chênes centenaires, accrochez une image de cortinaire violet (imprimée au centre d'une feuille de papier de faon à laisser de l'espace libre autour) au miroir devant lequel vous passez le plus de temps (en général, il s'agit de celui de la salle de bains ou de la chambre), et gardez un feutre violet à proximité. Chaque fois que vous posez les yeux sur votre reflet, jetez un œil à votre Cortinaire et appréciez son allure hors du commun. Revenez à vous et notez, à l'aide du feutre violet, quelque chose qui vous semble charmant, joli, atypique, mémorable, dans votre apparence, même un petit détail apparemment sans importance. Un joli sourire, des yeux brillants, de beaux cheveux, un grain de beauté... Recouvrez la feuille de mots violets, tout autour du champignon.

Au bout de sept jours, détachez l'image et asseyez-vous au calme pour en relire les mots. Ajoutez à présent, toujours au feutre violet, des choses positives sur votre attitude, votre personnalité, vos capacités. Vous savez faire le poirier, êtes un musicien chevronné, une oreille attentive pour vos amis, vous avez un diplôme dont vous êtes fier, une ligne de conduite qui vous octroie le respect ? Ne soyez pas avare de compliments, mais n'en rajoutez pas non plus.

Retournez à votre miroir et lisez-vous les mots écrits. Même si vous n'en avez pas envie, souriez-vous, et conservez la feuille près de vos vêtements. Touchez-la et relisez-la régulièrement, chaque fois que vous sentirez votre confiance faiblir.


Mélange protecteur pour divination :

Pour protéger vos instruments de divination tout en les nettoyant sans effort, glissez, dans un petit sachet de soie violette : une tranche séchée de Cortinaire violet, trois pincées d'Armoise (Artemisia vulgaris, liée à la divination et à l'intuition), une hampe d'Hysope séchée (Hysopus officinalis, pour la purification), trois feuilles de Sauge officinale (Salvia officinalis, pour la protection) et un petit galet d'améthyste (pour favoriser une vision claire).

Activez le sachet en le secouant pour en mélanger les ingrédients, de préférence un soir de pleine Lune (point d'apogée énergétique). Vous pouvez improviser une petite incantation pour l'occasion, par exemple :


Par ces substances associées,

Armoise, Hysope, Sauge entrelacées,

Améthyste et Cortinaire violet,

Que mes outils soient préservés !


Glissez le sachet dans l'étui ou la boîte dans laquelle vous conservez vos outils, pour qu'ils restent à son contact. Vous pouvez recharger cette amulette tous les mois en l'exposant durant la nuit à la lumière de la pleine Lune (levez-vous pour l'enlever avant le lever du Soleil, ses rayons ne doivent pas le toucher).


Note : 1) Ensemble de pratiques de magie cérémonielle souvent héritées de la Kabbale ou des mystiques juives et chrétiennes, faisant appel à des entités et des principes codifiés.

*

*

10 vues

Posts récents

Voir tout

La Levure