Blog

  • Anne

L'Anis vert



Étymologie :

  • ANIS, subst. masc.

ÉTYMOL. ET HIST. − 1236 bot. (G. de Lorris, Rose, éd. F. Lecoy, CFMA, v. 1342 ds Gdf. Compl. : Il ot ou vergier meint espice, [...] citoaut, anis et canele), connaît divers emplois spéc. : 1690 confiserie (Fur.) ; 1752 bot. (Trév. : Anis aigre. [...] Cumin). Empr. au lat. anisum dep. Caton, Agr., 121 ds TLL s.v., 41, 29; (cf. Celse, 32, ibid., s.v. anesum, 41, 21 ); bien attesté ds des emplois culinaire et thérapeutique ; lat. anisum empr. du gr. α ́ ν ι σ ο ν « id., plante et graine » (Alexis − Ath., 170a − ds Bailly) ; cf. α ́ ν η θ ο ν « aneth, faux anis » (Bailly) ; voir André Bot. 1956, p. 31.


Lire également la définition du nom anis pour amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Anisum vulgare ; Pimpinella anisum ;




Spagyrie :


Voici la fiche proposée par Viviane Le Moullec dans Élixirs floraux de Viviane à faire soi-même (Éditions du Dauphin, 1997, 2020) :


Mot clef : Il met de l'ordre dans la tête et dans les choses


Qui est l'Anis ? L'Anis est une élégante ombellifère, qu'il vaut mieux ne pas confondre avec la ciguë... Si vous achetez des graines, ne la confondez pas avec l'Anis étoilé ou Badiane (Illicium). Le goût est similaire mais l'effet est un peu différent. D'ailleurs la Badiane n'est pas une plante mais un arbre qui pousse en Chine et dont les graines sont logées dans des cosses en forme d'étoile à huit branches.


Avec quoi réaliser votre élixir ? Si vous êtes sûr de reconnaître l'Anis parmi d'autres Ombellifères, récoltez la partie aérienne en privilégiant les sommités fleuries ou les graines. De légitimes hésitations ? Approvisionnez-vous chez l'herboriste ou bien achetez de la poudre d'anis chez l'épicier espagnol.


Utilisation traditionnelle : Il met bon ordre aux ennuis digestifs, particulièrement aux putréfactions intestinales. Même le choléra n'est pas à l'aise en présence de l'Anis... Mais n'en profitez pas pour jouer avec cet affreux microbe dont la ruse est millénaire.


Aide alchimique

  • L'Anis déteste le désordre dans la maison et dans la vie... les relations incorrectes avec les autres... et remet parfois de l'ordre un peu brutalement.

Les Grecs anciens se sont servi de l'Anis pour chasser les ombres des magies tordues et pour créer un monde où la clarté et l'esthétique dominaient. Quand une personne déteste l'Anis, demandez-vous si, malgré les apparences, les choses sont en ordre dans sa tête. Si l'un de vos proches vous gêne par son désordre matériel ou par sa conduite désordonnée, n'hésitez pas à faire une cure d'Anis sous forme d'élixir ou bien en prenant régulièrement de l'anisette (oui, l'anisette du commerce. C'est moins bien que l'élixir mais c'est mieux que rien).

« Mais pourquoi me soigner, moi, alors que c'est lui qui met tout ce désordre ? » Parce que si vous avez toléré ou supporté du désordre jusqu'à présent, c'est que quelque chose en vous attire ce désordre (ou vous empêche de vous en débarrasser). C'est ce que l'Anis vous aidera à soigner.

  • Pour mettre de l'ordre, il faut avoir le courage d'affronter le désordre et dire que vous n'en voulez plus.

Le premier effet curatif de l'Anis sera... une augmentation apparente du désordre. Quand on range sérieusement ses placards, on commence par les vider au milieu de la pièce, histoire de nettoyer jusque dans les coins... Ayez le courage d'y faire face, sinon ne demandez rien à l'Anis et conservez vos cadavres au fonds de vos placards... ou ressortez-les, en prétendant que c'est de l'art moderne. Quand la peinture ressemble à du barbouillage et une sculpture au contenu d'une poubelle, la civilisation qui a produit cet « art » est vraiment malade dans sa tête et plus encore dans son cœur. Même l'Anis ne peut plus rien pour elle !

  • Adieu, les illusions !

Autre effet de l'Anis : il dissipe les illusions. Quand on se laisse influencer par de belles paroles, on se fait des illusions ; quand on n'ose pas se présenter aux autres sous son jour véritable, on cherche à faire illusion. Aucune des deux attitudes n'est saine. L'Anis aide à trouver des solutions meilleures pour vivre avec les autres ou pour mieux s'accepter soi-même.


Allié : l'Anis, comme le Plantain, apprécie l'ordre

Le désordre dont le Plantain s'occupe est dans la tête tandis que celui dont se charge l'Anis se trouve dans le cœur. Le désordonné qui ne comprend pas quelque chose se fera aider par le Plantain. Le désordonné qui se sert de ses poubelles étalées pour faire fuir les gens ou qui manque de sens moral peut, s'il en a le courage, demander son aide à l'Anis. Mais ce sont surtout les personnes affligées d'un tel voisinage qui pourront se faire aider par l'Anis, afin que le sans-gêne s'améliore ou qu'il aille polluer ailleurs. Les pollueurs, eux, s'en moquent...

*

*




Symbolisme :


Le Dictionnaire Larousse en 2 volumes (1922) propose des pistes pour comprendre le langage emblématique des fleurs :

Nom Signification Couleur Langage emblématique

Anis Promesse Rouge ou jaune Comptez sur moi

Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont, 1995 et 2019), Éloïse Mozzani nous propose la notice suivante :


L'anis, selon Pline, rend invincible et éloigne toute maladie. Selon une croyance commune à l'Angleterre et au Dauphiné, trois grosses poignées de grains d'anis dans l'oreiller font passer les cauchemars et les terreurs nocturnes. Les Bretons lui attribuaient une tout autre propriété : par son seul contact, l'anis coupe le fer et permet au pivert qui s'en frotte le bec de faire voler en éclat le bois le plus épais.

Dans l'Hérault, à Ganges notamment, l'anis était associé à des vœux de prospérité pour les jeunes mariés : autant de grains d'anis on leur jetait, autant d'années heureuses on voulait leur promettre.

On disait d'un vieil homme aimant manger de l'anis, "qu'il aime courir les toutes jeunes filles".

*

*

Eric Pier Sperandio, auteur du Grimoire des herbes et potions magiques, Rituels, incantations et invocations (Éditions Québec-Livres, 2013), décrit ainsi l'anis :


"Il s'agit d'une plante qui pousse sous des climats très chauds. On la retrouve en Égypte, en Crète et en Asie Mineure. Pline en mentionne l'utilisation dans la région de la Toscane, à l'époque de la Rome antique. Ses principales caractéristiques, son parfum capiteux et son goût qui ne ressemble à rien d'autre.


Propriétés médicinales : C'est un expectorant fréquemment utilisé dans les dragées pour la toux et dans de nombreux sirops pour dégager les muqueuses. il s'avère aussi un remède souverain pour calmer les maux d'estomac ainsi que les gaz gastriques. L'anis est également un médicament efficace pour soigner les nausées. Enfin, il est reconnu pour ses propriétés antiseptiques.


Genre : Masculin.


Déités : Apollon, Mercure.


Propriétés magiques : Protection, purification et conservation de la jeunesse.


Applications :

SORTILÈGES ET SUPERSTITIONS

  • Pour conserver l'apparence de la jeunesse, on conseille de prendre des bains dans de l'eau où l'on fera macérer des graines d'anis.

  • Il est reconnu que l'inhalation de fumée d'encens d'anis prévient les maux de tête.

  • Pour protéger son cercle magique de toute influence néfaste, placez des feuilles d'anis tout le long de celui-ci.

OREILLER MAGIQUE (pour garantir un sommeil réparateur et sans cauchemar)

Ce dont vous avez besoin :

  • une chandelle blanche

  • de l'encens de jasmin

  • un morceau de coton bleu foncé, que vous coudrez pour former un petit sac plat d'environ 15 cm sur 23 cm

  • des boules d'ouate (assez pour remplir l'oreiller)

  • environ 60 mL (1/4 de tasse) de graines d'anis ordinaires ou étoilées

Rituel :

Allumez votre chandelle et faites brûler votre encens. Remplissez votre petit oreiller en commençant avec les boules d'ouate, avant d'ajouter les graines d'anis. Ce faisant, prononcez l'invocation suivante :


Anis magique, anis magique

Fais que mes songes soient doux

Éloigne les cauchemars et les rêves tragiques

Que je puisse passer de longs séjours doux

Au royaume des songes et des rêves magiques.


Placez ce petit sac sous votre taie d'oreiller. Changez le contenu environ tous les trois mois en répétant le même rituel.

*

*

Symbolisme alimentaire :


Pour Christiane Beerlandt, auteure de La Symbolique des aliments, la corne d'abondance (Éditions Beerlandt Publications, 2005, 2014), nos choix alimentaires reflètent notre état psychique :

166 vues

Posts récents

Voir tout