top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

La Pierre de Lune



Étymologie :


  • ADULAIRE, subst. fém.

Étymol. ET HIST. − 1838 minér. (Ac. Compl. 1842 : Adulaire. Il se dit des minéraux qu'on trouve au mont Saint-Gothard, dont le nom ancien est Adule). Empr. à l'ital. adularia qui désigne une variété de feldspath découverte dans les Alpes par le physicien ital. Ermenegildo Pino en 1783 (DEI) seulement attesté dep. xixe s. (Tomm.-Bell. 1929 : adularia : Feldispato purissimo trovato nel monte di S. Gottardo dal P. Ermenegildo Pino. Questa pietra riflette una luce gialleggiante che ha del turchino, massime quando è pulita sul taglio delle lamine di cui è composta) ; l'ital. est dér. du lat. Adulas « Mont Adule ou Saint-Gothard » (Avienus, Orb. terr., 430 ds TLL s.v., 874, 36 : porro inter cautes et saxa sonantia Rhenus, vertice qua nubes nebulosus fulcit Adulas) ; cf. angl. adularia, attesté au même sens dep. 1798 (Greville, Corundum ds Phil. Trans., LXXXVIII, 412 ds NED).


Lire également la définition du nom adulaire afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Hécatolithe - Orthose chatoyant - Orthose nacré - Pierre de lune -

*

*



Gemmologie :


Charles Barbot, dans son Traité complet des pierres précieuses contenant leur étude chimique et minéralogique : les moyens de les reconnaître sûrement leur valeur approximative et raisonnée, leur emploi, la description des plus extraordinaires et des chefs-d'œuvre anciens et modernes auxquels elles ont concouru. (Lacroix et Baudry, 1858) présente l'Adulaire :


Du latin Adula, ancien nom du mont Saint- Gothard , où l'on trouve la plus belle espèce dans la montagne de Stella. On l'a appelée aussi pierre de lune argentine. C'est le feldspath chatoyant, nacré, le plus pur qui existe.

Les cristaux de cette substance ont une de leurs faces profondément striée dans la direction de la plus longue diagonale. Leur noyau primitif est un prisme oblique à pans rhomboïdaux, dont la base est un parallelogramme obliquangle ; les formes secondaires sont un prisme oblique à quatre faces ; un prisme rectangulaire large, une table à six faces et un prisme rectangulaire à quatre faces. Quelquefois les cristaux sont accouplés. On rencontre dans les masses d'adulaire à l'état brut , des parties qui, quoique rapprochées et à l'état d'union, présentent différents degrés de dureté ; les unes sont opaques, d'autres translucides , certaines entièrement limpides, et c'est le mélange naturel de ces divers états de cristallisation qui produit le chatoiement et l'éclat nacré de cette substance.

Ainsi, comme on le voit, cette pierre est parfois opaque et quelquefois demi-transparente. On la rencontre en général cristallisée ; mais bien souvent aussi à l'état massif, et souvent opalescente, en France, en Allemagne, en Suisse, en Norvège, dans le Groenland, aux États- Unis, etc. On en recueille, dans l'île de Ceylan, des morceaux roulés présentant les plus belles irisations de la nacre. Celle qui vient du Saint-Gothard est transparente avec des reflets blanchâtres et une teinte de vert et de bleu ; d'autres ont l'orient des perles.

L'adulaire, spécialement de couleur blanc verdâtre, irisée, représentant parfois une espèce d'œil de poisson, souvent en lames très minces, devient par réflexion d'un rouge de chair pâle. Très éclatante, cette pierre est remarquable par son éclat particulier et saisissant, tenant le milieu entre le nacré et le vitreux. Facile à employer à cause de son triple clivage, elle est frangible et possède la réfraction double. Sa cassure est imparfaitement conchoïde . Sans nulle faculté électrique, elle n'agit pas même sur l'aiguille aimantée. Soumise au chalumeau elle se fond en un verre blanc transparent. Sa pesanteur spécifique est de 2, 5, sa chaleur spécifique est de 0,1861. Elle est moins dure que le quartz, quoique rayant faiblement le cristal de roche. Il est cependant assez difficile de préciser le juste degré de dureté de cette pierre, car le même morceau présente diverses parties irisées naturellement tendres ; puis d'autres, d'un blanc de lait, bien plus dures, et enfin celles diaphanes dépassent de beaucoup la résistance du cristal. Analysée elle donne :

Alumine. 20

Silice. 64

Potasse. 14

Chaux. 2

On en fait des bagues, des épingles , etc. , souvent remarquables par les reflets de blanc nacré qui semblent se mouvoir dans l'intérieur de la pierre, taillée en cabochon, lorsqu'on agite ces objets. Cette substance minérale, quelque singularité qu'elle présente, doit encore plus à l'art du lapidaire qu'à sa beauté naturelle. L'artiste habile obtient ces beaux effets par des coupes heureusement dirigées, et qui suivent une inclinaison aux plans des différentes lames, et la taille en cabochon ou goutte de suif vient encore à son aide en produisant les ondulations, cause des reflets nacrés et parfois irisés.

Une variété assez curieuse provient de Sibérie ; elle est de couleur jaunâtre, présentant en quantités innombrables des taches dorées disséminées à travers toute sa surface. Ces réflexions de lumière paraissent être dues à de très petites fentes, ou peut-être à une confusion dans le système lamellaire. Les plus belles, taillées invariablement en cabochon, offrent des reflets étoilés partant du centre, mais elles sont très rares.

On a confondu à tort cette variété avec l'aventurine oriental, dont elle n'a ni la dureté ni la finesse de points.

En résumé l'adulaire qui nous vient de Ceylan mérite seule le nom d'orientale ; elle est en majeure partie en morceaux plus grands que celle du Saint-Gothard ; leur pâte est plus uniforme, non striée, mais elle n'a pas autant d'éclat que cette dernière, dont les effets chatoyants et leur blancheur légèrement azurée sont indéfinissables. Malheureusement l'adulaire du mont Saint-Gothard présente des stries obliques et transversales, qui lui font singulièrement de tort.

Somme toute, à de rares exceptions près, cette pierre est plutôt d'amateur et de cabinet qu'employé fréquemment en joaillerie.

*

*




Lithothérapie :


Elie-Charles Flamand, auteur de Les pierres magiques. (Éditions Le Courrier du Livre. Paris, 1981) rapporte les croyances traditionnelles au sujet de la pierre de lune :


Dans sa Matière médicale, le médecin Dioscoride (1er s. après J.-C.) insiste au contraire sur les propriétés thérapeutiques des minéraux. Il codifie des traditions anciennes et il sera l'une des sources des Lapidaires postérieurs. Selon lui [...] la pierre de lune guérit l'épilepsie.

 

Judy Hall autrice de La Bible des Cristaux (volume 1, Guy Trédaniel Éditeur, 2011) présente la Pierre de lune :


Pierre de Lune

Couleur : Blanc - Crème - Jaune - Bleu - Vert.

Aspect : Laiteux, translucide, toutes tailles.

Disponibilité : Facile à trouver.

Source : Inde - Sri Lanka - Australie.


CARACTÉRISTIQUES. "Pierre de nouveaux commencements". Comme son nom le suggère, son lien avec la lune est fort, de même qu'avec l'intuition. Telle la lune, la pierre est un miroir, qui rappelle que tout fait partie d'un cycle de changements, pareil à la croissance et au déclin de cet astre. Son effet le plus puissant s'exerce sur l'apaisement des émotions.

Fait passer l'inconscient au conscient, favorise l'intuition et l'empathie, encourage le rêve lucide, surtout à l'époque de la pleine lune. La tradition s'en servait pour fortifier les dons psychiques et développer la clairvoyance. En pendentif, encourage l'acceptation de ses propres dons psychiques.

Sur le plan psychologique, calme les réactions excessives aux situations et aux catalyseurs émotionnels. Chargée d'une énergie réceptive, passive, féminine, équilibre les énergies masculine et féminine et aide les hommes qui veulent entrer en contact avec leur aspect féminin. Parfait antidote pour les machos ou les femmes trop agressives.

Sur le plan mental, ouvre l'esprit aux impulsions brusques et irrationnelles, au don de faire par hasard des découvertes heureuses et à la synchronicité. Attention à ne pas se laisser porter par les illusions en réaction à des désirs pris pour la réalité.

Atténue l'instabilité émotionnelle et le stress. Stabilise les émotions et améliore l'intelligence émotionnelle. Placée sur le plexus solaire, permet de comprendre puis d'éliminer les modèles émotionnels obsolètes. Apporte une profonde guérison émotionnelle et soigne les affections de la partie supérieure du trajet digestif liées au stress.

Physiquement parlant, influence fortement le cycle menstruel féminin, allège le mal-être et la tension en rapport avec celui-ci. Liée à l'épiphyse, équilibre le système hormonal, stabilise les fluides corporels déséquilibrés et harmonise l'horloge biologique. Utile en cas de choc. Calme les enfants hyperactifs.


GUÉRISON. Aide les systèmes digestif et reproducteur, l'assimilation des substances nutritives, l'élimination des toxines et la rétention des fluides. Atténue les affections dégénératives de la peau, des cheveux, des yeux et des organes comme le foie et le pancréas. Excellente pour le syndrome prémenstruel, la conception, la grossesse, l'accouchement et l'allaitement. L'élixir était utilisé jadis pour prévenir l'insomnie et le somnambulisme.


POSITION. À porter comme bague ou placer sur la partie appropriée du corps – le front pour les expériences spirituelles, le plexus solaire ou le cœur pour les émotions. Les femmes doivent l'enlever lors de la pleine lune.

*

*




Symbolisme :


Selon Elie-Charles Flamand, auteur de Les pierres magiques. (Éditions Le Courrier du Livre. Paris, 1981) :


LA PIERRE DE LUNE : On croyait autrefois que dans certains échantillons de cette gemme appelée aussi sélênite et dédiée à Diane-Arthémis, on voyait se reproduire les phases de la lune. Antoine Mizauld, astrologue et médecin de Marguerite de Valois, Reine de Navarre et sœur de François I", parle de ce phénomène dans son très singulier ouvrage sur les secrets de la lune. Il raconte qu'un de ses amis possédait une pierre de lune qu'il avait acquise lors de ses voyages en Amérique et qui, selon ses dires, présentait cette particularité. Doutant de la vérité du prodige, Mizauld l'examina avec son ami Oronce Fine, mathématicien du roi, et voici ce qu'ils virent : « La pierre estoit de la largeur et grandeur d'un noble à la roze, mais plus espesse, noire comme est la poix, représentant les augmentations et diminutions du corps et lumière de la Lune, par un certain poinct et marque blanche... A l'instant de la conjunctîon de la Lune avec le Soleil, l'indice et marque lunaire apparoissoit tout au plus haut de la rotondité de la pierre, comme un petit grain de mil fort obscur qui puis, un chacun iour, croissoit en cornichon blanc, et visiblement s'augmentoit, descendant contrebas, soubs semblable forme que la Lune, jusques à ce qu'il feust parvenu au centre et milieu de la pierre, où il apparoissoit en tout et partout rond, comme un gros pois : signifiant ce jour estre pleine Lune. Puis, dudit centre et milieu, la marque remontoit contre hault, se diminuant et appétissant, à l'imitation du corps et lumière de la Lune, et soubs telle proportion qu'elle avoït tenu en descendant, jusques à ce que peu à peu s'anéantissant et diminuant, elle fust parvenue au lieu d'où elle estoit issue. Auquel se donnoit advertissement de l'accomplissement et fin d'une révolution lunaire, pour soudainement en recommencer et reprendre une nouvelle (1). »

Le propriétaire de cette pierre l'offrit en présent au jeune roi Edouard d'Angleterre.

« Le pape Léon X, ajoute le même auteur, a eu en sa possession une pierre qui se transformoit et transmuoit de couleur bleue en blanche, selon les changements et mutations de la Lune. » Cette gemme symbolise l'enfance et la candeur. Elle favorise la réconciliation des amoureux et elle donne la félicité conjugale.

Utilisée au moment de la lune croissante, elle soulage les phtisiques, favorise le drainage cellulaire, la diurèse.

Si on la porte lorsque la lune décroît, elle stimule l'imagination poétique, la sensibilité passive, donne la clairvoyance et la faculté de prédire l'avenir et procure des songes qui éclairent sur les décisions à prendre.


Note : 1) Antoine Mizauld, Secrets de la tune. Opuscule non moins plaisant que utile, sur le particulier, constant et manifeste accord de plusieurs choses au monde avec la lune : comme du soleil, du sexe féminin, de certaines bestes, oyseaux, poissons, pierres, herbes, arbres, malades, maladies et autres, de grande admiration et singularité, Paris, 1571, p. 13-14.

*

*

Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont, 1995 et 2019), Éloïse Mozzani nous propose la notice suivante :


La pierre de lune (ou sélénite, du grec Selênê, « Lune »), qui est un silicate double d'aluminium et de potassium, généralement laiteuse ou bleuâtre, a pour particularité, quand on la tourne dans la lumière, de présenter des reflets d'argent ou blancs qui semblent glisser sur sa surface. Galien la surnommait « écume de lune ». Selon une croyance orientale, la sélénite est constituée de rayons lunaires solidifiés et « son chatoiement [est] la lumière émanant de l'esprit bienfaisant dont elle est la demeure ».

Autrefois, on prétendait voir sur la pierre les différentes phases lunaires. Antoine Mizauld, astrologue et médecin de la reine Margot (Marguerite de Valois, 1553-1615, reine de Navarre),qui voulut vérifier ces dires, écrit dans son ouvrage Secrets de la lune (Paris, 1571), au sujet d'une sélénite qu'un de ses amis avait ramenée d'Amérique : « La pierre estoit de la largeur et grandeur d'un noble à la roze, mais plus espesse, noire comme est la poix, représentant les augmentations et les diminutions du corps et lumière de la Lune, par un certain poinct et marque blanche [...]. A l'instant de la conjonction de la Lune avec le Soleil, l'indice et marque lunaire apparoissoit tout au plus haut de la rotondité de la pierre, comme un petit grain de mil fort obscur qui puis, un chacun jour, croissait en cornichon blanc, et visiblement s'augmentoit, descendant contrebas, soubs semblable forme que la Lune, jusques à ce qu'il feust parvenu au centre et milieu de la pierre, où il apparoissoit en tout et partout rond comme un gros pois : signifiant ce jour estre pleine Lune. Puis, dudit centre et milieu la marque remontait contre hault, se diminuant, et appetissant, à l'imitation du corps et lumière de la Lune, et soubs telle proportion qu'elle avoit tenu en descendant, jusques à ce que peu à peu s'anéantissant et diminuant, elle fust parvenue au lieu d'où elle estoit issue. Auquel se donnoit advertissement de l'accomplissement et fin d'une révolution lunaire, pour soudainement en recommencer et reprendre une nouvelle ». Antoine Mizauld évoque également une peirre appartenant au pape Léon X, laquelle « se transformoit et transmuoit de couleur bleue en blanche, selon les changements et mutations de la Lune ».

Consacrée à Diane-Artémis, la sélénite est également le talisman d'Ofaniel, ange qui préside à la lune (d'où son appellation d'« ange de la roue lunaire ») et à la hiérarchie angélique des Trônes. La pierre de lune est en outre sacrée en Inde. A Ceylan, vers la fin du XIe siècle ou début du XIIe siècle, un temple, dont on peut voir les ruines à Anuradhapura, fut érigé à la gloire de la pierre de lune : les marches de l'autel en étaient couvertes, dit la légende. De nos jours, les sélénites destinées à la vente sont parfois placées sur un tissu jaune, cette couleur passant aussi pour sacrée.

Symbole de l'enfance et de la candeur, la pierre de lune protège les relations amoureuses et amène la réconciliation des amants. Elle procure la force physique, apaise l'esprit, permet d'ouvrir son esprit au monde, donne de l'inspiration et conduit au succès. Elle aide à prendre de bonnes décisions : « Il convient d'en mettre une dans sa bouche pour décider si l'on doit s'obstiner vers un but ou laisser tomber. L'obstination est-elle conseillée que ce but se fixe dans la mémoire. Dans le cas contraire, il s'en voit effacé ».

Porte-bonheur privilégié des hommes d'affaires et de tous ceux qui détiennent un certain pouvoir, la pierre de lune convient au personnes courageuses au travail, organisées, patientes, économes et honnêtes. A l'inverse « qui a choisi de se frayer un chemin dans le monde par la manipulation plutôt que par son mérite ne portera pas sans malaise une telle gemme ». La sélénite, notamment lorsqu'elle est portée pendant la lune décroissante, favorise l'imagination poétique et le développement des facultés parapsychiques, comme la clairvoyance et les songes prémonitoires. Les voyants se servaient autrefois d'une boule (de « cristal ») en pierre de lune.

La pierre de lune met en outre les voyageurs à l'abri de tout danger. Si elle est gravée d'une hirondelle, elle répand la paix entre les hommes. Suspendue à un arbre fruitier, la sélénite assure une récolte abondante.

Selon une tradition anglo-saxonne, la pierre de lune est particulièrement puissante lorsqu'on la porte le lundi et qu'on est vêtu de blanc ou de blanc et d'argent. Il convient également de l'offrir pour le treizième anniversaire de mariage car la pierre conjure l'influence néfaste du chiffre treize. Elle est associée au signe des Gémeaux.

La pierre de lune protège de la folie, des errances de l'esprit, et de l'épilepsie. Dans la Grèce des premiers siècles, au dire de Dioscoride, les raclures de pierre de lune étaient données en boisson aux épileptiques. Appliquée sur une plaie, elle facilite ls cicatrisation. L'application d'une pierre de lune est également prescrite sur les brûlures, les escarres, et les ulcères tant internes qu'externes. La sélénite favorise encore le drainage cellulaire et la diurèse.

En période de pleine lune, la pierre ait efficacement contre l'asthme et les troubles menstruels et, en lune croissante, elle a un grand pouvoir sur les phtisiques. Ceux qui souffrent de nervosité devraient porter, à la pleine ou nouvelle lune, la pierre sertie dans un anneau d'argent à l'annulaire droit.

L'élixir de pierre de lune remédie aux troubles de l'estomac et de l'abdomen, améliore le transit intestinal, et peut traiter en œdème ; il facilite également la grossesse et l'accouchement.

Ceux qui dorment trop ont tout intérêt à porter une pierre de lune : elle chasse le sommeil.

Rêver de pierre de lune est signe de danger et, si elle a perdu son éclat chatoyant, elle annonce une amère déception dans un projet important ; en revanche, si on voit son jeu de lumière, elle promet la solution à un problème depuis longtemps en suspens. Si, en songe, vous vous offrez ou vous recevez une pierre de lune, c'est un présage de chance et si vous la portez près du cœur, les affaires sont placées sous le signe de la confiance et de l'honnêteté.

*

*

Odile Alleguede, dans son ouvrage La parole perdue des pierres, La face cachée des joyaux les plus mythiques (Éditions Quintessence 2008), nous apprend que :


"En Occident, l'empereur germanique Rodolphe II était un souverain occultiste, bien davantage passionné de vieux grimoires et de magie, que de diplomatie et de politique. Son pouvoir de monarque, il l'utilisait, entre autres, pour faire ratisser le monde à la recherche de joyaux magiques.

Une des pierres les plus employées alors, dans un but talismanique, était la pierre de lune, davantage connue sous le nom de "sélénite" (1). Le petit-fils du roi Jacques II d'Angleterre en portait une en pendentif, dixit Antoine Mizauld, astrologue et médecin de la reine Margot. La pierre de lune reste une énigme. Les anciens prétendaient qu'elle reproduisait dans ses reflets les phases de la lune. Antoine Mizauld affirme avoir assisté au phénomène et cite en exemple celle du pape Léon X, montée en bague et qui changeait de couleur selon le rythme de cycle lunaire !

Ce pape, né Jean de Médicis, y tenait énormément et affirmait, en toute logique et sans ambiguïté, combien l'Eglise justifiait en grande partie la démonstration de son pouvoir mystique (et la source de gros revenus) par l'exploitation de quantité de reliques et de talismans.

C'est également lui qui, en 1520, fit aussi cette déclaration historique, dans une lettre adressée au cardinal Bembo : "Quantum nobis nostrisque ea de Christo fabula profuerit, satis est omnibus seculis notum..." qui, traduit, veut dire : "On sait de temps immémorial combien cette fable de Jésus-Christ a été profitable à nous à et nos proches..."

Dans la religion bouddhiste, la pierre de lune était également particulièrement vénérée. Sa symbolique ésotérique y est encore plus forte que pour le diamant.

Voici une troublante anecdote, merveilleusement humaine, que je reprends du livre de Simone de Tervagne. Une lectrice de la journaliste lui écrivit un jour sa rencontre avec une statuette japonaise talismanique de Bouddha et l'aventure qui en découla. Collectionneuse d'antiquités, cette femme fut conduite par un ami chez un antiquaire orientaliste qui souhaitait vendre une de ses pièces personnelles.

Il s'agissait d'une statuette représentant Bouddha, d'environ 20 cm de hauteur, en bois de pin sculpté. Un cabochon de pierre de lune était incrusté sur son front et il offrait la particularité, fréquente, d'avoir les mains jointes en forme de coquilles, de manière à pouvoir recevoir de petites offrandes à l'intérieur des orifices aménagés entre doigts et pouce formant un cercle. D'ailleurs, lorsqu'elle la vit, dans le magasin, la statuette avait sur ses mains quelques pièces d'or, et de petites pierres de topaze, rubis et saphir... Comme elle s'en étonnait, questionnant l'antiquaire sur l'imprudence à laisser ces pierres tenter aussi visiblement la main rapide d'un client, celui-ci répondit : "Elles appartiennent à Bouddha et à ceux qui les lui ont confiées afin qu'elles leur portent chance. Je puis les manipuler, les admirer, mais si quelqu'un s'avisait de les faire rentrer dans ce que nous appelons le "marché de l'argent", il irait au devant des pires ennuis..."

Surprise, elle demanda donc ce qu'il comptait faire de ces pierres dans le cas où elle lui achèterait la statuette. Sans beaucoup d'explications, il l'engage à le suivre au jardin du Luxembourg, tout proche. Là, il se dirige vers le bassin où il jette, devant ses yeux écarquillés, tout le petit trésor gardé dévotement par le bouddha méditant. Évidemment, une autre question, incontournable et logique, brûle les lèvres de la collectionneuse. Pourquoi cet antiquaire voulait-il se séparer d'un objet, investi d'un tel pouvoir et dans lequel il avait lui-même, tant de foi ?

Suivit alors le récit d'une douloureuse histoire où le pauvre homme avait perdu la femme qu'il aimait à cause du petit bouddha à la pierre de lune. En effet, malgré ses avertissements répétés, la jeune femme, en permanence tentée par les petites gemmes offertes au bouddha, avait un jour succombé à son envie lancinante de se faire faire une bague avec un de ses magnifiques saphirs. Elle le déroba à l'insu de l'antiquaire qui s'ne aperçut trop tard. Le lendemain, la jeune femme se tuait net dans un accident de voiture sur l'autoroute du Nord. Ce danger maléfique en puissance n'empêcha pas la collectionneuse fascinée d'acheter ce petit bouddha qui, généreusement, répand depuis de nombreux bienfaits autour d'elle... à condition de rendre régulièrement à la nature les offrandes qu'il reçoit. Ce dont elle s'acquitte scrupuleusement, à la manière du sage antiquaire, en allant les jeter dans les profondes douves de Chantilly..."


Note : 1) Certains auteurs confondent Sélénite et Pierre de Lune, nous avons préféré faire deux notices différentes.

*

*

Le dukun (guérisseur / chamane) indonésien Iwan Asnawi raconte son parcours et son engagement dans un livre autobiographique intitulé L'esprit de la jungle (collection Nouvelles Terres, Éditions PUF/Humensis, 2019). Il évoque rapidement les minéraux :


Dans notre héritage culturel et spirituel, les bagues sont très importantes, et je les utilise beaucoup dans les traitements que je dispense, choisissant chaque fois la ou les pierres appropriées. En Indonésie, les hommes portent des bagues de ce type, et personnellement, j'en garde toujours une avec une pierre de lune, permettant de fixer les émotions. Son énergie et sa lumière varient avec le cycle de la Lune. Quand j'ai besoin de davantage de force, je mobilise celle de mon grand-père, une pierre noire volcanique, très puissante. Mon père m'en a également légué quelques-unes, dont j'alterne les usages. Et je m'en procure beaucoup d'autres ! En principe, par le processus de création naturelle, nos collections s'enrichissent naturellement : je me sens quelquefois guidé par la bonne pierre que je débusque chez un marchand, ou auprès d'un autre dukun qui peut choisir de me la céder. c'est ainsi que nous fonctionnons.

*

*

Maïa Toll, auteure de Les Cristaux du chaman, 36 cartes divinatoires, A la découverte du pouvoir des pierres et des cristaux (Édition originale 2020 ; Édition française : Larousse, 2021) nous révèle les pouvoirs de la Pierre de Lune :


Mot-clef : Flux et reflux


Échelle de Mohs : 6 - 6.5


La Lune gouverne les eaux, elle engendre les marées et, de son chant, rythme le flux de nos liquides corporels. La Pierre de lune, associée à cet astre, renferme le mystère de l'eau. Elle nous apprend à nager dans nos profondeurs et à découvrir nos rythmes internes. Si vous vous sentez désorienté par des expériences ou des lieux nouveaux, ou si l'attrait de la modernité vous a éloigné des mystères de la nature, la Pierre de lune vous guidera. C'est une pierre du voyage - de l'ombre vers la lumière, de l'intérieur vers l'extérieur, de l'hiver vers l'été - qui affirme doucement le caractère cyclique de toute chose. « En suivant le flot de la vie », vous promet-elle, « vous irez vers le renouveau. »


Rituel : vos phases lunaires

La Lune gouverne l'eau te l'eau gouverne les émotions. Vos états émotionnels seraient-ils affectés par ses phases ? Voyons cela !

  • Prenez un calendrier ou un agenda indiquant les phases de la Lune. Vous pouvez aussi regarder sur Internet et les noter dans votre journal pour les trois mois à venir. Cela vous aidera à mieux comprendre les mouvements de notre satellite.

  • Notez chaque jour vos émotions. Écrivez quelques mots, un paragraphe ou mettez au point un petit répertoire graphique (créez et dessinez vos propres émojis) pour indiquer rapidement votre humeur du jour.

  • Observez ainsi vos humeurs et les phases lunaires pendant au moins trois mois.

Ensuite, voyez si vous trouvez des liens entre vos ressentis et les phases lunaires.


Réflexion : Souplesse ou rigidité ?

Une de mes amies a posé une feuille de saule sur son autel et placé une Pierre de lune dessus pour la maintenir en place. Durant les mois suivants, elle s'est aperçue avec étonnement que la feuille s'enroulait et se déroulait autour de la pierre au rythme des phases de la Lune. Elle a tenu un journal photographique des phases lunaires et du temps qu'il faisait, observant de près ce mystère.

Elle m'a demandé si je pensais que la pierre était à l'origine de ce phénomène ou si la feuille s'enroulait naturellement en fonction des phases de la Lune. Je lui ai dit qu'à mon avis, c'était la connexion entre la Pierre de lune et l'eau qui conservait sa souplesse à la feuille. Quelques mois plus tard, elle a voulu emporter la pierre avec elle en vacances. Elle a soigneusement déroulé la feuille de saule sur laquelle elle a posé un morceau d'ambre. La feuille s'est enroulée autour de l'ambre, est devenue cassante et n'a plus jamais bougé.

Dans votre vie, qu'est-ce qui vous donne un sentiment de souplesse et de fluidité ?

Qu'est-ce qui provoque sécheresse et rigidité ?

*

*

Stéphanie Ribeiro, autrice de Célébrer les pleines lunes (Éditions Secrets d'étoiles, 2022) propose un rituel pour chaque pleine Lune. Elle en profite pour expliquer quelles sont les pierres spécifiques pour célébrer la lune :


La pierre de lune, pierre la plus connectée à la Lune

Minéral de la famille des feldspaths, la pierre de lune est d'une couleur translucide allant du nacré au vireux et présentant parfois des nuances de bleu ou des reflets jaunes. Comme son nom l'indique, la pierre de lune a un lien fort avec l'astre nocturne. De même que la lune, cette pierre nous rappelle que tout est cycle, mouvement et changement. On l'appelle d'ailleurs la « pierre des nouveaux commencements ».


Son utilisation en magie : Dans la tradition magique, la pierre de lune est profondément liée à la magie lunaire et au développement des pouvoirs psychiques. On l'utilise également dans les rituels d'amour, de divination, de sommeil, de jardinage, de protection, de jeunesse, de régimes amaigrissantes. C'est une pierre spirituelle que l'on associe très bien avec des pierres similaires, comme l'améthyste ou l'aigue-marine, mais également avec le lapis-lazuli qui favorise l'ouverture du 3e œil, ou encore avec l'ambre pour l'équilibre du chakra sacré.


En élixir : une eau de lune chargée avec une pierre de lune permet d'éviter l'insomnie et le somnambulisme.

En diadème : portée sur le front, elle favorise les expériences spirituelles et développe la clairvoyance. En période de pleine lune, elle permet de conscientiser des choses jusqu'alors bloquées dans notre inconscient.

En amulette : portée au niveau du plexus solaire ou du cœur, elle permet de travailler les guérisons émotionnelles ou de protéger les voyageurs (notamment pour les voyages en mer).

En bague : elle attire l'amour à vous et aide à la bonne entente dans vos relations.

En divination : traditionnellement, les sorcières portaient des pierres de lune sur des bijoux en argent pour fortifier leurs dons psychiques et développer leur clairvoyance. Il est d'ailleurs recommandé de porter cette pierre en pendentif pour accepter et développer vos propres dons psychiques.

En magie des jardins : déposer une pierre de lune dans la terre durant la plantation ou l'accrocher à une branche d'arbre favorise la fertilité et l'abondance des récoltes.

*

*




Voir aussi : Sélénite ;


220 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page