Blog

  • Anne

La Capillaire




Étymologie :

  • ADIANTE, ADIANTUM, subst. masc.

Étymol. ET HIST. − 1546 adiantum bot. « plante capillaire » (Rabelais, Tiers Livre, 50 ds Hug. : Adiantum... jamais ne retient humidité); 1549 adiante « id. » (Maignan, Hist. des Plantes, 23 ds Delboulle, Matériaux inédits, d'apr. Quem. : Adiante ou cheveulx de Venus). Empr. au lat. adiantum « id. » attesté dep. Pline, Nat., 21, 100 ds TLL, 665, 36. − André Bot. 1956 s.v.

  • CAPILLAIRE, subst.

Étymol. et Hist. 1579 bot. (A. Paré, Œuvres complètes, 16, 35, éd. Malgaigne, Paris, 1840, t. 2, p. 595b). Empr. au b. lat. capillaris « id. », ellipse de herba capillaris « id. », v. capillaire 1.


Lire également les définitions de l'adiante et de la capillaire afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Adiantum capillus-veneris ; Capillaire nègre ; Capillaire noir ; Cheveux-de-Vénus ; Cheveux de vierge ; Doradille noire ; Grand Capillaire.

*

*




Botanique :


*




Phytothérapie traditionnelle :


André Lawalrée et Georges-Eugène Frisque, auteurs d'un article intitulé "Ptéridophytes d’Europe utilisées comme simples jusqu’au XIXème siècle, Baume des neuf herbes et Théorie des signatures" (LES NATURALISTES BELGES, volume 84,1, janvier- mars 2003, p. 25) précisent que :


La capillaire de Montpellier était utilisée comme "Lotion capillaire et sirop expectorant. Baume médiéval aux neuf herbes". [...]

Le Baume des neuf herbes

Voici la composition de ce baume tranquille, infusion de plantes narcotiques et de plantes et de plantes aromatiques dans de l’huile d’olive, utilisée en usage externe pour calmer certaines douleurs locales et contenant Osmunda regalis et Adiantum capillus-veneris.

*



Symbolisme :


Dans le calendrier républicain français, le 28e jour du mois de ventôse, est officiellement dénommé jour de la Capillaire.

Selon Angelo de Gubernatis, auteur de La Mythologie des plantes ou les légendes du règne végétal, tome 2 (C. Reinwald Libraire-Éditeur, Paris, 1882),


ADIANTE (adiantum, polytrichon, en italien, capelvenere). — D'après la symbolique égyptienne, l'adiante annonce la guérison. « Uvae esu laesum et sese curantem notantes, upupam pingunt et adiantum herbam. Haec enim si, uva comaesta, laesa fuerit, adiantum ori inserens, certo decurso spatio, pristinam recipit valetudinem. » En Toscane, les femmes du peuple font usage du capillus veneris pour hâter leurs mois. Porta (Phytognonomica) nous apprend qu'il s'appelle polytrichon « quod multitudinem capillorum faciat » ; callitrichon « quod nigros et pulchros capillos reddat » ; capillus veneris « quod decoroset venereos reddat ». Chez Du Cange , nous lisons qu'il s'appelle adiante « quod folium ejus aqua perfusum non madescat, sed sicco semper simile sit, ab α, et (hùmecto) », une propriété qu'on attribuait réellement aux cheveux d'Aphrodite, sortant de la mer. L'adiante, cependant, était spécialement consacré à Pluton.

*

*

Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), la Capillaire de Montpellier (Adiantum capillus-veneris) a les caractéristiques suivantes :


Genre : Féminin

Planète : Vénus

Élément : Eau

Divinité : : Aphrodite ; Vénus vulgaire

Pouvoirs : Beauté ; Pouvoir de séduction ; Amour-attachement.


Son nom scientifique vient du grec adiantos : non mouillé ; il est en effet impossible de mouiller les feuilles de cette plante, même en les plongeant dans l'eau. Le Capillaire de Montpellier, tant vanté par les Anciens, semble avoir eu à leurs yeux pratiquement tous les pouvoirs. Un proche parent, le Capillaire du Canada (Adiantum pedatum) était largement utilisé par les Indiens, qui lui attribuaient eux aussi des vertus miraculeuses. Cette variété américaine est un peu plus haute (40 à 50 cm alors que le Capillaire de Montpellier ne dépasse guère 30 cm), et ses feuilles sont plus grandes.

Sous la Régence, aux « petits soupers intimes » du Palais-Royal et du Luxembourg, on servait un apéritif aphrodisiaque très à la mode : la bavaroise. Cette boisson, sur laquelle les abbés de cour ont composé des madrigaux, était faite de sirop de Capillaire dilué dans du thé au gingembre.


Utilisation magique : Laissez tremper pendant une nuit des Capillaires dans une cuvette remplie d'eau de source non ferrugineuse. Au matin, faites votre toilette avec cette eau et portez sur vous une tige des plantes que vous avez mises à baigner. Vous serez irrésistible.

Offrir un Capillaire en pot à une dame est un pari non dépourvu de risques; si cette personne entretient déjà avec vous des rapports très libres, si elle a l'esprit large, elle prendra la chose sur le tondu marivaudage et se trouvera flattée ; mais si vous avez affaire à une femme à principes, quelque peu collet monté, elle risque fort de s'en offenser.

*

*

Selon M. À. Bonet et al. auteurs d'un article intitulé "Contribution à la connaissance ethnobotanique des ptéridophytes dans les Pyrénées." (Bocconea, 2001, vol. 13, pp. 605-612), il y a deux types d'utilisation de l'adiante (Adiantum capillus-veneris L.) :


Utilisations :

  • Médicinales - Normalement les frondes sont préparées en tisane pour usage interne (U. I.). Abortive (très concentrée). Antipneumonique. Diurétique. Emménagogue. Hémostatique. Pour quelques uns de ces usages, elle est mélangée avec des styles de mais (Zea mays) ou des racines de la canne de Provence (Arundo donax), de façon à être plus efficace.

  • Ornementale - Cultivée en pots ou jardins. Utilisée pour des bouquets par les fleuristes.

*

*



Voir aussi Fougère.


68 vues

Posts récents

Voir tout