Blog

  • Anne

Le Ver à soie





Étymologie :

  • BOMBYX, subst. masc.

Étymol. et Hist. [1508-17 bombiche, Fossetier, Chron. Marg., ms. Brux. 10509, f°46 v° dans Gdf.] ; 1564 bombyce (Marcouville dans Delb. Rec. dans DG) ; 1593 bombix (Bauhin, Traicté des animauls, 49 dans Quem.), attest. isolée ; repris au xixe s. 1805 bombice (Cuvier, Leçons d'anat. comp., p. 547) ; bombyce (Ibid., p. 595) ; 1863 bombyx (Littré). Empr. au lat. bombyx « ver à soie » (lui-même empr. au gr. β ο ́ μ ϐ υ ξ « id. »), Pline, Nat., 11, 77 dans TLL s.v., 2070, 28.


Lire également la définition du nom bombyx pour amorcer la réflexion symbolique.




Symbolisme :


Selon Éloïse Mozzani, auteure du Livre des superstitions, mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont, 1995 et réédition, 2019) :


Les vers à soie, qu'on croyait "sortis pour la première fois des plaies du saint homme Job", furent créés par la Vierge selon une autre légende : "Alors que l'on conduisait Jésus au calvaire, la Sainte Vierge marchait derrière lui en pleurant. Mais en se retournant elle vit une tortue qui suivait le cortège. Elle lui sourit. Aussitôt elle regretta son sourire et dit : "Que ma bouche soit livrée aux vers !" Elle cracha et de ce crachat naquirent les vers à soie".

Il faut faire hommage à la Vierge des premiers cocons et bénir la graine de ver à soie au cours de la procession de Saint-Marc, le 25 avril.

Dans le sud de la France, on les croit particulièrement sensibles aux blasphèmes qui les font souffrir et au mauvais œil : "Nombre de paysans du Midi partagent cette croyance et ne consentent qu'avec la plus grande peine à laisser pénétrer des étrangers dans leurs magnaneries".

Les femmes qui ont leurs règles ne doivent pas non plus les approcher, dit-on dans les Cévennes. En Chine, cette interdiction concerne la femme enceinte, à l'influence nuisible ; elle-même risquerait" de voir l'enfant étouffer dans son sein comme le ver dans le cocon".

*

*

Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), le Ver à soie est défini par les caractéristiques suivantes :


Traits : Le Ver à soie symbolise le passage de l’obscurité à la lumière, la transformation et l'intuition. Le Ver à soie traverse plusieurs phases de transformation pour devenir un papillon. A l'état de larve, il est vorace et ne cesse de manger des feuilles. Il va muer quatre fois avant de se créer un cocon de soir fabriqué par ses glandes salivaires. C'est de ce cocon que va émerger le papillon adulte. La soie est récoltée au stade du cocon pour être commercialisée.


Talents : Allure ; Attraction ; Dissimulation ; Détermination ; Rêve ; Foi ; Trouver la lumière dans l'obscurité ; Talents de guérisseur ; Connaissance intérieure ; Intuition ; Mouvement ; Contact avec les autres mondes ; Pouvoir de suggestion ; Pouvoirs psychiques ; Connaissance secrète ; Subtilité ; Transformation ; Vulnérabilité.


Défis : Se déguise ; Se cache ; Obscurcit les choses.


Élément : Air ; Terre.


Couleurs primaires : Blanc.

Apparitions : Lorsque le Ver à soie apparaît, cela veut dire que vous guérissez de l'intérieur et que cela s'exprime à l'extérieur. Il se peut que vous n'ayez pas conscience des changements qui se passent en vous, mais vous êtes en train de grandir et de vous développer, de vous transformer en un être magnifique, ayant beaucoup d'intuition, de foi, et l'étrange faculté de trouver la lumière au plus obscur de la nuit. Lorsque vous vous rendrez compte des changements que vous avez effectués, cela va se présenter à vous comme une surprise, mais vous aurez le sentiment de faire un avec la connaissance secrète de l'univers. Le Ver à soie signifie que vous allez attirer par votre calme sérénité des personnes ayant un esprit semblable. Vous pouvez commencer à faire l'expérience d'impressions intuitives intenses, de rêves puissants et de forts pouvoirs psychiques. Le Ver à soie vous rappelle que les situations difficiles passent toujours avec le temps, et qu'il ne tient qu'à vous de voir la beauté qui en résulte. Le Ver à sosie travaille en silence, puis s'éveille en étant un nouvel être magnifique. Vous êtes en train de faire la même chose maintenant. Laissez le ver à soie vous guider vers la lumière. Il peut pondre de trois cents à quatre cents œufs en une seule fois. Cela indique que tout ce que vous essayez de faire ou de mettre en place actuellement va s'avérer fertile et réussir. Le Ver à soie vous met en garde : ne vous cachez pas vos émotions. Ne vous dissimulez pas vos propres sentiments, mais au contraire faites avec eux dans le moment présent. Votre façon de gérer ces moments de votre vie ne peut qu'influencer votre croissance personnelle et spirituelle. Prenez vos émotions en considération pour éviter une explosion plus tard. Le Ver à soie vous rappelle de faire ce qu'il faut pour vous-même plutôt que de laisser les autres prendre soin de vos besoins. Lorsque vous donnez à quelqu'un les pleins pouvoirs et le contrôle sur vos besoins, vous risquez au final de perdre la capacité à prendre soin de vous.


Aide : Vous avez besoin d'être plus créatif. Le Ver à soie vient vous dire que vous êtes capable de voir les situations à partir de votre point de vue original. Vous pouvez trouver des solutions innovantes à des problèmes ignorés par d'autres. Le Ver à soie peut vous aider à voir le bon côté de chaque situation. Alors que d'autres peuvent ne voir que l'obscurité et la négativité, vous voyez toujours la lumière et le positif. Vous écoutez attentivement ce qui se dit et vous pouvez avoir l'intuition de choses cachées derrière les mots et les émotions. Lorsque vous vivez des complications, vous restez calme, concentré et déterminé. Vous avez foi dans le bon déroulement des choses, aussi vous continuez à aller de l'avant avec espoir et joie. Le Ver à soie peut vous aider à avoir davantage confiance en vous si votre estime de vous-même est basse. Il va vous montrer les qualités positives qui vous rendent si populaire et vous font aimer des autres, car peut-être les avez-vous oubliées. Même si vous n'aimez pas vous vanter, il y a des moments où il vous faut reconnaître vos forces et l'impact positif que vous avez sur les autres pour pouvoir continuer à suivre votre chemin.


Fréquence : L'énergie du Ver à soie fait un bruit de machouillis doux, délicat et lointain. Sa sensation est fraîche, souple et soyeuse. Elle s'enroule autour de vous sur un rythme lent, vous enveloppe de la chaleur d'un cocon dans lequel vous allez grandir et vous transformer dans la magnifique essence de votre âme.


Imaginez...

Vous quittez les cours du soir et passez devant un papillon installé sur un buisson. Vous n'en avez jamais vu comme celui-là auparavant, aussi vous recherchez vite de quoi il s'agit sur votre portable. Vous découvrez que c'est le papillon d'un Ver à soie, alors vous le prenez en photo. Au bout de quelques minutes, le papillon commence à vibre pour chauffer les muscles qui vont lui servir à voler. Puis il décolle du buisson, s'envole dans le ciel, et vous le perdez de vue.

*

*




Littérature :


Selon Pierre Magnan, auteur de Chronique d'un château hanté (Éditions Denoël, 2008) :


"Quand la prieure des clarisses de Mane vit autour du monastère tant de villageois et de paysans qui fuyaient vers le nord en criant aux huguenots, aux parpaillots et aux malsentants de la foi, elle tomba à genoux au lieu même où elle se trouvait. Elle venait de diriger les travaux des champs de ses nonnes dont plusieurs étaient venues des Cévennes avec une nouvelle méthode d'asservir la terre à l'homme. Le monastère était bruissant d'une nouvelle prière : c'étaient des millions de vers blancs qui construisaient leur maison le long des genêts d'Espagne qu'on leur avait dressés dans les celliers et les greniers.

Les filles des Cévennes avaient importé à Mane cette nouvelle manière d'écarter la misère en vendant les cocons pour faire de la soie. Les cultures aussi, par les soins de ces nouvelles nonnes, avaient été modifiées. On avait partagé les parcelles, les unes restant en plantes fourragères une année sur deux et les autres inversement. C'était ce que les filles avaient appris dans leur pays, à Villeneuve-de-Berg, d'un petit seigneur gagné à la religion prétendue réformée qui s'appelait Olivier de Serres."

*

*