Blog

  • Anne

Le Machaon




Étymologie :

  • MACHAON, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1823 (Sc. nat., t. 27). Lat. sc. Machaon, empr. au lat. class. Machaon, nom mythologique.


Lire également la définition du nom machaon afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Papilio machaon ; Grand porte-queue.

*

*




Symbolisme :


Sur le plan psychanalytique, la cure de l'Homme aux loups présentée par Freud a un lien étroit avec le machaon comme le montre Éric Bordas dans son article intitulé "L'instance de la lettre pour l'Homme aux loups" (Psychanalyse, 2013, n°1, p. 39-47.) :


[...] Les ailes de la guêpe et les rayures jaunes sont aussi à mettre en relation avec d’autres ailes, celles d’un papillon dont il a rapporté, là aussi, le souvenir très tôt dans sa cure. « Il était à la poursuite d’un beau et grand papillon rayé de jaune, dont les grandes ailes se terminaient par des appendices pointus, c’est-à-dire d’un machaon. Soudain, comme le papillon s’était posé sur une fleur, il fut saisi d’une peur terrible du petit animal et s’enfuit en poussant des cris 8 . » Sa phobie des papillons est contemporaine de la peur des loups. On obtient une nouvelle association :

ailes de la guêpe = ailes du papillon machaon.


Ce souvenir d’une expérience d’angoisse face au papillon revenait souvent et permit à l’Homme aux loups d’établir un lien, encore une fois homophonique, entre babotchka, nom russe du papillon, et babouchka, qui signifie petite grand-mère en russe. Papillon et petite grand-mère se nomment donc dans sa langue maternelle pratiquement de la même manière. Ses associations l’amènent à dire comment, pour lui, les papillons ressemblent à des femmes et à des jeunes filles.

« Ainsi, conclut Freud, ce devait être le souvenir d’une créature féminine qui s’était réveillé dans cette scène d’angoisse », ce qui permet d’écrire cette substitution de la façon suivante :


ailes du papillon

————————————

femme

Les ailes du papillon et la forme qu’elles constituent, notamment dans sa partie inférieure qui « se termine par des appendices pointus », se trouvent prendre la valeur d’un pictogramme de l’identité sexuelle féminine (pictogramme dont l’empreinte s’apparente à la forme W). Cette association avec le féminin se renforce quelques mois plus tard pour l’Homme aux loups, ce que Freud rapporte ainsi : « Le fait d’ouvrir et de fermer les ailes, ainsi qu’avait fait le papillon une fois posé sur la fleur, était ce qui avait fait sur lui cette impression inquiétante. On aurait dit une femme qui ouvre les jambes, et les jambes faisaient alors un V romain. »

Nous pouvons ainsi convenir que l’inconscient de l’Homme aux loups vient à chiffrer (écrire) sa rencontre avec la castration sous la forme d’une marque, d’une trace réelle qui s’apparente au graphisme V et devient la lettre V.

ailes du papillon => castration féminine => V


Cette tentative de nouage de l’imaginaire par le symbolique vient localiser la jouissance par le V qui, passant du statut d’image à celui de pictogramme, se transliterre en la lettre V.

*

*




Mythologie :


Selon Jacqueline Vons, auteure de "Dieux, femmes et «pharmacie» dans la mythologie grecque." (Revue d'histoire de la pharmacie, 2001, vol. 89, n°332, pp. 501-512) :


Dès les textes homériques, apparaissent plusieurs mentions de médecins qui associent aux gestes chirurgicaux d'urgence (incision des plaies, extraction des corps étrangers) l'emploi de médicaments par voie externe et interne pour soigner les blessures des guerriers, que ces médicaments soient de nature humaine ou divine. Au chant XI de l'Iliade, le médecin grec Machaon est blessé par une flèche troyenne qui l'atteint à l'épaule droite ; ses compagnons de combat demandent à Nestor de ramener le chirurgien blessé près des vaisseaux afin de le soigner : « Car un médecin vaut à lui seul beaucoup d'hommes, pour extraire les traits par incision et pour appliquer des remèdes calmants sur les blessures. » [Homère, Iliade XI, v. 513-15.]

D'après Marie-Hélène Marganne, auteure de "Les modes d'acquisition et de transmission du savoir médical dans l'antiquité gréco-romaine." (Histoire des Sciences Médicales, 2017, vol. 51, n°2, p. 163-173.) :


[...] Au fil du temps, les conditions d’apprentissage de la médecine et son contenu ont évolué. “Un médecin vaut beaucoup d’autres hommes”, dit Idoménée, un des héros de l’Iliade d’Homère (XI, 514), à propos de Machaon. Ce fils d’Asclépios et son frère Podalire représentaient alors deux aspects de la médecine des temps héroïques, puisque le premier aurait été plus spécialisé en chirurgie et le second, dans l’administration de médicaments. Au moins à partir de l’époque classique, sinon plus tôt, une troisième branche viendra s’adjoindre aux deux premières : la diététique, qui vise à établir ou restaurer l’équilibre entre l’alimentation et les exercices. C’est elle qui occupera désormais le premier degré dans l’échelle des soins, avant la pharmacologie, qui, à son tour, cédera la place à la chirurgie en cas d’échec. Avec sa science, sa prudence, sa modération et sa sagesse, Hippocrate de Cos (vers 460-370 avant notre ère) incarne parfaitement ce type de médecine, qui agit par gradation.

*

*




Littérature :


Yves Paccalet, dans son magnifique "Journal de nature" intitulé L'Odeur du soleil dans l'herbe (Éditions Robert Laffont S. A., 1992) évoque la beauté du Machaon :

24 février

(La Bastide)


[...] Un papillon machaon s'extirpe de sa chrysalide, dans un buisson du col d'Èze : ô le gris velouté de ses ailes zébrées de jaune - arabesque d'azur et deux pois rouges à la queue.

8 juillet

(Tincave)

Papillon machaon : talisman d'or pâle.

Papillon flambé : bagnard lunaire.

Papillon apollon : fragment d'atmosphère.

Papillon nègre : flamme brune aux yeux mandarine.


Messieurs les papillons, je suis votre serviteur.

26 août

(Fontaine-la-Verte)

[...]

Cet après-midi, j'ai l'âme ascensionnelle. Le soleil s'infiltre dans mes artères et mes veines comme il fuse dans les nervures des papillons. Je me fais récurer les vaisseaux par la lumière. Je profite de la perte de poids pour voleter. Je salue Icare et Cyrano, qui sont des machaons jaunes.

*

*


Voir aussi les fiches sur le Papillon et la Chenille.


34 vues

Posts récents

Voir tout