Blog

  • Anne

Le signe de la Vierge


Étymologie :

  • VIERGE, subst. fém. et adj.

Étymol. et Hist. A. Empl. adj. 1. « (en parlant d'une fille) qui n'a eu de relation avec aucun homme » [fin xe s. lat. (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 353 : la soa madre [du Christ] virgo fu)] 1119 virjne (Philippe de Thaon, Comput, éd. E. Mall, 1356) ; 2. en parlant d'une chose a) 1269-78 « intact, qui n'a pas été utilisé » cire vierge (Jean de Meun, Rose, éd. F. Lecoy, 19460) ; b) 1588 « qui n'a pas été souillé » suivi de de [maison] vierge de sang et de sac (Montaigne, Essais, III, 9, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, p. 966) ; c) 1611 « pur de tout mélange » or vierge (Cotgr.) ; d) 1780 « (d'un sol) qui n'a pas été cultivé » terres vierges (Raynal, Hist. phil., XI, 25 ds Littré) ; 1868 alpin. cimes vierges (Annuaire du Club alpin suisse, p. 76 ds Quem. DDL t. 27) ; 3. 1588 « (en parlant d'une abstraction) qui ne peut faillir, incorruptible » volonté si vierge et si froide (Montaigne, op. cit., III, 5, p. 866) ; 1686 [justice] vierge et incorruptible (Bossuet, Oraison funèbre Le Tellier ds Œuvres, éd. B. Velat et Y. Champailler, 1961, p. 186). B. Subst. 1. a) « fille qui n'a eu de relation avec aucun homme » ca 1050 en parlant de la mère du Christ (St Alexis, éd. Chr. Storey, 89 : El num la virgine ki portat salvetet) ; 1130-40 (Wace, Conception N.-D., éd. W. R. Ashford, 595 ; 604 : Al temple Deu remest Marie, O altres virgenes fu norrie) ; b) id. en parlant d'un homme [St Jean] (Id., ibid., 1228 ; 1589) ; c) fin xiie s. [les] sottes virgines désigne les vierges folles [Matth. XXV, 1-13] (Sermons de St Bernard, éd. W. Foerster, p. 17, 1) ; 2. a) 1130-40 la Sainte Virgene (Wace, op. cit., 1798) ; b) 1643 « représentation de la mère du Christ » (Poussin, Corresp., 235 ds Quem. DDL t. 18) ; 3. ca 1140 « femme célibataire consacrée au service de Dieu, dont la chasteté est reconnue par l'Église » (Voyage de Charlemagne, éd. G. Favati, 125 : de martires et de virgines) ; 4. 1512 désigne le signe du zodiaque (J. Lemaire de Belges, Illustrations, I, 184 ds Quem. DDL t. 3). Empr. au lat. virgo, -inis « jeune fille, vierge », en appos. virgo filia « fille vierge » ; désigne spéc. les Vestales (Virgines), Diane (Virgo) ; terme de cosmographie « constellation de la Vierge » (Cicéron) ; fig. en appos. « vierge, qui n'a pas encore servi » (terra virgo, Pline). Le développement sém. du mot se fait en rel. avec la théol. chrét., notamment en parlant du Christ et de sa Mère, cf. ive s., Hier., Iov., 2, 8 : ille [Christus] virgo de virgine ; Virgo immaculata « la Vierge Marie » (Ambr., Ep., 42, 4 ds Blaise Lat. chrét.). Virginem a été rendu par virgene, puis virge par élimination de la syll. finale ; devenu vierge par développement de e entre i et r suivi de cons. (Pope, § 644 et § 500).


Lire également la définition de la vierge pour amorcer la réflexion symbolique.


Symbolisme :

Dans Le Rythme du Zodiaque (édition originale Astrological Signs - The Pulse of Life, 1943 ; traduction française, Éditions du Rocher, 1981), Dane Rudhyar consacre un chapitre au signe de la Vierge :

*

*

D'après le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant,


" Vierge (23 août - 22 septembre). Sixième signe du Zodiaque qui se situe juste avant l'équinoxe d'automne. Symbole de moisson, de travail, de dextérité manuelle, de minutie, c'est le second signe de Mercure, qui agit ici d'une manière plus basse, terrestre, et pratique que dans le signe des Gémeaux, qui correspond à l'aspect aérien du messager des dieux.

Avec la Vierge, nous sommes au terme du cycle annuel de l'élément Terre ; avant la terre froide du Capricorne, celle des ensemencements d'hiver ; après la terre grasse, humide et chaude du Taureau, couverte de la végétation verdoyante et parfumée du printemps. Ici, se présente une terre desséchée par le soleil estival et épuisée de vertus nutritives, sur laquelle se couche l'épi fauché, en attendant que le grain sec ne se détache de l'épi, en même temps que de son enveloppe.. Le cycle végétal s'achève sur une terre nouvelle, vierge, destinée à recevoir ultérieurement la semence. D'où la représentation du signe par une jeune fille, vierge ailée portant épi ou gerbe. Mercure en est la planète rectrice : au temps de la moisson et de l'engrangement, où le résultat se pèse et se calcule, nous sommes en effet dans un monde qui se différencie, se particularise, se sélectionne, se cerne, se réduit, se dépouille, s'assigne des limites précises. La différence virginale ressemble plutôt à un exercice de style vivant la pureté linéaire de l'arabesque. dans cet univers, se découpe la silhouette d'un caractère qui a son équivalent avec le complexe anal replié de la psychanalyse freudienne. Il s'agit d'une disposition générale à retenir, à contrôler, à se maîtriser et à se discipliner ; d'une tendance à l'économie, à la parcimonie, à l'accumulation, à la conservation, à la temporisation ; d'un caractère sérieux, consciencieux, scrupuleux, réservé, sceptique, méthodique, ordonné, attaché aux principes, aux règles, aux consignes, sobre, soucieux de sens civique et des respectabilité, travailleur, tourné vers les choses difficiles, laborieuses, ingrates ou pénibles, visant à satisfaire avant tout un sentiment de sécurité...

C'était en Égypte le signe d'Isis. Sa sixième place dans l'ordre zodiacal la fait participer du symbolisme du nombre six et du sceau de Salomon ; elle tient à la fois du feu et de l'eau et symbolise la conscience émergeant de la confusion, ainsi que la naissance de l'esprit."

*

*

Selon Jacques A. BERTRAND auteur de Tristesse de la Balance et autres signes (1983), les caractéristiques (humoristiques) du signe de la Vierge sont :

"Martyre de la Vierge"


"La vierge est follement sage. Si elle se permet de temps en temps quelques folies, c'est très sagement. On ne saurait trop encourager la vierge à faire des folies.

Les petites passions ravissent mieux la vierge que les grandes passions qui sont bien trop grandes. Proposez une petite folie à la vierge, elle vous trouvera follement audacieux ; proposez-lui une folie seulement moyenne, elle vous trouvera complètement cinglé.

La vierge est exacte. Comme l'heure et la science du même nom. Demandez l'heure à quelqu'un dans la rue. Si l'on vous répond : « Il est exactement ... », c'est la vierge. La vierge est toujours à l'heure, Bernadette Soubirous a souvent insisté là-dessus. Lorsque la vierge tient un discours, c'est généralement sur la méthode. On a longtemps cru que le fameux Discours de la méthode était une chronique zodiacale consacrée à la vierge.

La vierge est contrôleur des poids et mesures. La vierge est apothicaire. La vierge ne dépasse jamais la dose prescrite sans avis médical. La vierge fait collection de timbres. La vierge donne des leçons de choses mais refuse de se laisser donner des leçons par elles. « Une seule démonstration me touche plus que cinquante faits », assurait Diderot. (Diderot faisait collection de définitions).

La vierge est intelligente et organisée. Il n'est pas rare qu'elle parvienne à reconstituer un brontosaure entier avec un tout petit bout de clavicule, comme Cuvier. Elle décèle tout de suite ce qu'il y a de vraiment chimique dans l'alchimie, comme Lavoisier. Elle n'a pas son pareil pour repérer une faute d'orthographe, une erreur dans l'addition et un nœud de cravate pas droit.

La vierge ajuste, recopie, retouche, perfectionne. La vierge Tolstoï recopia sept fois le manuscrit de « Guerre et Paix ». Ça valait le coup. La vierge Boileau remit cent fois sur le métier son ouvrage « Art poétique ». C'était excessif.

La vierge cherche la petite bête. Quand elle n'est pas maniaque, c'est qu'elle est entomologiste. Elle tire de ses observations à la loupe et au microscope une foule d'enseignements, car les insectes sont tout aussi mystérieux que les étoiles (comme le fit un jour remarquer, très justement, Blaise Pascal).

La vierge est d'aplomb. Dans la rue et dans la vie, elle suit sa direction comme le fil à plomb suit la direction du plomb. Gardez-vous de la déranger. Soyez poli, mais sans excès. Dites seulement : « Bonjour, monsieur de Saint-Just ». Essayez de marcher un peu plus droit.

La vierge souffre du fait qu'il n'y ait pas de mot pour dire « perfectionnisme » sans nuance péjorative.

La vierge n'a pas tort, la vierge a souvent raison, la vierge a toujours raison, la vierge est rapidement insupportable.

Il peut arriver à la vierge d'avoir horreur d'être vierge. Dans ce cas, elle se transforme en scorpion. Le scorpion a un côté vierge folle. Ce n'est pas mieux mais c'est plus imprévisible. César Borgia et le cardinal de Richelieu avaient horreur d'être vierges.

Contrairement à ce que laissaient entendre les journaux de l'époque, Jeanne d'Arc était capricorne.

Avec un peu d'humour, la vierge devient un type passionnant. Comme les humoristes des autres signes.

La vierge épargne : elle a peur de manquer. La vierge s'épargne : elle a peur de souffrir.

Elle fuit la fréquentation des instincts. Elle n'accepte que peu d'invitations à dîner. Elle se limite aux emplois modestes. Elle sera secrétaire d'État plutôt que ministre. Elle sait parfaitement qu'elle est plus compétente que le ministre mais ne serait- pas là, justement, la justification du secrétariat d'État ?

La vierge n'est pas loin de voir la grandeur dans la petitesse.

La vierge se replie sur elle-même avec inquiétude. Elle finit par se réfugier tout entière dans ses intestins. Elle est constipée. Elle redoute une occlusion intestinale. Elle s'affole, elle se contracte, elle est de plus en plus constipée. Elle fait une occlusion intestinale nerveuse.

La vierge a une petite santé, elle est sans cesse sur le point de mourir, elle n'arrête pas de se plaindre, sauf à la fin, quand tous ses parents et amis sont décédés.

La vierge demeure mystérieuse. C'est par l'intestin que la vierge accède au mystère. L'intestin, ce labyrinthe, lieu du transit intestinal, ce parcours initiatique.

Mercure, en passant de l'air des gémeaux à la terre de la vierge, se spécialise dans sa fonction de métal réducteur et participe à tourtes sortes d'opérations chimiques et alchimiques. On ne s'étonnera donc pas de voir la vierge – quand elle n'a ni froid ni mal au ventre, quand elle ne confond pas purification et purge – accomplir de petites merveilles."

*

*

Peter Damian, dans un ouvrage intitulé Manuel astrologique des Fleurs de Bach (Édition originale, 1986 ; Ulmus Company Ltd., 1996 pour la traduction française) explicite le lien que le Dr Bach a mis en évidence entre les 12 signes du Zodiaque et les 12 Guérisseurs :


Nous aurons un très bon aperçu du type Centaurée en étudiant ce signe. La Vierge est le sixième signe du zodiaque. La Vierge symbolise le signe et se prête à la nature modeste et fine des natifs qu'elle représente. Le natif de la Vierge tend effectivement une conduite vertueuse, au point de parfois se montrer répressive. C'est un signe religieux qui s'exprime dans le besoin de servir. Une Vierge peut être une excellente infirmière parce que c'est une profession d'aide dont on peut apprécier l'efficacité. Avec un sens aigu du détail et un discernement non moins aigu, la Vierge est méticuleuse et a une nature pratique. Les mots de George Bernard Shaw « L'amour de l'économie est la racine de toute vertu » pourrait être la devise de ce signe. La Vierge est certainement matérialiste et exigeante. Tout comme le fait le corps la Vierge digère et assimile.

Le désir d'être « convenable » rend la Vierge extrêmement conventionnelle. Sécurisée par la routine, sa vie manque souvent de magie (encore qu'elle y aspire), et elle risque de ne jamais saisir que magie et routine sont incompatibles. Sa conception de la vie peut rester « microscopique » quand celle du Sagittaire serait « télescopique. » La Vierge est honnête et fiable. Les symboles astrologiques décrivent précisément le sine : le temps de la vierge est celui de la récolte. Elle est le pain qui, avec le poisson du signe opposé, les Poissons, représente tout ce qui est nécessaire pour nourrir la multitude. Le caducée, quant à lui, lorsqu'il apparait dans ce signe symbolise la Vierge régnant sur la planète (Mercure). Il est reconnu comme l'emblème du médecin, le bâton d'Asclépios. La Vierge, c'est le « bon pain » quand elle représente le « soutien de la vie » (le caducée), et les natifs de ce signe sont purs et loyaux.

*

*

Selon Solange de Mailly-Nesle auteure d'un ouvrage intitulé L'Interprétation du thème astral (Éditions Nathan, 1989 sous le titre Le Thème astral ; Éditions du Rocher, 2000) :

Le symbole représente "Une jeune fille stylisée portant dans ses bras une gerbe de blé".

La Vierge c'est la terre qui a été travaillée, labourée, jonchée d'épis de blé, devenue aride et stérile. C'est l'être conscient de l'effort, motivé par l'accomplissement de son devoir, de ses responsabilités, qui retient ses émotions, analyse, raisonne avant d'entreprendre.

Comportement : méthodique et organisée.

[...]

Symbolique : été, mutable, féminin, Terre, Mercure.

Tout en étant consciente de l'effort à produire pour réaliser les choses (récoltes de fin d'été), la Vierge est par ailleurs (mutable) encline à une certaine naïveté. Elle aime se rassurer (Terre) par l'organisation, le contrôle de soi et la régularité? Elle a un grand besoin d'agir, de connaître et d'apprendre (Mercure) mais peut parfois manquer d'envergure.

[...]

Qualités octroyées par la Vierge aux planètes : Sérieux ; Méthode ; Concret ; Sens de l'observation ; Esprit analytique ; Critique ; Contrôle.

*

*

Selon Didier Colin, auteur du Dictionnaire des symboles, des mythes et des légendes (Larousse Livre, 2000) :

"Vierge sage ou Vierge folle, demande-t-on souvent à propos de ce signe ? Au fil de ses 3 décans, nous allons de la sagesse à la folie, mais tout cela très raisonnablement. Est-il fou d'être sage ? Est-il sage d'être fou ? La réponse à ces deux questions est oui et non, selon le cas et les circonstances. Chez le natif de la Vierge - qui, comme on le sait, a souvent tendance à fixer son attention sur les détails, à voir ou à trouver le petit grain de sable qui ralentit ou bloque l'engrenage et qui, bien sûr, a échappé aux recherches pourtant attentives ou obstinées des autres -, le goût de l'analyse tourne parfois à l'obsession maniaque et procède donc d'une certaine forme de folie tranquille et raisonnable.

Les fous, c'est bien connu, ont l'esprit logique ; si logique qu'il est difficile de leur faire entendre raison. Ainsi le natif de la Vierge est parfois si raisonnable, tout est si bien organisé dans sa tête que, par compensation, il a besoin de se livrer à une certaine fantaisie désordonnée ou débridée dans sa vie. Ou bien, il a le sentiment d'avoir une personnalité si peu ou si mal structurée, d'avoir des idées si désordonnées, qu'il ne peut s'empêcher de douter de lui et de s'identifier à tout ce qui lui permettra de fixer son attention sur une chose précise ou en particulier, à partir de laquelle il pourra créer un certain ordre.

Ainsi, en lui-même ou dans sa vie, le natif de la Vierge est tantôt sage et tantôt fou. Comme tout le monde, pourrait-on objecter. Certes, mais, un peu plus que tout le monde, ou du moins d'une manière plus spécifique, en qui le concerne. En effet, le signe de la Vierge et le sixième signe du Zodiaque qui, psychologiquement, correspond à ce que l'on appelle le stade de la différenciation, c'est-à-dire, dans l'évolution de l'enfant, à la période où il ressent qu'il ne fit plus corps avec sa mère, qu'il est donc un individu à part entière. A ce stade, le natif de la Vierge cherche à se différencier, à trouver et marquer sa différence, en étant sage d'être fou ou étant fou d'être sage, selon le cas et les circonstances.


La Vierge du 1er décan, du 23 août au 1er septembre environ : l'image de ce 1er décan est une figure mythique. En effet, il s'agit d'un ange. Et lorsqu'on dit que les anges n'ont pas de sexe, cette représentation symbolique du 1er décan de la Vierge est la démonstration du contraire. Nous pouvons clairement observer qu'on a affaire à une femme angélique, pourvue d'une superbe chevelure tressée, mais aussi de deux ailes magnifiques et déployées. Cette femme, qui est aussi un ange, , est assise par terre, les jambes sans doute repliées sous sa robe amble qui fait des vagues autour d'elle, dans un champ recouvert de gerbes de blé. Elle en tient une, superbe, dans la main droite, qu'elle est en train de constituer car, dans sa main gauche, elle tient quelques épis qu'elle vient de cueillir. Son visage rayonnant et ses yeux empreints d'une grande douceur, sont fixés vers nous. Elle semble se tenir immobile, comme si elle posait pour un peintre ou un photographe. Nous sommes là dans l'univers de la Vierge habile de ses mains, laquelle habileté est un signe d'intelligence, bien sûr, car nous savons bien qu'il y a une corrélation entre les mains et l'esprit, comme on entend dans les verbes "prendre, apprendre et comprendre." C'est ainsi que cette femme est aussi un ange, car son esprit est ici au premier plan, souligné, essentiel, vivant, vibrant dans son visage et dans ses yeux.


La Vierge du 2e décan, du 2 au 13 septembre environ : on peut s'étonner de voir une femme le torse nu, sa poitrine généreuse dénudée, pour illustrer symboliquement un décan auquel on attribue pudeur et timidité. En effet, il est curieux qu'une femme pudique et timide, s'exhibe et ose se promener à demi nue dans la nature, au vu et au su de tous. C'est que nous sommes là précisément dans l'univers de la Vierge tantôt sage, tantôt folle ou qui, étant trop raisonnable alors qu'elle est pourvue d'une nature profondément mais discrètement sentimentale, peut être en proie à des coups de folie douce qui lui font braver ses propres interdits, quitte bien sûr à culpabiliser après coup. Quoi qu'il en soit, il s'agit ici d'une femme à la beauté un peu sauvage et fruste, qui marche d'un pas apparemment sûr et rapide, les seins nus, le reste du corps recouvert d'un pagne moulant son corps bien charpenté, le visage souriant, agréable, avenant ; elle tient dans sa main droite le voile qui devait couvrir son torse, dont on devine qu'elle vient de l'ôter. Mais qu'on ne s'y trompe pas : il ne s'agit pas, chez cette femme, d'un geste provocateur ou de défi mais d'un acte de dépouillement. En effet, le natif de la Vierge du 2e décan, qu'elle figure, aspire à se dépouiller, à se défaire de ses retenues, de sa lucidité critique, pour parvenir à s'abandonner à ses sentiments et à ses émotions.


La Vierge du 3e décan, du 14 au 22 septembre environ : la figure symbolique du 3e décan de ce signe est la plus sage qui soit. Mais là encore, doit-on se fier aux apparences ? Difficile à dire en observant cette femme qui se tient debout légèrement de côté, nous présentant son profil droit. Elle est vêtue d'une très belle robe qui dissimule tout son corps et ne laisser rien deviner de ses formes. En revanche, tout laisse supposer qu'il s'agit d'une femme enceinte. On le devine à l'arrondi de son ventre mais aussi à la sérénité tranquille, au sentiment de plénitude qui se dégagent de son visage. Elle ne tient ni épi ni gerbe de blé dans ses mains, mais celles-ci sont tendues devant elle dans un geste de serviabilité, d'offrande. En revanche, elle est coiffée d'une superbe couronne d'épis de blé, aux grains épanouis et généreux, dont la blondeur se confond avec sa longue chevelure claire qui ondule et entoure ses épaules, descendant au-dessous de sa taille, ample et généreuse, elle aussi. Elle se tient immobile, mais elle 'est pas figée. tout dans son attitude et dans son expression laisse supposer qu'elle est bien intégrée dans le cadre le contexte dans lequel elle se trouve, attentive à ce qui se passe à proximité, mais qu'elle est également présente à elle-même, concentrée. Toutes ces qualités sont bien celles que l'on retrouve clairement définies dans le 3e décan du signe de la Vierge, dont le maître est Mercure et qui a nom Altruisme."

*

*

Danielle Blacwood, auteure de Les 12 visages de la Déesse (Édition originale, 2018 ; Traduction française éditions Danaé, 2020) présente l'archétype de la Vierge :


Les jours de fête ensoleillés du Lion cèdent la place au second des seuils saisonniers. Le signe de la Vierge marque la transition de l'été vers l'automne, et cette énergie imprègne profondément son archétype, qui s'ouvre à la nature mercuriale de la personnalité Vierge. Il y a maintenant une lueur or imperceptible sous le vert tapageur qui régnait pendant les quelques mois passés. La Vierge est un signe mutable de terre, ce qui signifie qu'elle relie une saison à la prochaine, et résonne avec l'élément à venir. Nous nous préparons à séparer le bon grain de l'ivraie dan nos vies. Qu'allons-nous récolter ? Qu'allons-nous redonner au sol comme compost pour fertiliser les cultures à venir ? C'est un temps naturel de pesée et d'évaluation, de tamisage et de tri. La saison de la Vierge a souvent été considérée comme un moment de nettoyage après la fête qu'est celle du Lion. C'est vrai qu'à ce moment de l'année, de nombreuses personnes sont prêtes à repartir à l'école ou au travail après avoir profité des plaisirs de l'été. Il y a une explosion simultanée d'activité ciblée et d'organisation, de même qu'un tournant subtil intérieur au moment où nous nous préparons pour les longues nuits à venir.

Le signe de la Vierge est en relation avec l'archétype de la déesse Vierge, et quel que soit le degré de dévouement de la femme Vierge aux autres dans sa vie, une certaine part de sa psyché restera toujours insensible aux opinions ou à l'influence des autres. la Vierge incarne l'aspect de la prêtresse qui s'autopurifie et se dédie aux voies concrètes du service de la Déesse. Pour la Vierge, le corps est réellement un temple, et une pratique rituelle spirituelle quotidienne la connecte à la sagesse intérieure du corps tout en lui permettant de cultiver une profonde révérence pour les cycles de la nature. le signe de la Vierge s'aligne avec l'archétype du Guérisseur et certains aspects du Chamane. Il évoque aussi le thème de la Femme sage vivant dans une chaumière dans les bois, fabriquant des élixirs et des remèdes à base d'herbes avec ce qui pousse dans son jardin soigneusement entretenu.

Le service est une pratique spirituelle pour la Vierge. Une partie de sa mission de vie repose sur l'amélioration, la purification et l'édification - et non sur la précipitation et le sauvetage comme le Bélier, ou sur le fait d'être un héros comme le Lion, mais en se rendant utile. La Vierge résonne avec l'archétype spirituel concentré mais humble d'un maître zen. Ce vieil adage zen résume l'approche qu'a la Vierge de la vie et de sa spiritualité personnelle : « Avant l'illumination, coupe du bois, apporte de l'eau. Après l'illumination, coupe du bois, apporte de l'eau. » De façon essentielle, la signification de ce proverbe englobe en conscience toutes les activités de la vie, y compris les plus mondaines, comme partie intégrante de l'illumination spirituelle ; il n'y a pas de séparation entre les choses pratiques de la vie quotidienne et le spirituel. La Vierge apporte à l'esprit la contemplation tranquille de la vie monastique et elle est en relation avec la carte du tarot de l'Hermite. Cela ne signifie pas qu'elle est destinée à passer sa vie seule, mais qu'elle fait attention aux influences et aux individus qu'elle laissera entrer dans son monde. Le signe de la Vierge est inextricablement lié au concept de limites personnelles et sa native n'a pas peur non à ce qui n'a pas de sens pour elle.


La Femme vierge

La femme Vierge est née sous un des signes les plus incompris du zodiaque. Contrairement au folklore astrologique des magazines, elle n'est ni ennuyeuse ni prude. Pour dire la vérité, la femme Vierge a souvent une sensualité terrestre qui donne le change à celle du Scorpion. Elle est aussi hautement intelligente et possède un sens aigu de l'analyse, ce qui est très loin du stéréotype d'idiote qui circule souvent sur Internet. Sa réputation imméritée provient en partie de l'incompréhension du symbole de son signe, la Vierge. En dehors du contexte de sa signification mythique d'origine, « entière par elle-même », on a tendance à croire que la Vierge est une femme inexpérimentée, coincée, collet monté et puritaine, déconnectée de sa nature sexuelle. Il y a de nombreuses déesses vierges dans la plupart des traditions mythologiques. Dans le panthéon grec, Artémis, Athéna et Hestia sont des déesses vierges bien connues. La caractéristique majeure définissant les déesses vierges est qu'elles ne sont pas mariées et qu'elles n'ont pas d’enfants. Dans la société patriarcale de la Grèce antique, les femmes étaient considérées comme la propriété des hommes et n'avaient pas accès à la vie sociale. Le principal rôle des femmes était de porter et d'élever les enfants de leur mari. Être une déesse vierge, ne dépendant d'aucune autorité masculine, c'était disposer d'une sorte de liberté que ne connaissaient pas la plupart des femmes mortelles. Comme elles n'avaient pas à se consacrer tout entière au travail de procréation, du mariage ou des distractions de l'amour romantique, ces déesses incarnent une myriade d'autres attributs, comme l'indépendance, la stratégie et l'autonomie. Donc, en termes Vierge, redéfinissons la signification du mot, de façon à s'approcher au plus près de son sens original. Ce n'est pas dire que les femmes Vierges ne peuvent pas avoir d'enfants ou être heureuses dans le mariage, c'est juste que ce ne sont pas des choses par lesquelles elles mesurent le succès ou qui les motivent dans leur vie. La femme Vierge est, par elle-même, complète, autosuffisante et autonome.

La femme Vierge est perfectionniste et sait que tout (y compris elle-même) peut être amélioré. De nombreuses femmes Vierges dépensent beaucoup de temps et d'énergie dans une quête de développement personnel, en prenant des cours, en se rendant à des ateliers et en s'inscrivant à des webinaires dans le but de s'améliorer. La Vierge a un œil qui discerne les détails et, si quelque chose n'est pas à sa place dans sa vie ou dans on environnement, cela n'échappera pas à son attention. Le vieil adage « Dieu (Déesse) est dans les détails » pourrait être le mantra de la Vierge. Sa connexion avec les récoltes, en particulier dans l'aspect de séparation du bon grain de l'ivraie, lui donne un esprit analytique qui voit clairement ce qui est utile et ce qui est excessif ou ce qui serait une perte de temps. Elle est constamment en train de perfectionner ses compétences, son travail et sa personne. Le travail alchimique de rationalisation, de clarification et de formatage de sa psyché est ancré dans sa connexion à sa planète gouvernante, Mercure, dont la déité est associée à l'alchimie et à la magie, entre autres. Comme la Vierge est un signe de terre, elle canalise l'énergie de Mercure d'une façon pratique, se perfectionnant constamment, en effectuant le polissage et le peaufinage, ce qui fait partie des buts supérieurs spirituels de la Vierge.

La santé est l'un des secteurs de vie où la femme Vierge est particulièrement apte à se perfectionner et c'est peut-être là où le stéréotype obsessionnel du signe est le plus vrai. Qu'elle soit dans un secteur professionnel médical ou de soins, la femme Vierge est souvent une experte de la santé, de l'ayurvéda aux vitamines. Elle peut être une lectrice obsessionnelle des étiquettes et connaît habituellement les origines exacte de ce qu'elle choisit de mettre dans son corps. Elle sait se diriger dans les magasins d'alimentation biologique aussi bien que dans sa chambre à coucher et elle fait souvent un régime particulier, pour être en harmonie avec son corps, à l'écoute de ce dont il a exactement besoin pour fonctionner de façon optimale. Elle se fait l'avocate de l'alimentation naturelle ou biologique et des pratiques de production non génétiquement modifiée - elle fait ses recherches et vous dira tout ce que vous pourriez avoir envie de savoir sur ces sujets. La plupart des femmes Vierge sont aussi particulièrement sensibles et ne peuvent pas supporter les produits chimiques agressifs dans leurs cosmétiques ou les produits d'entretien de la maison ou des meubles. Elles préfèrent le pur et le naturel et feront quelques kilomètres de plus pour s'assurer qu'elles et ceux qu'elles aiment n'ont que les meilleurs vêtements, linges de lit et aliments biologiques. La femme Vierge va également régulièrement à sa séance de gym ou de yoga et programme souvent des massages ou des traitements par l'acupuncture pour que son corps continue de fonctionner comme une machine bien réglée. Une femme Vierge a probablement inventé la phrase : « Mieux vaut prévenir que guérir. ».

La femme Vierge est rarement prise au dépourvu et vous ne l'entendrez jamais dire : « Nous allons bien voir ce qui va se passer » ou « Improvisons ! » Elle a une obsession de l'ordre et abhorre l'improvisation je-m'en-foutiste ou la spontanéité. Elle fait des listes de choses à faire et ressent une impression de calme et d'accomplissement quand elle dessine une jolie petite marque pour cocher ce qu'elle a fait. Elle a un talent d'organisation et peut même transformer comme par magie l'environnement le plus frénétique en une machine bien huilée. Pour la Vierge, le temps de préparation ressemble à la pratique d'un rituel sacré qui évitera le chaos. En fait, les femmes Vierge sont intrinsèquement attirées vers des formes pratiques de rituel ; cela les aide à se concentrer et à entrer dans un état d'esprit méditatif. Qu'elle pratique un rituel quotidien dans la salle de bain avant de quitter la maison ou qu'elle allume de l'encens et mettre sa musique préférée quand elle nettoie la cuisine, la femme Vierge élève les tâches quotidiennes au rang d'une sorte d'art.

La femme Vierge est très attentive et elle voit le monde dénué des illusions romantiques qui altèrent la perception. Pour certains, son évaluation cohérente et réaliste peut sembler froide ou dans le jugement mais, pour elle, c'est une approche efficace et logique de la vie. La femme Vierge a fortement développé son esprit critique et elle est souvent accusée d'être sceptique. Ce n'est pas la femme qui achèvera quelque chose sans avoir fait les recherches ou les vérifications requises, que ce soit pour un chemin spirituel ou une assurance. Elle n'est pas crédule et rarement naïve. Pour la femme Vierge, si quelque chose semble trop beau pour être vrai, cela l'est probablement. Elle n'est pas encline à la rêverie ou à s'évader dans des illusions, en partie parce qu'elle trouve que c'est une perte de temps, mais aussi parce que le fait de se livrer à des substances psychotropes la distrairait du travail réel d'amélioration qu'elle a entrepris et l'empêcherait d'atteindre le point visé, à la hauteur de ses normes élevées.

La femme Vierge est aussi maline qu'un singe et, du fait de sa nature gouvernée par Mercure, elle a souvent le vocabulaire pour le prouver. Elle intègre tout ce qu'elle étudie dans les cours de développement personnel ou dans les webinaires et classifie toute cette information en un formidable ensemble. Elle est capable et efficace et possède souvent un répertoire de compétences utiles qui, par moments, la font paraître presque surhumaine, ce qui fait que les personnes autour d'elle peuvent se sentir moins « adultes ». Cependant, elle a un grand sens de l'humour, même si elle est habituellement plutôt attirée par l'humour sarcastique et la satire sociale. Elle-même est assez drôle mais attention - sa capacité, aussi précise qu'un laser, à remarquer des choses subtiles au sujet des autres, combinée à son esprit critique, peut mettre les gens mal à l'aise. Souvenez-vous, un des aspects de Mercure est le Trickster, le farceur, et il peut donner des répliques qui rivalisent avec celles des meilleurs humoristes.

Bien sûr, chaque signe a son ombre, et la Vierge ne fait pas exception. La face sombre de la Vierge fait surface quand ses prédispositions naturelles sont poussées à l'extrême. Quand elle se sent submergée ou déséquilibrée, son esprit critique peut se retourner contre elle et la faire douter d'elle-même. Certaines femmes Vierge sont trop dans l'autocritique et peuvent souffrir de problèmes d'estime de soi. Elles peuvent se focaliser sur un détail particulier de leur apparence et en devenir obsédées au point de vouloir le « corriger » par la chirurgie plastique. Dans la poursuite de la perfection du corps, certaines femmes Vierge pratiquent la gym sans relâche pour atteindre une norme qui ne peut être accomplie que par le dessin ou Photoshop. Dans leur poursuite de perfection au travail, elles pourraient s'épuiser, sans qu'aucun de leurs efforts ne les fasse parvenir aux résultats espérés, impossibles à atteindre.

Les crises de doute de soi peuvent aussi transformer leur merveilleux esprit analytique en un outil d'autodépréciation, ce qui peut les conduire à l'anxiété et aux pensées obsessionnelles. Bien que n'importe quel signe puisse souffrir d'un trouble obsessionnel compulsif, la femme Vierge est particulièrement exposée à ces tendances. Dans un effort inconscient pour analyser, organiser et contrôler son environnement, la femme Vierge développe parfois des rituels pour soulager l'anxiété, comme une vérification répétitive, un comptage ou une mise en ordre quand elle se sent submergée. Bien que la Vierge soit un signe de terre, c'est aussi un signe mutable qui a tendance à ne pas être ancré, à se disperser ou à développer de l'anxiété quand il est déséquilibré. Le système nerveux sensible de la Vierge bénéficie grandement de la méditation de pleine conscience, des exercices d'ancrage et de la canalisation de son besoin de rituels dans une pratique quotidienne et consciente. La méditation, une alimentation saine, la suppression des stimulants et les essences de fleurs comme le « Rescue Remedy » des Fleurs de Bach, peuvent aussi l'aider. Écrire des listes permet de faire sortir ce qu'il y a dans la tête pour le poser sur le papier, ce qui peut, sur le long terme, aider la Vierge à trouver quelques moments de relaxation. De plus, la femme Vierge peut aussi puiser dans les qualités de son signe opposé, les Poissons, et travailler en conscience sur l'art de lâcher prise sur ce qu'elle ne peut pas contrôler.. La vierge doit se souvenir que l'art de tisser l'ombre et la lumière conduit à l'entièreté.

C'est dans le secteur de l'amour et des relations que le discernement naturel de la Vierge est le plus évident. Comme de nombreuses déesses vierges, faire partie d'un couple n'est habituellement pas que qui la motive le plus. La plupart du temps, elle a tendance à approcher l'amour avec les deux yeux grand ouverts et sans projection ou illusion romantique. Il est très difficile de séduire une femme Vierge ou de la faire succomber. Elle a plutôt la tête froide dans ses amours et peut au premier abord apparaître détachée. la femme Vierge est généralement sensible et bien équilibrée quand il s'agit de relations ; ces dernières ne sont que rarement basées sur la seule attraction romantique. Alors que d'autres signes peuvent dépérir pour un amoureux idéal impossible à obtenir ou papillonner d'une relation à une autre de façon à ne pas rester seuls, de nombreuses femmes Vierge sont heureuses de vivre pleinement seules jusqu'à ce qu'elles rencontrent la personne avec qui cela a du sens de se mettre en couple. Quand la femme Vierge trouve quelqu'un avec qui elle envisage de s'engager, elle est une partenaire dévouée et fidèle et montrera son affection par des gestes utiles et pratiques qui démontrent que la personne lui importe. Elle n'est pas encline aux démonstrations d'affection en public et elle peut être embarrassée par des preuves d'amour trop grandioses. La femme Vierge est une compagne d'un grand soutien, parfois trop. Ses idées bien intentionnées sur la façon dont son partenaire peut améliorer certains aspects de sa vie peuvent être perçues comme une tentative de contrôle ou de la critique, en particulier par les signes plus indépendants.

Sexuellement, la femme Vierge est une amoureuse techniquement expérimentée. Contrairement à sa réputation de prude, son attention aux détails et son désir de contrôler tout ce qu'elle fait en font une excellente partenaire sexuelle. Ce dont elle peut manquer en créativité ou en passion, elle le compense par des techniques et des positions qui pourraient même choquer les signes les plus amoureux. Sa santé sexuelle est souvent délicate, et si c'est une nouvelle relation, ne soyez pas surpris si elle attend que vous reveniez de chez le médecin avec un certificat médical avant de coucher avec vous. L'alignement de la femme Vierge avec l'élément terre signifie aussi qu'elle est en phase avec sa nature sensuelle et qu’elle n'est pas étrangère au royaume du physique et du corps. Pour la femme Vierge, le corps est réellement un temple, et elle est souvent fière d'être en bonne santé et en forme, car elle prend scrupuleusement soin d'elle-même. Certaines femmes Vierge intègrent le soin de leur physique et leur attractivité sexuelle dans leur métier et montent la barre à un tout nouveau niveau. Beyoncé, Raquel Welch, Salma Hayek, Cameron Diaz, Sophia Loren et Greta Garbo sont des femmes Vierge célèbres qui renversent le stéréotype coincé de la littérature. Cependant, loin d'être soit des prudes soit des déesses du sexe, la plupart des femmes Vierge ont une attitude très terre-à-terre envers le sexe et ce qui concerne le corps. Ce n'est pas la volupté luxueuse du Taureau, ni l'attraction sexuelle bouillonnante du Scorpion - leur attitude est juste pure, naturelle et simple.

D'un autre côté, le sexe peut ne pas être une motivation de vie pour certaines femmes Vierge. De même que les déesses vierges, la femme Vierge peut être indépendante. Elle peut ne plus être vierge, mais elle est autonome et souvent concentrée sur d'autres secteurs de vie - elle a simplement d'autres priorités. Elle peut choisir en conscience le célibat pour de courtes ou de longues périodes, car elle se concentre intérieurement pour trouver son propre chemin d'accomplissement et d'éveil. Certaines femmes Vierge sont attirées par un chemin spirituel où le fait de considérer le corps comme un temps signifie une auto-purification et une dédication à un chemin de vie qui peut interdire le sexe pour le simple plaisir. Elles peuvent aussi choisir de renoncer à l'alcool, à la technologie ou à des substances alimentaires comme la viande et le sucre afin de pouvoir faciliter la connexion avec le soi profond. Elle pourrait répondre à l'appel du monastère zen, de certaines voies de yoga, du couvent chrétien et d'autres formes d'études cloîtrées.

Les concepts de mode de vie juste et de travail ayant du sens font intégralement partie du chemin de vie Vierge. Elle a aussi un besoin inné de servir, d'une façon qui contribue au plus grand bien. Même si elle est une employée fiable, humble et à la conduite irréprochable, le concept du service est souvent mal compris. Le désir de servir de la Vierge ne signifie pas qu'elle désire littéralement devenir une servante, bien que l'astrologie de la vieille école et de nombreuses rubriques astro des magazines semblent certainement penser que c'est son rôle dans le zodiaque. Je pense qu'il est temps de moderniser cette vision, de même qu'il est temps de réactualiser la notion arriérée qu'il est difficile d'être une femme Bélier du fait de ses compétences naturelles de leadership. La connexion archétypale au service du signe de la Vierge provient des vierges vestales de la Rome antique. Pendant plus de mille ans, ces prêtresses ont été choisies alors qu'elles étaient âgées de 6 à 10 ans pour servir la déesse Vesta, en entretenant la flamme sacrée qui assurerait la continuité de l'Empire. Comme Vesta était la déesse du Foyer, les vierges Vestales étaient principalement les gardiennes sacrées du foyer pour tous les Romains. Parmi les autres charges qui leur incombaient, il y avait la préparation de la nourriture rituelle, le maintien des objets sacrés dans le sanctuaire et, peut-être ce qui était le plus important, elles devaient respecter leur vœu de chasteté. Bien que les termes de leur contrat aient déclaré qu'elles devaient rester célibataires et au service de la Déesse pendant trente ans, elles jouissaient de privilèges qui n'étaient pas la norme pour les femmes de cette époque. Par exemple, comme on considérait qu'elles étaient mariées à Rome, elles n'étaient sous le contrôle ni de leur père ni d'un mari. Elles pouvaient être propriétaires et leur personne était protégée par la loi. Cependant, s'il était suspecté ou prouvé qu'une Vierge Vestale avait perdu son statut virginal, elle pouvait être sévèrement punie voire, dans certains cas, enterrée vivante pour sa transgression, car on considérait qu'il était tabou de répandre le sang d'une prêtresse de Vesta.

En termes de vocation, la sensibilité à fleur de peau de la femme Vierge ainsi que son œil acéré feraient d'elle une éditrice, une correctrice, une chercheuse, une statisticienne, une analyste système ou une contrôleuse de gestion exceptionnelle. La même attention méticuleuse aux détails ferait d'elle une chirurgienne brillante. Avec son exceptionnelle capacité d'organisation, elle est souvent une assistante exécutive recherchée mais elle pourrait aussi canaliser ce super-pouvoir vers une carrière réussie en aidant les autres à clarifier et à organiser leur fouillis. D'un autre côté, sa connexion au corps ouvre des carrières dans les arts de la guérison, comme professeure de yoga, herboriste, productrice de produits naturels, ou des pratiques de guérison manuelle comme le massage ou l'acupuncture. Elle pourrait s'épanouir dans une carrière dans la santé et la médecine en tant que naturopathe, nutritionniste, animatrice de fitness, médecin ou vétérinaire. Elle peut aussi être une éducatrice sexuelle pragmatique. Le respect de la Vierge pour la nature peut la conduire à une vie holistique et à tourner ses talents vers l'agriculture, la production biologique, l'aménagement paysager, les soins aux animaux, l'apiculture et l'horticulture. Les femmes Vierge font aussi des artisans exceptionnelles. Quelle que soit la voie qui l'appelle, son attention aux détails, sa patience ainsi que son désir de perfection produisent un travail artisanal recherché du fait de sa haute qualité. Quoi que la Vierge fasse, elle le fait bien et l'élève souvent à un tout nouveau niveau de perfection. Une fois qu'elle a trouvé sa vocation, elle s'aligne si complètement avec son travail que celui-ci devient synonyme de son identité.

La femme vierge a tendance à mieux travailler seule, avec le moins de supervision possible. Même si elle fait partie d'une équipe, elle a besoin de solitude pour se concentrer. Pour cette raison, la Vierge excelle dans une situation de travail où elle peut préserver et contrôler la qualité et l'environnement du lieu où elle exerce. De nombreuses femmes Vierge apprécient de travailler dans des environnements calmes où elles peuvent se concentrer sur la tâche en cours. Un espace de travail calme les aide aussi à tenir leur anxiété à distance. La femme Vierge peut encore travailler avec bonheur en coulisses ou dans un rôle de soutien. Elle n'a pas besoin d'être le centre de l'attention ou de recevoir une gloire personnelle pour son travail, mais elle apprécie le respect.


Déesse guide archétypale : Hestia

Hestia est l'une des trois déesses vierges du panthéon grec et elle est la première fille de Cronos et Rhéa. Poséidon et Apollon la désirent mais, avec la bénédiction de Zeus, Hestia les rejette tous les deux et choisit la virginité éternelle, ce qui évitera la rivalité entre les deux dieux. Pour la remercier d'avoir ainsi maintenu la paix, Zeus honore Hestia en faisant d'elle l'une des déités les plus importantes de la Grèce antique : chaque maison et chaque temple a un sanctuaire qui lui est dédié, et elle est honorée avec les premières offrandes de tout sacrifice. Hestia incarne le feu du foyer lui-même et, en tant que tel, elle est le centre même de la vie de famille. Même si le foyer est un endroit où l'on se rassemble pour se tenir au chaud et faire la cuisine, c'est aussi un autel : il représente le feu sacré qui est l'âme de la maison et le cercle le plus intime du sanctuaire. Dans des périodes postérieures, l'équivalent romain d'Hestia, Vesta, est aussi une déesse du Foyer. Son feu perpétuel est entretenu par les vierges Vestales et il est considéré comme étant le cœur collectif et le feu de toute la cité.

Il existait de nombreux rituels en relation avec Hestia. L'arrivée dans un nouveau logement, les mariages et la consécration de la naissance d'un enfant étaient tous accompagnés de rituels invoquant les bénédictions d'Hestia. Quand on implantait de nouvelles habitations, le feu était pris du feu du foyer central de la cité hôte pour allumer et bénir le nouveau village. Quand une femme se mariait, sa famille allumait une torche depuis le feu de son propre foyer pour en faire naître le tout premier feu du logement du nouveau couple,. Pour souligner l'utilisation magique ou rituelle du feu du foyer, dans Les Mythes grecs, Robert Graves parle de la connexion entre la Grande Déesse de la Méditerranée et le tas de charbon, ou foyer. Il décrit la façon dont une prophétesse provoquait la transe en inhalant la fumée de grains d'orge, de chanvre et de laurier, qui étaient mis à chauffer sur le feu pour produire des visions.

Bien que la Vierge soit un signe de terre et qu'Hestia soit associée au feu, il y a de nombreux parallèles entre les deux. Le plus évident d'entre eux, c'est qu'elles sont toutes les deux identifiées avec l'archétype de la Vierge. Les deux sont autonomes, sans besoin ou désir de glorification personnelle. Dans Goddesses in Every Woman, l'auteure, Dr Jean Shinoda Bolen, parle d'Hestia ainsi : « Hestia, déesse du Foyer et du Temple, Femme sage et Vieille Tante » tous sont des épithètes de l'archétype de la Vierge. La propension de la Vierge à travailler dans l'ombre suggère une qualité d’effacement ou d'humilité qu'elle partage avec Hestia. La synthèse qu'opère Hestia entre le quotidien et le sacré, incarnés par le feu du foyer, fait écho à la propension de la Vierge à trouver une sustentation spirituelle dans le mondain - Hestia, tout comme la Vierge, est connectée aux rituels de la vie quotidienne. Et finalement, Hestia et la Vierge partagent la capacité de créer et de maintenir des limites personnelles. La Vierge est connue pour sa capacité à dire non, à tirer un trait sur toute situation qui ne fonctionne pas pour elle. De façon similaire, Hestia dit non aux avances de Poséidon et d'Apollon et choisit comme voie celle de la virginité éternelle.


Voyage intérieur : le foyer d'Hestia

[...] Vous marchez dans une grande ville bruyante, essayant en vain de faire abstraction de la cacophonie des vendeurs de rue, du cliquetis des charriots et de la bousculade des passants. La discorde et la rudesse sont à l'image de vos nerfs à vif, et vous aspirez à un moment de répit dans ce tumulte, à la fois intérieur et extérieur. Devant vous, vous voyez ce qui semble être un temple. Bien que vous ne soyez pas sûre d'avoir le droit d'y entrer, vous tentez votre chance et ouvrez doucement la porte pour en passer le seuil, puis vous refermez la porte derrière vous.

Immédiatement, le chaos du monde extérieur disparaît et vous vous trouvez dans un sanctuaire calme, éclairé par une lumière douce. Le silence est apaisant, et vous vous surprenez à expirer longuement alors qu'une sensation de calme vous enveloppe. Le parfum subtil de l'encens naturel se répand dans l'air. Vous respirez lentement pendant quelques instants, chaque respiration relâchant les distractions du monde extérieur et vous permettant de plonger plus profondément dans votre centre. Vous regardez autour de vous et remarquez que tout est en ordre dans ce lieu de sérénité feutrée : les sols de pierre sont soigneusement balayés, l'espace est dégagé, hormis une chaise en bois dotée d'un coussin blanc juste à côté du feu et un simple autel devant le foyer. Au sommet de l'autel, il y a un vase en argile contenant plusieurs petites torches éteintes.

Le foyer circulaire est au centre du sanctuaire, en petit feu rougeoyant parmi les braises. Lentement, avec respect, vous allez vers ce feu du foyer et vous vous mettez à genoux devant. Le feu est accueillant. Aucun crépitement mais un feu constant et réconfortant qui semble avoir sa présence propre. En geste de respect, vous sentez qu'il vous faut vous couvrir la tête avec la capuche du vêtement que vous portez et vous prenez quelques instants pour contempler les flammes dansantes.

Alors que vous vous laissez glisser dans un léger état de transe, une voix vient à vous et elle semble provenir du feu lui-même. C'est une voix de vieille femme sage qui vous parle : « Les trois tâches que tu dois accomplir maintenant sont de nature simple mais de grande importance. Ta première tâche est d'apprendre à trouver le calme en toi de façon à pouvoir traverser toute tempête. Le feu de ton foyer intérieur est toujours là. Tu n'as besoin que de vouloir le trouver. Ta seconde tâche est de te rappeler que tu es entière et complète, juste comme tu es. Et ta troisième tâche est d'honorer tes propres limites, d'être sincère avec toi-même sans rechercher l'approbation des autres. Tu peux toujours entrer dans le temple et fermer la porte derrière toi, tu y trouveras le sanctuaire et le soutien intérieur. Mon feu appartient à tous ceux qui le cherchent. tu peux prendre une braise avec toi pour éclairer ton chemin et, si tu te souviens de mes mots, tu ne la laisseras pas s'éteindre. »


Rituel : triez les graines

La Vierge nous enseigne la valeur du tri, de la sélection, du tamisage et de l'évaluation des choses dans nos vies de façon à pouvoir nous purifier, prioriser et croitre en tant qu'être autoréalisé. Le tri des graines est un archétype commun dans la mythologie et les contes de fées. Le conte russe Vassilissa-la-très-belle, aussi connu sous le nom de Vassilissa la Belle, raconte l'histoire d'une toute jeune fille envoyée dans la forêt pour aller à la rencontre de la féroce Baba Yaga et rapporter de quoi allumer le feu. Une des tâches qu'elle dit faire est de trier les graines de pavot de la poussière. Dans la mythologie grecque, Aphrodite donne aussi à Psyché la tâche impossible de tamiser et trier de nombreuses sortes de graines. Et dans la version de Cendrillon des frères Grimm, la méchante belle-mère renverse un bol de lentilles dans le feu et lui ordonne de les trier des cendres pour l'empêcher d'aller au bal.

Sur un niveau archétypal, le tri des graines est la première étape vers une avancée et une croissance psychique. Les graines symbolisent le potentiel et la possibilité, et quand nous prenons le temps de les trier, nous décidons de ce qui est important, de ce qui est essentiel dans nos vies et de ce qui doit être rejeté. Dans Femmes qui courent avec les loups : histoires et mythes de l'archétype de la femme sauvage, Dr Clarissa Pinkola Estès résume d’une très belle façon la dimension archétypale du tri des graines : « A l'instar de Vassilissa, il nous faut faire encore et encore le tri dans les agents de guérison de noter psychisme, de façon comprendre qu ce qui nourrit la psyché est aussi un remède pour elle, et que nous devons en extraire l'essence la vérité pour nous nourrir. »


Huile purifiante d'Hestia

Une part de chacun des éléments suivants :

  • Romarin ;

  • Camphre ;

  • Eucalyptus ;

  • Feuille de laurier.

Tri des graines

  • Huile purifiante d'Hestia ;

  • Petite bougie de pure cire d'abeille ;

  • Un assortiment de graines : riz, haricots, lentilles, maïs, etc. (choisissez-en au moins deux sortes en fonction de ce que vous avez à trier dans votre vie) ;

  • Papier ;

  • Crayon ;

  • Outil pour creuser.

Pour commencer, purifiez votre espace en brulant de l'huile purifiante d'Hestia. Faites votre ancrage et votre centrage. Enduisez la bougie avec de l'huile d'Hestia et allumez-la : cela représente le feu du foyer. Méditez sur la flamme et trouvez votre centre. Répandez les graines sur le sol devant vous, sur l'autel ou bien sur la table. Quand vous êtes prêt, prenez le papier et le crayon et écrivez au moins deux en-êtes de catégorie. Chaque type de graine symbolise une catégorie. Vous pouvez écrire « Moisson » et « Libération », ou vous pouvez être plus spécifique selon ce que vous triez. Écrivez vos particularités dans chaque catégorie. Quand vous êtes prête, appelez Hestia et dites :

Hestia, dame de pureté, d'intégrité et des limites personnelles,

Aide-moi à trier les graines de ma vie.

Ce qu'il y a à récolter, à libérer et à redonner

à la terre pour qu'il y soit recyclé.

Que ma vie soit conçue par l'ordre divin.


Triez les graines en conscience et mettez-les en tas. Chaque graine représente un potentiel, une possibilité ou une réalité de vote vie. Remerciez pour ce que vous avez récolté et pour ce que vous avez décidé de continuer à nourrir. Réfléchissez maintenant pour savoir ce qui a besoin d'être sacrifié et redonné à la terre ou d'être réintégré dans la psyché. Vous savez que certains rêves, projets et espoirs ont besoin d'être recyclés afin que quelque chose de nouveau puisse naître. Prenez les graines qui doivent être recyclées, allez à l'extérieur et enterrez-les pour que la Déesse les transforme en quelque chose de nouveau. Souvenez-vous, rien n'est vraiment perdu, seulement transformé. Prenez les graines représentant la récolte et les possibles et placez-les sur votre autel, pour vous souvenir de ce qui est réellement important dans votre vie maintenant. N(éteignez pas la bougie, mais laissez-la brûler jusqu'au bout en vous assurant que cela peut se faire en toute sécurité. Remerciez Hestia pour sa sagesse.

Ce rituel donne sa plein mesure pendant la saison de la Vierge, au moment où la Lune est dans la Vierge, ou quand la Lune est dans sa phase décroissante.



Correspondances de la Vierge

Dates astrologiques : du 23 août au 22 septembre.

Sabbat : signe seuil entre Lammas et l'équinoxe d'automne.

Déesses archétypales de la Vierge : Hestia ; Vesta ; Astrée ; Ho Ji ; Inari ; Auseja ; Airmid ; Frigg ; Iden-Kuva ; Pszeniczna-Marka ; Baculbotet.

Maison : la sixième.

Élément : terre.

Mode : mutable.

Planète : Mercure.

Couleurs : blanc pur ; vert ; brun ; couleurs de la terre ; gris ; or (la couleur des champs pendant la saison de la Vierge).

Cristaux : amazonite ; axinite ; chiastolite (pierre de croix) ; jaspe ; péridot , bois pétrifié ; vésuvianite.

Huiles essentielles : oliban ; menthe poivrée ; camphre ; eucalyptus ; cyprès ; romarin ; genévrier.

Parties du corps : système digestif ; système nerveux ; rate.

*

*

Dans son ouvrage de vulgarisation intitulé Décryptez votre thème astral, Éclairez votre chemin de vie grâce à l'astrologie (Éditions Hachette Livre, 2019), Julie Gorse propose des fiches récapitulatives pour chacun des signes :


Planète maître : Mercure.