top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

La Fleur de Châtaignier




La Gestuelle de la Plante :


Julian Barnard, auteur d'un ouvrage intitulé Sur les traces du Dr Bach et de ses fleurs (© Julian Barnard, 2002 ; Éditions Ulmus, 2002 pour la traduction française) nous fait comprendre le choix du Dr Bach en fonction des caractéristiques de la plante :

Le châtaignier, Castanea sativa, est parmi les espèces les plus puissantes. En hiver, l'arbre donne l'image d'énormes forces en spirale, d'énergie ascendante dans le tronc et les branches. Un seul arbre peut avoir une circonférence de huit mètres comme celui qui se trouve près de la rivière Grwyne Fawr, au-dessus de Glangrwyney, entre Abergavenny et Crickhowell. Il faut que cinq ou six personnes se donnent la main pour faire le tour du tronc. D'autres sont célèbres car ils sont bien plus gros : il paraît que Castagno del Cento Cavalli (le châtaignier des cent chevaux) sur le flanc ouest de l'Etna en Italie mesure plus de cinquante mètres de circonférence bien qu'il soit très creux. Son âge approximatif ? Trois mille ou trois mille cinq cent ans !


Les châtaigniers britanniques vivent rarement au-delà de cinq cent ans bien que l'ancien géant de Tortworth dans le Gloucestershire a, pense-t-on, mille cent ans. Le châtaignier est originaire de la Méditerranée et il peuplait autrefois de grandes forêts : on peut en voir des restes sur les pentes ouest du Mont Ochi, dans l'île grecque d'Evia. Il survit à des conditions de sécheresse grâce à une structure racinaire massive et pénétrant en profondeur. Johns faisait remarquer que cet arbre aime les sols volcaniques, ce qui renforce l'idée que le feu souterrain est en résonance avec l'état de Châtaignier.

L'écorce présente des sillons caractéristiques, gravés en profondeur selon des lignes de force parallèles les unes aux autres comme des rubans qui semblent tirer la force de la terre vers le haut. Ils commencent à s'ouvrir et à spiraler autour de l'arbre quand il a environ cent ans, les plus jeunes branches ont une peau grise lisse comme les jeunes oliviers. Comme ces derniers, le châtaignier a une grande capacité à repousser à partir du sol si bien qu'un arbre élagué émettra beaucoup de jeunes rameaux. Cela peut expliquer l'énorme circonférence du Castagno del Cento Cavallo puisque les troncs peuvent fusionner s'ils se touchent. Un unique fût mesure rarement plus de vingt-cinq mètres de hauteur mais il se dresse puissant comme un pilier. Les branches poussent souvent horizontalement et risquent d'être arrachées par le vent du tronc alourdi par le feuillage. Les vieux arbres sont détruits et cassés.

Les feuilles sont grandes, simples et pleines de dents, plutôt comme l'impatiente ; l'énergie est claire et dirigée. Lisses et lustrées, elles ont la forme d'un squelette fort qui les retient avec raideur dans une rosette au bout des branches. Les fleurs mâles poussent à l'aisselle des feuilles, en émergeant du feuillage sombre comme de longues plumes blanc crème, pleins de pollen. L'odeur est, selon les sources, écœurante ou ressemble à ne pas s'y méprendre au sperme. Les chatons sont exceptionnellement droits par opposition aux Trembles qui, en retombant vers le bas, pointent vers la terre. Les fleurs de châtaignier sont une explosion de feu pareil à des traînées de fusées explosant dans l'espace. Cette poussée d'énergie jaillissant de la racine le long du tronc, puis dans les branches maîtresses jusqu'aux branches secondaires et aux fleurs est une explosion de force qui s'arrache à la gravité pour viser les étoiles.

Les fleurs femelles sont situées à la base des chatons mâles ; elles sont petites, vertes et pointues. Après la pollinisation, elles gonflent pour produire des noix enfermées dan une enveloppe poilue qui tombe de l'arbre en automne. Les épines acérées comme les feuilles d'ajonc sont plutôt un signe de stimulation qu'une sorte de protection pour l'arbre ou le fruit. Puisque la floraison ne commence jamais avant juillet, les noix comestibles sont ramassées pour être consommées. Dans tous les cas, elles germent facilement. Avec cette faculté de la racine à repousser après l'élagage, c'est un signe de vitalité de l'arbre.

[...]

Le type de sol est aussi corrélé avec l'état représenté par le remède. [...] La lumière, les sols sableux sont les préférés de la Gnavelle, du Châtaignier et de la Dame d'onze heures : ils vivent l'élément Terre en excès.

[...]

Les grandes feuilles lancéolées et pointues de l'Impatiente indiquent un objectif de vie défini, un mental conscient de l'intention et de la réalisation les bords dentelés indiquent une sorte d'antagonisme irritant (comme avec l'Églantine et le Châtaignier).

[...]

De la même manière, il y a des thèmes communs à toutes les fleurs blanches - Prunus, Clématite, Pommier sauvage, Houx, Olivier, Dame d'onze heures, Châtaignier - qui captent la lumière pour guérir, purifier, réparer, énergétiser et élever la conscience. Les fleurs blanches sont différentes des remèdes « verts » (Charme, Gnavelle, Avoine Sauvage et peut-être Bourgeon de Marronnier) qui agissent au point médian entre la pensée et l'action. [...]

La fleur illustre donc la proportion d'esprit présente dans toute la structure vivante. [...] a l'opposé, l'Olivier est couverte de fleurs - le renouveau de l'énergie qui vient non pas du monde matériel mais de la lumière et de l'esprit. De même pour le Châtaignier et le Prunus : ces trois arbres sont couverts de fleurs blanches.


*

*




La fabrication de l'élixir :


Julian Barnard, auteur d'un ouvrage intitulé Sur les traces du Dr Bach et de ses fleurs (© Julian Barnard, 2002 ; Éditions Ulmus, 2002 pour la traduction française) nous explique comment faire le remède :


La préparation de la teinture mère par la méthode de l'ébullition est une expérience extraordinaire. L'arbre, si vaste, est couvert de fleurs du haut jusqu'en bas. C'est seulement sur une branche abaissée atteignant la terre que l'on peut les ramasser. Puis il n'y a qu'à cueillir l'une de ces créatures à la tête crème sur sa branche, avec sa pluie de feuilles et de chatons, pour que la casserole soit déjà pleine et qu'elle déborde. Nora Weeks dit gentiment « ramassez environ six pouces de rameaux avec des feuilles, des fleurs mâles et femelles de tous es arbres possibles », mais ce n'est peut-être pas praticable... Mais ce n'est pas un problème, cela illustre simplement l'immense vitalité et l'exubérance de cette fleur de remède. Quand l'essence est terminée, elle est marron rouge sombre comme l'acajou et son goût - âpre, stimulant, réveillant. maos le sentiment qu'il produit est doux, comme un éclat doré dans le cœur. Le Dr Bach disait « l'appel à l'aide est entendu... » Après la nuit noire, le soleil se lève.

*

*




Le message de la Fleur de Châtaignier :


D'après Les Douze "Guérisseurs" et autres remèdes (1ère édition 1941, traduction française Centre Bach 2011) du Dr Edward Bach :


La fleur de châtaignier est préparée "Pour ces moments que certaines personnes vivent où l’angoisse est si grande qu’elle semble insupportable. Quand l’esprit ou le corps se sent comme s’il était arrivé à l’extrême limite de son endurance et qu’il doit maintenant se rendre. Quand il semble ne rien rester d’autre à envisager que la destruction et l’anéantissement."

*

*

Selon Mechthild Scheffer, auteure du coffret de cartes Les Fleurs du Dr Bach, le chemin de l'harmonie psychique (1997, traduction française : Médicis-Entrelacs, 2001), la fleur de châtaignier est "la fleur de la délivrance" qui nous guide dans le processus de transformation suivant : "à travers les ténèbres... vers la lumière".


Message de la carte :

Quelle est la vérité que je dois mieux comprendre ?

Tout processus d'évolution se déroule par cycles, suivant le principe de mort et de renaissance. Dans ces processus, il importe de savoir reconnaître le moment où il faut remettre sciemment le gouvernail à une lus haute instance.

Quelle est la décision qui pourra me reconnecter avec mon Guide intérieur ?

J'accepte de reconnaître que j'ai fait tout ce que j'ai pu dans la situation présente et confiant, je m'en remets à une plus haute instance : "Que ta volonté soit faite !"


Ces signes me permettent de voir que mon potentiel positif de s'accroît :

J'ai fait l'expérience qu'il existe des phénomènes qui dépassent mon niveau de compréhension. A l'avenir, dans des situations semblables, je suis prêt à m'ouvrir à mon guide intérieur et à lui faire une totale confiance.


État d'âme négatif : Découragement et désespoir : On pense être parvenu aux limites de l'endurance humaine, sans percevoir d'issue.

*

*

Julian Barnard, auteur d'un ouvrage intitulé Sur les traces du Dr Bach et de ses fleurs (© Julian Barnard, 2002 ; Éditions Ulmus, 2002 pour la traduction française) livre sa compréhension de la philosophie de Bach :


Chacun des états émotionnels précédents a ses difficultés et représente une souffrance ou un problème particulier à dépasser. Combinez le pire de tous en amplifiant fortement le sentiment et vous arrivez à la dernière des trente-huit Fleurs de Bach : Châtaignier. Il ne peut pas y avoir de doute que Bach lui-même ait ressenti une grande angoisse. Personne ne pourrait la décrire aussi succinctement sans en avoir fait l'expérience :

.... quand l'angoisse est si grande qu'elle semble insupportable. Quand l'esprit ou le corps se sent comme s'il avait atteint l'extrême limite de l'endurance et que maintenant il devait céder.


Nora Weeks disait que Bach souffrait d'une « démangeaison virulente qui n'a pas cessé de le brûler et de l'irriter » pendant juin et juillet mais c'était un petit symptôme physique, extérieur du désespoir mental et spirituel avec lequel il luttait. L'état Châtaignier, écrivait-il, correspond au moment où il « semble qu'il n'y ait rien d'autre à regarder que la destruction et l'annihilation ». La lumière même de la vie s'est éteinte : on l'appelle la nuit noire de l'âme.

Beaucoup des plantes de remèdes ont été décrites en termes de lumière (toute la vie des plantes agit pour canaliser la lumière sur la terre), et le thème de l'obscurité et de la lumière caractérise très fortement ce remède. Il y a quelque chose de souterrain dans l'état de Châtaignier, une profondeur de sentiment comme l'oppression des mines où la lumière du soleil ne pénètre jamais. Pourtant, même dans le labyrinthe le plus sombre, un fil lumineux de sens continue à guide l'âme ; mais ici ce fil est brisé. On a déjà souligné que c''est par les développement des difficultés que se développent les qualités de l'âme et que les remèdes des Dix-neuf derniers concernent ce processus de transformation de la souffrance en apprentissage. Et que l méthode de l'ébullition qui utilise le feu venant des entrailles de la terre, parle de cette transformation. Aussi ici, avec le dernier des remèdes bouillis, il y a un ultime assombrissement de la lumière quand le feu des certitudes de l'âme est étouffé par la matérialité et la suffocation du mental. Bach écrivit que « c'est un remède destiné ce terrible, cet épouvantable désespoir mental quand il semble que l'âme elle-même souffre de destruction. » Il faut faire appel à la plus puissante expression de lumière et de régénération du royaume végétal, afin d'élever la conscience au-dessus de la noirceur de l'enfer.

*

*





*


12 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page