top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

La Fleur de Pommier




La Gestuelle de la Plante :


Julian Barnard, auteur d'un ouvrage intitulé Sur les traces du Dr Bach et de ses fleurs (© Julian Barnard, 2002 ; Éditions Ulmus, 2002 pour la traduction française) nous fait comprendre le choix du Dr Bach en fonction des caractéristiques de la plante :


[...]

Les racines nous parlent de liens physiques, de relations familiales et du passé. Nous avons nos racines dans le passé et nous tirons la forme physique de notre corps du lien génétique avec nos parents. Notre degré d'attachement au monde physique se mesure à la profondeur de ces racines. [...] le Pommier Sauvage et le Hêtre ont des racines peu profondes et sont plus superficiels.

[...]

De la même manière, il y a des thèmes communs à toutes les fleurs blanches - Prunus, Clématite, Pommier sauvage, Houx, Olivier, Dame d'onze heures, Châtaignier - qui captent la lumière pour guérir, purifier, réparer, énergétiser et élever la conscience. Les fleurs blanches sont différentes des remèdes « verts » (Charme, Gnavelle, Avoine Sauvage et peut-être Bourgeon de Marronnier) qui agissent au point médian entre la pensée et l'action.






Message de la Fleur de Pommier :


D'après Les Douze "Guérisseurs" et autres remèdes (1ère édition 1941, traduction française Centre Bach 2011) du Dr Edward Bach :


La fleur de pommier sauvage est décrite ainsi : "Ceci est le remède de purification. Pour ceux qui se sentent comme s'il y avait quelque chose de pas très net en eux-mêmes. Souvent c'est quelque chose de faible importance en apparence; dans d'autres cas il peut y avoir une affection plus grave qui est quasi ignorée face à cette seule chose sur laquelle ils se concentrent. Dans les deux cas, ils sont soucieux de se libérer de cette chose particulière qui est la plus importante à leurs yeux, et pour laquelle il leur semble si essentiel de trouver un remède. Ils sont abattus quand le traitement échoue. Étant un nettoyant, ce remède purifie les plaies si le patient a des raisons de croire que quelque poison y est entré qui doit en être expulsé.

*

*

Dans les cartes des Fleurs du Dr Bach, Le Chemin de l'harmonie psychique (1997, traduction française Médicis-Entrelacs, 2001) de Mechthild Scheffer, on peut lire que la fleur de pommier sauvage est


"La fleur de la purification" qui permet d'évoluer "de l'obsession d'ordre... vers l'ordre intérieur". Si on est concerné par l'état d'âme négatif du découragement et du désespoir, on a besoin de la fleur de pommier sauvage, en particulier si "on se sent intérieurement ou extérieurement souillé, impur ou infecté. Tendance à ergoter sur des détails."

Dans ce cas, on peut se poser les questions suivantes et méditer sur les réponses proposées :


Quelle est la vérité que je dois mieux comprendre ?

L'ordre divin et la perfection divine ne sont pas statiques ; c'est au contraire un processus en éternel mouvement où chaque élément se modifie en permanence. Ce qui paraît parfait aujourd'hui (par exemple une nouvelle maison), était encore imparfait il y a peu de temps (chantier). Mais bientôt cette perfection diminuera (usure). Plus on se détache des détails extérieurs plus on vibre à l'unisson avec les rythmes et schémas d'ordre supérieur, et plus ces schémas peuvent s'ancrer en nous et organiser aussi notre environnement.


Quelle est la décision qui pourra me reconnecter avec mon Guide intérieur ?

Je me décide à renoncer à mes conceptions étroites d'ordre et de pureté ; je me décide à reconnaître de plus en plus les principes supérieurs de l'ordre cosmique et de vibrer à l'unisson avec lui.


Ces signes me permettent de voir que mon potentiel positif de Crab Apple s'accroît :

Je parviens à gérer avec moins de rigidité les apparentes imperfections de la vie quotidienne et aussi celles de mon corps. Je reconnais de plus en plus les principes d'ordre supérieur et je parviens à m'en réjouir."

*

*

*

*





194 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page