top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

La Fleur de Marronnier blanc



Autres noms : Aesculus hippocastanum -  Marronnier blanc - Marronnier commun - Marronnier d'Inde -




La Gestuelle de la Plante :


Julian Barnard, auteur d'un ouvrage intitulé Sur les traces du Dr Bach et de ses fleurs (© Julian Barnard, 2002 ; Éditions Ulmus, 2002 pour la traduction française) nous fait comprendre le choix du Dr Bach en fonction des caractéristiques de la plante :


[...]

La germination des graines illustre la manière dont l'âme se manifeste dans le monde - l'enracinement dans la réalité physique. [...] Les grosses graines (noix) indiquent une approche de a vie robuste - Chêne, Marronniers, Noyer et Olivier.

*

*

Annie Guibert, autrice de Fleurs de Bach, Fleurs de Soi ( (Éditions Médicis, 2008, 2017) consacre également un paragraphe à la description de White Chestnut :


La Plante : White Chestnut (Aesculus hippocastanum), le marronnier blanc, est un grand arbre, commun dans nos parcs, nos jardins et autrefois les cours d'école. Il a besoin d'espace et de lumière et peut atteindre vingt à trente mètres, prenant une forme large et arrondie.

Son bois est sans valeur particulière et son écorce à tendance à se fissurer et à se détacher en lambeaux irréguliers.

Les feuilles imparipennées ont trois à cinq lobes très nervurés, tandis que les inflorescences sont disposées, soit en petits groupes de trois ou quatre, soit en grandes panicules de forme pyramidale, d'une quinzaine de centimètres de long, portant une multitude de fleurs.

Les fleurs à cinq pétales ont une forme irrégulière et se teintent de jaune puis rouge vif au centre. Aucune fleur n'est semblable Leurs étamines sont translucides et très proéminentes.

Les fruits formés sont les marrons bien connus, entourés d'une bogue piquante qui les protège, mais éclate à sa chute, laissant sortir le fruit brillant. Les marrons, à la différence des fruits du châtaignier, ne sont pas comestibles, ils ont servi de jeu à bien des enfants, et certaines personnes âgées en mettent encore un dans chaque poche, leur conférant le pouvoir de les protéger des rhumatismes. Le marron d'Inde est employé en herboristerie pour ses vertus sur le système circulatoire veineux.

*

*




Message de la Fleur de Marronnier blanc : Aesculus hippocastanum


D'après Les Douze "Guérisseurs" et autres remèdes (1ère édition 1941, traduction française Centre Bach 2011) du Dr Edward Bach :


La Fleur du marronnier blanc est "Pour ceux qui ne peuvent empêcher d’entrer dans leur esprit des pensées, idées et arguments qu’ils ne désirent pas. Ceci arrive généralement quand l’intérêt du moment n’est pas assez fort pour emplir leur esprit. Des pensées qui causent du souci et qui restent, ou qui, si elles disparaissent un moment, reviendront. Elles semblent tourner en rond et provoquent une torture mentale. La présence de ces pensées déplaisantes chasse la paix et empêche de penser seulement au travail ou au plaisir de la journée."

 

*

*

Selon Mechthild Scheffer, auteure du coffret de cartes Les Fleurs du Dr Bach, le chemin de l'harmonie psychique (1997, traduction française : Médicis-Entrelacs, 2001) :


Mot-clé : "La fleur des pensées"


Chemin proposé :  "Du carrousel mental... au calme intérieur".


Message de la carte :


Quelle est la vérité que je dois mieux comprendre ?

Le contact avec le guide intérieur se manifeste sur le plan émotionnel. C'est pourquoi il convient de prendre au sérieux ses impulsions émotionnelles et de les examiner si possible, au moment où elles surgissent.


Quelle est la décision qui pourra me reconnecter avec mon Guide intérieur ?

Je me décide à considérer davantage mes impulsions dans leur globalité et à les examiner consciemment dès qu'elles surgissent. Si je cherche la solution à des problèmes, je me tourne délibérément vers mon guide intérieur en demandant l'inspiration nécessaire.


Ces signes me permettent de voir que mon potentiel positif de White Chesnut s'accroît :

Ma tête est plus "claire". Au lieu de vouloir forcer mentalement les choses comme auparavant, je peux maintenant les laisser approcher et attendre que la solution vienne toute seule, de mon propre intérieur.


État d'âme négatif : : Désintérêt - Démotivation : Certaines pensées tournent inlassablement dans la tête ; on ne peut s'en débarrasser. Monologues et dialogues intérieurs.

*

Julian Barnard, auteur d'un ouvrage intitulé Sur les traces du Dr Bach et de ses fleurs (© Julian Barnard, 2002 ; Éditions Ulmus, 2002 pour la traduction française) rend compte de sa compréhension de l'élixir de White Chestnut :

*

*

Selon Annie Guibert autrice de Fleurs de Bach, fleur de soi (Éditions Médicis, 2008, 2017) et mon initiatrice dans la compréhension du message spirituel du Dr Bach :


White Chestnut fait partie des derniers élixirs, dits plus spiritualisés, découverts dans la dernière période par le Dr Bach, c'est-à-dire au printemps de 1935.

Cette quintessence la seule de la série à être préparée par solarisation et non pas par ébullition, est classée dans le troisième groupe de Fleurs de manque d'intérêt pour le présent (avec Clematis, Olive, Chestnut Bud, Mustard, Honeysuckle, Wild Rose).


Symbolique : Le Dr Bach a donc utilisé trois formes différentes de marronnier, dans son système de 38 élixirs, dont deux fois le marronnier blanc, une fois en fleur, une fois en bourgeon, la troisième forme étant celle du marronnier rouge. Bourgeon et fleur de marronnier blanc ont été découverts dans la même et dernière période et ont été placés dans le même troisième groupe de manque d'intérêt pour le présent. Le bourgeon est préparé par ébullition, la Fleur par solarisation et le Dr Bach n'a pas laissé d'explication à cette exception.

Les hypothèses, du moins dans la recherche symbolique, sont donc nombreuses et variées, propres à chacun pour tenter d'approfondir sa compréhension plus intime de ces Fleurs.

J. Barnard avance l'idée que la Fleur solarisée concerne n niveau plus mental et que l'ébullition du bourgeon indiquerait la nécessité d'un changement de niveau de conscience.

Mais également, la description de l'état négatif White Chestnut, avec ses pensées répétitives et son manque d'intérêt pour le présent, peut montrer que la prééminence d'un mental tout-puissant fait obstacle à l'écoute de l'âme et que la solution demandera bien de lâcher ce mental, et d'abandonner la volonté puissante de notre cocher surmené.

Il n'y a aucun geste à faire, aucune volonté à mettre en œuvre, seulement l'inverse et on pourrait alors avancer que l'ébullition, geste conscient et volontaire de notre humaine personnalité, serait parfaitement inadaptée.

Il en ira tout autrement pour la compréhension de notre erreur, dans l'état négatif de Chestnut Bud, le bourgeon, où l'ébullition paraît nécessaire.

Les autres éléments symboliques de la gestuelle du marronnier blanc, pourraient être son développement énorme et son faible enracinement, ce qui le rend fragile aux tempêtes.

D'autre part, les étamines proéminentes sont comme autant de petites langues qui bavardent, et bavardent encore. mais ça bavarde au dedans, à la différence de la Bruyère ; la couleur rouge en témoigne tout au fond de la fleur pollinisée, alors qu'à l'extérieur, les pétales d'un blanc immaculé nous invitent à la paix ineffable d'un mental clarifié.


Reconnaître un état négatif White Chestnut : Nos pensées tournent en rond et ne peuvent être chassées. Elles refont une situation qui a eu lieu, rejouent un scénario, une discussion, une dispute, une contrariété, un échange, reconstruisent une réalité, qui n'en a aucune, car elle n'est plus d'actualité.

Si un souci nous occupe, il va nous occuper littéralement entièrement, nous ne penserons plus qu'à cela, cherchant à le résoudre uniquement par la pensée.

Ce ressassement va créer une surchauffe mentale, une énergie forte entièrement dérivée vers notre cerveau et qui manquera ailleurs, dans notre corps, nous faisant perdre centrage et ancrage.

Aucune autre pensée, aucune activité, ne pourront être centrées sur le présent, ce qui est là ici et maintenant. Nous ne pourrons nous intéresser à rien ni personne, nous aurons l'air ailleurs, mais avec un « air » préoccupé, à la différence d'un Clematis, plus rêveur, plus vague, plus décontracté. Beaucoup d'air, n'est-ce pas, car c'est la même abondance de pensées, la même absence dans le corps, la même énergie dans le cerveau et pas ailleurs, mais une grande différence entre ces deux Fleurs, qui ne s'intéressent pas plus l'une que l'autre au présent. Autant Clematis imagine, rêve et construit une réalité imaginaire, fait des projets qui seront rarement mis en actes, s'allège du présent, autant White Chestnut va s'abstraire du concret par ses pensées répétitives et une analyse forcenée de ce qu'il a vécu dans le concret ou va vivre. Ce ne sont pas les mêmes parties de notre cerveau qui sont sollicitées.

Si nous reprenons la métaphore de l'attelage employée en médecine chinoise nous comprenons vite qu'ici notre cocher a pris le pouvoir exclusif dudit attelage, entraînant fatigue de tout le reste et inattention à tout ce qui se passe maintenant sur la route, dans un premier niveau immédiat. Notre corps n'est plus pris en compte et notre carrosse s'usera, le risque que notre sommeil soit rare ou peu réparateur est grand. Nos émotions ne seront plus libres ni fluides, nos chevaux seront contraints, car l'abondance des pensées qui nous obnubilent les empêchera de s'exprimer tout à tour.

Mais un autre facteur d'erreur est présent : l'inattention à notre passager secret, la voix de notre âme, car noter cocher s'y est substitué.


Que nous rappelle la Fleur de White Chestnut ? L'importance qu'a donnée le Dr Bach à ce groupe nombreux des Fleurs de manque d'intérêt pour le présent, juste après les Fleurs de courage et de confiance, interpelle et nous ramène à toutes les traditions spirituelles, quelles qu'elles soient.

La prise de cette Fleur va bien d'abord, calmer nos pensées, les apaiser, les clarifier, rapporter de l'intérêt à ce qui se passe, nous permettre de nous préparer au sommeil éventuellement, si nos pensées répétitives l'empêchaient. Elle va nous permettre d'imaginer cette fois une solution à nos soucis, nos préoccupations et, au lieu d'analyser sans fin ce qui n'est plus, va nous aider à concevoir ce qui est possible maintenant et ce qui soit être mis en œuvre maintenant.

De préoccupés, nous allons devenir simplement occupés, dans un plus grand espace de liberté, à imaginer la nouveauté de la réponse à opérer.

Sera-ce une réponse mentale ?

Répondre ou à cette question serait cantonner l'intérêt de cette Fleur à soulager seulement un symptôme : trop de pensées, ou une instance : trop de cocher, affectant cette Fleur a un champ thérapeutique exclusif de type allopathique - sans jugement de valeur en général - amputant alors la méthode de toute une autre dimension.

Ce ne peut être une réponse mentale, du moins provenant de notre mental ordinaire celui qui ne fait que puiser dans la banque de données des expériences similaires - celles du passé - et n'est capable que de les reproduire peu ou prou, quelles que soient les circonstances.

La Fleur de White Chestnut va rétablir la connexion avec un mental plus fin, plus aiguisé, plus neuf, car relié et surtout dévoué à notre âme, soumis à son orientation. Utilisant les données inédites de la situation actuelle, maintenant, notre souci sera nouveau. Dans la situation qui nous préoccupe, nous pourrons analyser si un acte doit être posé ou non, si une décision a à être prise ou non, et nous agirons et déciderons alors de manière claire, constructive, posée et surtout simple.

Notre attelage sera à nouveau ordonné, les instances qui le composent, à leur place, notre mental deviendra l'outil essentiel de mise au service qu'il a toujours été destiné à être, un exécutant efficace de nos orientations profondes.

Chaque problème, situation, événement que nous rencontrerons deviendra, dans le seul présent qui existe, une occasion d'exercer notre talent pour nous manifester, de manière nouvelle à chaque fois.

*

*

Dans Les fleurs de Bach authentiques - les trouver, les identifier, les utiliser (Édition originale 2011 ; traduction française : Éditions Médicis, 2017) Mechthild Scheffer revient sur les principales caractéristiques de la fleur de White Chestnut :


White Chestnut : La Fleur des pensées

Du carrousel mental... au calme intérieur.


Vous ne pouvez pas arrêter vos pensées ? Vos pensées vous poursuivent, jour et nuit ?

Les personnes qui ont besoin de White Chestnut cherchent la clarté d'esprit et la vérité. Mais elles essayent de résoudre les problèmes sur le plan mental. Leur cerveau-ventre est débranché. C'est pourquoi les pensées ne parviennent pas à être correctement « digérées ». Elles s'autonomisent, commencent à tourner en rond, et la concentration sur la situation actuelle devient de plus en plus difficile.


Symptômes clés : Certaines pensées ne cessent de tourner dans la tête - Vous ne vous en débarrassez pas. - Monologues et dialogues intérieurs -


Typiquement White Chestnut :

  • Vous vous sentez comme dans une roue de hamster, faites du surplace en pensée.

  • Vous ressassez constamment les mêmes problèmes, comme un disque qui se répète toujours au même endroit.

  • Vous êtes tiré de votre sommeil par des pensées envahissantes.

  • Vous avez l'impression de tête et corps sont séparés.

  • Thème : suractivité de la pensée.


Ce que White Chestnut m'aide à comprendre : Je n'ai pas besoin de tout résoudre avec la tête. Si je relie le cerveau-tête et le cerveau-ventre, je retrouve le contact avec mon instance ordonnatrice intérieure. mes pensées s'ordonnent comme dans un champ magnétique et s'apaisent.


White Chestnut favorise :

  • l'élucidation des pensées ;

  • la concentration mentale ;

  • la force de concentration.


Bon à savoir : Nos grands-mères savaient qu'il ne fallait pas seulement transporter des marrons dans nos poches contre les rhumatismes, mais aussi que trois marrons dans la poche aident contre les maux de tête nerveux - ceux-ci ne provenant de rien d'autre que de pensées non assimilées.

Conseil : En passant à l'action, éliminez les pensées qui tournent en rond dans votre tête et vous privent de sommeil. Si de telles pensées vous réveillent, placez-vous devant la fenêtre ouverte, buvez deux gouttes de White Chestnut dans un verre d'eau, puis recouchez-vous pour dormir.

Durant la journée, notez ce qui vous passe par la tête. Si ce sont des tâches, triez-les par ordre de priorité. Si ce sont des questions ouvertes, attrapez votre téléphone pour trouver le renseignement dont vous avez besoin.

Un remède qui a fait ses preuves pour se relier à la terre est le bain de pieds chauds.


Conseils d'utilisation : White Chestnut a fait ses preuves chez des enfants qui sont toujours poussés à parler de la même chose.


Parole fortifiante : Je sens le silence - Je sens la clarté en moi - Je dirige mes pensées -

*

*

19 vues

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page