Blog

  • Anne

Le Rat




Étymologie :

  • RAT, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1170 « nom usuel de nombreux mammifères rongeurs » (Rois, éd. E. Curtius, p. 13) ; b) 1606 rat d'eau (Nicot) ; 1668 rat des champs (La Fontaine, Fables, livre I, IX) ; 1725 rat musqué (Mém. Ac. des sciences, p. 323 ds Valm. t. 5, p. 286) ; c) 1808 mon rat « terme d'affection donné à un jeune homme, une jeune fille » (Hautel) ; 1846 « homme avare » (Balzac, Cous. Bette, p. 383) ; 2. a) 1541 être comme rats en paille (Calvin, Sermon sur Job, 29 ds Hug.) ; b) 1651 prendre un rat « ne pas partir (d'une arme à feu) » (J. Loret, La Muse historique, 10 déc., vol. 1, 186 ds Quem. DDL t. 7) ; c) 1725 être pris comme un rat (Grandval, Vice puni, 47) ; 1918 être fait comme un rat (Dauzat, Arg. guerre, p. 260) ; 3. a) 1649 rat de cave « sobriquet des commis des impôts » (Choix de mazarinades, I, 131-2 ds Quem. DDL t. 19) ; b) 1718 avoir des rats « avoir l'esprit folâtre, étourdi » (Le Roux) ; c) 1725 « jeune élève de la classe de danse de l'Opéra et figurante » (Momus exilé ds Quem. DDL t. 15) ; d) 1773 rat d'église « personne bigote » (D'Alembert, Lettre à Voltaire ds Littré) ; 1869 id. « bedeau, suisse » (Littré) ; e) 1821 « voleur » (Ansiaume, Arg. bagne Brest, f° 14 v o, § 413) ; 1836 rats d'auberge (Vidocq, Voleurs, t. 2, p. 50) ; 1907 rat d'hôtel (Nouv. Lar. ill. Suppl.) ; 4. 1554 « nom usuel des poissons du genre uranoscope » (Rondelet, Libri de piscibus, p. 306). Prob. d'un rad. expr. ratt-, né de l'imitation que fait l'animal en grignotant (v. FEW t. 10, p. 125-126).


Lire aussi la définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.




Zoologie :


Selon Matt Pagett, auteur de Le petit livre de merde (titre original What shat that ?, Quick Publishing, 2007 ; édition française Chiflet & Cie, 2008) :


"De tous les mammifères, le rat est celui qui nous dégoûte le plus, sauf s'il est en cuisine dans un dessin animé.... Et comme la souris sa cousine, il rebute. Rien à voir avec les charmants Mickey ou Jerry. Car cet animal diabolique attaque nos garde-manger, sectionne nos câbles électriques, et peut transmettre de graves maladies. pourtant il faut lui reconnaître quelques talents : créativité, ingéniosité et une intelligence exceptionnelle.


Description : Un rat fait environ 50 crottes par jour ! Elles ont environ 12 mm de long, une extrémité aplatie, une couleur marron sombre ou noire ; luisantes quand elles sont fraîches, elles on t la consistance du mastic. Elles deviennent plus claires et plus friables en séchant.


De vraies pestes : On entend souvent dire que les crottes de rat seraient à l'origine de la peste qui fit des ravages pendant des siècles, et décima des millions d'êtres humain. En réalité une telle accusation serait infondée. Mais les excréments des rats sont porteurs d'autres maladies telles que salmonellose, typhus murin et trichinose. Il existe de nombreux produits pour juguler la prolifération des rats. Une fois localisées grâce à leurs crottes, on les élimine à l'aide de rodenticides, poudres, fumigants et autres pièges.

Des grottes en crottes : On trouve des rats à queue touffue dans l'Ouest des USA et dans le Nord du Mexique, où ils construisent des nids sophistiqués partir de leur propre merde, à laquelle ils ajoutent des feuilles, des écorces et des racines. Et pendant la construction, ils prennent soin d'uriner sur leurs nids. On trouve surtout ceux-ci dans les régions désertiques, et souvent les crottes qui les composent sont comme fossilisées. Certaines datent d'ailleurs de plusieurs siècles ; on peut y voir des traces de végétation et d'animaux, qui remontent à 40 000 ans !


Du popo pour faire popo : Autrefois on soignait la constipation avec des crottes de rat. Et quand on y ajoutait du miel et quelques gouttes de citron, elles faisaient aussi repousser les cheveux."

*

*

Dans Le Dieu perdu dans l'herbe (Presses du Châtelet, 2015), le philosophe Gaston-Paul Effa raconte son initiation auprès de la guérisseuse pygmée Tala qui lui révèle que :


"Les chats, comme les rats et les éléphants, ont ce pouvoir extralucide de voir la mort arriver à travers les choses et les êtres. Ils se glissent dehors, dans les champs, reniflent partout. Ils cherchent qui est passé par là. Ils regardent alentour sans cesse, leurs petites narines humides s'ouvrent et se referment devant la vérité qu'ils cernent."

*




Croyances populaires :

Selon Ignace Mariétan, auteur d'un article intitulé "Légendes et erreurs se rapportant aux animaux" paru dans le Bulletin de la Murithienne, 1940, n°58, pp. 27-62 :


Dans le Jura Neuchâtelois on prétend que les Rats s'y prennent de la manière suivante pour sortir les œufs d'un poulailler. L'un se met sur le dos, prend dans ses pattes un ou plusieurs œufs et l'autre le remorque par la queue.

Une enquête du « Kosmos » a été faite sur cette question en 1936.

Les nombreuses réponses semblent indiquer que le phénomène ne serait pas rare mais rarement observé. Il existerait chez d'autres rongeurs : Hamster, Marmotte, Castor (foin, maïs, bois). En Hongrie on dit que, en automne, le Blaireau transporte ainsi les épis de maïs. Michael Dragton (1613) dit que le Castor retient le bois en se mordant la queue et qu'il prend entre ses dents un morceau de bois au moyen duquel deux autres le tirent.

Au sujet du transport des œufs par des Rats, il y eut 18 réponses, dont 3 seulement étaient bonnes.

I. A Innsbruck, un maître secondaire, Hans Salvator, donne le récit d'un souvenir d'il y a 30 ans. II. Un ingénieur de Bavière cite une observation d'il y a 25 ans. III. A Bremen une femme dit avoir vu le phénomène.

On indique beaucoup de variantes dans la manière de traîner l'animal, par la tête, par la queue.

Comme conclusion on a l'impression que ces observations manquent d'esprit et de méthode scientifique, qu'elles font appel à des souvenirs trop lointains ; par conséquent elles n'entraînent pas la conviction.

Voici une bonne observation que nous avons recueillie à Sion de Mlle Paillette Studer, le 2 janvier 1940. En 1932 elle se trouvait à Besançon chez son oncle ; celui-ci lui indiqua que des Rats transportaient des œufs, elle se mit en observation. Sur un buffet se trouvait un panier contenant des œufs et, au même niveau, appuyé contre la paroi, il y avait un gros tuyau. Deux Rats vinrent au panier, l'un se coucha sur le dos, l'autre le chargea d'un œuf et, saisissant son congénère par la queue, l'entraîna très rapidement sur le tuyau.

Pour éloigner les Rats on dit qu'il faut en brûler.

*

*




Symbolisme :


Selon le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant,


"Affamé, prolifique et nocturne tout comme le lapin, le rat pourrait, à l'instar de cet autre rongeur, être le sujet d'une métaphore galante, s'il n’apparaissait aussi comme une créature redoutable, voire infernale. C'est donc un symbole chtonien, qui jour un rôle important dans la civilisation méditerranéenne, dès les temps pré-helléniques, associé souvent au serpent et à la taupe.

Dans l'Iliade, Apollon est évoqué sous le nom de Sminthée, dérivé d'un mot signifiant le rat. L'ambivalence du nom attribué à Apollon correspondrait à un double symbole : le rat propageant la peste serait le symbole de l'Apollon de la peste (et dans ce passage de l'Iliade, le vieillard Chrysès appelle le dieu à la vengeance contre un affront ) ; Apollon, d'autre part, protège contre les rats, en tant que dieu des moissons. On voit que, dans la symbolique, le même rôle destructeur que possèdent les rats peut justifier deux applications différentes : l'utilisation de ce rôle par vengeance, la suppression de ce rôle par bienfaisance ; de là, le double aspect du dieu appelé Sminthée.

Cette tradition primitive et agraire d'n Apollon, dieu rat, qui envoie les maladies (la peste) et qui les guérit, est à rapprocher d'une tradition indienne d'un dieu rat, qui serait le fils de Rudra et qui aurait aussi ce double pouvoir d'apporter et de guérir les maladies. Apollon Sminthée et Ganesha incarneraient les puissances bénéfiques et guérisseuses du sol.


Comme le signale Freud dans L'Homme aux rats (Cinq psychanalyses), cet animal, réputé impur, qui fouille les entrailles de la terre, revêt une connotation phallique et anale, qui le relie à la notion de richesses, d'argent. C'est ce qui fait qu'il est souvent considéré comme une image de l'avarice, de la cupidité, de l'activité nocturne et clandestine (le Yi-King rejoint ici des traditions européennes). Dans une interprétation valorisante, l'accent est mis sur sa fécondité, comme au Japon où il est le compagnon de Daikoku, dieu de la richesse. Même interprétation en Chine et en Sibérie. Ceci expliquerait que dans l'analyse freudienne les rats deviennent des avatars des enfants, les uns comme les autres sont signes d'abondance, de prospérité. Mais le rat, insatiable fureteur, est aussi considéré comme un voleur (voir le rat d'hôtel) : en Inde la souris mûshaka est la monture de Ganesha. Elle est, comme telle, associée à la notion de vol, d'appropriation frauduleuse des richesses. Mais ce voleur est l'Atmâ, à l'intérieur du cœur. Sous le voile de l'illusion, il tire seul bénéfice des jouissances apparentes de l'être, et même du profit de l'ascèse."

*

*

Madonna Gauding, auteure de Animaux de pouvoir, Guides, protecteurs et guérisseurs (2006, traduction française Éditions Véga, 2006) nous propose un :

Guide d'interprétation

En tant que symbole onirique

Dérobade ; Prudence ; Ambition ; Intelligence ; Duperie ; Prospérité.


En tant que gardien ou protecteur

Protège les nouveaux commencement ; Défend contre la négativité.


En tant que guérisseur

Guérit le respect de soi malmené ; Transforme l'agressivité et l'avarice.


En tant qu'oracle ou augure

Ne soyez pas un collectionneur invétéré, incapable de jeter quoi que ce soit ; Méfiez-vous de la trahison.


Mythes et contes

Pour l'hindouisme, le rat représente la prévoyance et la prudence. Il est le véhicule de Ganesh, le dieu à tête d'éléphant de la sagesse, de la prospérité et des entreprises réussies. Le rat est le premier des 12 animaux du zodiaque chinois. Au Japon, le rat blanc est le symbole de Daikoku, le dieu de la prospérité.


Si le rat est votre animal de pouvoir

Vous êtes ingénieux, charmant, débrouillard et généreux pour ceux que vous aimez. Vous canalisez votre énergie nerveuse dans le travail. Homme d'affaires astucieux, vous êtes financièrement à l'aise. Vous êtes alerte, persévérant, soupe au lait et plein d'ambition. La vie familiale est importante pour vous et votre cercle d'amis est large. Le sexe opposé vous trouve irrésistible. Du coté négatif, vous êtes vicieux, agressif et fourbe. Vous thésaurisez par peur de manquer.

Demandez au rat de vous aider :

  • à savoir d'avance si quelqu'un vous trahira ou vous trompera

  • à gérer vos finances

  • à diminuer votre tendance à la paresse.

Accéder au pouvoir du rat en :

  • achetant des actions d'une nouvelle société

  • commençant une collection de timbres

  • vous faufilant dans une pièce sans vous faire remarquer.

Les rats vivent en grands groupes, certains dominant et contrôlant les autres. Êtes-vous plus à l'aise dans les groupes hiérarchisés ou dans les familles dirigées par un patriarche ? Ou préférez-vous un arrangement plus égalitaire, plus démocratique ?


Élément Terre."

*

*

Diana Cooper, auteure du Guide des archanges dans le monde animal (édition originale 2007, traduction française, Éditions Contre-dires, 2018) nous délivre un :


Message du royaume des rats, des souris et des hamsters :


Si vous vous sentez incompris, souvenez-vous que votre vie a un but suprême. Poursuivez-le aussi difficile que cela puisse paraître, et l'univers vous apportera la reconnaissance et les honneurs qui vous sont dus quand le temps sera venu.


Une de mes amies qui visitait un centre de beauté a été choquée en voyant les déchets et les ordures qui jonchaient le sol. Elle s'est sentie gênée pour ceux qui étaient responsables de ce laisser-aller. Elle était sur le pont de partir sains une petite voix dans sa tête lui a dit : "Et qu'en est-il des déchets psychiques créées par tes pensées de jugement que tu laisse à cet endroit ?"

Elle s'est alors arrêtée, complètement abasourdie, en constatant la justesse de cette déclaration. Chaque fois que quelqu'un a des pensées négatives, basées sur la colère, la peur, le jugement ou autre, elles restent ancrées en attendant d'être transmutées, tout comme les déchets physiques dont nous nous débarrassons doivent disparaître et être éliminés.

Les rats sont des créatures très évoluées et très intelligentes avec de grands cœurs. Ils viennent de Neptune. Il y a des milliers d'années, l'âme supérieure des rats s'est avancée à la suite d'une demande pressante d'aide, et ils se sont portés volontaires de bonne foi pour s'incarner sur Terre afin d'éclaircir et de transformer les déchets psychiques et physiques créés par les humains.

Pour ce faire, ils emportent les ordures dans leur corps, puis transmutent et purifient toutes les énergies négatives. Ce travail de service hautement spirituel a été très apprécié par les humains et l'univers.

Ce système a parfaitement fonctionné pendant des siècles. La récompense pour les rats était la gratitude qu'ils recevaient, ce qui gardait leur cœur ouvert, et les leçons apprises qu'ils pouvaient emmener avec eux lorsqu'ils retournaient sur Neptune. Malheureusement, lorsque les humains ont accordé moins d'attention à leur environnement et à leur magnifique planète, ils se sont mis à produire de plus en plus d'ordures et à créer plus de déchets jusqu'à ce que les rats ne puissent lus supporter la situation. Les rats ne pouvaient plus transmuter la grande quantité de déchets et ils ont décidé de demander à Neptune d'envoyer un contingent supplémentaire de rats pour les aider. La gratitude que ressentaient les humains est alors devenue de l'aversion. Les rats absorbaient tant de négativité provenant des humains que des maladies ont commencé à se développer dans leurs corps. Les humains ont eu peur d'attraper la maladie de Weil. L'aversion s'est alors transformée en peur et en haine.

Les gens ont alors décidé qu'il y avait trop de rats et qu'ils devaient être exterminés Une bataille a donc commencé entre les rats, qui essayaient de remplir leur mission, et les humains, qui voulaient les faire disparaître sans prendre la responsabilité de trouver une solution pour les déchets et la négativité qu'ils créaient. A présent, les rats vivent, eux aussi, dans la peur, ce qui les empêche de transformer, de purifier et de transmuter les basses énergies en amour. Il est temps pour nous de reconnaître la mission de l'âme des rats et ce qu'ils essaient de faire pour aider la planète. La première démarche consiste à prendre la responsabilité du traitement des déchets que nous créons, aussi bien sur le plan physique que sur le plan psychique. Les cafards, qui viennent également de Neptune, s'efforcent de remplir la même mission pour le monde des insectes. La situation est devenue si accablante sur Terre que les archanges Purlimiek et Butyalil ont invité les esaks et les kyhils, qui sont des élémentaux de l'eau, à venir sur la planète à partir d'un autre univers. Ce sont de minuscules élémentaux qui absorbent et transmutent toutes sortes de négativités. Je les ai vus dans des photographies d'orbes, travaillant sans relâche dans les endroits où les médicaments avaient été consommés ainsi que dans les endroits où les personnes ont une fréquence basse ou laissent beaucoup de négativité dans leur environnement. Ils essaient de soutenir les rats.

Les archanges Zadkiel et Gabriel travaillent avec le royaume des rats. L'archange Zadkiel est l'archange de la transmutation et de la miséricorde. Lui et ses anges sont violets et leur lumière se transforme et purifie tout ce qui est en contact avec cette Flamme violette. A un certain moment, ils avaient une merveilleuse relation symbiotique avec les rats et ils s'aidaient mutuellement à accomplir leur mission de service. L'archange Gabriel est l'archange blanc de la purification et de la clarté. Il travaille avec le Diamant cosmique pour éliminer toutes les énergies inférieures avec les facettes brillantes de la lumière de diamant. Maintenant que les archanges Gabriel et Zadkiel travaillent ensemble, ils ont formé la Flamme violette du Diamant cosmique, et cette extraordinaire lumière entraînant la purification et le changement est infiniment plus puissante que la Flamme violette ou le Diamant cosmique pris isolément. C'est un puissant outil de déblaiement. Les archanges essaient de l'utiliser pour aider les rats, mais souvent ils ne peuvent pas les atteindre, car leur fréquence est devenue trop faible. Les humains peuvent intervenir en demandant aux dragons du feu ou aux dragons violets d'aller trouver les rats, puis de brûler et de transformer l'énergie inférieure qui les entoure. Enfin, les archanges peuvent utiliser la Flamme violette du Diamant cosmique pour les aider. Les rats domestiqués dont on prend bien soin sont extrêmement brillants. Ils sont aimés et respectés par leurs maîtres, et cet amour les aide à transmuter dans une certaine mesure la peur engendrée par les humains et les rats sauvages.


Visualisation pour aider les rats

  1. Allumez une bougie si c'est possible et trouvez un endroit où vous ne serez pas dérangé.

  2. Asseyez-vous tranquillement et concentrez-vous sur votre respiration pour calmer votre esprit.

  3. Vous êtes sur une rive ensoleillée et vous regardez l'eau couler paisiblement.

  4. Vous êtes en toute sécurité ici. Rien ne peut vous blesser ni vous faire mal.

  5. Un rat approche et s'assoit à environ un mètre de vous. Il attend que vous parliez.

  6. Excusez-vous mentalement auprès de lui pour tout ce que l'humanité a fait subir aux rats.

  7. Dites-lui que vous appréciez tout ce que les rats ont fait pour nettoyer et transformer les déchets et l'énergie négative des humains. Remerciez-le pour avoir rendu ce service.

  8. Demandez-lui de ramener ce message au royaume des rats.

  9. Invoquez les dragons du feu et demandez-leur de brûler l'énergie inférieure dans laquelle vivent les rats.

  10. Appelez les archanges Gabriel et Zadkiel et demandez-leur de placer la Flamme violette du Diamant cosmique sur tous les rats. Observez les énergies qui s'élèvent.

  11. Remerciez les rats, les dragons et les archanges Gabriel et Zadkiel.

*

*




Symbolisme onirique :


Selon Georges Romey, auteur du Dictionnaire de la Symbolique, le vocabulaire fondamental des rêves, Tome 1 : couleurs, minéraux, métaux, végétaux, animaux (Albin Michel, 1995),


Lorsqu'il s'engage sur la piste du rat, le chercheur s'attend à partager le frisson dont il suppose que chaque rêveur doit être saisi devant cette image. Au terme de l'exploration des rêves, ce n'est pourtant pas la répulsion, le dégoût, qui sont à retenir comme impressions dominantes. Le rat du rêve paraît s'opposer farouchement aux tentatives d'élucidation. Il se veut aussi insaisissable que l'animal réel, dont les apparitions furtives témoignent, sans la dévoiler, d'une intense activité souterraine. Le rat révèle une vie