Blog

  • Anne

L'Hellébore





Étymologie :

  • ELLÉBORE, HELLÉBORE, subst. masc.

Étymol. et Hist. Ca 1215-45 elebore « plante médicinale » (Pean Gatineau, St Martin, 387 ds T.-L.), réputée pour soigner la folie (cf. Rotrou, Clarice, I, 5, éd. 1820 des Œuvres, t. IV, p. 362 ds IGLF : Si vous voulez guérir, prenez de l'ellébore : C'est, à ce que l'on dit, le remède des fous), ceci étant plus connu à cause de La Fontaine (Le Lièvre et la tortue, Fables, VI, X). Empr. au lat. class. (h)elleborus, lui-même empr. au gr. ε ̔ λ λ ε ́ β ο ρ ο ς désignant une plante médicinale employée notamment pour soigner la folie (André Bot.), v. aussi aliboron.


Lire aussi la définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :


Lire la fiche extraite du site Tela Botanica.



*




Symbolisme :


D'après les Leçons d'elficologie, Géographie, Histoire, Leçons de choses (2006) de Pierre Dubois, Claudine et Roland Sabatier,


"L'hellébore noire ou rose de Noël (Helleborus niger) s'épanouit au solstice d'hiver et puise ses sucs précieux dans les entrailles glacées de la Vieille [femme de l'hiver] pour en extraire la floraison miraculeuse d'un printemps au milieu des jours sombres. Par sa lumineuse buissonnance, elle symbolise la renaissance et annonce le retour de Flore.

[...]

L'Hellébore fétide (Helleborus foetidus L.) : aux fleurs teintes de vert et ourlées de liserés rouge sombre, contrairement à son nom, répand un parfum envoûtant dont se servent les Nymphes engourdies par le froid pour attirer vers elles les jeunes gens et s'en réchauffer."

Selon Pierre Dubois et René Hausman qui ont écrit et illustré L'Elféméride, Le grand légendaire des saisons - Automne-Hiver (2013),


"Il existe de nombreuses sortes d'hellébore, toutes aussi belles, charmeuses et mystérieuses les unes que les autres : l'hellébore des anciens ou vératre blanc, l'hellébore vert, l'hellébore orientalis aux fleurs rosées, l'hellébore fétide aux fleurs en clochettes vertes ourlées de carmin au parfum envoûtant et que l'on surnomme à raison "pied de griffon"... et l'hellébore noir, ou rose de Noël, fleuri d'étoiles blanches... aux vertus fabuleuses quoique vénéneuses. Parce qu'elle puise sa force au cœur même des ténèbres, sa racine est extrêmement puissante. Les alchimistes, astrologues, mages, sorciers, savants-des-herbes, l'ont utilisée qui comme poison, qui pour guérir la mélancolie, les convulsions, le haut mal, les possessions, et guérir le bétail."

*

381 vues