Blog

  • Anne

La force nonchalante du Lion


L'affirmation tranquille de l'Animal de Pouvoir d'Ali : rien à ajouter !



Étymologie :

  • LION, LIONNE, subst.

Étymol. et Hist. I. A. 1. 1100 zool. (Roland, éd. J. Bédier, 2432) ; id. en la fosse des leons (ibid., 3105) ; 1121-34 fém. lëune (Philippe de Thaon, Bestiaire, éd. E. Walberg, 363) ; 2. 1100 p. compar. « le lion, symbole de la force » fiers cume lëuns (Roland, éd. J. Bédier, 1888) ; d'où 1609 « personne hardie, forte comme un lion » (Malherbe, Poésies, éd. L. Lalanne, I, 101, IV, 6) ; 3. ca 1135 « représentation du lion » escu a lïon (Couronnement de Louis, éd. Y. G. Lepage, réd. AB, 971) ; 1346 « sorte de monnaie » (Ord. II, 250 ds Gdf.) ; 1693 hérald. lion Belgique (Boileau, Ode sur la prise de Namur ds Littré) ; 1721 le lion de S. Marc (Trév. ) ; 1718 le partage du lion (Le Roux, p. 299) ; 1832 se faire la part du lion (Hugo, N.-D. Paris, p. 213) ; 4. 1836 « marque du génie » la griffe du lion (Stendhal, L. Leuwen, t. 2, p. 300). B. P. anal. 1. 1119 « signe du zodiaque » (Philippe de Thaon, Comput, éd. E. Mall, 1318) ; 1130 « constellation » (Paraphrase Cantique des Cantiques, 1 ds T.-L.) ; 2. zool. 1611 lion de mer (Cotgr.) ; 1690 lion marin (Fur.) ; 3. 1596 bot. dent de lion (Hulsius, Dict. françois-alemand d'apr. FEW t. 5, p. 256a) ; 1600 pied de lion (O. de Serres, Théâtre d'Agriculture, VI, 15 ds Hug.) ; 4. 1732 alchim. lion vert, lion rouge (Trév.); 5. 1831 mar. (Will.).

II. 1. 1830 « jeune femme à la mode » (Musset, L'Andalouse cité par Bonn., p. 86) ; 2. 1823 « jeune homme à la mode » (Gautier, Jeunes-Fr., p. 129 cité par Matoré et Greimas ds Fr. mod. t. 15, p. 136). I empr. au lat. leo « lion, constellation, plante ». II empr. à l'angl. lion (lui-même venu du fr.) attesté dep. le xviiies. au sens de « personne remarquable ou célèbre, personnalité à la mode » qui s'explique ainsi : l'usage de faire visiter la Tour de Londres où étaient exposés des lions dans une ménagerie fit prendre au mot lion le sens de « ce qui mérite d'être vu » dans des expr. comme to have seen the lions « avoir vu les lions » prenant au fig. le sens de « avoir vu ce qu'il est essentiel de voir, connaître la vie » (fin xvie s. ds NED ; cf. Brink-Wehrli, pp. 45-46, FEW t. 18, p. 80a)

Lire aussi la définition complète du nom pour amorcer les premières pistes d'interprétation symbolique.




Zoologie :


Selon Matt Pagett, auteur de Le petit livre de merde (titre original What shat that ?, Quick Publishing, 2007 ; édition française Chiflet & Cie, 2008) : "Que ce soit le superbe animal rugissant de la MGM ou celui qui symbolise le Christ dans les Chroniques de Narnia, le lion inspire crainte et respect. Et méfions-nous de ses excréments, même si on leur reconnaît une grande valeur nutritive, surtout chez les nécrophages et autres charognards.


Description : Des segments assez gros, cylindriques, d'environ 10 cm de long, fuselés à une extrémité, comme les crottes de chat. Texture dense et humide, avec éventuellement des restes de repas, tels que sabot d'impala ou poils de zèbre. Pour cause de régime carnivore, ses excréments sont d'un brun sombre, voire noirs. S'ils sont blancs, cela signifie qu'il a mangé des os, riches en calcium.


T'as de beaux restes ! Comme les gros chats, le lion est un prédateur. S'il a trop mangé, il ne peut pas courir vite, ce qui explique pourquoi il bâcle parfois sa digestion et que ses excréments ont du fait même une valeur nutritive, qui fait le bonheur de certains nécrophages (hyène tachetée et vautour charognard) et autres animaux profiteurs de ce type de festin.


Quelle odeur ! Les crottes de lion peuvent se révéler très utiles. Ce qu'on appelle par exemple les "Galettes de dissuasion" (matière organique imbibée de merde liquide) peuvent être répandues d'une manière efficace sur les pelouses et plates-bandes pour éloigner les chats. Au Japon, on en asperge les voies ferrées pour éloigner les daims et les ratons laveurs qui aiment gambader sur les rails, provoquant ainsi des accidents. Voilà qui démontre bien que cette merde est aussi redoutable que le roi des animaux lui-même.


Fauve qui pue ! On raconte que des manifestants n'hésitent pas à asperger la police montée de merde de lion en semant la panique parmi les chevaux pour leur faire croire qu'un lion rôde dans les environs. Et les chevaux affolés de désarçonner leurs cavaliers."

*



Symbolisme :


L'abbé​ Louis Charbonneau-Lassay, auteur de Le Bestiaire du Christ (1ère Édition 1941 ; Éditions Albin Michel, 2006) consacre un long chapitre au symbolisme du lion, en particulier dans la Bible :


" Le lion marin et le manticore.

Le Roi. Voici le Roi ; le premier de ces quatre rois que l’Éternel fit paraître aux yeux éblouis d'Ézéchiel sur les bords du Chobar et que saint Jean reconnut en son éblouissante vision de Patmos, alors qu'ils chantaient devant le trône de l'Agneau dominateur en agitant leurs ailes de feu : le Lion, roi terrible des fauves, le Taureau, roi des victimes, l'Aigle, roi des airs et l'Homme, roi du monde.

Mais ce Lion des prophète d'Israël, si souverain qu'il fut, n'était pourtant qu'un serviteur, et c'est pourquoi, de concert avec l'Homme, l'Aigle et le Taureau, il acclamait, en des transes d'amour et d'adoration, Celui qui occupait le trône, tour à tour Agneau et Lion, que Jean vit monter sur le siège divin pour y ouvrir le Livre sept fois scellé.


I. Le Lion dans la symbolique des cultes préchrétiens

Autour de cette religion d'Israël sur laquelle planaient les voix formidables des prophètes et les reflets de leurs visions troublantes, bien des siècles avant que Jean eut reposé son front sur le Cœur du Messie et que l'Esprit fut en lui descendu, les paganismes d'Europe, d'Afrique et d'Asie avaient adopté l'image du Lion pour figurer, comme ils se les imaginaient, les divers attributs de la Divinité. Chez les Égyptiens, la déesse Sekhet portait noblement une tête léonine ; chez les Ammonites le soleil était adoré sous le nom de Camos, le Lion-soleil, et le royal animal, comme nous le verrons plus loin, avait en Syrie un caractère divin. Depuis des millénaires, le Thibet adore les Ka-gro-Mha, déesses à têtes de lionnes, comme la Sekhet d’Égypte, divinement belles, qui dansent toutes nues sur les cadavres des hommes et des animaux vaincus. Chez les Grecs, quatre lions enrênés enlevaient dans un impressionnant galop, ou tiraient majestueusement au pas le char de Cybèle, la Mère des Dieux, la "Bonne Déesse", image illusoire, mais image quand même, de la bonté divine qui donne à l'homme tous les biens que produit la terre.

En Perse, le lion était l'un des animaux sacrés du culte de Mithra. Les fêtes de ce dieu s'appelaient "Léontiques", et, souvent, sur les sculptures qui nous montrent Mithra sacrifiant le Taureau, le lion et le serpent sont couchés sous l'animal immolé. Les initiés du IVe ordre, dans les mystères mithriaques, se nommaient "lions" et "lionnes", et Mithra lui-même, "le Soleil Invincible", paraît avoir été parfois personnifié par un dieu léontocéphale, c'est-à-dire qui portait une tête de lion sur un corps humain. Encore, aujourd'hui, le Lion héraldique de l'Etat persan, qui brandit un glaive, porte, sur son dos, le soleil resplendissant.

Dans l'antique Assyrie, le dieu du courage guerrier était figuré par un léocentaure tiaré pourvu de quatre pattes de lion et de deux bras humains. Et chez nous, le "Lion de Belfort" de Bartholdi, n'est-il pas une des plus puissantes glorification du courage militaire ?

Ce fut sans doute ce même symbolisme autant que le culte mithriaque, très en faveur dans les légions romaines d'Orient qui fit adopter par grand nombre d'entre elles l'image du lion comme insigne militaire : la IVe légion, Flavia ; la VIIe, Claudia ; la IXe, Augusta, la XIIIe, Gemina ; la XVIe, Flavia ; La XXIe, Gemina, portaient le lion comme marque distinctive.

Par ailleurs, le lion prête ses griffes au sphinx et son corps au griffon, donnant à ces mythes, en même temps qu'une part de sa nature, une part aussi des qualités qui s'attachaient à lui, royauté, puissance, vigilance, courage et justice.

Royauté et puissance ; et ce fut sans doute pourquoi, sur leur monnaies, Alexandre le Grand, et après lui Maximilien-Hercule, Probus, Gallien et autres souverains se casquèrent de la peau de la tête du lion.

Force et courage ; ce qui explique, en plus de l'influence mithriaque, son adoption comme insigne par les légions de Rome.

Justice ; car les Anciens disaient que le lion n'attaque sa proie que s'il est poussé par un impérieux besoin de nourriture, et que, même en ce cas, il ne se jette jamais sur l'adversaire tombé à terre avant le combat. On racontait aussi que le lion savait se montrer reconnaissant d'un bienfait reçu, au point que les humains pouvaient recevoir de lui d'utiles leçons de juste gratitude.

Le Moyen-âge ne rompit pas les liens qui rattachaient avant lui le lion à l'idée de la justice. De l'Italie jusqu'à la Loire, les juridictions ecclésiastiques siégeaient souvent aux parvis des églises, entre des lions de pierre qui encadraient le portail, et les jugements y étaient ainsi rendus, selon l'expression connue, inter leones et coram populo, entre les lions et devant le peuple assemblé. On voit encore un de ces parvis de justice, avec ses lions que le temps a mutilés, au grand portail de l'église Sainte-Radegonde de Poitiers. Les lions figurent encore au seuil de plusieurs anciennes églises de Rome, à Saint-Laurent-hors-les-Murs, aux Douze-Apôtres, à Saint-Laurent-in-Lucina, à Saint-Saba.

La conception qui rattache le lion à la vertu de justice s'appuya, dans la Symbolique chrétienne, sur la description que fait la Bible du trône de justice de Salomon, fait d'ivoire et d'or, et qui reposait sur six degrés que gardaient douze lions magnifiques.

Disons pourtant que malgré toutes les anciennes fictions qui faisaient au lion un piédestal de suffisant relief, sa fortune, dans la symbolique du Christ, fut moins brillante que celles, par exemple, du poisson, de l'agneau, du pélican, de l'ibis, de l'aigle. Ajoutons que la numismatique ancienne, reflet fidèle des paganismes d'alors, le montre aussi moins souvent sur les monnaies des souverains et des villes, que le cerf, le taureau, le cheval, le bélier, le poisson, l'aigle et l'oiseau qui sont aussi devenus, plus tard, des emblèmes de Jésus-christ dans l'art et la littérature sacrés.


II. Le Lion, emblème de la résurrection et du Christ ressuscité


Dans son excellent ouvrage sur

*

*

Steven-D Farmer, Oracle de l'animal pouvoir

Selon Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, dans le Dictionnaire des Symboles (1969, édition revue et corrigée 1982) :


"Puissant, souverain, symbole solaire et lumineux à l'extrême, le lion roi des animaux est chargé des qualités et défauts inhérents à son rang. S'il est l'incarnation même du Pouvoir, de la Sagesse, de la Justice, en revanche, l'excès de son orgueil et de son assurance en font le symbole du Père, du Maître, du Souverain, ébloui par sa propre puissance, aveuglé par sa propre lumière, et qui devient tyran, en se croyant protecteur. Il peut donc être admirable autant qu'insupportable : entre ces deux pôles oscillent ses nombreuses acceptions symboliques.

Krishna, dit la Gità, est le lion parmi les animaux ; le Bouddha est le lion des Shakya ; le Christ est le lion de Juda.


Ali, gendre de Mohammad, magnifié par les Chi'ites, est le lion d'Allah, raison pour laquelle le drapeau iranien est frappé d'un lion couronné. Le Pseudo-Denys l'Aréopagite explique pourquoi la théologie donne à certains anges l'aspect du lion : la forme du lion fait entendre l'autorité et la force invincible des saintes intelligences, cet effort souverain, véhément, indomptable pour imiter la majesté divine, et le secret tout divin qui est donné aux anges d'envelopper le mystère de Dieu d'une obscurité majestueuse, en dérobant saintement aux regards indiscrets les traces de leurs commerces avec la divinité, comme le lion qu'on dit effacer dans sa course l'empreinte de ses pas, quand il fuit devant le chasseur. Il renvoie à l'Apocalypse, où le premier des quatre êtres vivants remplis d'yeux devant et derrière qui entourent le trône céleste est dépeint sous l'apparence d'un lion, et à Ezéchiel (I, 4-15), où le char de Yahvé apparaît avec quatre animaux, semblables à des charbons de feu ardent qui ont chacun quatre faces dont une face de lion.

Le blason d'Açoka (mort en 232 av. J.C.), le roi bouddhiste qui reconquit l'Inde sur les Grecs et les Perses et la réunifia, potait l'effigie de trois lions adossés, surmontant un socle en forme de troue, avec la devise : c'est la vérité qui triomphe. Telles sont, aujourd'hui encore, les armoiries de l'Inde. Ces trois lions, étant donné la ferveur bouddhique du roi, pourraient symboliser la Tripitaka, les Trois corbeilles, recueil canonique des enseignements du Bouddha, aussi bien que le Triratna, le Triple Joyau ; Bouddha (le Fondateur ou l’Éveillé), Dharma (la Loi), Samgha (la Communauté).

Symbole de justice, il est à ce titre garant du pouvoir, matériel ou spirituel. Aussi sert-il de monture ou de trône à de nombreuses divinités, de même qu'il orne aussi bien le trône de Salomon que celui des rois de France ou des évêques médiévaux. Il est aussi le symbole du Christ-Juge et du Christ-Docteur, dont il porte le livre ou le rouleau. On sait qu’il est, dans la même perspective, l'emblème de l'évangéliste Saint Marc. Le lion de Juda dont il est question tout au long de l'Ecriture, depuis Genèse (49, 8) se lève en la personne du Christ. C'est lui, dit l'Apocalypse (5, 5), qui a vaincu pour ouvrir le livre et ses sept sceaux. plus précisément, dans l'iconographie médiévale, la tête et la partie antérieure du lion correspondent à la nature divine du Christ, la partie postérieure - qui fait contraste par sa relative faiblesse - à la nature humaine.

Il sert aussi de trône au Bouddha, et à Kubjîka, aspect de Devî.

Il est la puissance de la shakti, de l'énergie divine. Il est la forme de l'avâtara Nara-simba (homme-lion), la force et le courage, le destructeur du mal et de l'ignorance. Souveraineté, mais aussi puissance du Dharma, le lion correspond à Vairocana, suprême Bouddha central, et encore à Manjushrî, le porteur de la connaissance. Le Bouddha rugit du rugissement du lion - comme le Brihaspati védique : Quand il enseigne le Dharma à une assemblée, c'est en effet son rugissement de lion (Anguttaranikâya, 5, 32). Ce qui traduit la puissance de la loi, son pouvoir d'ébranlement et d'éveil, sa propagation dans l'espace et le temps.

L'iconographie hindoue fait également mention de la lionne shardûla, manifestation du Verbe, qui traduit l'aspect redoutable de la Mâyâ, la puissance de manifestation.

Ce rôle du lion, plein de superbe, ne change guère, d'Europe en Afrique. Les Bambaras, frappés par sa force sereine, en ont fait une allégorie du Savoir divin, et un grade, dans la hiérarchie sociale traditionnelle, qui n'a pour supérieur que celui des prêtres-savants.

Cependant les défauts de cette force tranquille lorsqu'elle en vient à ne plus pouvoir se remettre en question, n'ont échappé ni à la sagesse populaire, ni aux mystiques et philosophes. Ainsi, avec la libération féminine de notre époque, le lion superbe et généreux est devenu le macho phallocrate, qui ne sait pas, ou feint de ne pas savoir, que sa puissance est toute relative. Ce qui n'est pas sans rappeler les observations de saint Jean de la Croix sur l'impétuosité de l'appétit irascible du lion, symbole d'une volonté impérieuse et de la force incontrôlée : par quoi on rejoint le lion ventru, symbole d'avidité aveugle, sur lequel Shiva pose le pied. Du lion, symbole du Christ, cet aveuglement mène tout droit au lion-symbole de l'Antéchrist, également attesté dans les Écritures. L'analyse en fera parfois le symbole d'une pulsion sociale pervertie : la tendance à dominer en despote, à imposer brutalement son autorité et sa force. Mais le rugissement profond du lion e sa gueule grande ouverte font appel à un tout autre symbolisme, non plus solaire et lumineux, mais sombre et chtonien. Le lion, dans cette inquiétante vision, s'apparente aux autres divinités infernales qui happent le jour au crépuscule et le rejettent à l'aube, tel le crocodile de maintes mythologies. Ainsi en allait-il de l’Égypte où les lions étaient souvent représentés par couple dos à dos : chacun d'eux regardait l'horizon opposé, l'un à l'est, l'autre à l'ouest. Ils en vinrent à symboliser les deux horizons et la course du soleil d'une extrémité à l'autre de la terre. Surveillant ainsi l'écoulement du jour, ils représentaient Hier et Demain. Et puisque le voyage infernal du soleil le menait de la gueule du Lion d'Occident à celle du Lion d'Orient, d'où il renaissait au matin, ils devinrent l'agent fondamental du rajeunissement de l'astre. D'une façon plus générale, ils symbolisèrent ce rajeunissement de vigueur, qu'assure l'alternance de la nuit et du jour, de l'effort et du repos.

De même, en Extrême-Orient le lion, animal purement emblématique, a de profondes affinités avec le dragon, auquel il lui arrive de s'identifier. Il joue un rôle de protection contre les influences malfaisantes. Des danses du lion (Shishima) ont lieu au Japon le 1er janvier et certains jours de fête. Elles se déroulent devant les sanctuaires shintoïstes au travers des rues et jusque dans les maisons particulières. Des musiciens accompagnent les danseurs. Ceux-ci portent un masque en forme de lion. Un homme porte le masque et deux ou trois autres figurent le corps sous un drap. La tête du lion est rouge. Ce lion est censé chasser les démons et apporter la santé et la prospérité aux familles, aux villages, aux communes.

Comme on le voit la vision de cauchemar ci-dessus esquissée finit par être exorcisée, et le symbolisme chtonien retourné, l'image de mort devenant gage du renouveau, donc de vie. C'est ce que l'on observe aussi dans d'autres aires culturelles où le lion dévorant périodiquement le taureau exprime depuis des millénaires la dualité antagoniste fondamentale du jour et de la nuit, de l'été et de l'hiver. Il en viendra à symboliser, non seulement le retour du soleil et le rajeunissement des énergies cosmiques et biologiques, mais les renaissances elles-mêmes. Des tombeaux chrétiens seront ornés de lions. A lui seul, le lion est un symbole de résurrection."

*

*

Pour Gilbert Durand dans Les Structures anthropologiques de l'imaginaire,


"Le lion, et quelquefois le tigre et le jaguar, remplit dans les civilisations tropicales et équatoriales à peu près la même fonction que le loup. On rapproche l'étymologie de leo, deslei, "déchirer", qu'on retrouve dans leslizam, "fendre" du vieil allemand. Associé dans le zodiaque au soleil brûlant et à la mort, il passe pour dévorer ses petits, il est la monture de Durga, il entre dans la composition de la fameuse image du Sphynx. Mais c'est dans [...] l'"Upanishad de l'homme-Lion (sinah signifiant lion) que le roi des animaux est assimilé à la toute-puissance terrible de Vishnou : "Vishnou le Terrible, le Tout Puissant, l'immense, flamboie dans toutes les directions, gloire soit à l'homme-lion effroyable". Le Dieu Vishnou est le dieu des avatars, le zodiaque étant appelé "disque de Vishnou", c'est-à-dire le soleil mesureur du temps. La racine du mot sinha n'est pas, d'autre part, sans rappeler la lune sin, horloge et calendrier par excellence. Le lion est donc lui aussi un animal terrible, apparenté au Kronos astral. Krappe nous signale de nombreuses légendes, chez les Hons comme chez les Boshimans, dans lesquelles le soleil plus ou moins léonin dévore la lune." (p. 93)

[...] On voit donc déjà l'ambivalence de l'astre dévorant-dévoré venir se cristalliser dans l'agression thériomorphe du lion ou de l'animal dévorant. Le soleil est à la fois lion, et dévoré par le lion. [...] Cet animal dévorant le soleil, ce soleil dévorant et ténébreux nous semble être proche parent du Kronos grec, symbole de l'instabilité du temps destructeur, prototype de tous les ogres du folklore européen.

Lire aussi la canalisation de Caroline Leroux qui communique avec les devas des animaux et transmet ici le message du Peuple des Lions.

*

*

Selon Nicki Scully, Méditations de l'animal pouvoir, Voyages chamaniques avec les alliés esprits (éditions originales 1991, 2001 ; traduction française : Guy Trédaniel Éditeur 2002),


"La Lionne représente l'assurance, la confiance en soi. Elle est le symbole de l'action, de l'autorité, de la force divine et du courage. Dans l'Egypte ancienne, Sekhmet, la déesse guerrière à tête de lionne, régnait en gardienne et protectrice zélée de Maat, déesse de la vérité et de la justice. Sa rage, quand elle est courroucée, est quasiment intarissable, mais elle est un allié exceptionnel, capable d'une incommensurable compassion.

Être en présence de Sekhmet, comme déesse ou lionne, c'est ressentir le pouvoir et la force de celle qui voit et agit avec un discernement et une intelligence absolus. Son essence fière contribue à établir le bien-être partout où elle va. Ce n'est pas Sekhmet, mais la Lionne africaine qui apparaît dans le voyage suivant du Chaudron. Si vous voulez rencontrer Sekhmet, vous devez travailler d'une manière différente. Après vous être mis à l'aise avec la Lionne, vous pouvez demander à Thoth de vous emmener en Égypte pour rencontrer Sekhmet à son temple.

La Lionne africaine incarne les mêmes attributs que Sekhmet et apporte de nombreux présents dans le Chaudron. Les lions sont les incontestables monarques des créatures sauvages en Afrique. Leur peau est portée par les populations tribales quand elles dansent, pour avoir du courage et de la ruse pour la chasse et la guerre. Ce voyage du Chaudron est une chasse pour la connaissance et l'expérimentation des éléments,, une étude d'un intérêt vital pour quiconque essaie de comprendre la nature de la réalité. Les Occidentaux considèrent communément la terre, l'eau, le feu et l'air comme les quatre éléments.

La compréhension de ces éléments peut être très utile pour la modulation de sa santé physique et des caractéristiques comportementales, car lorsqu'ils sont en équilibre dans votre corps et votre mental, toutes les choses sont en ordre et fonctionnement harmonieusement. Trop ou trop peu d'un élément bouleversera les fonctions corporelles ou changera les modèles de comportement.

Le voyage du Chaudron avec la lionne vous conduit aux élémentaux, les esprits des règnes de la Terre, de l'Eau, du Feu et de l'Air. Vous voyagez à ces règnes dans un voyage sans fin, dans lequel la Lionne vous aide dans votre chasse, car lorsque vous allez dans des règnes élémentaux, il est utile d'être accompagné d'un chasseur expérimenté. Tandis que vous regardez das les yeux de la Lionne, ou que vous êtes en sa compagnie, vous pouvez voyager en sécurité à l'un des règnes élémentaux. Sa vision attentive et son jugement profond vous aideront à voir quel est l'aspect le plus bénéfique, personnellement, du règne. Par exemple, si vous allez au royaume du Feu, la claire vision de la Lionne et son habileté de traqueuse vous mèneront à l'expérience du feu, pendant laquelle vous pouvez supporter la chaleur tandis qu'elle consume la faiblesse pour vous amener à reconnaître votre courage inhérent.

Les hôtes intelligents des règnes élémentaux apparaîtront toujours comme des entités distinctes, créatures de la nature de l'élément spécifique que vous explorez. Dans le règne de la Terre, vous pouvez travailler avec des gnomes, des elfes et des êtres de la Terre. Dans l'eau vous pouvez trouver des ondines et ou des esprits de l'Eau. Dans le Feu, les esprits sont souvent des salamandres, et dans l'Air, vous rencontrez des fées ou des sylphes.

Quand vous partez dans cette expédition de chasse avec la Lionne, vous choisissez l'élément que vous voulez explorer. Son intelligence cherche le meilleur avantage, en sorte que vous puissiez découvrir ce qui arrive pour vous dans le règne concerné. La Lionne est une chasseresse opportuniste, et vous êtes protégé dans chaque règne par ses qualités constantes de férocité, de courage inébranlable et de force.

Il y a de nombreux types de nourriture disponibles au cours de votre voyage avec la Lionne. Parfois, elle boit de l'eau, ou mange un petit ou un gros animal. Parfois, les lions jouent entre eux ou avec les lionceaux, et ils aiment jouer avec leur nourriture. C'est ainsi que les voyages se passent - pas seulement à manger, mais aussi à s'amuser et assouvir sa curiosité.

Choisissez l'élément que vous projetez de visiter avant de partir en voyage, et utilisez la direction qui est donnée pour franchir sa porte. Le lieu d'entrée et de sortie à ces règnes est un portail qui a les caractéristiques générales des éléments.


[Le voyage de la Lionne comme celui du Faucon, du Cèdre, du Dauphin, du Coyote, du Geai bleu et du Chacal fait partie des] Voyages d'Exploration. Dans cette section, vous pouvez avancer et jouer. Si vous êtes devenu un voyageur intrépide, vous pouvez découvrir une connaissance très profonde au sujet de vous-même et de la création dans laquelle vous pouvez exprimer la vie et la conscience.


Terre

Tandis que vous traversez le veld (les herbages) pour aller dans la Terre, le paysage devient plus dense. Vous traversez une région de végétation épaisse qui se termine soudain, en un lieu où la Terre et les rochers s'unissent, dans une éminence accidentée qui est brisée par des falaises et des abîmes. Votre Lionne sait où elle va et vous conduit à une crevasse étroite qui entre directement dans la Terre...

Une fois que vous êtes dans le règne de la Terre, vous pouvez être présenté aux entités de la Terre comme les nains, les elfes, les trolls, les gnomes, etc. Ils sont les gardiens du règne minéral et des trésors de la Terre. Vous pouvez apprendre ici la guérison physique et les attributs des éléments. Le peuple de la Terre est enraciné et d'orientation physique. Conservateur, stable, constructif, organisé, déterminé, et solide - tels sont les qualificatifs qui conviennent à ce qui ressortit à la Terre.

Eau

Les entités aquatiques, ondines et esprits de l'eau, se trouvent autant autour de l'eau que dedans. La porte de ce règne peut être un cours d'eau, un lac, une vaste étendue aquatique, une cascade... Le voyage dans le règne de l'Eau peut se faire dans les étangs, sur le rivage, ou dans les profondeurs du monde des sentiments, des émotions, des rêves, ou de l'imagination. L'eau est le monde qui reflète, révélant les besoins, les désirs et les illusions. Voyagez avec votre Lionne, pour trouver un miroir clair, sacré, et plongez dans le règne de l'Eau. Explorez les émotions, la conscience psychique, l'intuition, et la compassion. Le peuple aquatique tend à être nourrissant, sensible, et, parfois, cachottier.

Feu

Un volcan ou un autre lieu igné fera entrer dans le règne du Feu, ou votre Lionne peut sauter à travers les flammes vives, vacillantes. Remarquez l'impression que donne l'élément : la chaleur, la rapidité, la fascination. On peut trouver le Feu dans les bois ou les champs. Ses habitants ressemblent à des elfes ou des fées, mais ils sont flamboyants, vibrants. Ou bien vous pouvez rencontrer une salamandre.

Dans le feu, vous pouvez développer la passion et le pouvoir créateur de votre volonté. C'est le règne de l'esprit. Le peuple igné a tendance à être courageux et agressif, et trop de feu peut donner libre cours à la colère, la rage, ou même la violence. En travaillant avec un élément qui est en déséquilibre, vous pouvez apprendre à le ramener à l'équilibre.

Air

On parvient au monde de l'Air en grimpant à de grandes hauteurs, avec de vastes perspectives, même jusqu'au ciel ou aux nuages. L'entrée peut être un saut au-dessus d'un grand gouffre, altérant votre perspective spatiale. Vous pouvez rencontrer des fées, des sylphes ailés, ou des entités volantes comme le Phénix ou l'Aigle. Dans le monde de l'Air, vous apprenez des choses dans le domaine de la communication et des idées, et vous pouvez obtenir de l'information au sujet du mental et de l'humeur. Le chant et la poésie sont souvent inspirés ici, car c'est l'élément des Muses. Le peuple aérien a tendance à être idéaliste, intellectuel, allègre, abstrait, et amusant, et l'Air est le monde à visiter pour "éclairer" ou élargir votre conscience.


Dans chacun des règnes, l'attention de la Lionne localisera une entité qui peut vous attendre, vous approcher, ou vous saluer. Il est important, quand vous voyagez dans les règnes élémentaux, de tenir bon. Être avec la Lionne fournit une force et une protection supplémentaires. Si votre raison d'être là est spécifique, dites-le à l'entité, et elle vous mènera à votre but. Autrement, laissez l'être élémental vous conduire à n'importe quelle information ou expérience appropriées.

Chaque fois que vous irez à un domaine, vous aurez une expérience spécifique pour vos besoins et désirs, et vous serez ramené par votre guide lionne au lieu de repos du veld.

Le voyage avec des félins majestueux apporte de la compréhension. Chaque fois que vous referez ce voyage, ce sera différent.

Voyage de la Lionne


[Reportez-vous aux éléments ci-dessus, et choisissez le règne élémental que vous préférez explorer. Allez à Thoth à travers l'alchimie du Chaudron.]

Thoth vous emmène dans le veld africain, où vivent les Lions. Là, à côté de la rivière ou de la mare, vous verrez des Lions se prélasser au soleil de l'après-midi. La chaleur de la journée est accablante, presque oppressante, tandis que vous vous adaptez plus clairement à l'espace des Lions. Le calme est seulement brisé par les queues qui se balancent pour tenir les insectes à l'écart.

L'un des Lions vous regarde dans les yeux. En le regardant à votre tour dans les yeux, saluez la Lionne. De tout votre cœur, demandez l'information et l'expérience dont vous avez besoin, et la Lionne vous emmènera à la chasse. Vous pouvez distinguer quel règne élémental vous souhaitez explorer et exprimer tout dessein spécifique que vous avez.

La Lionne vous invite à venir dans son corps, mais vous maintenez votre propre conscience séparée... Tandis qu'elle traverse le veld d'un trot léger, sentez le pouvoir de ses mouvements, le rythme de ses muscles, tandis qu'ils la font aller de l'avant, avec légèreté et rapidité. Ses sens sont pleinement en éveil, mais elle semble ne pas s'intéresser aux troupeaux d'animaux que vous croisez, bien que quelques-uns d'entre eux s'écartent et courent non loin d'elle. Soyez attentif au paysage. Elle sent le vent et connaît instinctivement sa direction. Elle s'arrête un moment et émet un grondement. Remarquez où, dans votre corps, le son vibre... La Lionne vous emmène dans un terrain plus haut à la recherche d'une entrée appropriée dans l'élément de votre choix...

Une fois que vous êtes entré dans ce royaume, gardez votre identité individuelle. Vous êtes conduit à l'être élémental approprié, et vous recevez l'expérience qui satisfera votre faim de connaissance... [Longue pause]

Quand votre expérience du royaume élémental de votre choix est achevée, la Lionne vous ramène dans son corps pour le voyage de retour, par le chemin par lequel vous êtes venu... Elle vous emmène au veld, où la troupe de Lions continue de se reposer près du trou d'eau.

Regardez dans les yeux de la Lionne jusqu'à ce que vous soyez en paix avec cette créature puissante. Vous vous sentez satisfaits et pleins, et vous pouvez souhaiter vous rouler par terre avec cette alliée, et faire une petite sieste tandis que vous digérez votre repas d'informations ou d'expériences, comme le font d'ordinaire les Lions après leur chasse...

Au bout d'un moment, Thoth refera son apparition. Racontez-lui votre expérience...

[Thoth vous aidera à rentrer dans votre corps...]


Mot-clef : Règnes élémentaux."

*

*

D'après Madonna Gauding, auteure de Animaux de pouvoir, Guides, protecteurs et guérisseurs (Octopus Publishing Group 2006 ; traduction française : Éditions Véga, 2006) :


Guide d'interprétation

En tant que symbole onirique

Assurance ; Autorité ; Coopération ; Fierté ; Imagination ; Pouvoir.


En tant que gardien ou protecteur

Défend les bâtiments et les institutions importantes ; Protège la famille.


En tant que guérisseur

Équilibre les éléments (feu, eau, terre, air) dans votre corps ; Guérit grâce à la chaleur et à la lumière du soleil.


En tant qu'oracle ou augure

Fait entrer la discipline dans votre vie ; Vous êtes votre propre auteur.


Mythes et contes

Bouddha est représenté assis sur un lotus soutenu par huit lions. Sekhmet, la déesse égyptienne, est dotée d'une tête de lionne ornée du disque solaire.


Si le lion est votre animal de pouvoir

Très famille, vous êtes un parent indulgent et aimant. Homme, vous ne gagnez peut-être pas beaucoup, mais êtes très protecteur. Peut-être êtes-vous père au foyer. Votre famille se sent en grande sécurité en votre présence. Femme, apparemment vous occupez un emploi de grande autorité. Aucun de vous n'aime les confrontations et les évitera à tout prix. Menacé, vous terrifierez toutefois l'adversaire. Malgré le personnage imposant et puissant que vous jouez, vous préférez compter sur le mental discipliné en tant que secret suprême de la réussite. A cette fin, vous intensifiez votre concentration grâce à la méditation, aux affirmations et aux visualisations.

Demandez au lion de vous aider :

- à valider le pouvoir et l'énergie féminine

- à devenir fort en disciplinant les pulsions négatives

- à être un parent plus attentif et aimant.

Accéder au pouvoir du lion en :

- étudiant le signe astrologique du Lion

- explorant la méditation ou les arts martiaux.

La Force, lame du Tarot, représente une femme maîtrisant un lion, démontrant que la force intérieure est plus considérable que le pouvoir physique brut. Vous êtes-vous jamais basé sur votre force intérieure plutôt que sur la colère et l'agressivité pour gérer un problème difficile ?

Élément Terre."

*

*

Pour Jacques Voisenet, auteur de "L’animal et la pensée médicale dans les textes du Haut Moyen Age." paru dans la revue Rursus. Poiétique, réception et réécriture des textes antiques, 2006, n°1 :


De même, une femme qui ne parvient pas à accoucher doit « mettre un cœur de lion sur son nombril, pendant un temps assez bref, pas trop long : l’enfant se détachera en elle et arrivera aussitôt ». Pour guérir un sourd, il faut lui appliquer, mais pas très longtemps, l’oreille droite d’un lion en prononçant ces paroles : « Entends, par le Dieu vivant et par la force pénétrante de l’ouïe du lion ». Signalons en passant que le remède de la religieuse se démarque bien peu des pratiques païennes dénoncées par les conciles ou les livres pénitentiels. Liant le geste à la parole, la vertu prêtée à l’animal est transférée par contact avec la partie malade en prononçant une formule de guérison qui ne se distingue des incantations des mages que par l’invocation de Dieu. La frontière entre la magie et la médecine « religieuse » est bien floue. La guérison se produit grâce à la force du lion qui passe de son cœur, de son oreille ou de sa peau dans la personne malade. C’est le rayonnement de la chaleur léonine (« Le lion est totalement chaud » dit Hildegarde) qui pénètre l’homme et le guérit. A l’inverse, le cœur du tigre, placé encore chaud, sur la plaie récente d’un lépreux absorbe le mal. Mais si la lèpre est ancienne, cela ne fera qu’aggraver la maladie en la faisant pénétrer dans la chair de l’homme et en provoquant la décomposition de son cœur. L’usage médical de ces animaux (lion ou tigre) est périlleux en raison de la force qui les habite et incite à la prudence.

De toute façon, les lecteurs de la Medicina Plinii ou de l’abbesse allemande devaient avoir beaucoup de mal à trouver en Occident et plus particulièrement dans la région de Bingen des os d’éléphant, des bosses de chameau ou un cœur de lion encore chaud. Cela montre une fois de plus le caractère livresque de cette science médicale, complètement déconnectée de la réalité, la grande dépendance des auteurs médiévaux vis-à-vis d’une faune scientifique héritée et un goût pour l’exotisme qui accorde la première place aux animaux lointains et fabuleux.

*

*

Diana Cooper, auteure du Guide des archanges dans le monde animal (édition originale 2007, traduction française, Éditions Contre-dires, 2018) nous délivre un :

Message des lions (message commun à celui de tous les félidés) :

Nous voyons et savons tout, car nous

sommes des êtres initiés. Nous veillons sur vos foyers

et sur la planète, et nous maintenons la fréquence à un niveau

élevé. Quand nous nous prélassons au soleil, nous sommes

peut-être en train de réaliser un important travail d'aide.

Vous faites souvent, vous aussi, du travail spirituel quand vous

vous détendez, alors soyez attentif à notre enseignement

et reposez-vous davantage.

Tous les félidés viennent d'Orion, la constellation de l'éveil spirituel et de la sagesse, et ils nous enseignent et démontrent de nombreuses qualités d'illumination. Orion s'est élevée et, par conséquent, tous les êtres d'Orion sont dans la cinquième dimension. La connaissance ne sert à rien si vous ne savez pas l'appliquer judicieusement, et toutes les créatures qui viennent d'Orion sont capables de prendre des informations et de les utiliser avec sagesse. Les félidés répandent la sagesse par leur présence même et leurs auras font apparaître notre propre sagesse innée. Ces animaux apportent également des qualités d'éveil spirituel sur Terre. Ils répandent la paix et l'apaisement, et ils nous montrent comment nous détendre profondément au niveau cellulaire, puis nous déplacer avec des mouvements merveilleusement fluides. Les félidés sont des guérisseurs et ils travaillent avec l'archange Raphaël. Depuis le moment cosmique en 2012 - un instant à 11 h 11 le 21 décembre 2012 qui a marqué la fin de la civilisation de l'Atlantide, durant lequel l'énergie de la Source a touché le cœur de tout être sensible dans l'univers et a provoqué l'ascension de tout -, ils se sont connectés à l'archange Mariel, qui procure une guérison de l'âme supérieure à travers eux, afin d'élever plus rapidement le niveau de la fréquence de la planète. Tous les félidés, qu'il s'agisse de petits chats domestiques ou de gros lions et tigres, sont des êtres indépendants, détendus quand il convient de l'être. Ils n'ont pas besoin des humains, mais ils sont ici pour nous servir. Les grands félins veillent sur notre planète et la protègent des entités indésirables ou des énergies négatives qui s'approchent de la Terre. Ils aident à nous garder alignés avec les autres planètes et étoiles de l'univers. Ils sont aussi des guérisseurs. Il n'y avait pas de grands félins à l'époque de l'âge d'or de l'Atlantide. L'énergie était tellement harmonieuse que les chats pouvaient faire ce qui devait être fait. Les fauves qui vivaient sur Terre à cette époque faisaient partie d'une autre expérience. Les pharaons utilisaient les fauves pour renforce leur pouvoir, car la fréquence était alors considérablement inférieure.


Le lion est connu pour être le roi des animaux et est parfois représenté avec une couronne sur la tête, symbolisant que son chakra couronne est ouvert et prêt à accueillir les énergies supérieures de l'univers. Les lions travaillent avec l'archange Jophiel qui est responsable du chakra couronne et aide à établir leurs liens stellaires. Comme pour tous les autres félidés, la mission de leur âme est de faire en sorte que la fréquence des lieux dans lesquels ils vivent reste élevée. Les lions (et les tigres) en particulier veillent sur la Terre et, en même temps, assurent la guérison et la protection de notre planète. Un lion adulte a le chakra de la gorge très développé et son rugissement peut être entendu à une distance de 8 kilomètres. Son rugissement ne sert pas seulement à revendiquer son territoire et à dire aux membres égarés de la troupe où ils peuvent le retrouver. Le rugissement terrifiant retentit généralement la nuit, quand le son peut se déplacer plus loin dans les atmosphères. Il explose dans l'espace, met en garde et effraie les entités négatives qui nous approchent avec des intentions inférieures. En même temps, le rugissement contient des vibrations curatives qui s'enfoncent dans le sol lui-même. Les lions sont les seuls félins qui vivent en groupe. Une troupe est un groupe familial de lionnes avec un seul lion. Sur le plan spirituel, ils apprennent la vie familiale tout en développant de nouveaux aspects de leur nature féminine. Le Grand Zimbabwe est parfois considéré comme le lieu de repos des lions. C'est l'un des quatre portails bidirectionnels et inter-dimensionnels de la planète Prière pour les tigres, les lions et tous les félins

Source bien-aimée et archange Fhelyai, ange des animaux,

Du plus profond de mon cœur, je vous demande de contrôler les cœurs

de tous les humains avec de l'amour et du respect pour les tigres, les lions

et tous les félins, et de toucher les esprits de tous les humains

avec compréhension et avec l'intention de les aider.

Transmettez les remerciements de l'humanité à ces magnifiques animaux

qui veillent sur notre planète et aident à maintenir la fréquence

aussi élevée que possible. Remplissez-les d'espoir.

Je vous remercie.

*

*

Pour David Carson, auteur de Communiquer avec les animaux totems, puisez dans les qualités animales une aide et une inspiration au quotidien (Watkins Publishing, 2011 ; traduction française Éditions Véga, 2011), le lion appartient à la famille des Qualités intérieures, au même titre que le serpent, la taupe, la tortue, le faucon, le singe, le phénix, le jaguar, le chat, l'éléphant, l'araignée, le loup, l'ours grizzly, le corbeau et la corneille, le gorille, le crocodile, le bison et le dragon.

Qualités intérieures :

Le rythme effréné du monde dans lequel nous vivons - exigences du travail, évolution technologique et pressions financières - nous fait aisément oublier notre parenté aux animaux. Il est encore plus facile de négliger notre esprit animal, personnel et intérieur, où nous pouvons puiser force, sagesse et conseils.

Il existe diverses façons de nous reconnecter à nos guides intérieurs. L'une d'elles est de fournir un effort conscient pour trouver l'animal qui compense les faiblesses que nous sentons en nous-mêmes - le lion peut par exemple nous aider à combattre notre timidité. Une autre approche consiste à identifier un ou plusieurs animaux avec lesquelles nous sentons une affinité particulière et à travailler en lien étroit avec eux sur une large gamme de problèmes et de peurs. Ce chapitre sonde les créatures susceptibles d'offrir un éclairage intérieur particulier sur notre caractère et notre psyché. [...]

Si vous aimez "prendre en charge", votre animal totem est sûrement le lion - souverain suprême. Royal et majestueux, le lion est un emblème de stabilité et de pouvoir souverain. Si les lionnes n'ont pas de crinière, celle, longue et hirsute du mâle, le caractérise. On retrouve la crinière du lion dans les premières illustrations astrologiques, dans lesquelles elle représente les mèches ou rayons du soleil et ainsi, l'énergie de l'astre lui-même.

Les lions nous enseignent une dignité calme et noble. Si nécessaire, ils transmettent aussi le courage et l'assurance. Ils vous disent d'adopter une démarche fière et d'accentuer vos points forts. Tout comme sa crinière, qui lui confère statut, dignité et grandeur, votre apparence et votre style peuvent vous offrir les mêmes faveurs. Mêlez votre énergie à celle du lion roi. Dans de nombreuses cultures, soleil et lion sont fermement liés et, à travers les âges, tous deux ont été associés à la royauté et à la souveraineté. Dans la Babylone antique par exemple, le lion incarnait la souveraineté. Dans la Babylone antique par exemple, le lion incarnait la souveraineté, et la royauté persane était liée au soleil. Le lion est au cœur de la culture du peuple massaï, qui cherche à exprimer les pouvoirs de l'animal. Les Massaïs portent une coiffe ressemblant à une crinière et ne sont armés que d'un bouclier et d'une lance. Lors du rite de passage à l'âge adulte, l'adolescent devait partir seul chasser le lion dans la savane africaine. Même si aujourd'hui cet animal n'est presque plus chassé, le pouvoir symbiotique qu'il partage avec les humains est toujours présent. Quand vous trouverez et intérioriserez ce lien, votre vie se transformera positivement. Ceux qui ont le lion pour animal spirituel peuvent facilement surmonter le stress en adoptant l'énergie de force et de courage moral du félin. Si le lion est votre totem, faites face aux problèmes et prenez l'initiative. Relevez les défis grâce à votre animal farouche et à votre noblesse naturelle et spontanée. Soyez ouvert et content de vous-même.


Mots-clés : Énergie royale du soleil

Méditation alchimique

Voici une méditation sur le lion en alchimie ancienne. Les alchimistes tentèrent de découvrir la pierre philosophale, qui transformerait les métaux basiques en or. Au Moyen Âge, cette recherche se mua en quête mystique pour se rapprocher du divin. Les animaux étaient utilisés comme métaphores pour marquer les différents stades alchimiques. Le lion vert dévorant le soleil symbolisait le moment où il était pour la première fois possible d'observer la transformation d'un métal en or.

  1. Asseyez-vous dans un endroit confortable où vous ne serez pas dérangé. Prenez conscience de votre corps. Respirez en harmonie, à un rythme régulier. Commencez par devenir le lion jaune, qui en alchimie représente l'or, mais pas celui auquel nous pensons communément.

  2. Faites affluer depuis vos pieds une belle lumière dorée et ressentez sa chaleur bienfaisante. Faites-la remonter jusqu'au sommet du crâne. Baignez-vous dans la lumière d'or des philosophes antiques. Sentez la lumière du lion jaune vous purifiez et vous mener à la perfection humaine. D'après le védique ancien, l'or représente l'immortalité. Convoquez cette qualité pour vous-même.

  3. Ensuite, invoquez les pouvoirs du lion vert qui dévore le soleil. Imaginez une belle lumière verte inondant tout votre corps d'un vert parfait, des pieds jusqu'au sommet de la tête. Ressentez le pouvoir guérisseur de la couleur verte, la lumière qui purifie la matière. Laissez cette lumière aimante et enveloppante grignoter toutes les impuretés et les éléments toxiques. Purifiez-vous.

  4. Faites maintenant appel au lion alchimique rouge. Emplissez votre corps de cette lumière, qui déverse sa couleur rubis teintée d'or. Laissez cette incandescence rouge vous inonder de passion spirituelle et d'énergie brute. Les pépites d'or représentent la recherche de la vérité universelle au sein du monde matériel. Par la vérité, vous pouvez réveiller le pouvoir d'un soleil intérieur, la pierre philosophale, bijou plus précieux que l'or.

  5. Achevez votre méditation en remerciant les lions vert et rouge pour leur sagesse, leur force et leur compréhension.

*

*

Dans son jeu de carte L'Oracle du peuple animal (Guy Trédaniel Éditeur, 2016), Arnaud Riou regroupe les animaux par famille. Le lion appartient selon lui à la famille de la posture avec la tortue, le taureau, le cerf, l'araignée, l'aigle, la baleine, le cygne, le gecko et le sanglier.


"La posture. Les animaux en lien avec la famille de la posture vous invitent avant tout à vous aligner à vos valeurs. Lorsque nous ne sommes pas alignés, nos actions sont impulsives, réactives et émergent de la partie la plus superficielle de notre ego. Il est nécessaire alors de nous centrer, de nous relier à notre colonne vertébrale, à nos valeurs, à la profondeur de notre être. Les animaux de cette famille nous aident à mieux nous aligner pour nous retrouver.

[...] Nous cherchons tous à trouver notre place sur la Terre, à donner du sens à notre existence, à être utiles, à trouver notre voie. Nous avons besoin de vivre une vie pleine de réalisations matérielles et spirituelles, nous avons besoin d'entretenir des relations sereines et constructives. Nous avons besoin de voyager, de nous développer, d'évoluer. Pour suivre notre route, nous sommes amenés à choisir, à nous engager, à décider. Parfois, nous manquons de critères pour faire les bons choix.

Les animaux ne se projettent pas comme les humains en permanence. Ils n'ont pas un tempérament à calculer, à imaginer ce que la vie leur réserve. Les animaux s'occupent avant tout de leur posture. Ils n'anticipent pas plusieurs jours à l'avance les rencontres qu'ils aimeraient faire, la forme qu'ils aimeraient donner à leur prochain nid ou la personnalité de leurs prochains enfants. Ils ne se demandent pas pendant des heures la façon dont ils aimeraient aborder tel partenaire. Ils se contentent d'aligner leur posture à leur véritable nature et d'agir naturellement.

Aligner sa posture, c'est habiter son corps, respirer profondément. C'est être présent à son cœur, le laisser résonner sans effort, être ouvert, c'est ouvrir son esprit à l'inconnu. C'est s'aligner sur ses valeurs. Ecouter la façon dont notre corps réagit à tout nouveau choix, nouvelle direction, nouvel engagement. Lorsque nous sommes alignés dans une posture juste, nous n'hésitons plus au moment de choisir : les bonnes directions nous apparaissent spontanément et sans effort. Nous rencontrons facilement les bonnes personnes avec qui nous allons réaliser des projets fructueux. C'est à cet alignement que les animaux de la posture vont nous accompagner. [...]

J'affirme ma place sur la Terre.

J'ose offrir au monde ce que j'ai de plus beau,

Mon rayonnement.


...................................................................................................................... La carte représente un décor de savane. Quelques arbres secs, une herbe haute et jaunie. Nous sommes en Afrique et la chaleur semble accablante. Un Lion est là au premier plan. Il est couché. Il est naturellement dans sa majesté. Rien ne semble l'affecter. Il est dans une posture à la fois détendue et digne. C'est un grand mâle à la crinière riche. Il semble goûter la présence du soleil sur son pelage.

......................................................................................................................


Bien qu'il n'apparaisse pas symboliquement en tant que totem dans toutes les traditions, le Lion reste le roi des animaux. Sa seule présence inspire le respect. C'est le deuxième plus grand félin, après le tigre de Sibérie. Il impressionne par sa taille autant que par sa posture. Le Lion incarne la puissance solaire, la souveraineté, la grandeur d'âme. Il ne se soumet à aucun règne. Sa crinière rappelle les rayons du soleil qu'il reflète. C'est la qualité même de cette crinière qui signale aux lionnes qu'il est en bonne santé et dans toute sa vitalité. Le Lion incarne la puissance sans effort, la noblesse, le commandement. Dans plusieurs traditions, il protège l'entrée du temple. Comme dans la nature, il protège le clan et attaque les éventuels prédateurs.

Alors que les autres félins se rassemblent pour les périodes d'accouplement, le lion est le seul félin à vivre toute l'année dans un même clan pouvant compter parfois jusqu'à trente individus. Certains mâles sont solitaires. Parfois, les solitaires, se regroupent pour chasser les mâles d'un autre clan. C'est ainsi la loi du plus fort qui accompagne la destinée du roi des animaux. Le rugissement du Lion peut s'entendre à plusieurs kilomètres et impressionne tous les animaux de la savane. Il fait fuir les troupeaux de zèbres, d'antilopes ou de gnous. Pourtant, ce n'est pas le Lion qui chasse, mais la Lionne. Le Lion conserve le privilège de manger la proie en premier et de choisir le meilleur morceau. C'est la part du Lion. C'est la Lionne également qui assure l'éducation des enfants dont le Lion ne s'occupe que peu, quand il ne choisit pas de les tuer. Sa présence est indispensable dans le règne animal.


Lorsque le Lion vous apparaît dans le tirage, c'est généralement pour vous interroger sur votre image, la place que vous prenez dans la société. Car être visité par le totem du Lion, c'est une invitation à prendre le devant de la scène, à assumer votre rayonnement. Peut-être avez-vous besoin de vous montrer davantage, d'entretenir de meilleures relations sociales. Peut-être avez-vous besoin de développer votre charisme naturel ou votre leadership. Peut-être n'osez-vous pas vous mettre en avant, vous faire connaître. Le Lion vous aide à gagner en confiance en vous et en estime. Le Lion vous aide à affirmer votre pouvoir. Il est le totem des êtres charismatiques destinés à de grands parcours souvent médiatiques. Les acteurs, les journalistes, les hommes politiques et les leaders de toutes parts. Toutefois, si le Lion est le symbole du rayonnement, il vient toujours vous interroger sur ce qui vous pousse à rayonner. est-ce pour attirer l'attention sur vous ? Pour soigner un manque de reconnaissance ? Pour transmettre votre belle lumière ? Car pour que votre rayonnement reste dans son aspect solaire, il doit être associé à la générosité et à l'altruisme. C'est là, le paradoxe du Lion. Assumer son image en montant sur le devant de la scène tout en cultivant son humilité. Aussi, en rencontrant le Lion, méditez sur ce qui vous anime et assumez totalement le premier rôle.


Mots-clés : Le rayonnement - La force - La monarchie - La générosité - la puissance - L'image - Le leadership - La suprématie - Le pouvoir - Le don.

Signification renversée : Lorsque le Lion vous apparaît dans sa forme renversée, c'est toujours une occasion de sonder votre puissance, votre pouvoir et la façon dont vous l'utilisez. Le Lion peut vous signaler que vous attirez beaucoup l'attention à vous, que vous pouvez créer de la jalousie. Dans votre quête de puissance, le Roi des animaux vous rappelle que prendre le pouvoir, c'est déjà prendre le pouvoir sur soi, dompter ses propres émotions, explorer son ombre et maîtriser ses pulsions. Le Lion vous aide à équilibrer cette posture. Dans sa position inversée, le Lion peut aussi vous avertir qu'une personne cherche à vous nuire ou à nuire à votre réputation. C'est alors l'occasion de revenir à votre authenticité, de clarifier vos rapports humains. Le Lion peut aussi vous avertir que votre besoin d'être dans la lumière ou de passer sur le devant de la scène peut vous rendre tyrannique, égoïste ou insensible. Dans tous les cas, le Lion vous aide à éclaircir les liens entre l'image que vous avez de vous, l'image que vous avez des autres et celle que les autres ont de vous. C'est donc toujours une occasion de nettoyer votre miroir, d'apaiser votre ombre pour projeter au monde la lumière de votre cœur.


Le message du Lion : Je suis le Lion. Je suis le totem des êtres qui acceptent leur pouvoir. En m'associant à toi, je t'aiderai à éclairer de toute ma lumière tes qualités, ton style, ta personnalité et toute ta personne. Avec moi, tu oseras affirmer ce qui te tient le plus à cœur. Briller dans un dîner, dans une soirée, sur une scène ou devant les caméras, avec moi, tout te sera accessible, car j'ai en moi le secret du rayonnement, de la beauté et du charisme. Ne crois pas que tu serves le monde en te croyant petit ou sans influence. Tu as une forte influence dans ton cœur. Elle te permet de toucher, de transmettre, de motiver ou d'informer. Assume ta beauté, ta grandeur et tes ambitions les plus folles. Car c'est en montrant au monde ta beauté, en prenant le risque de te montrer, que tu contribueras, à ta façon, à honorer la beauté du monde.

Le rituel du Lion : Je me connecte à l'énergie du Lion. L'énergie solaire du roi des animaux. Je reconnais ma beauté et la grandeur de mon âme. Je suis venu sur cette terre pour permettre à mon âme de rayonner, pour affirmer haut et fort ce qui vibre le plus haut en moi. Je suis venu transmettre ma beauté, mon intelligence et la chaleur de mon cœur à travers mes choix, mes paroles et mes actes. Je prends le temps de me poser, de revenir à mon corps. Je respire profondément. Je me détends. Je vais choisir les vêtements qui me mettent le plus en valeur. Je prends le temps de sentir, les couleurs, les formes, les matières. J'adopte ce qui me rend beau. Je visualise dans mon cœur un soleil jaune rayonner. Je laisse ce rayonnement se répandre dans mon corps, dans toutes les cellules de mon corps. Je visualise ces rayons de lumière partir de mon cœur et aller toucher toutes les personnes autour de moi."

*

*

Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), le Lion est défini par les caractéristiques suivantes :


Traits : Le Lion symbolise le courage, le leadership et la loyauté. Vous êtes à un moment où il vous faut rugir, vous glorifier de vos affaires, et permettre au monde de voir votre grandeur. Le lion est férocement protecteur, il aime être au centre de l'attention, et il se sert de sa force quand c'est nécessaire. Il symbolise aussi la difficulté à contrôler ses émotions. Il vous met en garde : gardez votre intérieure pour trouver votre équilibre. Le lion est un animal sociable qui préfère éviter tout type de conflit. Si on le provoque, ou s'il se sent menacé, il va se battre cruellement pour se protéger, protéger sa famille et son territoire. Cela s'applique à vous également.

​​

Talents : Autorité ; Équilibre ; Courage ; Dignité ; Domination ; Féroce ; Honorable ; Justice ; Leader ; Loyauté ; Pouvoir ; Royauté ; Confiance en soi ; Sociable ; Force ; Sagesse.


Défis : Obsédé du contrôle ; Paresseux ; Orgueilleux ; Coléreux ; Implacable ; Centré sur soi.


Élément : Terre.


Couleurs primaires : Brun.


Apparitions : Le Lion apparaît lorsque vous allez avoir un rôle de leader. il indique que vous devez être plus visible, vous mettre sous les projecteurs et que vous avez besoin d'endosser le rôle de dominant dans la situation qui se présente. Soyez meneur, pas suiviste. Déléguez, ne faites pas tout le travail seul. C'est vous qui dominez, aussi protégez votre territoire, et assurez-vous que vos bases soient couvertes. Le lion veut dire aussi d'apprendre de la lionne. Dans le groupe, la lionne a la responsabilité d'élever la famille. Elle chasse pour ses petits, les protège et leur apprend à vivre ensemble. En regardant comment la lionne effectue ces multiples tâches, vous pouvez de la même façon amener de l'harmonie dans votre environnement de travail en apprenant à ceux dont vous avez la responsabilité à travailler de la façon la plus productive pour tous. Si la lionne vient à vous, c'est pour vous montrer comment arriver à un équilibre entre le travail et votre vie à la maison. Le lion signifie aussi que vous n'êtes pas aussi productif que vous pourriez l'être. Il se peut que vous traîniez ou que vous vous la couliez douce au lieu de faire le travail que vous devez faire.


Aide : Vous avez besoin d'accroître votre pouvoir personnel. Le stress peut diminuer votre confiance en vous et faire baisser l'estime que vous avez de vous-même. Le lion peut vous aider à vous détendre et à vous recharger en libérant la tension nerveuse, l'agressivité et la colère. il peut vous donner le courage et l'affirmation de soi nécessaires pour affronter les problèmes en face au lieu de tourner autour d'eux. L'apparition du lion vous avertit également lorsqu'une situation devient ingérable ou menace votre force personnelle et émotionnelle. Gardez le contrôle, votre dignité et votre fierté lorsque vous rencontrez des situations qui vous mettent à l'épreuve. Le lion peut vous aider à gérer les émotions négatives des autres. Il vous donne une attitude noble et positive qui vous permet de voir les raisons qui sont derrière le comportement des autres, de les évaluer et de prendre des décisions positives sur la façon d'agir alors. Le lion vient vous dire que vous ne devez pas réagir impulsivement, mais prendre le temps de voir ce qu'il en est et d'analyser la situation avant de bouger.


Fréquence : L'énergie du lion fait un son semblable à un long grondement sourd. C'est un rugissement qui résonne au plus profond de votre poitrine et se propage dans tout votre corps. C'est fort et pur. Cela vous fait vous sentir plus grand que vous n'êtes, et des sentiments de pouvoir surgissent en vous. Vous vous tenez plus droit, marchez plus fièrement, et vous sentez que vous pouvez triompher de n'importe quel obstacle.


Voir aussi : Panthère noire ; Guépard ; Cougar (Lion des montagnes, Puma) ; Griffon ; Jaguar ; Lion de Némée ; Shisa ; Tigre.

Imaginez...

Le rugissement du lion se répercute dans tout le zoo. Vous le sentez gronder en vous alors que vous n'êtes pas si proche que ça de l'endroit où il est enfermé. En suivant le son, vous voilà ravi par la noblesse majestueuse de son rugissement. Au détour du chemin, vous apercevez pour la première fois cet animal élégant. Il est en train de faire sa ronde, en surveillant son groupe de lionnes. Il rugit à nouveau, le son est fort et bruyant. Cette fois, l'une des lionnes répond à son appel. Vous remarquez que la réponse provient d'un endroit différent. En cherchant à mieux voir, vous découvrez une mère lion avec ses trois lionceaux qui la suivent. Elle ne s'avance à découvert que sur une partie du chemin et lève les yeux vers le mâle. La connexion énergétique entre les deux est puissante. Cela ressemble à un arc d'éclairs lumineux qui sifflerait de l'un à l'autre. Elle lui lance un doux rugissement avant de repartir avec ses lionceaux se mettre en sécurité dans les buissons. Satisfait, le lion s'allonge sur un rocher et s'apprête à dormir.

*

*

Lire la suite de l'article ici.