top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

Le Rince-bouteille




Étymologie :


Le nom du genre, Callistemon, est un nom composé provenant de deux termes issus du grec ancien : κάλλος, kállos signifiant « beauté », et στήμων, stêmôn, « filament ».


Autres noms : Callistemon spp - Arbre à goupillon - Goupillon - Plante-écouvillon - Plante-goupillon - Rince-biberon.

*

*




Botanique :


Les Callistemons sont des plantes ornithophiles comme le rappelle J. Leandri auteur d'un article intitulé "Points de vue sur le problème de l’ornithophilie." in La Terre et la vie (1950) :


Dans une étude déjà un peu ancienne (1915), ce dernier [e E. Werth] classait les fleurs ornithophiles en catégories, de la façon suivante :

  1. Fleurs en brosse ou en pinceau (Metrosideros, Callistemon) (Bürsten-Blumen). Les longues étamines brillantes attirent les Oiseaux, qui sont obligés d'y frotter leur bec pour atteindre le nectar à la base de la fleur.

  2. Fleurs en panier (Protea mellifera) (Korbchenblumen-typus). Les bractées vivement colorées jouent un rôle attractif. L'Oiseau vient se poser sur l'inflorescence en corbeille.

  3. Fleurs en godet (Ceiba penbandra) (Becherblumen-Typus). L'Oiseau doit passer le bec entre les étamines en couronne pour .atteindre le nectar.

  4. Fleurs en cloche (Hibiscus tiliaceus) (Glockenblumen-Typus). Les étamines soudées et le pistil forment le battant de la cloche; le bec de !'Oiseau doit le frôler pour atteindre le fond.

  5. Fleurs en tube (Blandfordia, Erica) (Rohrenblumen-Typus) particulièrement appropriées à la pollinisation par les Colibris et autres Oiseaux à bec effilé.

  6. Fleurs explosives (Loranthus) (Explosionsblumen-Typus). Elles ne s'ouvrent que par suite d'une action mécanique, celle du bec d'un Oiseau par exemple (pincement).

  7. Fleurs en mufle ou labiées (Kigelici, Leonotis, Canna, Musa, Melianthus) (Rachenblumen-Typus). La lèvre inférieure, saillante chez les espèces voisines entomophiles, est effacée chez les ornithophiles, ce qui a pour effet de faciliter l'accès de la fleur au bec.

  8. Fleurs en étendard (Erythrina, Amaryllis, Clianthus, Strelitzia) (Fahnenblumen-Typus). L'étendard est un appareil d'attraction ; il est en général vivement coloré en rouge.

Cette énumération montre l'importance que peut prendre dans certains cas la conformation du bec de !'Oiseau.

*

*

Dans son mémoire de DEA intitulé "Contribution à l'étude chimique de l'étude chimique de l'huile essentielle des feuilles de Callistemon rigidium (syn. Callistemon rigidus R. Br., 1819, MYRTACEAE)" et soutenu en 2009 à Luniversité d'Antananarivo, Andrianambinina Andriamarolahy Razakarivony nous présente brièvement les caractéristiques d'un callistemon :


Callistemon est un arbrisseau de l’Australie à feuilles alternées persistantes avec des fleurs en épis terminés par un bouquet de feuilles, un calice à 5 lobes, une corolle à 5 pétales, des étamines nombreuses dépassant largement le périanthe. Cette plante s’est bien acclimatée sur la côte d’Azur.


Ethnobotanique et utilisation de Callistemon rigidium :

Les plantes de genre Callistemon sont ornementales par la beauté de leur feuillage et de leurs fleurs. Leurs feuilles vertes sont persistantes et la couleur de leurs fleurs est en général rouge, mais elle peut varier selon les espèces considérées. Il est d’usage de les désigner en horticulture sous le nom de Métrosides .

A Madagascar, Callistemon rigidium est utilisé contre les maux de tête et la grippe?

[...]

Conclusion : [...] Enfin, la quatrième partie a été consacrée à l’analyse microbiologique déterminant ainsi le pouvoir antibactérien et antifongique de l’Huile Essentielle de Callistemon rigidium. Testée sur quatre souches bactériennes de référence (Staphylococcus aureus, Streptococcus faecalis, Lactobacillus sp, Escherichia coli) et sur une souche fongique (Candida albicans), l’huile essentielle a présenté une activité inhibitrice sur toutes les souches. Cependant, nous ne pouvons pas encore confirmer les vertus thérapeutiques de cette plante.

L’ensemble du travail a été complété par un criblage phytochimique permettant de mettre en évidence la présence des grandes classes de familles des substances naturelles comme les sesquiterpènes et stéroïdes, les polyphénols, les flavonoïdes.

Les résultats obtenus montrent que l’huile essentielle de Callistemon rigidium présente de grands intérêts pour la conservation de notre écosystème.

*

*

Simon Klein, auteur de La Vie sexuelle des fleurs (Éditions E/P/A, 2022) explique les spécificités de la reproduction florale :


Callistémon : Il y en a pour tout le monde !


Avec ses longs poils rouges formant un doux plumeau, le callistémon est atypique. Sa forme de brosse lui a valu le nom de plante écouvillon (ou rince-bouteilles). Lorsque l'on regarde de plus près une « fleur » de callistémon, cet arbuste originaire d'Australie, de la même famille que les eucalyptus (les myrtacées), on s'aperçoit que chaque ensemble de longs poils est en fait un petit bouquet de longues étamines rouges aux paquets de pollen violets ou jaunes appartenant à une fleur unique, dépourvue de pétales. Au centre du plumeau d'étamines se trouve le pistil et, à la base, des sources importantes de nectar. Ainsi, une brosse de callistémon correspond à près d'une centaine de petites fleurs alignées en manchon autour de la tige de l'arbre.

L'Australie est peuplée d'animaux extraordinaires, ayant évolué dans un environnement unique, isolé, durant des millions d'années. Le callistémon, lui aussi extraordinaire, attire un certain nombre de pollinisateurs parmi les plus surprenants. C'est le cas d'un tout petit marsupial, qui grimpe à l'arbre puis, tel un funambule, cherche son équilibre à la base du plumeau, ses pattes avant écartant les feuilles et s'agrippant aux étamines, et sa longue queue s'enroulant à la tige. C'est le phalanger pygmée (Cercartetus nanus) simplement appelé souris à miel, qui plonge son museau pointu dans le plumeau, sa fourrure se couvrant le pollen. Puis avec sa longue langue il cherche à siroter le plus de nectar et à récolter le plus de pollen possible. Ses dents sont soudées en une sorte de râpe qui lui permet, en y passant la langue pleine de pollen, de récupérer puis de mâcher le précieux pollen. La souris à miel, qui se nourrit exclusivement de nectar et de pollen, est active la nuit, et trouve les fleurs surtout grâce à leur odeur.


Le stratagème : Le callistémon, en plein jour, par ses couleurs rouges chatoyantes est un signal fort pour nombre d'oiseaux nectarivores, dont l'Australie peut se targuer d'être un petit paradis. L'arbre, au lever du jour, se pare souvent d'une joyeuse compagnie, bruyante et multicolore : une bande de loriquets arc-en-ciel qui pillent tout le nectar qu'ils peuvent avant de passer à un autre arbre !

Enfin, au crépuscule, d'autres créatures volants viennent se poser sur les callistémons, afin de se régaler du pollen et du nectar : ce sont des chauve-souris. Ce sont d'excellentes polinisatrices et l'Australie compte de nombreuses espèces atteignant, pour certaines, un mètre cinquante d'envergure. C'est le cas du renard volant à tête grise, emblématique chauve-souris tropicale, qui vient parfois se délecter du nectar du callistémon.

Tous ces pollinisateurs hors normes, en allant chercher du nectar au fond des fleurs, vont se retrouver, malgré eux, la fourrure ou le plumage recouverts de pollen. Et c'est là tout le génie du callistémon : l'architecture même de la fleur, avec ses longues étamines qui se lient et s'écartent au contact du corps d'un pollinisateur cherchant le nectar, est le moyen le plus sûr de transmettre le pollen. Le callistémon fonctionne un peu comme un pinceau à maquillage qui permet de se poudrer de fond de teint : il badigeonne tout en douceur de jaune ou de violet la fourrure ou le duvet des animaux qui se frottent à ses fleurs.

Sur une inflorescence, il y a une quantité importante d'étamines permettant de recouvrir les pollinisateurs qui, bien que faisant une toilette assez fréquente, n'arriveront jamais à retirer tous les grains de pollen de leur fourrure. Il est alors probable qu'un de ces grains se retrouve sur une autre fleur, sur un autre arbre, lorsque la souris à miel se sera attaquée à un autre festin, et qu'il rencontre le pistil situé au centre des grandes étamines, permettant ainsi la pollinisation croisée du callistémon.

*

*




Symbolisme :


Doreen Virtue et Robert Reeves proposent dans leur ouvrage intitulé Thérapie par les fleurs (Hay / House / Inc., 2013 ; Éditions Exergue, 2014) une approche résolument spirituelle du Rince-Bouteille :


Nom botanique : Callistemon spp.


Propriétés énergétiques : Accroît la motivation ; met les gens en contact avec leur passion et détoxifie.


Archanges correspondants : Métatron, Michael et Raphaël.



Propriétés curatives : Le rince-bouteille vous aide à localiser la partie de votre être qui vous semble faire défaut - même si, en réalité, rien ne manque en vous. Cette fleur vous rappelle de tenir compte de la forme véritable de votre être. Lorsque vous le faites, ce qui vous passionne et vous motive est sérieusement réévalué. Vous serez enthousiaste d'accomplir des tâches que vous aviez jusque-là remises à plus tard et vous réaliserez en une semaine ce qui vous en aurait nécessité plusieurs quelques temps plus tôt. Le rince-bouteille vous encourage également à profiter de cette nouvelle énergie et à vous assurer qu'elle perdure en prenant soin de votre corps physique.


Message du Rince-Bouteille : « Permettez-moi d'accroître votre motivation et votre joie de vivre. Je peux raviver l'étincelle de la passion qui vous habite. Je vous aiderai à retrouver l'énergie et la joie d'antan. Vous avez légèrement perdu votre voie, mais ce n'est pas problématique. Ne vous jugez pas et ne vous dévalorisez pas. Vous êtes magnifique et tout aussi parfait qu'au jour de votre naissance. Il n'y a rien à changer en vus. je vous encourage plutôt à vous débarrasser de la lourdeur qui vous entoure. Soyez prêt à accueillir ce merveilleux changement. Il vous accompagnera dans les moments difficiles et vous mènera de l'autre côté, là où le soleil brille. Ainsi, vous pourrez découvrir ce qui vous passionne et laisser derrière vous les mauvais jours pour retrouver la joie de vivre.

Libérer votre corps de toutes ses toxines constitue un bon départ. Ne vous lancez pas seul dans cette aventure. Il est préférable d'être accompagné par une personne qui maîtrise le domaine, par exemple un professionnel de santé ou un naturopathe. »

*

*

301 vues

Posts récents

Voir tout

Le Myrte

Comments


bottom of page