Blog

  • Anne

L'Amaryllis



Étymologie :

  • AMARYLLIS, subst. fém.

Étymol. ET HIST. − 1. 1771 bot. (Trév. : Amarillis [a] En termes de Fleuriste, c'est une espèce des œillets piquetés [acception isolée] ; [b] C'est aussi une Tulipe qui a trois couleurs, rose séche, pourpre foncé & blanc) ; 2. 1845 entomol. (Besch.). Du nom propre Amaryllis, bergère chantée par Virgile, Ecl., 1, 5 ds TLL s.v., 1824, 21 : formosam resonare doces Amaryllida silvas ; lat. lui-même empr. au gr. Α μ α ρ υ λ λ ι ́ ς, Théocrite, 3, 1 ds Bailly. − Amaryllidées, amaryllidiforme, 1838 (Ac. Compl. 1842). Amaryllidacé(es), 1845 (Besch.).


Lire aussi la définition du nom "amaryllis" pour amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms :




Botanique :


*




Symbolisme :


Louise Cortambert et Louis-Aimé. Martin, auteurs de Le langage des fleurs. (Société belge de librairie, 1842) évoquent rapidement le symbolisme de l'amaryllis :


AMARYLLIS - FIERTÉ.

Nos jardiniers disent que les Amaryllis, dont on compte un grand nombre de variétés, sont des plantes fières, parce que souvent elles refusent leurs fleurs à leurs soins empressés, et cela est bien dommage, surtout pour les lis de Guernesey, fleur charmante qui ressemble, pour le port et pour les dimensions, à la tubéreuse ; elle est d'un rouge-cerise qui paraît au soleil parsemé de points d'or. Le nom de ces belles plantes vient du verbe grec amarysso, qui signifie "je brille".

 

Dans Les Fleurs naturelles : traité sur l'art de composer les couronnes, les parures, les bouquets, etc., de tous genres pour bals et soirées suivi du langage des fleurs (Auto-édition, Paris, 1847) Jules Lachaume établit les correspondances entre les fleurs et les sentiments humains :


Amaryllis - Fierté.

Il y a quelque chose de fier dans le ton tranché de ses couleurs éclatantes. Cette plante, d’une culture difficile, semble aussi dédaigner de répondre aux soins de l’horticulteur.

*

*

Dans son Traité du langage symbolique, emblématique et religieux des Fleurs (Paris, 1855), l'abbé Casimir Magnat propose une version catholique des équivalences symboliques entre plantes et sentiments :


AMARYLLIS JAUNE - FIERTÉ.

L'humiliation suivra le superbe, et la gloire sera le partage de l'humble. (Proverbes 29, 23.)


Les amaryllis constituent un des plus beaux genres parmi les liliacées. Si leurs fleurs n'exhalent pas toute l'odeur suave du lis, elles l'emportent au moins par la richesse de leurs couleurs et par la forme élégante et variée de leurs corolles ; aussi se montrent-elles dans nos jardins avec tout l'appareil du luxe asiatique. Les botanistes antérieurs à Linné ont connu plusieurs espèces d'amaryllis déjà cultivées, de leurs temps, dans les jardins. Ils les rapportent les unes aux Narcisses, les autres aux Colchiques. Mais Linné les réunissant en un seul genre, les désigne sous le nom d'amaryllis. Il ne pouvait choisir de dénomination mieux appliquée et qui rappelle plus agréablement ces charmantes bergères si souvent chantées dans les églogues de Théocrite et de Virgile. — Le mot amaryllis vient du mot grec amarusso, je brille, et c'est à cause de ce nom ambitieux qu'on a fait de cette plante le symbole de la fierté.


RÉFLEXIONS.

La fierté prend sa source dans la médiocrité, ce n'est plus qu'une ruse qui la cache.

(MASSILLON, Petit Carême.)

On ne plaint pas la fierté qui souffre, on l'admire ; la faiblesse seule a besoin de consolations.

(Le duc de Lévis.)

*

*

Emma Faucon, dans Le Langage des fleurs (Théodore Lefèvre Éditeur, 1860) s'inspire de ses prédécesseurs pour proposer le symbolisme des plantes qu'elle étudie :


Amaryllis - Fierté.

La culture de cette plante est difficile, elle semble dé daigner de répondre aux soins de l'horticulteur. Originaire de l'Inde, de l'Amérique méridionale et du cap de Bonne-Espérance, l'amaryllis varie de couleur ; elle est tantôt rouge pourpre, jaune ou rose. Son port est élevé et d'une grande élégance.

 

Le Dictionnaire Larousse en 2 volumes (1922) propose des pistes pour comprendre le langage emblématique des fleurs :

Nom Signification Couleur Langage emblématique

Amaryllis Artifices Rose Vous êtes trop coquette (belladone)

Rouge Vous êtes trop courtisée

*

*

Sheila Pickles écrit un ouvrage intitulé Le Langage des fleurs du temps jadis (Édition originale, 1990 ; (Éditions Solar, 1992 pour la traduction française) dans lequel elle présente ainsi l'Amaryllis :


Mot-clef : Fierté.

Un doux trait de vos yeux, ô ma fière déesse !

Beaux yeux, mon seul confort,

Peut me remettre e, vie et m'ôter la tristesse

Qui me tient à la mort.

Tournez ces clairs soleils et par leur vives flammes

Retardez mon trépas :

Un regard me suffit : le voulez-vous, madame ?

Non, vous ne le voulez pas !

Philippe Desportes (1546-1606), "Chanson".


Virgile, dans ses Bucoliques, parle d'un berger du nom d'Amaryllis, et ce nom vient d'un terme grec qui signifie « éblouissant ». La seule espèce du genre est nommée Amaryllis belladonna (« jolie femme » en italien).

Dans le langage des fleurs, cette plante est l'emblème de la fierté, du dédain et, parfois, de l'arrogance. Cela est peut-être dû au fait qu'elle est difficile à cultiver, mais que, une fois en fleur, elle surclasse toutes les autres avec ses longues trompettes colorées se balançant doucement sur une tige fine et gracieuse. Toutefois, cette beauté resplendissante - sans doute un peu froide également - est malheureusement fugitive, car la fleur se fane rapidement.

*

*

Selon Des Mots et des fleurs, Secrets du langage des fleurs de Zeineb Bauer (Éditions Flammarion, 2000) :


"Mots-clefs : La Fierté - La Coquetterie.


Savez-vous ? : Cette fleur porte aussi les noms de lys du Japon ou encore Lys Saint-Jacques. L'amaryllis belladona est la seule espèce de la famille des amaryllis. Elle est souvent vendue en pot de trois fleurs en rappel à la sainte Trinité. Cette fleur à bulbe a été introduite dans les jardins du roi au XVIIe siècle : les premières fleurs ont pu être vues en serres.


Usages : L'amaryllis ,symbole de l'artifice, est une fleur destinée aux dames qui se préoccupent de leur apparence. Le message qu'elle renvoie est : "vous êtes éblouissante."


Légendes : L'amaryllis était, dans les mythes grecs, attribuée au dieu Apollon dont l'orgueil était connu de tous.


Message : Vous êtes trop coquette."

*

*

D'après Nicole Parrot, auteure de Le Langage des fleurs (Éditions Flammarion, 2000) :


"J'ai de l'ambition, vous avez de l'ambition, unissons-nous", "refusons l'artifice", déclare l'amaryllis dans toutes ses couleurs. Et aussi : "je connais votre orgueil, vous connaissez le mien, alors gardons le silence", "je brille et je suis fier", "aux déceptions galantes, il m'arrive de préférer les amourettes". Le rose va plus loin : "vous faites la coquette, vous vous moquez bien de mon pauvre cœur". "D'ailleurs, vous êtes trop courtisée", décrète le rouge.

Cette grande fleur solide s'entoure d'un parfum suave aux fragrances discrètes mais qui, pourtant, ne s'oublie pas. Egalement appelée lis du Japon, elle fleurit dans les jardins en août et septembre. Vendue chaque année à prix abordable, emmitouflée dans de petits cubes de carton et mise au réfrigérateur quelque semaines avant Noël, elle a le tact d'attendre les fêtes pour éclore. Alors, d'un beau rouge vif, blanc ou orange flamboyant, elle jaillit hors de sa boîte. Avec sa tige verte brillante, épaisse comme de la céramique, c'est une apparition spectaculaire du printemps en hiver.

L'amaryllis fleurit souvent les danseuses de l'univers enchanté des comédies musicales américaines. Au Radio City Music-hall de Broadway, superbe témoignage Art déco, le "boudoir" des spectatrices, peint du sol au plafond dans le style de la peintre Georgia O'Keefe, se pare d'une amaryllis blanche haute de plusieurs mètres. Au même moment, sur la scène, il lui arrive d'habiller les danseuses du spectacle.


Mots-clefs : "Orgueil, ambition et coquetterie"

*

*




Symbolisme celte :


Dans La Magie des Plantes, Douze mois avec la Sagesse des Plantes (Édition originale, 2017 ; Éditions Danaé, 2017), Sarah Kynes nous propose la notice suivante :


L'amaryllis est populaire pour ses fleurs en forme de trompette, qui croissent jusqu'à 15 ou 25 cm de long sur des tiges de 30 à 60 cm de haut. Il y a plus de soixante-dix espèces d'amaryllis, et des centaines d'hybrides et de cultivars. Ces plantes ne sont pas de vraies amaryllis, mais on se sert de ce nom depuis si longtemps qu'il est trop tard pour faire marche arrière.

Le nom du genre, Hippeastrum, signifie en latin « étoile cheval », en référence à la grande fleur non ouverte qui ressemble à une tête de cheval, surtout quand deux des feuilles plates de cette plante se tresse derrière elle comme des oreilles. L'amaryllis ^porte aussi en anglais le nom d' « étoile du chevalier » parce que la fleur pleinement ouverte ressemble à la médaille de certains ordres de chevalerie.

Lorsque vous avez planté un bulbe d'amaryllis, placez-le sur votre autel et dites :


Au début de cette nouvelle année, je renouvelle mon engagement. Puissent les mois à venir m'apporter abondance et santé ; et puisse chacun jouir de paix et de richesse.


Laissez l'amaryllis trois jours sur votre autel, puis mettez-le dans un endroit chaud et ensoleillé. Les fleurs ne s'ouvriront pas à temps pour Imbolc, mais les tiges phalliques font un bon symbole de fertilité pour l'autel de ce sabbat.

L'amaryllis est associée à l'élément Terre.

*

*




Littérature :


Le Lis, l’Amaryllis, le Volubilis, la Mélisse


Monsieur de la Palice,

Dégourdi sans malice,

Cultive avec délices Les lis, les amaryllis

Et les volubilis,

La réglisse pour Alice :

Méli, mélilot, mélisse.


Robert Desnos, "Le Lis, l’Amaryllis, le Volubilis, la Mélisse" in Chantefables et Chantefleurs, 1952

*




Arts visuels :

*

373 vues

Posts récents

Voir tout