top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

La Rocambole




Étymologie :


  • ROCAMBOLE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1. 1680 bot. (Rich.) ; 2. 1705 au fig. « attrait piquant de quelque chose » (Leven de Templery, Le Génie et la politesse de la lang. fr., 130 ds Brunot t. 4, p. 502) ; 3. a) 1850 « objet sans valeur, chose futile » (Flaub., Corresp., p. 260) ; b) 1860 et toute la rocambole « et tout le reste » (Goncourt, Ch. Demailly, p. 350) ; c) 1866 « plaisanterie démodée » (Villars, Les Précieuses du jour, Paris, p. 36 ds Klein Vie paris., p. 198). Empr. au sens 1 à l'all. région. Rockenbolle, comp. de Rocken, forme anc. de Roggen « seigle » et de Bolle « oignon » (FEW t. 16, pp. 732-733).


Lire également la définition du nom rocambole afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Allium scorodoprasum - Ail bulbifère - Ail d'Espagne - Ail perpétuel - Ail rocambole - Ail rouge - Ail rouge d'Espagne - Échalotte d'Espagne - Ognon d'Égypte (Allier) -




Botanique :


Dans cette variété d'ail, on ne déterre pas le bulbe, mais on consomme les bulbilles aériens, aussi appelés rocamboles.


*




Usages traditionnels :


Selon Alfred Chabert, auteur de Plantes médicinales et plantes comestibles de Savoie (1897, Réédition Curandera, 1986) :


On emploie encore quelquefois les jeunes feuilles de la rocambole, Allium scorodoprasum, disséminée dans nos montagnes de la Maurienne loin de toute habitation, et dans des conditions de spontanéité indiscutables [pour les manger]. La plante fleurissant très rarement et n'ayant que des ombelles bulbifères reste inaperçue des botanistes.




Symbolisme :


Jean-Paul Clébert, auteur de Le Livre de l'Ail (Éditions , 20) qu'il a dédié à Ponson du Terrail en hommage aux aventures de Rocambole, ouvre les pistes suivantes :


Quant à E. Gueydan, l'immortel auteur du Jardinier provençal, publié sur la Canebière par Tacussel, et véritable bible des cultivateurs du Midi, il compte cinq variétés : l'ail blanc argenté, l'ail rose hâtif, l'ail d'Orient, l'ail rouge de Provence et l'ail rouge d'Espagne, ou rocambole.

Cette rocambole tire son nom de l'allemand Rocken, rocher et Bolle, oignon, quoique les Espagnols soient assez surpris que cet oignon pousse dans les pierres. Elle est féminine. La rocambole ouvre l'appétit, dit Littré. Qui ajoute que le mot désigne également "ce qu'il y a de piquant dans quelque chose". Et cite "le souvenir des peines passées est la rocambole des plaisirs présents."

On sait que le fécond Ponson du Terrail a choisi de donner le nom (masculin) de Rocambole au héros de ses "rocambolesques" feuilletons populaires. On sait peut-être moins que, selon Jean Rambaud, l'on attribue à la ville de Trets, dans le Var, l'invention de la rocambole, civet de marcassin, de sanglier ou de porc.

 

Sur le site Home jardin nous sont données les correspondances symboliques suivantes :


Catégorie de végétal : Fleurs. Contrairement à l'ail commun qui est classé dans la catégorie racine, l'ail rocambole fait partie de la catégorie fleurs puisque ce sont principalement les bulbilles qui apparaissent dans les ombelles florales que l'on consomme.


Elément : Feu.


Planète Maîtresse : Mercure.


Période de semis et de plantation : En lune croissante et en jours lunaires en Bélier, Lion ou Sagittaire.


Travaux d'entretien : Les jours lunaires en Bélier, Lion ou Sagittaire.


Période de récolte : En lune croissante et les jours lunaires en Bélier, Lion ou Sagittaire.

*

*

33 vues

Posts récents

Voir tout

Le Cardon

Comments


bottom of page