top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

La Lune de Novembre




Autres noms :  Lune Brumeuse - Lune de Givre - Lune de Neige - Lune des Arbres Nus - Lune des Bécasses - Lune des premières Neiges - Lune du Brouillard - Lune du Castor - Lune du Deuil -




Symbolisme :


Jamie Sams, dans Les 13 Mères originelles - La Voie initiatique des femmes amérindiennes (© Harpercollins, 1994 ; Éditions Véga, 2011 pour la traduction française) dévoile pour nous la sagesse de chaque Mère de clan, associée à une des 13 Lunes de l'année :


La Mère de clan de la onzième Lune

La Grande Femme Qui Marche


Couleur : Blanc.

Onzième cycle lunaire.


[Mots-clefs] : La Gardienne du Commandement et la Dépositaire des Nouveaux Sentiers / La Mère de la Beauté et de la Grâce et la Protectrice de l'Innovation et de la Persévérance - Le Modèle de Santé, Forme Physique et Résistance, et l'exemple qui Laisse le Désir du Cœur Prendre le Commandement - La Garante de l'Impeccabilité intérieure et Celle qui Veille sur Toutes les Femmes de Force intérieure.


[Enseignements] :

  • Être au mieux de ce qu'on est tout en restant vulnérable et humain ;

  • Garder notre corps et notre esprit souples et ne bonne santé dans nos avancées comme dans nos retraits ;

  • Chercher et trouver de nouveaux chemins de croissance et d'apprentissage, en guidant par l'exemple ;

  • Développer la force intérieure / Attirer et Laisser aller ;

  • MARCHER EN VÉRITÉ


La Grande Femme qui Marche


Tu t'avances dans la beauté, Mère,

Permettant à tous de voir

La gloire du Grand Mystère

Qui a fait libre ton esprit.


Guidée par ta bénédiction intérieure,

Que tu exprimes par ta démarche agissante,

Sans jamais avoir besoin de l'approbation d'autrui.

C'est la vérité de ton cœur qui gouverne.


Avec concentration et droiture

Tu m'apprends comment marcher,

En équilibre entre pensée et action,

Au lieu de parler inconsidérément.


Je me tiens droite en ta présence,

Je tiens ma tête haute,

Avec mes pieds enracinés dans la Terre Mère

Et mes bras embrassant le Ciel Père.


***


La Grande Femme qui Marche est la Mère de Clan du cycle lunaire de Novembre. Elle nous apprend comment Agir selon nos Dires (1). Son Cycle de Vérité est de marcher en vérité. Il est en lien avec la couleur blanche. A travers le blanc, nous apprenons le magnétisme et comment utiliser correctement l'autorité et la volonté. Cette Mère enseigne aux Enfants de la Terre à guider par l'exemple, au lieu d'insister pour que le groupe suive un leader. Elle nous montre comment transformer les situations de la vie en nous impliquant dans l'action, sans dépendre d'autres qui agiraient pour nous.

        La Grande Femme qui Marche nous forme à devenir fières de nos œuvres par l'estime de soi, et non par le sentiment d'être importante. Elle nous montre que plus nous affinons nos aptitudes personnelles, plus nous sommes heureuses avec nous-mêmes. Elle sait que les actes parlent bien davantage que les mots et que, lorsque nous sommes des exemples vivants de notre philosophie, nous cheminons dans notre vérité personnelle. Quand nous nous avançons ainsi, il est inutile d'avoir peur de ce que les autres pensent de nous. La réputation est basée sur l'intégrité et la connaissance de soi, pas sur l'opinion des autres qui peuvent être jaloux ou manquer de sécurité intérieure. La Grand Femme qui Marche nous enseigne que c'est à travers nos relations au Grand Mystère et à la vie que nous connaissons et honorons notre véritable Soi et notre esprit.

La Onzième Mère de Clan Protège le gouvernement de Soi et garde les Chemins Nouveaux. Elle nous révèle la valeur de diriger par l'exemple, d'être le meilleur de soi et d'explorer tous les choix. Elle nous montre aussi l'importance de l'innovation - s'il y a une façon plus appropriée ou plus efficace de réaliser quelque chose. La Grande Femme qui Marche appliquera les idées nouvelles à sa Marche Terrestre, pour voir comment cette nouvelle façon de faire l'accompagne dans sa Marche de Vérité. Par sa Médecine d'évaluation des idées nouvelles, elle a acquis le droit d'être la mère de l'Innovation. Cette inventivité ne trahit pas les traditions du passé mais ajoute plutôt de nouvelles vérités à ces traditions, et donne ainsi aux anciennes voies des Ancêtres un nouveau potentiel de croissance.

Cette Mère de Clan, qui est aussi la Mère de la Persévérance et de la Ténacité, nous apprend la valeur de la santé. Les besoins de notre corps physique et la pratique d'exercices pour le renforcer font partie de son enseignement. Marcher avec grandeur et dans la vérité s'illustrent par notre capacité à être gracieuse et à trouver le centre de gravité dans notre forme humaine. Pour cela, nous devons utiliser la souplesse naturelle du corps humain. La Grande Femme qui Marche nous montre que nous devons être suffisamment souples pour permettre aux autres de suivre leur propre chemin. Un esprit sain va soutenir la santé du corps. Un esprit chargé de fausses vérités et de négativité peut aller si fort à l'encontre du corps qu'une maladie va se créer. La Grande Femme qui Marche nous enseigne à honorer les besoins de notre corps en équilibrant l'activité physique, nos particularités, une nourriture saine, un sommeil régulier, et l'hygiène.

La Grande Femme qui Marche nous apprend aussi qu'il nous faut persévérer et que notre but est atteint lorsque le corps est en bonne santé. L'endurance vient de ce que le corps est traité avec soin. Pour persévérer de manière correcte, elle nous enseigne à être tenaces, en nous servant de toutes les forces de santé dont nous disposons, en adaptant nos comportements en ayant recours à l'introspection et aux facultés de l'esprit pour faire face avec détermination aux défis que nous rencontrons. La Grande Femme qui Marche nous montre comment garder les yeux fixés sur notre objectif, nos pieds sur le chemin et la vérité dans nos cœurs, sans jamais attendre qu'un autre fasse les choses pour nous. Avoir pour guide l'exemple, en étant personnellement responsable de ses pensées, de ses actions, de ce que l'on a fait, est la voie pour trouver la Médecine d'Agir selon ses Paroles. Le défi sera de consentir à lâcher notre peur d'agir, mais aussi de trouver l'équilibre entre activité et repos, relaxation, retour à soi.


Note : 1) « to Walk Our Talk » : être dans la Démarche de nos Paroles.

*

*

Le site Le palissandre propose un article ni daté ni signé, intitulé "Les pleines lunes dans la tradition chamanique amérindienne qui en résume les grandes lignes, mois par mois :


À travers leur observation du monde et leurs connaissances fines de la nature, les Amérindiens ont déterminé des caractéristiques pour chaque pleine lune rencontrée au cours des 12 mois de l’année. Ils ont ainsi associé à chaque pleine lune une énergie en provenance de la nature, un état d’esprit et des actions à réaliser. Ces associations sont empreintes d’un mélange de sagesse ancestrale et d’un bon sens pratique.

[...]

NOVEMBRE : LUNE DU CASTOR

Les castors se préparent pour leur repos hivernal et solidifient leurs abris. Les mares commencent à geler et les températures se rafraichissent. La nature en a fini avec l’abondance et se recroqueville sur elle-même.

C’est une pleine lune idéale pour se préparer à la période hivernale. Il est temps de se tourner vers ses proches et sa famille pour développer les liens du cœur. L’agitation et le temps de l’action laissent place à la chaleur du foyer.


Rituels associés : Divination, spiritisme et amour.

 

Dans son ouvrage intitulé Devenez une sorcière, c’est malin (Éditions Leduc, 2020) Mathilde Fouquet récapitule les association symboliques liées aux esbats de chaque Lune :


Noms : Lune des neiges ou Lune des arbres.

Symboles : Le Castor.

Végétaux : Verveine - Sauge - Cerfeuil- Chrysanthème.

Couleurs : Gris.

Rituels : Communication - Générosité - Famille - Nouveauté - Préparation - Prospérité - Abondance.

*

*




Symbolisme celte :


Sharlyn Hidalgo, autrice de Rites de magie celtique, Les Cérémonies des treize lunes et de Samhain (Éditions Danaé, 2020) relie les Lunes au symbolisme de l'ogham. La douzième Lune concerne l'ogham Beth :


 Beth  et le Bouleau

1er novembre - 28 novembre

Première Lune - Novembre


Mots-Clefs : Fins et nouveaux départs - Mort et renaissance - Purification - Abandon des vieux schémas - Résolution des problèmes - Flexibilité -Rétablissement des limites - Renouveau- Fin des mauvaises influences - Résolution des conflits - Retour à l'innocence et nouvelles perspectives - Renonciation au jugement.


Totems : Serpent - Phénix (Grèce) - Aigle - Faucon.


Guides et Divinités : La Déesse sous son visage de vieille femme. - Cerridwen, la mère, l'ancienne et la gardienne du chaudron - La Cailleach - La vieille sorcière - La guérisseuse.


Conseils pratiques : Recommencez. Prenez un nouveau départ. Désencombrez. Faites amende honorable et lâchez prise.


Cérémonie du Bouleau : Honorer le Bouleau. Se détacher du passée commencer un nouveau cycle de la vie.


[Voir le déroulement de cette cérémonie sur l'article concernant le Bouleau].

*

*

Antoinette Charbonnel et Lyra Ceoltoir, autrices de L'Oracle de la Magie forestière (Éditions Arcana sacra, 2021) incluent les Pleines Lunes dans leur oracle consacré essentiellement aux champignons :


Mots-clefs : Mort - Isolement nécessaire - Deuil - Tristesse - Chagrin - Introspection - Travail sur l'ombre.


Promenons-nous dans les bois : La pleine lune du deuil doit son nom à sa proximité avec les cérémonies funéraires de novembre, mois souvent froid, couvet et pluvieux, incitant au repli et parfois à une certaine tristesse.

Cette lune est une lune parfaite pour la divination, le culte des ancêtres et des esprits, mais aussi pour les rites de prospérité, d'amitié, de famille. Le deuil est certes un moment difficile, mais il peut être teinté d'une douce nostalgie à l'évocation du souvenir des chers disparus. Dehors, l'énergie s'enracine dans la terre pour un repos bien mérité. La vie renaîtra au printemps, clôturant un cycle nouveau dans la Roue de la Vie. On rend grâce à la Terre pour sa générosité et on travaille sur soi, sur la force intérieure, la transformation, la spiritualité profonde en nous-mêmes. Ce n'est pas un isolement : plutôt une hibernation spirituelle qui vous permettra de traverser la saison froide en économisant vos forces et votre énergie pour mieux renaître au printemps !


L'oracle de la lune : La lune du deuil apporte avec elle une nécessité intense de repli pour panser des blessures qui ne pourront pas guérir autrement. Si vous avez mal, si vous éprouvez du chagrin, ne le niez pas. Tous les sentiments doivent être exprimés, au risque de générer un trop plein particulièrement néfaste.

Autorisez-vous ces sentiments que l'on refoule parfois. Repliez-vous, isolez-vous, si vous en avez besoin, pour faire le point et laissez le temps panser vos plaies, celles du corps comme celles de l'âme. Cette lune est un moment d'inaction, une pause dans l'enchaînement trépidant de l'existence. Ne croyez pas que c'est du temps perdu, même si cela occasionne des retards. Bien au contraire, cette parenthèse passée en compagnie de vous-même vous permettra d'apprendre à vous connaître tout en rassemblant vos forces pour traverser les épreuves, en sachant que des jours meilleurs viendront une fois l'hiver passé.

Cette lune vous invite également à travailler sur la face cachée des choses, en particulier la vôtre : à quel point vous connaissez-vous vraiment ? Il est temps de tomber les masques, et de ne plus vous imposer des attitudes et des sentiments qui ne sont pas les vôtres et que vous affichez pour de mauvaises raisons. Tant pis pour les conventions sociales et les attentes des autres auxquelles vous tenter de vous conformer au détriment de votre être profond : autorisez-vous l'authenticité, même si cela paraît désagréable et que vous craignez de ne plus plaire. Ainsi, cette carte dénote souvent que vous vous perdez sur une voie qui n'est pas la vôtre. Reprenez les rênes.

*





La Pleine Lune de Novembre :


Stéphanie Lafranque et Vic Oh, dans un ouvrage intitulé Gardiennes de la lune (Éditions Solar, 2019) nous proposent une réflexion sur le symbolisme de la pleine lune de novembre :


Mot-clef : Alchimie


Cette pleine lune est celle de la transformation et de la haute spiritualité. C'est le moment où les graines récoltées cette année doivent être protégées jusqu'à la saison de l'éveil, au retour du printemps. Préparons demain en étant pleinement ancrées dans le présent. Veillons sur nos terres intérieures, accordons leur de la douceur et de la chaleur car c'est le temps de la transmutation de soi. Ce principe alchimique transforme une matière en une autre, révélant ainsi les forces créatrices originelles. Elle est, pour celui qui la pratique, une voie d'évolution vers un accomplissement personnel total. L'alchimie fait écho aux métamorphoses du cycle lunaire - naissance, mort initiatique et renaissance - qui nous demande ralentissement et enracinement. Profitons de cette Lune pour prendre soin de nous, en harmonisant notre tempo à celui de la saison. Vivons plus lentement, prenons le temps nécessaire à l'intégration de tout ce qui a fait notre année, les épreuves comme les enseignements. Les hautes vibrations lunaires nous demandent de l'énergie. Pour pouvoir les intégrer, appuyons-nous sur la force de nos racines, sentons se déployer notre base, ouvrons notre premier chakra. Si nous parvenons à un équilibre entre les forces de la terre et les énergies du ciel, nous pourrons développer des capacités extrasensorielles, nos rêves seront plus puissants et porteurs de messages pour demain.


Chakra Muladhara : chakra racine situé dans la zone périnéale. Méditons avec le mantra de la Pleine Lune de novembre, en nous concentrant sur ce premier chakra. Laissons sa lumière rouge se renforcer et se déployer.


Mantra : « Je me connecte à la Terre-Mère, je lui fais confiance, j'absorbe son rythme. »


Intentions : Je deviens l'alchimiste de mon existence, j'intègre les expériences pour pouvoir me transformer.


Rituel du bain sacré : Préparons-nous au bain rituel de plantes, une pratique ancestrale qui a des connexions profondes avec les énergies végétales et ouvre un passage vers la Terre-Mère et le monde des plantes. Il a le pouvoir de nous relier à notre spiritualité tout en passant par notre corps physique. Choisissons nos plantes, par exemple celles du mois, la bruyère pour la protection ; ajoutons-y la pomme pour la sagesse et la connexion au monde d'en bas, la lavande pour la paix intérieure et l'apaisement, le serpolet pour l'ancrage à la terre et la vérité intérieure. Ouvrons l'espace sacré. Après avoir fait infuser nos plantes dans de l'eau bouillante, versons l'infusion dans l'eau du bain ou utilisons-la comme dernière eau de rinçage sous la douche. Avant d'entrer dans le bain, nettoyons la pièce avec un « purificateur » (herbes de fumigation ou palo santo). Puis posons nos intentions. Prenons notre bain en conscience et remercions la médecine des plantes avant de le quitter. Fermons le cercle.

*

*

KaliDivinArt, dans un article du 30 novembre 2020, posté sur son compte Facebook, explique ce que représente la « Lune du Castor » :


Jadis, de nombreuses cultures et civilisations attribuaient des noms aux Pleines Lunes, et s’en servaient comme une référence pour suivre le déroulement des saisons (calendrier lunaire).

Cette tradition prenant ses racines de différentes cultures, il existe plusieurs noms assignés à chaque Pleine Lune de l’année. Le nom des Pleines Lunes était souvent en lien avec la nature, la faune et la flore locale.

Celle de novembre se nomme « Lune du Castor ». Appelée aussi « Lune de Givre », « Lune des premières Neiges », « Lune Brumeuse ». « Lune des Arbres Nus », ou encore « Lune du Deuil ».

La « Lune du Castor » fait référence à la période où les castors commencent à s’activer pour l’hiver. Elle nous renvoie au temps où, dans les plaines amérindiennes, on entendait ces animaux nocturnes travailler à la construction de leurs abris sous la lumière de la Lune. Au cours du mois de novembre, ces rongeurs consolidaient leurs barrages, aménageaient leurs huttes et s’engraissaient afin d’avoir bien chaud, en prévision de la saison froide. Les chasseurs amérindiens avaient également l’habitude d’installer des pièges à castors avant que l’eau des lacs gèle, dans le but de se garantir suffisamment de stocks de fourrures chaudes pour l’hiver.

Au cours de l’automne, les températures deviennent négatives dans un grand nombre de régions de l’hémisphère Nord. Cette baisse de degrés entraîne la congélation de l’eau, ce qui fait apparaître les premières gelées, d’où le nom de « Lune de Givre ».

La « Lune des Premières Neiges » annonce l’hiver qui approche à grand pas. Jadis, il s’agissait d’un temps de préparation au froid et à la stérilité de la terre. Pour se sentir en sécurité, les peuples s’assuraient d’avoir un abri décent, se confectionnaient des vêtements chauds et faisaient des réserves de la nourriture en abondance, afin de survivre durant l’hiver.

Quant à la « Lune Brumeuse », elle correspond à l’époque de l’année où la nature est plongée dans une brume épaisse. Au cours du mois de novembre, le taux d’humidité est souvent plus élevé et le vent moins présent, ce qui forme du brouillard.

Cette Pleine Lune est également nommée la « Lune des Arbres Nus », en raison de la chute des feuilles. En automne, il y’a moins de lumière et il commence à faire plus froid. Les feuilles se mettent à tomber et les arbres se retrouvent quasiment nus.

A cette période de l’année, la nature se met au repos et la terre devient stérile. Symboliquement, la nature « meurt » pour mieux renaître au printemps, d’où le nom de la « Lune de Deuil ». Cette Pleine Lune tire également son nom des nombreux décès qui avaient lieu au cours de la saison sombre (automne/hiver), à cause du froid glacial et du manque de nourriture dans certaines tribus. Cette « Lune du Deuil » fait aussi référence à « Samhain », « Halloween », ou encore « la Toussaint » (fêtes des morts). Dans de nombreuses cultures et religions, le mois de novembre est ainsi consacré à la commémoration des défunts.

Il s’agit de la première Pleine Lune de l’année ésotérique, puisse qu’elle à lieu juste après « Samhain » (Nouvel An celtique). Elle annonce l’arrivée d’un nouveau cycle de vie et marque ainsi l’entrée définitive dans la saison sombre (période froide).

La « Lune du Castor » est une Lune d’espoir, de transformation et de prospérité. Il s’agit d’un temps où vous devez vous mettre au repos, vous enraciner et entamer une transformation profonde (introspection), afin de mieux « renaître » au cours de la saison claire (printemps/été). Lors de cette période, vous devez vous recentrer, réduire votre stress, sortir de votre zone de confort et vous responsabilisez. Vous devez essayer de trouver un équilibre entre vos sentiments et le pouvoir que vous avez sur les choses.

Lors de la « Lune du Castor » vous devez faire le deuil de l’année écoulée, puisse qu’il s’agit de la première Pleine Lune suivant le Nouvel An celtique (Samhain). C’est le moment de laisser derrière vous vos rêves brisés et toutes vos mauvaises habitudes, afin que cela ne vous empêche pas d’avancer. La « Lune du Castor » fait la lumière sur vos schémas limitatifs et vous incite à réaliser d’autres rêves, qui méritent eux aussi d’être vécus. Son énergie vous pousse à aller de l’avant et à vous fixer de nouveaux objectifs au cours des mois à venir.

Cette Pleine Lune complète la « Lune du Chasseur » (octobre), durant laquelle vous deviez analyser vos forces et vos faiblesses, afin de mieux vous dirigez vers vos futurs projets. A présent, vous devez réfléchir à votre avenir et tourner définitivement la page sur votre passé. C’est le moment de repartir sur de nouvelles bases, d’entamer une nouvelle année et de faire face au changement !

La « Lune du Castor » vous apportera aussi plus de douceur et de légèreté dans vos relations. C’est une période idéale pour renforcer vos liens familiaux et amicaux. Le castor aime rester chez lui, près des siens. Cependant, n’oubliez pas de prendre aussi soin de vous.

Cette Pleine Lune à une atmosphère magie et mystérieuse. Comme à « Samhain », vous devez tourner vos pensées vers ceux que vous avez aimés et qui sont passés dans « l’Autre Monde ». Il s’agit également d’un moment favorable pour vous adonner à la divination. Profitez de cette première Pleine Lune pour faire des prédictions pour l’année à venir (Nouvel An Celte).

Les Esbats (Pleines Lunes) étaient également associés à des cultes et rites ésotériques. Chaque Pleine Lune possédant ses propres qualités « magiques ». Cette Lune est propice aux rituels visant l’enracinement, la transformation, la prospérité, les liens familiaux et amicaux, et la divination.

La magie accomplie au cours de cette Pleine Lune, vous aidera a entamer cette nouvelle année sous les meilleurs auspices. Elle vous permettra d’augmenter votre ingéniosité, dans le but de bâtir de nouveaux projets, qui vont apporteront sécurité et survie matérielle. Elle vous donnera également du courage, de la vigueur et de l’organisation, ce qui vous permettra de restructurer votre vie.

L’hiver approche et comme les castors, vous devez débuter cette nouvelle année en totale sécurité, en commençant à vous préparer, dès à présent, à la saison hivernale !

*

*




Rituels :


Stéphanie Ribeiro, autrice de Célébrer les pleines lunes (Éditions Secrets d'étoiles, 2022) propose un rituel pour chaque pleine Lune. Voici celui de la Lune de Novembre :


Pleine Lune de Novembre : La nouvelle année sorcière vient de commencer, après la célébration du sabbat de Samhain. Nous entrons dans un nouveau cycle de notre vie. Cette lune nous incite à prendre soin de notre famille, de nos amis. C'est le bon moment pour organiser un grand repas de famille afin d'enrichir les liens et d'honorer nos ancêtres. Chacun peut, par exemple, emmener une photo d'un être cher disparu et partager une anecdote sur ce dernier. D'autres réaliseront pour cette lune un autel aux ancêtres afin de leur rendre hommage. La table peut-être décorée de cucurbitacées, de physalis, de feuilles ou d'autres éléments naturels de l'automne ainsi que de belles bougies. Lors du repas, les légumes racines seront les bienvenus pour favoriser votre ancrage dans ce moment de partage et de convivialité.


Rituels à privilégier : Coopération - Divination - Espoir - Guérison - Obscurité.


La magie du miel


Intention magique : renforcer les liens familiaux

Matériel :

  • 1 pot de miel

  • 1 pierre de lune

  • 1 quartz rose

  • 1 bouton de rose rose

  • 3 brins de lavande

  • 1 bougie rose

  • 1 photo de toute la famille (un moment heureux)

  • 1 feutre indélébile.


La magie du miel est une ancienne pratique de magie des campagnes. Le miel adoucit la gorge et le cœur. Facile à trouver, cet ingrédient magique était principalement utilisé pour les rituels autour de l'amour.


1. Écrivez au dos de la photo le prénom et la date de naissance de chaque membre de la famille présent sur celle-ci.

2. Enlevez l'étiquette du pot de miel, ouvrez et plongez la photo dedans.

3. Ajoutez le bouton de rose, les brins de lavande et le quartz rose dans le miel.

4. Refermez le pot en le scellant avec la cire de la bougie rose fondue.

5. Scellez la bougie rose et la pierre de lune sur le couvercle du pot grâce à la cire chaude.

6. Prononcez la formule suivante 3 fois en conscience :

Par la puissance de la lune et du miel

Je demande les bénédictions du ciel

Que les pouvoirs de la lavande et de la rose scintillent

Afin que les liens tissés par cette famille

Soient emplis d'amour, de respect et de douceur

Et unissent en harmonie tout leurs cœurs

Que règne la joie et la paix

Ceci est mon souhait.


7. Laissez la bougie fondre complètement.

8. Rangez le pot et laissez la magie du miel opérer.

*

*

Arlette Jacquemin consacre un article à la Pleine lune de novembre sur son site L'Herberaie :


Le Bocal à Soucis


Ce rituel est à réaliser pour se libérer l'esprit et trouver une solution aux soucis.


Matériel :

  • 1 bocal avec son couvercle

  • de la peinture noire

  • 7 feuilles de Laurier sèches

  • 1 pincée de feuilles de Romarin sèches

  • 1 pincée de feuilles de Sauge sèches effritées

  • 1 pincée de pétales de Rose sèches

  • 1 feuille de papier

  • 1 crayon

Rituel : Dans les jours qui précèdent la Pleine Lune, peignez un bocal en noir. Le soir de la Pleine Lune, installez-vous dans un endroit calme où vous ne serez pas dérangé(e). Prenez votre bocal et ouvrez-le devant vous. Une à une, placez dans le bocal les herbes médecines, en reliance avec chaque plante et son énergie.

Prenez un bout de papier et écrivez votre souci dessus. Pliez ce bout de papier en quatre, mettez-le dans le bocal et fermez avec le couvercle.

Prenez le bocal dans vos mains et commencer à secouer doucement en prononçant :


« J’enferme dans ce bocal la source de mon tracas

Afin de libérer mon esprit de cet embarras.

Je demande l’aide des esprits alliés :

Soufflez-moi ce que je dois faire pour m’en débarrasser,

Pour que mon souci soit rapidement effacé,

Et que je retrouve calme et sérénité.

Qu’il soit fait comme il a été prononcé ».


Vous pouvez ajouter des soucis un par un, au fur et à mesure de vos besoins, les samedis, jour de bannissement.

Rangez votre bocal au fond d’un placard.

*

*

72 vues

Posts récents

Voir tout

Le Castor

Comments


bottom of page