top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

La Fleur d’Églantier



Étymologie :


  • ÉGLANTIER, subst. masc.

Étymol. et Hist. [Fin du xie s. aiglantier (Raschi Blondh., p. 3 n°14)] ; ca 1100 eglenter (Chanson de Roland, éd. J. Bédier, 114). Dér. de l'a. fr. aiglant « églantier » (1er tiers du xiiie s. [Audefroy le Bastard] ds T.-L.) issu d'un lat. vulg. *aquilentum, dér. irrég. de aculeus « épine, piquant » peut-être neutre substantivé d'un adj. signifiant « muni d'épines », cf. piscilentus « poissonneux », spinulentus « épineux », suff. -ier* sur le modèle des noms d'arbres régulièrement dér. de noms de fruits (type pomme/pommier) ; cf., de formation analogue à églantier et postérieurs, coudrier, genévrier, peuplier.


Lire aussi la définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Rosa canina - Rose des chiens - Rosier des haies - Rosier sauvage -

*

*




La Gestuelle de la Plante :


Julian Barnard, auteur d'un ouvrage intitulé Sur les traces du Dr Bach et de ses fleurs (© Julian Barnard, 2002 ; Éditions Ulmus, 2002 pour la traduction française) nous fait comprendre le choix du Dr Bach en fonction des caractéristiques de la plante :


L'églantine, Rosa canina, peut être blanche ou rose comme les roses, deux teintes de la clématite et du chèvrefeuille. Et la même gestuelle est là dans les tiges qui, bien qu'elles démarrent énergiquement, s'expanser verticalement et quand elles n'ont plus de soutien, s'incurvent et se retournent vers la terre. Les roses sortent de nouveaux rejets en août et septembre, à la fin de l'été et les conservent donc tard dans l'année. Ces branches qui se penchent gracieusement, vert tendre et souples, rappellent le printemps. Les épines qui sont d'un rose chair vif quand elles sont jeunes, agissent comme des crochets qui donnent à la plante sa stabilité. C'est important parce qu'autrement les longues tiges seraient abattues par le vent et cela endommagerait la plante. Quand une personne « se résigne à tout ce qui arrive » elle est ballottée selon la volonté du vent sans structure ni direction propre. En se cachant dans une haie, l'églantine obtient en général le soutien des autres.


Les crochets ou épines sont farouchement visibles et extrêmement pointus. Approchez-vous d'une églantine, vous ne repartiez jamais sans une égratignure ; vous saignerez. Là encore on voit l'image de la violente stimulation que l'on trouve dans l'ajonc et qui pique dans l'apathie et le manque de volonté. Les épines sont recourbées, en forme de canine (d'où son nom Rosa canina) et comme des dents elles ont cette aptitude à déchirer et arracher. A l'inverse de l'état d'Églantine, une personne s'accroche et ne lâche pas ; avec la détermination d'un terrier, elle continue à travailler sur un problème jusqu'à ce qu'il soit résolu. Rosa canina est aussi connue sous le nom de Rose des Chiens bien que l'on suppose aussi que Dog provienne de dague qui est du vieux français. La pointe des piquants évoque le bord dentelé des feuilles. La surface de la feuille est lisse, glabre comme pour signaler la sensibilité à l'atmosphère ambiante.

Les fleurs simples à cinq pétales sont les plus grandes de toutes les Fleurs de Bach ; elles font jusqu'à cinquante millimètres de diamètre. La partie centrale de la fleur est remplie d'étamines jaune d'or comme une étoile d'où jaillit la force. Les pétales s'ouvrent comme un disque aplati comme pour absorber toute la lumière possible, comme un satellite qui rechercherait des signaux et des stimuli. Tandis que l'hélianthème s'ouvre de la même façon, en se retournant vers le soleil, l'églantine regarde dans toutes les directions. Le remède concerne plus les activités de la vie sur terre et la participation humaine (ou sa non-participation...). [...] la grande rose flamboyante sur une structure de plante souple illustre le manque de volonté et de nette détermination. C'est ce que le Dr Bach soulignait quand il regroupait le Plumbago, la Clématite et la Gnavelle en face du Chèvrefeuille et de l'Églantine ; toutes ont cette même forme indéfinie et une mentalité aussi confuse.

Le cynorrhodon rouge est fortement concentré en vitamine C qui est importante pour la force et la santé. Ceux qui sont atteint de la lassitude et de la fatigue mentale de l'Églantine trouveront un stimulant physique tout en se rafraîchissant avec le thé ou le sirop de cynorrhodon. Les graines sont tapissées de petits poils, fournissant ainsi du poil à gratter aux enfants joueurs du temps où la télévision n'avait pas encore effacé tout intérêt pour la nature. L'effet irritant de ces poils rappelle le piquant des épines. Comme les orties, l'églantine suscite une réponse physique. Certes il y a un lien entre les orties et les roses car elle servent toutes deux à repérer les campements humains. En Écosse, où beaucoup de fermiers furent dépossédés de leurs terres et de leurs maisons pendant les Expulsions des Highlands, on peut encore trouver des ruines toute délabrées où les gens vivaient il y a cent cinquante ans. Elles sont marquées par l'églantine et les orties. Ces dernières poussent partout où l'urine a foulé le sol, l'églantine -là où les efforts de l'homme ont été anéantis par le temps et les problèmes (comme l'Ajonc).

On dit que les Roses vivent longtemps. A Hildesheim, près de Hanovre en Allemagne, il y avait et il y a peut-être encore une églantine âgée de plus de mille ans. Le temps joue certainement un rôle dans la nature de cette plante ; on le voit dans sa germination. Les graines de Rosa canina sont peu viables, souvent à moins de trente pour cent, même dans une serre. Il y a peu d'envie d'accepter les opportunités de la vie. Des tests ont montré un retard notoire dans la germination jusqu'à la seconde année, ce qui indique une réponse lente, un manque d'effort, une réaction différée. Deux autres plantes parmi les Fleurs de Bach ont en commun cette caractéristique de la germination différée : le Charme et la Moutarde.

[...]

Les grandes feuilles lancéolées et pointues de l'Impatiente indiquent un objectif de vie défini, un mental conscient de l'intention et de la réalisation les bords dentelés indiquent une sorte d'antagonisme irritant (comme avec l'Églantine et le Châtaignier).

[...]

Le jaune de l'Ajonc stimule le renouveau et une énergie mentale claire (le soleil) - on le trouve dans l'Aigremoine, la Mimule, la Moutarde, et l'Hélianthème, même dans les rameaux dorés d'hiver du Saule et le centre jaune de l'Hottonie des marais ou de l'Églantine. Mais cette énergie s'exprime par la structure vibratoire de la plante entière, pas seulement la fleur.

[...]

La germination des graines illustre la manière dont l'âme se manifeste dans le monde - l'enracinement dans la réalité physique. [...] Le Charme et l'Églantine germent au bout de deux ans - ce qui est lent pour saisir l'opportunité de vivre.

*

*




Message de la Fleur d'Églantine :


D'après Les Douze "Guérisseurs" et autres remèdes (1ère édition 1941, traduction française Centre Bach 2011) du Dr Edward Bach :


"Ceux qui sans raison apparemment suffisante se résignent à tout ce qui arrive et glissent simplement à travers la vie, la prenant comme elle est, sans aucun effort pour améliorer les choses et trouver de la joie. Ils se sont rendus à la bataille de la vie sans se plaindre."

 

*

*

Selon Mechthild Scheffer, auteure du coffret de cartes Les Fleurs du Dr Bach, le chemin de l'harmonie psychique (1997, traduction française : Médicis-Entrelacs, 2001), la fleur de l'églantier est "la fleur de la joie de vivre" qui nous guide dans le processus de transformation "de la totale résignation... vers la motivation intérieure".


Message de la carte :


Quelle est la vérité que je dois mieux comprendre ?

Tout comme la nature a son hiver, la vie terrestre a ses phases d'activité "ne sommeil" afin que de nouvelles forces puissent se constituer à l'intérieur. Cependant, il convient de ne pas s'enliser dans ce type de ressenti émotionnel. C'est notre guide intérieur qui décide de notre retrait total de la vie ou seulement d'un domaine particulier de notre existence. Aussi longtemps que nous vivons, nous avons une tâche à accomplir.


Quelle est la décision qui pourra me reconnecter avec mon Guide intérieur ?

Je me décide à reprendre part à la vie. Je dis oui à la vie, je me redonne à la vie.


Ces signes me permettent de voir que mon potentiel positif de Wild Rose s'accroît :

On se surprend à penser : "J'ai passé une très bonne journée" ou "cela me fait plaisir" ou encore "la vie est belle".


État d'âme négatif : Désintérêt - Démotivation : Totalement apathique, sans le moindre intérêt pour quoi que ce soit, on a intérieurement capitulé.

*

*

Roger Tanguy-Derrien, auteur de Rudolph Steiner et Edward Bach sur les traces du savoir druidique... (L'Alpha L'Oméga Éditions, 1998) s'inspire du savoir ancestral pour "récapituler de la manière la plus musclée les informations sur les élixirs" :


Cet élixir s'adresse à la personne résignée, apathique, fataliste, lasse, qui capitule devant l'effort, qui juge tout inintéressant, qui manque d'intérêt et de vitalité pour la vie. Son ton de voix est monocorde et tout cela fait un compagnon ennuyeux pour ses voisins.

Cette personne a besoin de l'aide de l'Églantier qui aime une terre pauvre, qui est sans cesse détruit par le gel de l'hiver, par le feu de l'été, par les dents des animaux. Cette immense vitalité est due à la richesse de ses composants : des tanins, de l'anthocyane, la silice, des vitamines A et C, etc. Cet élixir est particulièrement recommandé pour les diarrhées, les saignements internes, le diabète, les calculs rénaux, l'insuffisance urinaire.

La prise de cet élixir a pour résultat d'attirer à soi non seulement la bonne santé, mais encore le contentement, l'omniprésence, les bons amis et tout ce qui donne du piment à la vie.


Mots-clés : longtemps, les alchimistes du Moyen-Âge ont comparé l'âme à un aigle qu'on retrouve encore sur le drapeau de certains pays (Allemagne...). Donc utilisez l'Egle entier (en élixir bien sûr) pour chasser la lassitude qui atteint votre âme. Notons encore le mot glant dans églantier que nous rapprocherons de glandes du système endocrinien pour lequel cette plante apporte beaucoup de bien-être.

*

*

Julian Barnard, auteur d'un ouvrage intitulé Sur les traces du Dr Bach et de ses fleurs (© Julian Barnard, 2002 ; Éditions Ulmus, 2002 pour la traduction française) rend compte de sa compréhension de l'élixir de Plumbago :


La petite Églantine est un conte des frères Grimm. Elle fut rendue populaire par le dessin animé de Walt Disney La Belle au bois dormant. L'histoire est très connue : tut le monde e souvient de cette princesse qui reçut le mauvais sort de se piquer le doigt avec un fuseau, du roi qui ordonna de brûler tous les fuseaux du royaume, puis du jour fatidique où la princesse monta à une tour et vit qu'une vieille femme en train de filer du lin. A peine la princesse curieuse d'essayer eut-elle touché le fuseau que le décret magique de la treizième femme (dans certaines versions une fée, dans d'autres une méchante sorcière) se réalisa et tout le monde dans le palais tomba dans un profond sommeil qui dura cent ans. Autour du château une épaisse haie d'épines se mit à pousser. L'histoire de la belle au bois dormant « Églantine » incita de nombreux princes à tenter de la sauver mais ils moururent empalés sur les épines. Enfin un prince arriva vers la haie et l'ayant trouvée en fleurs, il réussit à la traverser. Et quand il embrassa Églantine, bien sûr, tout le monde se réveilla ; le couple se maria et vécut heureux.

On peut lire l'histoire de différentes manières et discuter son symbolisme. Le fait de grimper à une tour peut indiquer un niveau de conscience élevé. L'action de filer pourrait symboliser la pensée ou le mental, et plus spécialement le fait de tisser ces liens qui sont les fils du sens de la vie. Un doigt piqué pourrait suggérer la ménorrhée ou une relation sexuelle, la perte de l'innocence, ou une action blessante liée à la volonté car le fait d'être piqué par un fuseau signifie que cette action volontaire rompt en quelque sorte le fil de la vie. S'endormir signifie glisser à travers la vie, la prendre comme elle est sans faire aucun effort pour arranger les choses (c'est l'indication de Bach pour l'Églantine). L'arrivée des princes empalés sur les épines peut indiquer les tentatives répétées de réunifier l'âme ou le moi par l'union du masculin et du féminin. Cela s'est fait pendant plusieurs vies au cours des cent ans. Le baiser qui réveilla Églantine amène une joie de vivre plus profonde et la renaissance dans le royaume perdu de la nature. Tout dépend de la manière dont le conte est interprété. Mais il y a un lien ici entre le symbolisme et la gestuelle de l'églantine que le Dr Bach choisit comme remède pour ceux qui sont apathiques et lassent leur volonté s'endormir.

Cette association de l'églantine avec le filage se trouve soulignée d'une curieuse façon dans cette gravure de 1847 du caricaturiste français J.-J. Grandville (1803-1847). Il illustra un livre, Les Fleurs animées, où les fleurs ont des formes humaines. La brève histoire qui accompagne les illustrations explique que les fleurs se sont lassées de leur vie routinière dans la nature et ont demandé à la Fée des fleurs de leur permettre d'expérimenter les qualités humaines. Pendant des milliers d'années, disent les fleurs, nous avons fourni à l'humanité des sujets de comparaison, des métaphores et le langage poétique. En échange, « les hommes nous prêtent leurs vertus et leurs vices, leurs qualités et leurs défauts et c'est le moment pour nous d'en faire l'expérience. » Églantina (l'églantine) va devenir une vraie dame. Mais les illustrations de Grandville la représentent dans une pose pensive, portant des peignes à carder, les poignets liés par des branches tressées si bien qu'elle ne peut ni ne veut les utiliser. Le cardage de la laine précède le filage ; tous deux étaient effectués de façon routinière par les femmes de communautés traditionnelles qui filaient en marchant. Aussi les peignes à carder symbolisent le fait d'être occupé à un travail de production - filer avec les mains ou filer avec l'esprit. « Rien ne se fait sans cardage ni filage », semble dire Églantina, « et je suis fatiguée de le faire. Je ne peux plus m'embêter à cela. » C'est une parfaite représentation d'un processus suspendu, caractéristique de l'état d'Églantine :


Ceux qui ont sans raison apparemment suffisante ont renoncé à tout ce qui arrive et glissent simplement dans la vie, la prennent comme elle vient, sans faire aucun effort pour améliorer les choses et trouver de la joie. Ils ont renoncé à lutter pour vivre sans se plaindre.


Souvenez-vous que cet état émotionnel comme ceux des Dix-neuf autres nouveaux, est le résultat d'un traumatisme de la vie ou de conditions qui ont changé. Les mots-clés sont résignation et renonciation.

*

*

*

*



*

*

*

*


9 vues

Posts récents

Voir tout
bottom of page