Blog

  • Anne

La Chicorée





Étymologie :

  • CHICORÉE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1. xiiie s. bot. cikoré (Ms. Cambridge 0.1.20, Traité de méd., P. Meyer ds Romania, t. 32, 1903, p. 86) ; ca 1370 cicoree (J. Le Fèvre, Lament. de Matheol., I, 1269, Van Hamel ds Gdf. Compl.) ; 1528 chicoree (Sidrac le grant philosophe ds R. Hist. litt. Fr., t. 6, p. 305) ; 2. 1792 « racine torréfiée de la chicorée sauvage » (Encyclop. méthod. Méd. t. 4) ; cf. 1825 (Brillat-Savarin, Physiol. du goût, p. 116) ; 3. p. anal. a) 1694 « ruche froncée ou plissée, employée en garniture » (Boursault ds Lar. Lang. fr.), attest. isolée ; repris par Nouv. Lar. ill. ; b) 1831 archit. (Hugo ds Lar. Lang. fr.) ; 1832 (Hugo, Notre-Dame de Paris, p. 130). Cicorée, empr. au lat. médiév. cicorea, cicoria (viie s., Paulus Ægineta ds Mittellat. W. s.v., 571-59), lat. class. cĭchŏrēum (gr. κ ι ́ χ ο ρ α, κ ι χ ο ́ ρ ι α) ; la forme chicorée par infl. de l'ital. cicoria (1re moitié xiiie s. ds Batt.).


Lire aussi la définition du nom chicorée pour amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :


Lire la fiche Tela Botanica pour mieux connaître les caractéristiques essentielles de cette plante.







*




Fleurs de Bach :


D'après Les Douze "Guérisseurs" et autres remèdes (1ère édition 1941, traduction française Centre Bach 2011) du Dr Edward Bach :


La fleur de chicorée est préparée "Ceux qui sont très attentifs aux besoins des autres. Ils ont tendance à prendre soin de façon exagérée des enfants, parents, amis, trouvant toujours quelque chose à rectifier. Ils corrigent continuellement ce qu'ils considèrent comme faux et prennent plaisir à agir ainsi. Ils désirent que ceux dont ils s'occupent soient près d'eux."

*

*

Selon les cartes de Mechthild Scheffer intitulées Les Fleurs du Dr. Bach, Le Chemin de l'ahrmonie psychique (1997, traduction française Médicis-Entrelacs, 2001), la chicorée est la "fleur de l'amour maternel" qui permet d'aller "de l'amour possessif... vers l'amour désintéressé."


Message de la carte :

Quelle est la vérité que je dois mieux comprendre ?

L'amour est partout, il est inépuisable, si l'on vit à travers son Moi supérieur ce contact intérieur vers la source d'amour divin. Puisqu'on attire ce que l'on rayonne soi-même, on trouvera à l'extérieur, selon la loi de la résonance, un écho à notre propre amour. S'immiscer dans les sentiments des autres contrevient à la Loi de l'Unité, puisque ces manœuvres interfèrent avec leur propre plan de vie. Tout ce qu'on obtient par al contrainte nous sera repris tôt ou tard.


Quelle est la décision qui pourra me reconnecter avec mon Guide intérieur ?

Je me décide à accepter le fait que je ne peux diriger ou accaparer pour moi les sentiments des autres. Je parviens à reconnaître que je ne saurais trouver chez autrui ce que je cherche, et ce à quoi j'ai effectivement droit, mais aussi que je puis me relier directement à la source inépuisable d'amour à travers mon guide intérieur. J'accepte le fait que chaque être humain doit assumer son propre plan de vie.


Ces signes me permettent de voir que mon potentiel positif de Chicory s'accroît :

Je reconnais et j'accepte mes besoins personnels, je m'enrichis intérieurement et suis moins dépendant des sentiments que me portent les autres.


État d'âme négatif : Autoritarisme - Exigence vis-à-vis des autres : On a une personnalité envahissante et on s'immisce constamment, de manière consciente ou inconsciente, dans les affaires des autres.

*

*

Selon le site http://lesouffledessimples.com/, la fleur de chicorée pourrait s'exprimer ainsi :


Ah, le plaisir d'aimer, le plaisir de m'unir, le plaisir de faire ce que j'aime !

Je ne suis pas la gentillesse, je ne suis pas l'ambition du bien-être ou du triomphe. Je suis l'amour inconditionnel.

Je vous apprendrais à vivre dans l'enchantement et l'émerveillement, la joie.

Quand je suis en vous, j'élimine d'un souffle le langage du critique, l'agression, la comparaison.

Je vais jusque dans l'énergie sexuelle et je transmets la douceur qui éloigne l'esprit de conquête, de possession. Je vibre sans attente émotionnelle, qui n'est en fait que l'ombre de l'abandon.

J'aime les choses et les êtres tels qu'ils sont, avec leurs possibilités de changement. J'aime participer à leurs découvertes mais je suis prête à accepter qu'ils restent comme ils sont.


Les chicorées sont des plantes cultivées soit pour leurs feuilles (salades, endives), soit pour leurs racines (succédané de café). Leur teneur en protéines est élevée ainsi qu'en Ca, Mg, Na, Fe, Cu, Zn.

A l'origine, il existe une plante, la Chicorée Sauvage. Elle pousse dans tous les lieux incultes, où le hasard l’aura déposée. Elle adapte son mode de croissance aux sols et aux conditions dans lesquels elle pousse.


Par son élixir :

Elle nous apprend à accueillir les difficultés de façon simple, à relâcher ce qui n'est pas important. Elle nous ramène vers la joie de notre beauté : celle d'un être libéré aimant. Elle nourrit en nous l'essentiel et nous détend.

On se relâche, pour entrer dans le doux mouvement de l'acceptation de soi, de la confiance unie. Chicorée déploie notre plaisir à donner sans attendre. Elle est une voie de liberté et d'amour.


Mots-clefs : Amour – Sincérité – Fraternité."

*

*




Symbolisme :


Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont S.A.S., 1995, 2019) proposé par Éloïse Mozzani, on apprend que :


Les Égyptiens connaissaient déjà les pouvoirs de la chicorée contre les maléfices. Au Moyen Âge, on conseillait d'en récolter la racine la nuit de la Saint-Jean, à genoux, en silence (prononcer un seul mot pouvant faire mourir) et en utilisant un ustensile, un couteau par exemple, en or ou en argent : outre la protection qu'elle orffrait  contre la sorcellerie, la plante permettait alors d'ouvrir les serrures et de franchir tous les obstacles. On croyait également qu'elle rendait invisible celui qui en tenait dans la main gauche ou qui en mâchait quelques feuilles.

Arrachée selon un rituel différent, la racine de chicorée devient le talisman de tous ceux qui partent en expédition. On dit d'ailleurs que de nombreux pionniers américains et chercheurs d'or lui ont fait confiance. L'opération doit impérativement se dérouler entre le 21 mars et le 21 septembre, entre la nouvelle lune et le premier quartir. Voici comment il faut s'y prendre :

- Procurez-vous une planche taillée en biseau qui vous servira de bêche ; une branche flexible mais solide et assez longue ; un morceau de ficelle, genre ficelle de cuisine et un linge ou un foulard de 30 x 30 cm.

- Arrivez sur les lieux où vous attacherez la chicorée, dans la nuit du vendredi au samedi ; entre minuit et une heure du matin.

- Plantez la branche flexible dans la sol à côté de la chicorée. Prenez la ficelle de cuisine, faites un noeud coulant et passez-le autour de la chicorée.

- Courbez la branche de façon à en abaisser l'extrémité de 15 ou 20 cm. Attachez l'extrémité libre de la ficelle à l'extrémité de la branche par un noeud solide.

- Avec la planche taillée en biseau, dégagez la terre autour de la racine comme vous le feriez avec une bêche.

- Au cours de ces opérations, vos mains ne doivent jamais toucher la chicorée (ni latige, ni la racine).

- Quand la racine est dégagée, la branche se détend, soulevant la chicorée au-dessus du sol.

- Prenez la chicorée suspendue à la ficelle à travers le linge ou le foulard. refermez ce morceau de tissu en paquet. coupez la ficelle. Rentrez chez vous.

- Aussitôt arrivé chez vous : déposez la chicorée enveloppée dans un endroit sombre et sec.

- Ouvrez le foulard ou le linge de façon que la racine soit exposée à l'air.

- Laissez sécher sur le foulard ou le tissu pendant six ou sept mois au moins.

- Retournez la racine tous les trois jours pour en éviter le pourrissement. Quand la racine est sèche, mettez-la dans votre poche : c'est un talisman très efficace. [A condition de ne jamais révéler sa présence, sinon elle perd tous ses pouvoirs.]


Déracinée le 29 juin ou le 25 juillet avec une pièce d'or ou une corne de cerf, la plante a la particularité de faire connaître à son possesseur les qualités souhaitées par la personne aimée.

Sachez également que se passer du jus de chicorée sur le corps permettait autrefois d'obtenir les faveurs des "grands". Aujourd'hui encore, "si vous briguez un poste qui peut vous apporter la gloire, mais où les risques sont grands, et demandant des qualités peu communes de force et d'audace, la tradition recommande que vous vous faisiez longuement masser le corps entier au jus de chicorée avant d'aller vous présenter. Les personnalités qui recevront votre candidature seront favorablement impressionnées, et il y a de frotes chances pour qu'on vous confie la mission".

Si une personne sous le nez de laquelle on met un pied de chicorée a une crise d'angoisse, c'est qu'elle est lâche ou timorée.

En Angleterre, la chicorée permettait de pénétrer dans les rochers et les régions souterraines.

Selon une tradition allemande, les chicorées abritent l'âme d'hommes maudits ou méchants, sauf celles de couleur bleue qui sont associées aux hommes vertueux.

En Vendée, on dit que la plante semée le 1er mai, sauf s'il s'agit d'un dimanche, ne monte pas.

*

*

Eric Pier Sperandio, auteur du Grimoire des herbes et potions magiques, Rituels, incantations et invocations (Editions Québec-Livres, 2013), présente ainsi la Chicorée (Cichorium intybus) : "Cette plante vivace pousse à l'état sauvage aussi bien en Europe qu'en Amérique du Nord ; ses branches sont angulaires et ses feuilles, dentelées ; sa tige contient un liquide amer et ses fleurs sont d'un bleu tendre.


Propriétés médicinales : Il s'agit d'un stimulant similaire au café. Le jus extrait des feuilles et des fleurs favorise la production biliaire, l'élimination des calculs biliaires ainsi que des surplus de muqueuses. La chicorée régularise l'activité de la rate et est recommandée en cas de jaunisse. Elle accroît l'appétit et facilite la digestion.


Genre : Masculin.


Déités : Apollon.


Propriétés magiques : Réduction des obstacles - Obtention de faveurs - Invisibilité.


Applications :

SORTILÈGES ET SUPERSTITIONS

- A une certaine époque, on croyait que la chicorée rendait invisible et permettait d'ouvrir les cadenas et les portes verrouillées ; pour ce faire, il fallait cueillir la plante sur le coup de minuit à l'aide d'un couteau à lame d'or.

- Une tradition veut que si l'on enduit son corps d'un extrait de chicorée, on obtient facilement les faveurs que l'on demande.


SACHET POUR VAINCRE LES OBSTACLES

Ce dont vous avez besoin :

- quelques feuilles de chicorée

- une chandelle rouge

- de l'encens de sang-de-dragon

- un morceau d'ivoire

- un petit sac rouge

Rituel :

Allumez la chandelle et l'encens. Dans un petit sac rouge, placez de la chicorée que vous aurez réduite en poudre, ainsi qu'un morceau d'ivoire (ou une dent de requin ou de loup). Consacrez ensuite ce sachet, puis portez-le autour de votre cou, sur la peau, afin d'augmenter votre capacité de vaincre les obstacles et de réussir ce que vous entreprenez."

*

*