Blog

  • Anne

Le Dragonnier





Étymologie :

  • DRAGONNIER, subst. masc.

Étymol. et Hist. xve s. bot. dragonnyer (J. de Bethencourt, Le Canarien, 122, Gravier ds R. Hist. litt. Fr., t. 10, p. 336). Dér. avec suff. -ier* de dragon tiré de sanc dragon* ; l'a. fr. connaît dragonier au sens de « porte-enseigne » (xiiie s. ds Gdf. et T.-L.) ; répertorié par Guérin 1892, dér. de l'a. fr. dragon « étendard » (v. dragon) d'apr. le b. lat. draconarius.

  • SANG-(DE)-DRAGON, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. xiiie s. sanc de dragon « résine d'un rouge foncé, utilisée autrefois en médecine » (Aldebrandin de Sienne, Régime du corps, 55, 13 ds T.-L.) ; 2. 1611 bot. (Cotgr.). Comp. de sang* et de dragon, du lat. calamus drago, nom d'un arbre (d'apr. FEW t. 11, p. 179a, note 10), parce que la résine rouge de l'arbre rappelle la couleur du sang (cf. l'a. prov. sanc de drago, ca 1220, Deudes de Prades ds Rayn.), v. dragonnier.


Lire également la définition du dragonnier et du sang-de-dragon pour amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :


*




Symbolisme :


Eric Pier Sperandio, auteur du Grimoire des herbes et potions magiques, Rituels, incantations et invocations (Editions Québec-Livres, 2013), présente ainsi le Sang-de-Dragon (Daemonorops draco) : "le sang-de-dragon est la résine rouge du dragonnier, un arbre à tige ramifiée.


Propriétés médicinales : On ne connaît aucune propriété médicinale rattachée à cette pante.


Genre : Masculin.


Déités : Mars ; Apollon ; Zeus; Hécate.


Propriétés magiques : Protection ; Psychisme.


Applications :

SORTILÈGES ET SUPERSTITIONS

  • Traditionnellement, on brûlait cet encens pour assurer le retour des hommes de la guerre.

  • Brûlé en combinaison avec n'importe quel autre encens, il augment de façon significative le pouvoir de ce dernier.

POUR ACCROÎTRE SES POUVOIRS MAGIQUES

  • Issu de la tradition grecque, ce nœud est très utile pour accroître son pouvoir magique lorsque le besoin se fait sentir. Ce rituel doit se faire une nuit de pleine lune.

Ce dont vous avez besoin :

- une chandelle rouge

- de l'encens de sang-de-dragon

- de l'huile essentielle de sang-de-dragon

- une corde rouge


Rituel :

Allumez la chandelle,, faites brûler l'encens, puis prenez une corde rouge et faites un nœud à l'une de ses extrémités en disant :

Je noue cette corde pour y conserver ma puissance.

Faites un nœud au milieu de la corde en disant :

Afin que la force et le pouvoir y résident

Nouez les deux bouts ensemble en disant :

Au moment où je termine ce nœud.

Versez ensuite, sur chacun des nœuds, un peu d'huile de sang-de-dragon et conservez cette corde auprès de vous. pour bénéficier du pouvoir emmagasiné, vous n'avez qu'à dénouer un des nœuds."

*

35 vues