Blog

  • Anne

L'Euphraise




Étymologie :

  • EUPHRAISE, subst. fém.

Étymol. et Hist. xves. eufrase (Grant Herbier, éd. G. Camus, no180). Empr. au lat. médiév. euphrasia, « id. » (av. 1250 ds Latham), du gr. ε υ ̓ φ ρ α σ ι ́ α « gaîté, joie ».


Lire également la définition du nom Euphraise afin d'amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :




Symbolisme :


Roger Tanguy-Derrien, auteur de Rudolph Steiner et Edward Bach sur les traces du savoir druidique... (L'Alpha L'Oméga Éditions, 1998) s'inspire du savoir ancestral pour "récapituler de la manière la plus musclée les informations sur les élixirs" :


Vous manquez de compréhension, d'intuition. Par inattention ou par manque d'intérêt, vous portez peu d'attention à votre environnement. Vous voulez développer votre sensibilité et votre perception vis-à-vis de l'autre (médecin, psychologue, thérapeute, éducateur, parent).

L'Euphraise vous intéresse au plus haut point ! Pourquoi ? Car cette Scrofulariée (la troisième que nous étudions) est un œil qui regarde. Elle doit ce phénomène à sa composition et non plus à sa forme comme ses autres cousines de la même famille. Elle est riche en silice et en carotène. L'œil est un organe conçu spécialement pour réceptionner la lumière. Or la silice est de la lumière végétale. La silice et le carotène contenus dans l'Euphraise apportent donc à l'œil cette matière pour que le contenant et le contenu se fondent en une unité parfaite. Pour que la substance réalise la structure appropriée dans un même embrasement. Les taoïstes ne prétendent-ils pas que pour annihiler le feu (ou la douleur qui est du feu devenu matière perceptible), il faut devenir feu soi-même ?

Que se passe-t-il dans le cas d'une inflammation excessive qui porte les noms de conjonctivite, blépharite, kératite ? C'est encore une manifestation e l'âme qui supplante son autorité de tutelle (le Moi) et qui transmet à l'œil ses motivations. C'est comme si l'âme, l'anti-Moi, veut s'enfermer dans une certaine introversion, dans une certaine douleur afin de mieux l'entretenir. Ne dit-on pas que l'œil est la fenêtre de l'âme. Cette fenêtre est nécessaire pour laisser passer la lumière qui éloigne les ténèbres, les fantômes et les monstres.

L'Euphraise en plus de son abondante silice contient encore du tanin et une essence, l'aneuline. Nous savons que le tanin rend les tissus de la conjonctive et des autres tissus de l'œil imputrescibles ; que le carotène protège et assure la sécrétion des muqueuses tout en stimulant l'activité des cils vibratiles. Enfin, la silice empêche tout durcissement des canaux sécréteurs. Cette trinité réalise ainsi les meilleures conditions pour un bon fonctionnement de cet organe si important.

Avec cet apport adéquat de lumière végétale et de carotène, il est impossible à l'être humain de sombrer dans le désarroi et le chaos le plus profond. Cette plante va même jusqu'à assurer le contrôle des systèmes rythmiques et neuro-sensoriels. C'est montrer à quel point elle travaille pour l'organisation du Moi. Cela s'explique d'ailleurs par le caractère de ses racines. Ces dernières s'imbriquent dans celles des Graminées desquelles elles s'approprient la vitalité. Ce parasitage lui permet de se contenter d'une minuscule racine mais ô combien concentrée en forces dynamiques, profitables pour le Moi humain.

C'est sans doute grâce à ce facteur racine que son impact préféré sur l'homme est le chakra frontal qi distribue l'énergie adéquate aux organes directement concernés par ce niveau du corps physique de l'homme (œil, narine, sinus, langue, gencive, dentition supérieure). Calmant l'inflammation du système rythmique, on conseille encore cet élixir contre les dermatoses, l'eczéma, la gastrite et autres atteintes de la paroi digestive.

Cette plante n'agit pas sur le poumon mais cependant mérite tout de même sa place chez les Scrofulariées. En effet, dans sa croissance, ses feuilles s'opposent par paires ovales, faiblement dentées (elles rappellent ici la structure de l'œil). Ses fleurs apparaissent deux par deux, très progressivement, avec la montée de la chaleur estivale. Comme ses consœurs, on la trouve principalement sur les pentes des montagnes, jusqu'à la limite des neiges. Avec ce troisième exemple de cette belle famille, on peut avancer maintenant que cette famille est soumise au génie planétaire d'Uranus, le maître du système rythmique humain.


Mots-clés : Euphraise signifie joie en grec. Donc quand la lumière pénètre sans obstruction aucune dans l'homme intérieur, on peut parler de joie, d'ouverture vers l'autre, de démarche vers le social, d'intention louable pour s'améliorer et pour devenir sociable. Une première victoire sur l'amour est en tain de s'accomplir lorsque la personne accepte ce premier élixir. Après ce dernier un autre élixir sera nécessaire pour éliminer le processus « parasite ». Certains prétendent qu'il faut s'aimer avant d'aimer l'autre. N'est-ce pas ici ce que nous offre l'élixir d'Euphraise ?


Autres mots-clés : herbe des myopes ou Casse lunettes étaient deux noms que leur donnaient les Anciens. Ils savaient depuis longtemps que cette plante était la plante des yeux. Quand un nom commence par eu (Euphraise), il y a toujours un bien au bout.

*

*


29 vues

Posts récents

Voir tout

L'Arnica