Blog

  • Anne

La Clandestine




Étymologie :

  • CLANDESTIN, INE, adj.

Étymol. et Hist. Av. 1380 « tenu secret » (Bers., Tit. Liv., ms. Ste-Gen., f°59ads Gdf. Compl.). Empr. au lat. class. clandestinus « qui se fait en secret ; qui agit en cachette ».


Lire également la définition du nom clandestine afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Lathraea clandestina ; Clandestine de Leon ; Clandestine madrone ; Herbe cachée ; Lathrée clandestine ; Madrate ;




Botanique :


Norbert Pacorel, auteur d'un ouvrage intitulé Incroyables plantes sauvages (Éditions Larousse, 2021) établit une métaphore intéressante à propos de l'activité parasite de la Clandestine :


Les racines de l'énigmatique Lathrée clandestine sont des suçoirs - ses dents de vampire - qui lui permettent de puiser sa subsistance dans les racines des végétaux qu'elle parasite sous terre. Une créature fantastique que nos amis anglais surnomment parfois Dead'sman fingers (les doigts de cadavre) : ses fleurs semblent jaillir du sol comme la main d'un mort-vivant !

 

Les botanistes ne sont pas d'accord sur le caractère carnivore ou non de la Lathrée clandestine.
















*




Symbolisme :


Dans son Traité du langage symbolique, emblématique et religieux des Fleurs (Paris, 1855), l'abbé Casimir Magnat propose une version catholique des équivalences symboliques entre plantes et sentiments :


CLANDESTINE - AMOUR CACHÉ.

Une réprimande faite ouvertement vaut mieux qu'un amour caché.

Proverbes. XXVII, 5.

La clandestine est une belle plante, qui croit dans les lieux ombragés et fleurit au printemps. Elle est presque entièrement cachée dans l'herbe ou dans la mousse ; les fleurs seules sont apparentes, d'où lui vient sans doute le nom de clandestine. Sa tige se divise en deux ou trois rameaux courts, épais, imbriqués d'écailles charnues, serrées et blanchâtres. Ses feuilles sont d'un pourpre violet, droites, assez grandes et disposées par paquets. Elle fleurit dans l'été. On lui donne les noms vulgaires de madrate, herbe cachée, clandestine de Léon.


RÉFLEXION.

S'il y a un amour pur et exempt du mélange de nos autres passions , c'est celui qui est caché au fond du cœur, et que nous ignorons nous-mêmes.

(LA ROCHEFOUCAULT.)

*

*

Emma Faucon, dans Le Langage des fleurs (Théodore Lefèvre Éditeur, 1860) s'inspire de ses prédécesseurs pour proposer le symbolisme des plantes qu'elle étudie :


Clandestine - Amour caché.

Cette plante croît au pied des arbres, et ne se rencontre que dans les contrées froides et humides de la France. Plante parasite aux jolies fleurs pourpres, elle se blottit sous la mousse ou sous les feuilles sèches, mais au printemps on la trouve et on peut lui dire :


En vain vous cachez sous vos voiles

De doux yeux, brillantes étoiles ;

Je vous aime et je vous attends.

Ainsi la goutte de rosée

Sur la verte mousse posée

Aspire au soleil éclatant.

*

*


20 vues

Posts récents

Voir tout