Blog

  • Anne

Uranus



Étymologie :


Symbolisme :

Selon Didier Colin, auteur du Dictionnaire des symboles, des mythes et des légendes (Larousse Livre, 2000) :

Les mythes d'Uranus en Mésopotamie. Dans cette ancienne civilisation, berceau de notre culture, de l'écriture, de la science des nombres et de l'astrologie entre autres, les astres-dieux étaient au nombre de sept. Dès lors, s'il fut relativement aisé de trouver dans les mythes assyriens des correspondances avec les caractéristiques attribuées au Soleil, à la Lune, à Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne en astrologie, ce n'est pas aussi simple à propos d'Uranus, qui nous intéresse ici. Toutefois, quand on sait que les mythes élaborés par les Grecs, dont nous nous inspirons encore de nos jours, furent aux-mêmes puisés aux sources légendaires et mythiques d'Akkad et de Babylone, on doit pouvoir trouver des récits et personnages mythiques, eux aussi, dont les aventures et les caractéristiques présentent des analogies avec Uranus. C'est le cas du dieu que les Akkadiens nommaient Anu (qu'il faut prononcer Anou) et les Sumériens An, c'est-à-dire le Ciel, régnant sur l'En-haut. Selon la Cosmogonie akkadienne, c'est-à-dire la création du monde selon Akkad, c'est Anu qui créa les cieux. Ainsi lit-on au début d'un traité d'astrologie datant du IIIe millénaire avant notre ère !: "lorsque Anu, Enlil et Éa, les grands dieux, ont établi dans leur conseil (purbum) les desseins (usurâti) des cieux et de la terre et les ont confiés aux grands dieux " (cité par Elena Cassin, directeur de recherche au CNRS, "Cosmogonie, Mésopotamie", in Dictionnaire des Mythologies, sous la direction d'Yves Bonnefoy, éditions Flammarion, 1981). Selon la légende mythique à laquelle nous avons fait longuement allusion à propos des mythes de Jupiter. Anu n'interviendra pas lorsque Tiamat menacera de plonger le monde dans le chaos. C'est alors Marduk, figure de Jupiter en Mésopotamie, qui réussira à la vaincre et à restituer à Anu la tablette des destins que Tiamat lui a volée. Par ailleurs, selon le mythe d'Atrahasis, le Super-Sage, héros dont les rédacteurs de la Bible se sont inspirés en créant le mythe biblique de Noé, Anu est considéré comme le père des Sept Annunaki, les grands dieux dont les esclaves et les serviteurs étaient les Igigi, des dieux inférieurs que l'on peut considérée comme les ancêtres des hommes. Or c'est Anu qui prendra la défense des Igigi lorsque ceux-ci, harassés par leurs trop durs labeurs, se révolteront et que leurs lamentations parviendront jusqu'aux cieux. Comme on le voit, Anu ne résiste pas aux chaos, mais il est solidaire de ceux qui travaillent, souffrent, se lamentent et se révoltent. Ne sont-ce pas là des caractéristiques typiquement uraniennes ?


Les mythes d'Uranus en Égypte. Si l'on assimile Uranus au Ciel, comme ce fut le cas en Mésopotamie avec Anu, et comme ce sera le cas ensuite avec Ouranos en Grèce, on est enclin à voir en Nout, la déesse du Ciel, une représentation mythique de cet astre en Égypte. Toutefois, Nout ne désigne que la voûte céleste, tandis que son frère et époux Geb figure la terre ferme. Il s'agit donc là de deux représentations du Ciel et de la Terre, qui furent séparés par leur père, Shou, comme ils le furent aussi, selon la légende mythique assyrienne, après que Marduk eut transpercé le corps de Tiamat d'une flèche mortelle. Il faut donc remonter plus haut dans la hiérarchie du panthéon divin de l’Égypte antique. Le père de Nout et de Geb est donc Shou, le dieu cosmique, personnification de l'atmosphère terrestre, qui fut souvent représenté debout, les bras levés pour soutenir Nout, le Ciel, sa fille, tandis qu'entre ses jambes se trouvait Geb, la Terre, son fils. Là encore, l'atmosphère ne suffit pas à figurer parfaitement les éléments qu'évoque Uranus. Toutefois, Shou et sa sœur, Tefnout, qui symbolisait quant à elle l'humidité, furent le premier couple divin engendré par Atoum, le dieu créateur par excellence, qui fut plus tard associé à Rê, et devint un dieu solaire. C'est donc dans l'Atoum originel, tel qu'il fut conçu avant d'être assimilé à Rê pour devenir une représentation du Soleil couchant, qu'il faut voir une figure allusive d'Uranus en Égypte.


Les mythes d'Uranus en Grèce. Ouranos, le Ciel fécond, le dieu que les Grecs surnommaient le "Roi des montagnes", tout simplement parce que le Ciel, dont il était la personnification à leurs yeux, est évidemment plus haut que les montagnes, était donc tantôt le fils, tantôt le frère, tantôt l'époux de Gaïa, la terre. Le vaste Ciel étant censé ouvrir tout le corps de la Terre, on comprend comment Ouranos eut tant d'enfants de Gaïa, et comment cette dernière, lasse de son époux trop prolifique, obtint de l'un de ses fils, Cronos, qu'il émasculât son père. Cependant, si cette mésaventure mythique dont la psychanalyse fit grand cas - voyant en elle un parricide castrateur aux conséquences symboliques et psychologiques, bien sûr, - édifiantes - semble la plus connue, il en existe une autre, que l'on attribue à Ouranos, et qui nous parait du plus grand intérêt. Elle conte que ce dieu fur le premier roi des Atlantes, c'est-à-dire le roi de la fameuse et non moins mythique et légendaire Atlantide dont, à ce jour, nous n'avons retrouvé aucune trace archéologique et historique sérieuse. Or les Atlantes, tels qu'ils sont présentés dans cette tradition, donnent l'impression d'une grande sagesse, d'un grand savoir. Et c'est Ouranos qui leur aurait apporté la civilisation et la culture, leur livrant par exemple les secrets du calendrier e des mouvements des astres, ainsi que des prévisions qu'ils pouvaient en déduire. Ainsi, à l'instar d'Anu en Mésopotamie, Ouranos possédait aussi une espèce de tablette des destins qui lui permettait de prédire l'avenir, et les Atlantes ont de nombreux points communs avec les Anunnaki."

*

*

Dans son ouvrage de vulgarisation intitulé Décryptez votre thème astral, Éclairez votre chemin de vie grâce à l'astrologie (Éditions Hachette Livre, 2019), Julie Gorse donne le B.A Ba de chaque planète :

Ouranos chez les Grecs, il est une divinité primordiale personnifiant le Ciel. Il a lecheval pour animal symbolique.

Uranus est le maître du Verseau. Dans le thème, il symbolise le besoin de liberté, d'exprimer son originalité, de sortir de l'ordinaire, d'être hors norme. Uranus, découvert en 1781, période de la Révolution française, est porteur des principes de « Liberté, Égalité, Fraternité ». il décrit la capacité à recevoir des intuitions fulgurantes, l'inattendu.

Les personnages représentés par Uranus sont les amis, le rebelle, le révolutionnaire.

L'énergie d'Uranus mal orientée pourra donner naissance à la séparation, la contradiction, la revendication, l'anonymat, la perte de l'affirmation de soi, le drame, etc.


En regardant la position d'Uranus dans votre thème, posez-vous les questions suivantes : Suis-je à l'aise avec l'inattendu, le nouveau ? Dans quel domaine suis-je invité à me libérer, à sortir du cadre ? A quoi pourrait servir mon génie intuitif ?


Mots-clef : Les amis ; les relations ; les appuis la liberté ; la libération ; la révolution ; la foudre ; l'inattendu ; le supra-conscient ; les projets ; les drames ; l'originalité ; l'excentricité ; les nouvelles technologies ; l'ouverture d'esprit ; les surprises ; l'imprévu ; le rebelle.

*

*

162 vues