Blog

  • Anne

Le Pinson




Étymologie :

  • PINSON, subst. masc.

Étymol. et Hist. Ca 1185 pinçun (Marie de France, Purgatoire St Patrice, 1410 ds T.-L.). Du lat. vulg. *pincio, -onis, formé sur le rad. expr. pinc-, traduisant le cri de l'oiseau [cf. cymrique pinc, angl. spink ; all. Fink] et dont sont aussi issus le toscan pincione, le corse pinziolo, le sicilien pinzuni, v. FEW t. 8, p. 519b. Le lat. class. fringilla, fringillus ne subsiste que dans le domaine italien.


Vous pouvez lire également la définition du nom pinson afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Symbolisme :

Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont, 1995 et 2019), Éloïse Mozzani nous propose la notice suivante :

Le chant du pinson n'est jamais de bon augure : il prédit un accident prochain (poitout) ou un procès (Belgique). En Gironde, si l'oiseau chante avec insistance prsè d'une personne en train de ttavailler loin de son domicile, il l'avertit qu'il y a eu un malheur chez lui. A moins qu'il n'annnonce tout simplement la pluie : on dit en effet que le pinson, notamment s'il fredonne le matin, précède les ondées. La pluie est également à redouter si le pinson s'approche des maisons.

Selon une croyance de Saint-Hubert en Belgique, il gèlera en hiver si le pinson "remplace son "finck, finck" par "c'est, c'est, c'est, c'est stupide !".

*

*

Selon Didier Colin, auteur du Dictionnaire des symboles, des mythes et des légendes ( (Hachette Livre, 2000) :


"Le pinson des arbres, ce joli petit oiseau migrateur au plumage beige avec des taches brunes et blanches, dont le mâle a la tête bleu-gris lors de la livrée nuptiale, vit dans toute l'Europe, depuis l'Afrique du Nord jusqu'en Asie centrale. Toutefois, l'une des originalités propres à cette espèce d'oiseaux, c'est que seule la femelle est migratrice, au printemps et à l'automne de chaque année, tandis que le mâle est plutôt sédentaire. Ainsi, les premiers naturalistes qui ont étudié ses mœurs et comportements l'ont surnommé cœlbes, c'est-à-dire le célibataire.

Une autre originalité du pinson des arbres réside dans le soin particulier qu'il met à construire son nid, si bien tressé et dissimulé qu'il se fond dans son environnement et est ainsi invisible aux prédateurs éventuels. La femelle y pond de 4 à 6 œufs qu'elle couve seule, tandis que le mâle pourvoit la couvaison de graines et petits insectes, qui forment l'essentiel de leur nourriture.

Le pinson est un oiseau musicien, au talent de chanteur apparemment inné, mais qu'il apprend toutefois à maîtriser sous la conduite du père dès son plus jeune âge. Ainsi, on l'entend si bien chanter du matin jusqu'au soir, qu'on a fini par voir en lui un symbole de gaieté et de bonne humeur. Pourtant, et paradoxalement, entendre son chant prolongé n'a jamais paru de très bon augure pour nos ancêtres, qui l'interprétaient comme un signe de pluie ou de malheur. Jacques Prévert en a conclu que... "Le pinson n'est pas gai / Il est seulement gai quand il est gai / Et triste quand il est triste ou ni gai ni triste... (Jacques Prévert, Paroles, Gallimard, 1949)."

*

*




Proverbes :


Si, au jour de Saint-Samson, le pinson est au buisson,

Pour le vigneron c'est vin bon.

Variante :

Si le jour de Saint-Samson le pinson est au buisson,

Tu peux, bon vigneron défoncer ton poinçon.

Sainte-Judith voit pinson au nid.

*

*




Littérature :


Dans ses Histoires naturelles (1874), Jules Renard brosse des portraits étonnants des animaux que nous connaissons bien assorti de petites saynètes tout aussi curieuses :


Le pinson


Au bout du toit de la grange, un pinson chante. Il répète, par intervalles égaux, sa note héréditaire. À force de le regarder, l’œil trouble ne le distingue plus de la grange massive. Toute la vie de ces pierres, de ce foin, de ces poutres et de ces tuiles s’échappe par un bec d’oiseau.

Ou plutôt la grange elle-même siffle un petit air.

*

*

Dans ma maison (extrait)


Faut être bête comme l’homme l’est si souvent Pour dire des choses aussi bêtes Que bête comme ses pieds gai comme un pinson Le pinson n’est pas gai Il est seulement gai quand il est gai Et triste quand il est triste ou ni gai ni triste Est-ce qu’on sait ce que c’est un pinson D’ailleurs il ne s’appelle pas réellement comme ça C’est l’homme qui a appelé cet oiseau comme ça Pinson pinson pinson pinson

Comme c’est curieux les noms Martin Hugo Victor de son prénom Bonaparte Napoléon de son prénom Pourquoi comme ça et pas comme ça Un troupeau de bonapartes passe dans le désert L’empereur s’appelle Dromadaire Il a un cheval caisse et des tiroirs de course Au loin galope un homme qui n’a que trois prénoms Il s’appelle Tim-Tam-Tom et n’a pas de grand nom Un peu plus loin encore il y a n’importe qui Beaucoup plus loin encore il y a n’importe quoi Et puis qu’est-ce que ça peut faire tout ça


Jacques Prévert, "Dans ma maison" in Paroles, 1946.

*

*