Blog

  • Anne

Le Crocus


Étymologie :

  • CROCUS, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1372 [éd. de 1522] (Corbichon, Propr. des choses, XIX, 27 ds R. Hist. litt. Fr., t. 8, p. 502). Empr. au lat. class. crocus, de même sens.


Lire aussi la définition pour amorcer la réflexion symbolique du crocus.




Botanique :

*




Symbolisme :


Doreen Virtue et Robert Reeves proposent dans leur ouvrage intitulé Thérapie par les fleurs (Hay / House / Inc., 2013 ; Éditions Exergue, 2014) une approche résolument spirituelle du Crocus :


Nom botanique : Crocus spp.

Propriétés énergétiques : Améliore vos capacités de guide spirituel et vous donne le courage de commencer à transmettre vos connaissances.

Archanges correspondants : Raziel.


Chakras correspondants : ; Chakra du troisième œil ; chakra coronal.

Propriétés curatives : Le crocus vous transmet de la confiance et du courage. Il vous aide à faire le saut pour accomplir votre mission de guide spirituel. Cette fleur sait que vous ne cessez de remettre à plus tard la réalisation de votre destinée. Il pourrait être bon de réinterpréter les messages que vous recevez, car vous laissez vos peurs dominer votre vie. Celles-ci vous empêchent de transmettre vos connaissances à ceux que vous aimez. Malgré tout, vous jouez déjà le rôle de guide, parce que les gens retirent un apprentissage de vos paroles. Ce qui vous apparaît comme une évidence sera la source d'un véritable éveil pour une autre personne. Il est temps pour vous de passer à l'étape suivante. Acceptez votre mission de merveilleux guide spirituel et continuez à inspirer les autres.

Message du Crocus : « Vous êtes un guide spirituel. N'attendez pas de confirmation supplémentaire de cet état de fait. J'insiste pour que vous preniez ce message à cœur. Il est temps pour vous de commencer. Vous possédez une sagesse et un amour qu'il vous faut transmettre aux autres. Inutile de viser un large public, dans un premier temps ; une seule personne suffit. Le flux d'énergie se mettra ensuite en mouvement.

Acceptez vos dons divins. Faites le saut, car les anges vous soutiendront tout au long de cette aventure magique. Vous embarquez pour un merveilleux voyage ! Beaucoup de bienfaits vous sont réservés, à vous et aux autres. Ne pensez pas que vous n'êtes pas prêt ou que vous n'avez pas reçu de formation adéquate. Vous avez tout pour apporter une réelle contribution à la vie des gens. Commencez par partager vos connaissances divines avec votre entourage et je m'assurerai de vous amener tous les élèves que vous pourrez facilement prendre en charge. Souvenez-vous de rester humble et de garder les pieds sur terre. Tout le monde bénéficie des mêmes opportunités, et personne n'est mieux qu'un autre. Il est si gratifiant de vous voir franchir cette nouvelle étape ! »

*

*




Mythes et Légendes :


Selon Françoise Frontisi-Ducroux, auteure de Arbres filles et garçons fleurs, Métamorphoses érotiques dans les mythes grecs (Éditions du Seuil, février 2017),

"L'aimé d'Apollon, Hyacinthe, tête de file des garçons fleurs, possède un doublet. C'est Crocos, cher à Hermès - Mercure -, que ce dieu tue, accidentellement lui aussi, au lancer du disque et transforme en crocus, plante aussi fréquente en poésie que dans la réalité. La Grèce connaît toujours au printemps une floraison exceptionnelle et le crocus à safran est particulièrement apprécié, en cuisine et pour la teinture. Ses valeurs érotiques ne sont pas moindres que celles de l'hyacinthe. Et le contexte homoérotique des jeux de Crocos avec un dieu, et de sa mort prématurée, est analogue à celui de l'histoire d'Hyacinthe, beaucoup plus développée.

De fait cette histoire n'est pas racontée par un poète, mais par le médecin grec Galien (Galien, Fragments des médecins grecs, Kuhn 13, p. 209 ; cf Servius, Commentaire aux Géorgiques, 4, 182). Ovide ne fait que mentionner Crocos en un vers elliptique, qui l'associe à Smilax, une jeune fille dont nous savons par ailleurs qu'elle se transforme en salsepareille, sorte de liseron épineux (Et Crocon in parvos versum cum Smilace flores, Ovide, Métamorphoses, IV, v. 283). On ne sait trop si Crocos devient fleur en se mourant d'amour pour Smilax ou au contraire en tentant d'échapper aux avances de la fille, version qui féminiserait encore davantage sa position d'éromène, d'objet désiré. Le poète tardif Nonnos (Dionsysiaca, XII, 86), qui semble choisir pour Crocos la version active, celle de l'amant malheureux, le qualifie de "fleur des amours", anthos erotôn, expression qui peut s'appliquer aux deux amours, mais qui néanmoins est plus souvent employée dans un contexte homosexuel.

Au total Crocos, qui devient une fleur éclatante, demeure un héros bien plus obscur et plus ambigu que son modèle probable, Hyacinthe."

*

*




Littérature :


Yves Paccalet, dans son magnifique "Journal de nature" intitulé L'Odeur du soleil dans l'herbe (Éditions Robert Laffont S. A., 1992) évoque le Crocus :

31 décembre

(Mont Leuze)


Les crocus versicolores s'égrènent entre les brachypodes et les cistes. Il y a beaucoup à boire des deux yeux dans ces micro-coupes blanches, dont chaque lame de périanthe porte au revers trois rayures violet sombre.

Au creux du Graal, trois étamines s'achèvent en masses d'armes jaune vif, et encerclent un pistil aux stigmates gluants, orange et pourpres.

Perceval est un charançon de cinq millimètres, protégé par une armure de chitine gris, violet et blanc.

[...] 29 juin

(Tincave)

Massues de soie blanche

Pour assommer le vent

Crocus printaniers

*

*



171 vues

Posts récents

Voir tout

Le Phlox