Blog

  • Anne

Le Safran




Étymologie :

  • SAFRAN, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1150 bot. safran « crocus » (Charroi Nîmes, éd. D. Mc Millan, 1149) ; b) α) 1539 safran bastard « carthame » (Est.) ; β) 1547 saffran bastard « colchique d'automne » (Estienne, De latinis et graecis nominibus arborum d'apr. FEW t. 19, p. 202a) ; 1827 safran des prés (Encyclop. méthod. Méd., t. 12) ; 2. a) 1re moit. xiie s. « matière colorante jaune » (Lapidaires anglo-norm., éd. P. Studer et J. Evans, I, 418 : linge teint de safran) ; 1587 « couleur jaune » (Malherbe, Les Larmes de Saint-Pierre, 360 ds Poés., éd. J. Lavaud, t. 1, p. 22 : Du saffran que le jour apporte de la mer) ; 1778 adj. (Buffon, Hist. nat., Oiseaux, t. 4, p. 346 : jaune-safran) ; b) 1539 expr. aller au safran « faire banqueroute » (Est.) ; 1861 accommoder au safran « cocufier » (Augier, loc. cit.) ; 3. xiiie s. « assaisonnement » (Dit du mercier, ms. BN 19152, f°43 r°a, reprod. E. Faral, 1934 : saffren a metre en viandes) ; ca 1393 saffran (Ménagier, éd. G.-E. Brereton, J. M. Ferrier, p. 269). Empr. au lat. médiév. safranum (1156 ds Pellegr. Arab., p. 351), et celui-ci à l'ar. za farān « safran ».


Lire aussi la définition du nom pour amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :

*




Symbolisme :


D'après Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, auteurs du Dictionnaire des symboles (Première édition 1969 ; édition revue et corrigée Robert Laffont, 1982),


"Selon Gilbert de Horland ( mort en 1172) le safran, éclatant et couleur de l'or, se rapporte à la sagesse. C'est la couleur du vêtement des moines bouddhistes."

*

*




Contes et légendes :


Dans la collection de contes et légendes du monde entier collectés par les éditions Gründ, il y a un volume consacré exclusivement aux fleurs qui s'intitule en français Les plus belles légendes de fleurs (1992 tant pour l'édition originale que pour l'édition française). Le texte original est de Vratislav St'ovicek et l'adaptation française de Dagmar Doppia. L'ouvrage est conçu comme une réunion de fleurs qui se racontent les unes après les autres leur histoire ; le Safran raconte la sienne dans un conte venu des Pays arabes et intitulé "Grand-Mère, ferme donc la porte !" :

*

*

41 vues