top of page

Blog

  • Anne

L'Onyx



Étymologie :

  • ONYX, subst. masc.

Étymol. et Hist. 1re moitié xiie s. onix (Lapidaire de Marbode, 283, éd. J. Evans, p. 38) ; 1546 emploi adj. (Bible, impr. à Genève par Jehan Girard, 2, 12 d'apr. FEW t. 7, p. 356b) ; 1866 d'onyx (Verlaine, Poèmes saturn., p. 80 : tes yeux d'or et d'onyx). Empr. au lat. onyx « sorte d'agate », du gr. ο ν υ ξ «id.», de ο ν υ ξ « ongle » p. anal. de couleur entre la pierre et l'ongle.


Lire aussi la définition pour amorcer la réflexion symbolique.

*

*




Lithothérapie :


Reynald Georges Boschiero propose un Nouveau dictionnaire des pierres précieuses utilisées en lithothérapie (Éditions Vivez Soleil, 1994 et 2000 ; Ambre Éditions, 2001) dans lequel il consacre deux notices à l'onyx. Celle qui concerne l'onyx noir est reprise quasiment à l'identique dans son ouvrage sur Les Pierres de protection (voir plus bas), c'est pourquoi nous ne reprendrons ici que celle relative à l'onyx marbre :


Composition chimique : calcite ou aragonite.

Dureté : 3

Couleurs : pierre zonée de blanc, de vert jaune, de brun rouge, de beige.

Gisements : Afrique du Nord, argentine, Iran, Mexique, USA.

Origine du nom : du grec "onyx", ongle, en raison de sa transparence.

Traditions : nombreuses utilisations décoratives.

Symbolique : inconnue.

Applications en lithothérapie : on trouve fréquemment des objets décoratifs en onyx marbre. leur présence dans une pièce a des effets bienfaisants, notamment sur la croissance des plantes vertes.

Les objets en onyx à dominante verte agissent préventivement contre les maladies infectieuses. Ils confèrent aux aliments d'origine végétale une énergie qui renforce le métabolisme.

Ceux en onyx à dominante brune-beige préviennent les malaises, calment la tristesse et inclinent à sortir de la solitude. Effets structurants sur l'ossature.

Les coupelles en onyx vert sont excellentes pour la purification des pierres ayant servi à un usage médical. on évitera le sel qui risque d'attaquer la surface de l'onyx marbre.

Purification : Eau distillée ; pas de sel ; soleil. Géométrie cristalline périphérique : Inutile, on n'utilise généralement pas l'onyx marbre en séance./

Signes astrologiques de prédilection : Vierge ; Scorpion ; Balance.

*

*

Voici la présentation que propose J. M. Garnier dans son ouvrage intitulé Propriétés énergétiques des pierres et des cristaux (Éditions A. C. V. 1999 ; Nouvelle édition augmentée, 2001) :


Chimie : SiO2

Chakra : Chakra de base.

Système cristallin : Rhomboédrique

Dureté : 6.5 - 7

Couleur : Noir

Origine : Brésil, Madagascar.

Propriétés : Voilà encore une pierre de base, qui donne pondération et nous aide à garder les pieds sur terre, elle rendra plus juste nos décisions. Elle est très efficace pour les douleurs des oreilles (poser dessus). Sur le chakra du plexus, elle fortifie le pancréas et la rate. Elle facilitera les accouchements.

Elle est très utile pour les ongles, les cheveux et la peau (chakra de base et chakra du coeur). Il faudra éviter de la porter trop longtemps car elle peut engendrer de la mélancolie et de la tristesse.

Purifications : Eau ; sel ; soleil ; amas cristallin.

*

*

Dans Les Pierres précieuses, source d'énergie vibratoire (Éditions Amyris SPRL, 2005) Josiane Fournier précise le lien qui unit l'onyx au chakra de la base :


L"onyx, noir profond et lustré, est composé essentiellement de slice micro-cristalline, ce qui lui confère ses propriétés régulatrices et accorde aux rythmes de la Terre. De cet accord retrouvé naît une sensibilité nouvelle faite de l'espérance de vivre d'autres cycles du rythme. C'est la pierre qui rétablit l'équilibre entre les cycles des joies et des pleurs et souffle en secret qu'après les pleurs reviennent toujours les joies. Ainsi s'en va la noirceur, la tristesse.

[...]

Médecine d'Hildegarde von Bingen : soigne la rate ; soigne les irritations des yeux bleus ; efface la trsitesse et la mélancolie.

Médecine du Docteur Hahnemann (homéopathie) : silicea.

Chromothérapie : chakra de la base ; l'ancrage dans la matière.

Lithothérapie : régule les rythmes et les cycles ; redonne force et vitalité (lien avec les planètes supra-solaires) ; développe la certitude de vivre des joies nouvelles.

*

*




Symbolisme :


Dans le Dictionnaire des symboles (1ère édition, 1969 ; édition revue et augmentée Robert Laffont, 1982) de Jean Chevalier et Alain Gheerbrant, on peut lire que :


L'onyx est "considérée généralement comme une pierre de discorde, on dit aussi qu'elle provoque des cauchemars et qu'elle est fatale aux femmes enceintes, chez qui elle entraîne une fausse couche. Mais en Inde et en Perse, on lui accorde des pouvoirs bénéfiques, notamment celui de préserver du mauvais œil et d'accélérer l'accouchement."

*

*

Selon Le Livre des superstitions, Mythes, légendes et croyances (Éditions Robert Laffont, 1995, 2019) proposé par Éloïse Mozzani,


L'onyx noir symbolise la tristesse, le deuil, l'austérité, et libère des énergies négatives. Considérée comme une pierre de discorde tant en Occident que dans les pays arabes, elle attire inimitiés, haine, conflits, procès et ennuis de toutes sortes. Il suffit de la pendre au cou ou de la passer au doigt de quelqu'un pour le rendre triste et peureux et le fâcher avec tous ses amis. L'onyx fait cauchemarder car "il entrave les mouvements de la respiration en glissant directement sur le plexus solaire" ; il rend insomniaque et malingre, fait baver les enfants et provoque même les fausses couches.

On lui attribuait cependant le pouvoir de remédier à l'ophtalmie. Dans la tradition indienne et persane, l'onyx protège du mauvais œil et accélère les accouchements. Précisons aussi que l'onyx n'en est pas moins attribué par Grégoire le Grand à la hiérarchie angélique des Principautés et que, selon une tradition anglo-saxonne, la pierre est associé à la fidélité, met à l'abri des frayeurs et des fantômes.

Lorsque l'onyx présente plus de zones concentriques blanches que noires, il devient alors "le symbole de la domination de la lumière sur les ténèbres" et représente l'innocence, la candeur, la sincérité et la vérité. Certains attribuent d'ailleurs la gemme, quelle que soit sa couleur, à l'ange Gabriel, gardien du paradis siégeant à gauche de Dieu et qui est un "esprit de Vérité". Tout laisse à penser que le sinistre réputation de l'onyx noir tient essentiellement à sa couleur.

On prête à l'onyx blanc le pouvoir de rendre attrayant celui qui le porte, d'inciter à la sagesse et à la pondération. D'un point de vue médicinal, il remédie à l'hystérie, l'épilepsie, l'enrouement, et peut enrayer une hémorragie.

L'onyx rose et transparent, emblème de la séduction féminine, est un excellent anti-dépressif et facilite les relations amoureuses. Il guérit en outre les morsures d'animaux et les infections.

L'onyx, dont se servaient les nécromanciens pour l'évocation des morts, provoque des visions.

Rêver d'onyx multicolores annonce une nouvelle vie et un nouvel état d'esprit ; s'il sont noirs, ils indiquent que l'auteur du songe ne s'adaptera pas sans mal à ces changements.

*

*

Selon Valérie Gontero, autrice de « Un syncrétisme pagano-chrétien : la glose du Pectoral d’Aaron dans le Lapidaire chrétien », (in : Revue de l’histoire des religions [En ligne], 4 | 2006) :


Le lapidaire mixte est consacré aux douze gemmes les plus célèbres de La Bible : celles du Pectoral d’Aaron, reprises en partie par la Jérusalem Céleste. L’Exode décrit deux fois le gigantesque pendentif qui orne la poitrine du Grand Prêtre, élaboré selon les directives divines : « Ils le garnirent de quatre rangs de pierres précieuses : première rangée : une sardoine, une topaze, une émeraude ; deuxième rangée : un rubis, un saphir, un jaspe ; troisième rangée : une pierre d’ambre, une agate et une améthyste ; quatrième rangée : une chrysolite, un onyx et un béryl ; elles étaient serties d'or dans leurs montures (1). »

À la fin de la Bible, L’Apocalypse de saint Jean dépeint la Jérusalem céleste, dont les piliers sont taillés dans les mêmes gemmes, à quelques exceptions près : « Les soubassements du mur de la ville sont ornés de toutes sortes de pierres précieuses ; le premier est de jaspe ; le deuxième de saphir ; le troisième de calcédoine ; le quatrième d'émeraude ; le cinquième de sardonyx ; le sixième de sardoine ; le septième de chrysolithe ; le huitième de béryl, le neuvième de topaze ; le dixième de chrysoprase ; le onzième d’hyacinthe ; le douzième d'améthyste (XXI, 19-20). »

[...] Dans le lapidaire, l’exégèse s’effectue à plusieurs niveaux, de la partie au tout, du microcosme au macrocosme. Ainsi une senefiance est dévolue à chaque gemme, à chaque rangée (parfois même au rang de la gemme sur la rangée) et enfin à l’ensemble des douze pierres du Pectoral. Le texte considère les qualités physiques et la disposition des gemmes pour établir des correspondances avec les qualités morales et les expériences spirituelles des chrétiens, comme l’illustre le tableau suivant, récapitulant les données de la seconde partie du lapidaire.

​Gemme

​Rang sur le Pectoral d'Aaron et dans la Jérusalem céleste

Symbolique des nombres

Couleur

Symbolique religieuse et mystique

3e rangée

La justice

Onyx

11e/absent 4e rangée

Les 4 Evangélistes, qui portaient des ongles d'homme, d'aigle, de bœuf et de lion (1)

Bleu, noir, roux, mélangé de blanc

La pierre blanche ressemble à un ongle d'homme. L'ongle ( = le saint) est plus dur que la chair, sans atteindre la dureté de la pierre (les pécheurs guidés par le diable) ;

L'onyx rouge et blanc représente le savoir de Dieu et les amis de Dieu, restés chastes.

[...] Le raisonnement analogique, qui sous-tend l’ensemble du texte, s’appuie systématiquement sur le nombre et sur la couleur, mais reprend aussi des propriétés décrites dans la partie païenne du lapidaire. L’analogie principale, aux ramifications variées, s’enrichit parfois d’analogies secondaires, qui étoffent et complexifient la glose.

L’analogie par le nombre, véritable mode de pensée au Moyen Âge, est la plus marquante dans le lapidaire. Les clercs accréditent l’exégèse biblique des nombres en se fondant notamment sur le verset suivant : « Mais vous réglez toutes choses avec mesure, avec nombre et avec poids » (Sagesse, XI, 21).

Dans son versant numérique, la glose s’attache au rang de la gemme, sur le pectoral d’Aaron (rang parmi les douze gemmes, rangée, place sur la rangée) et dans la Jérusalem céleste (rang parmi les piliers de gemmes). Pourquoi douze gemmes ? Le douze représente le syncrétisme du nombre matériel 4 et du nombre spirituel 3, et fait écho au 7, qui incarne la perfection. Les gemmes matérialisent les douze tribus d’Israël – comme il est dit dans L’Exode et rappelé dans le lapidaire (v. 601-608) – mais aussi les douze apôtres (v. 662-667).

Rang

Pectoral d'Aaron

​Apôtre

Tribu d'Israël

11

Onyx

Jacques le Mineur

Benjamin

[...] Pour les autres pierres absentes de la Jérusalem céleste (l’ambre, l’agate, l’améthyste et l’onyx), le clerc n’apporte aucune justification.

[...] La blancheur de l’onyx, qui évoque un ongle d’homme, est le point de départ d’une hiérarchie fondée sur un triple parallélisme (2) :


la glose Moysi por voir

dit de ceste oniche la some,

que il resemble ongle d’ome.

A celi senefie et monte

qui molesce de char seurmonte :

et ausi com ongle est plus dure

de mole char et plus endure,

mes n’ateint pas a la durece

de la pierre ; aussi la molece

de char sormonterent li seint,

mes ne di pas qu’il venisseint

a la grant durece des pierres

au deable, c’est li pechierres

qui endur(c)ist en son pechié

par son faus cuor mal entechié. (v. 1208-1222)


Plus dur que la chair, plus tendre que la pierre, l’ongle emblématise le saint, qui se situe entre la faiblesse de l’homme et la dureté du diable.


Notes : 1) L'évangéliste Jean est symbolisé par un aigle, Luc par un taureau ailé, Marc par un lion ailé et Matthieu par un homme qui, avec ses ailes, s'apparente à un ange.

2) L’étymologie et la mythologie apparentent l’onyx à l’ongle, comme le rappellent P. Bariand et J.-P. Poirot : « À l’aide d’une pointe de flèche, Cupidon avait un jour coupé les ongles (onux) de Vénus endormie ; il laissa tomber sur le sable ces chutes d’ongles, que les Parques métamorphosèrent en pierre : car ce qui provient d’un corps céleste ne doit pas périr », Larousse des pierres précieuses, Paris, Larousse Bordas, 1998, article onyx, p. 192.

*

*

Reynald Georges Boschiero, dans son ouvrage intitulé Pierres de protection (Ambre Éditions, 2017) précise quelles sont les vertus protectrices de l'onyx noir :


Couleur : L'onyx est habituellement composé de strates noires et blanches mais c'est la partie noire que l'on appelle communément onyx noir.


Traditions : Inde = bouclier de protection contre les forces maléfiques ; Moyen-Âge = pierre de discorde.


Domaine de protection : L'onyx noir est une pierre d'enracinement à la terre. Comme toutes les pierres noires, il est une excellent protection physique par le renforcement énergétique du corps éthérique.

Cependant, je ne le trouve pas forcément dynamisant sur le plan mental : il tempère l'incorrigible optimisme des gens peu au fait des réalités qui se réfugient dans des rêves obstinément roses en refusant les réalités qui les dérangent.

L'onyx noir donne du self-control, le sens des responsabilités et une grande stabilité de conduite. cependant, son port prolongé peut engendre la tristesse, la peur, l'ennui, la morosité.

Personnellement, je le déconseille aux femmes enceintes.

En magie, on utilisera volontiers ses qualités d'ancrage dans un cercle de protection pour ne pas céder aux tentations de ce qui pourrait vous attirer à l'extérieur du cercle.


Autres propriétés : L'onyx noir s'attaque aux troubles digestifs, aux bourdonnements d'oreille atténue les acouphènes. Plutôt qu'un onyx complètement noir, je recommande plutôt le port d'un "Nicolo" (cabochon évoquant un œil) ou un camée sculpté, travaillés l'un comme l'autre dans une tranche d'onyx noir et blanc, pour gagner en équilibre et en universalité, les deux principes Yin et Yang étant réunis dans la même pierre.

C'est alors un enchantement pour la sagesse, la pondération en toutes choses, la prise de décisions justes, la recherche de la vérité et de la justice, la connaissance universelle.

Purification : eau distillée salée. Purifications fréquentes.


Rechargement : Sur amas de quartz (druse) ; lumière lunaire ; soleil.


Signes astrologiques favoris : Lion ; Capricorne ; Sagittaire.

*

*

Joëlle Ricordel, dans un article intitulé "Des vertus et couleurs de quelques minéraux dans les écrits des médecins de langue arabe (IXe-XIIIe siècle). (In :Pallas. Revue d'études antiques, 2021, no 117, pp. 219-233) explique la place de l'onyx dans la pharmacologie arabe :


Dans les traités de médecine ou de pharmacologie, les pierres noires sont essentiellement représentées par l’onyx et le jais mais tous deux ont des effets très différents sur la santé.

L’onyx (جزع) : d’après les descriptions qui en sont faites, l’onyx (jiza``) varie dans sa couleur du blanc au noir peu foncé. Cette gemme n’est pas d’un noir intense et elle est terne. Le nom qui lui a été donné est en rapport avec ses effets. Le nom d’action jaza`a formé sur la racine j.z.`, marque l’inquiétude, l’affliction ou la douleur causée à quelqu’un. L’onyx n’est pas une pierre bénéfique. Les auteurs, qui citent souvent Dioscoride, écrivent que cette gemme fait naître « la tristesse dans le cœur », que « celui qui la porte en collier ou en cachet sent ses idées noires grandir et a des rêves affreux », « ne cesse d’être soucieux, triste en proie aux terreurs nocturnes et sa joie de vivre disparaît » et « sera rempli de crainte et l’angoisse ne le quittera pas ». Ibn al-Bayṭār insiste sur l’effet pernicieux de la pierre capable d’engendrer des cauchemars et des insomnies. Il remarque que ces effets néfastes se produisent également si l’on boit dans une coupe en onyx.

*

*





340 vues

Posts récents

Voir tout

La Perle

bottom of page