top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

Le Sardonyx




Étymologie :


Étymol. et Hist. Ca 1100 sardonie (Roland, éd. J. Bédier, 2312); déb. xiie s. sardoine (Lapidaire de Marbode, éd. L. Pannier, p. 43). Empr. au lat. sardonyx « onyx de Sardaigne », gr. σ α ρ δ ο ́ ν υ ξ « id. ».


Étymol. et Hist. 1. 1558 riz sardonien (Du Bellay, Regrets, 77 ds Hug.) ; 1579 ris sardonic, ris sardonien (Paré, Œuvres, éd. J.-Fr. Malgaigne, t. 3, p. 334 et 385: l'Apium risus, autrement appelé Sardon[i]a, espèce de renoncule rend les hommes insensés, induisant une convulsion et distension des nerfs telle que les lèvres se retirent, en sorte qu'il semble que le malade rie, dont est venu en proverbe. ris sardonien, pour un ris malheureux et mortel) ; 1660 sardonique (Oudin Fr.-Esp.) ; 2. 1798 « qui révèle une moquerie amère, une intention méchante » (Rousseau, Confessions, X ds Littré: souris [...] sardonique) ; 1842 air sardonique (Stendhal, Lamiel, p. 74). Du gr. σ α ρ δ α ́ ν ι ο ν γ ε λ α ̃ ν « rire, sourire sardonique », interprété comme « venant de Sardaigne », le rire sardonique était provoqué, croyait-on par la sardonie, lat. sardon[i]a herba propr. « herbe de Sardaigne », « renoncule » (v. explication de Paré, supra).


Lire également la définition du nom sardonyx et de l'adjectif sardonique afin d'amorcer la réflexion symbolique.

*

*




Lithothérapie :


Elie-Charles Flamand, auteur de Les pierres magiques(Éditions Le Courrier du Livre. Paris, 1981) rapporte les croyances traditionnelles au sujet du Sardonyx :


Dans sa Matière médicale, le médecin Dioscoride (1er s. après J.-C.) insiste au contraire sur les propriétés thérapeutiques des minéraux. Il codifie des traditions anciennes et il sera l'une des sources des Lapidaires postérieurs. [...]

Un texte tardif, les Cyranides, qui se rattache à l'Ecole Alexandrine et que révéla l'érudit F. de Mély (1) est fortement teinté de gnosticisme. Il donne la façon de confectionner avec chaque minéral des abraxas, c'est-à-dire des amulettes portant des symboles magiques ayant pour but de renforcer l'action magico-thérapeutique de la gemme. On doit aussi associer à la pierre des substances d'origine animale et végétale, ce qui annonce les recettes des grimoires moyenâgeux. En voici quelques exemples : [...]

« Grave donc sur une onychite, appelée aussi sardonyx, une caille et sous ses pattes le poisson orphe ; place sous la pierre un peu de la préparation obtenue en laissant macérer pendant sept jours dans un vase de verre de l'eau dans laquelle ont été délayés les yeux de la caille ou de l'orphe puis en jetant ensuite un peu d'huile sur ce mélange. Alors, personne ne te verra, quand même tu emporterais quelque chose ».

[...]

Certains Lapidaires occidentaux comme le grand poème pédagogique du Moyen Age sur les pierres précieuses que fut l'ouvrage de Marbode, évêque de Rennes au xi" siècle, se contentent de donner la description des vertus naturelles et surnaturelles des pierres. D'autres, écrits d'après les préceptes des Pères de l'Eglise, cherchent dans les images et les symboles qu'ils empruntent aux gemmes un sujet d'édification et de moralisation. Tels sont les traités de saint Epiphane, d'Anastase le Sinaïte, de Conrand de Haimbourg, de Richard et Hugues de Saint-Victor, de Cornélius a lapide, etc.

Voici, empruntée à toutes ces sources, l'opinion la plus généralement acceptée au Moyen Âge sur la signification mystique des gemmes : [...]

Le sardonyx, fusion de l'onyx et de la sardoine, d'une teinte brillante, pourpre nuancée de plusieurs couleurs et que l'on comparait à celle des grains de la grenade, figurait la charité vive que désignait aussi ce fruit. Sa variété de nuances rappelait la fécondité de cette vertu, ses richesses spirituelles, et son trait caractéristique qui est de se faire tout à tous, selon l'expression de l'apôtre Paul.


Note : 1) F. de Mély, Les lapidaires de l'Antiquité et du Moyen Age, tome III, Les Lapidaires grecs, Paris, 1902, p. 33 sq.

*

*

Judy Hall autrice de La Bible des Cristaux (volume 1, Guy Trédaniel Éditeur, 2011) présente le Sardonyx :


Sardonyx

Couleur : Noir - Rouge - Brun - Clair.

Aspect : Agate à bandes parallèles blanc ou rouge-orangé, opaque, grande ou petite, souvent roulée.

Disponibilité : Facile à trouver dans les magasins spécialisés.

Source : Brésil - Inde - Russie - Asie Mineure.


CARACTÉRISTIQUES. Pierre de force et de protection. Évoque la quête d'une existence qui a un sens, favorise l'intégrité et la conduite vertueuse.

Apporte un bonheur durable, confère stabilité au mariage et au partenariat, attire les amis et la chance. Peut servir à former des réseaux autour de la maison et du jardin afin de prévenir les délits. (Un cristal doit être placé dans tous les coins, aux portes et aux fenêtres. La radiesthésie indiquera efficacement l'endroit approprié).

Sur le plan psychologique, accroît la volonté et fortifie le caractère. Augmente la vigueur, la robustesse et le sang froid. Lève la dépression et surmonte l'hésitation. Sur le plan mental, améliore la perception, aide le processus d'osmose et le traitement de l'information.


GUÉRISON. Soigne les poumons et les os, rétablit la sensibilité des organes sensoriels. Régularise le métabolisme des fluides et des cellules, fortifie le système immunitaire, contribue à l'absorption des substances nutritives ainsi que l'élimination des déchets.


POSITION. Partout, surtout sur l'estomac.

COULEURS SPÉCIFIQUES. En plus des caractéristiques génétiques, les couleurs spécifiques ont des propriétés supplémentaires :

La sardonyx noire absorbe la négativité.

La sardonyx brune ancre l'énergie.

La sardonyx claire purifie.

La sardonyx rouge stimule.

*

*



Symbolisme :


Selon Elie-Charles Flamand, auteur de Les pierres magiques(Éditions Le Courrier du Livre. Paris) :


LE SARDONYX : Symbole de la pudeur et de la chasteté, il confère ces vertus à ceux qui le portent.

 


*

*

15 vues

Posts récents

Voir tout

L'Onyx

L'Agate

Comments


bottom of page