Blog

  • Anne

Le Plongeon





Étymologie :

  • PLONGEON, subst. masc.

Étymol. et Hist. Fin xiie s. plongons (Le conte de Flore et Blanchefor, éd. J. L. Leclanche, 1682). Du b. lat. plumbionem, acc. de plumbio «même sens» (REW, 6614), dér. de plumbum (v. plomb), on nomme ainsi l'oiseau parce qu'il reste longtemps sous l'eau où il disparaît comme le plomb.


Lire également la définition du nom pour amorcer la réflexion sur la signification symbolique de cet oiseau.




Zoologie :


Fiche à consulter.




Symbolisme :


Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), le Plongeon arctique est défini par les caractéristiques suivantes :


Traits : Le Plongeon arctique symbolise la recherche de la vérité dans les profondeurs. Contrairement à la plupart des oiseaux, le plongeon a des os solides, ce qui lui donne du poids et lui permet de plonger à de très grandes profondeurs. il faut au plongeon une certaine longueur sur un plan d'eau pour arriver à avoir l'élan nécessaire pour s'envoler - du fait de la lourdeur de son corps (qui lui est indispensable pour pouvoir plonger !) et de la faible envergure de ses ailes. Une fois en vol, il peut parcourir de grandes distances, mais il a besoin d'agiter sans cesse ses ailes. cela veut dire que vous n'abandonnez pas, même si cela vous prend un moment pour faire décoller votre projet, mais, une fois qu'il a pris son envol, il peut aller très loin.


Talents : Connexion à la conscience universelle supérieure ; Sentiments profonds ; Rêves ; Profondeurs cachées ; Imagination ; Intuition ; Longévité ; Engagement personnel dans la recherche métaphysique et le pouvoir intérieur ; Accomplissement de ses vœux.


Défis : Détaché ; Imagine le pire ; Manque d'esprit pratique ; Repli sur soi ; Trop sensible ; Inamical ; Irréaliste.


Élément : Terre ; Eau.


Couleurs primaires : Noir ; Blanc.


Apparitions : Lorsque le plongeon apparaît, cela veut dire que vous devez regarder en vous-même. Êtes-vous trop sensible, vous cachez-vous des autres, ou laissez-vous votre imagination galoper ? Le plongeon peut vous aider à ramener toutes ces situations à l'équilibre. Bien que le plongeon préfère la solitude, ce n'est pas un animal absolument solitaire : il aime beaucoup être entouré des autres, tout comme vous. Le plongeon est connecté au monde spirituel et il voyage entre le plan physique et le plan spirituel. Cela veut dire qu'il vous faut accueillir pleinement vos capacités intuitives. Il se peut que vous les ayez combattues pendant un certain temps, peut-être même en souhaitant qu'elles disparaissent. Mais elles font partie de vous et seront toujours là. Aussi, au lieu de lutter contre elles, accueillez-les. La vie commencera à couler bien plus facilement lorsque vous le ferez. ll est temps aussi de commencer à travailler à votre développement spirituel. Explorez de nouveaux concepts pour voir s'ils sont porteurs de davantage de choses qui peuvent faire sens pour vous. Lorsque vous serez prêt à apprendre, les leçons vont apparaître et le plongeon peut vous le montrer.


Aide : Vous avez besoin de communiquer d'une manière qui vous est caractéristique. Le plongeon possède quatre cris différents. L'un résonne comme le rire d'un maniaque, l'autre comme une lamentation, le troisième comme une sirène, et le dernier comme une tyrolienne. C'est un large éventail de cris caractéristiques ! Le plongeon vous montre comment vous exprimer de façon intéressante pour faire passer votre point de vue. Les plongeons sont réputés pour leur maladresse sur la terre ferme. Leurs pattes se situent très à l'arrière de leur corps, ce qui constitue pour eux une vraie difficulté à marcher. Si vous vous sentez maladroit, demandez au plongeon de vous guider pour retourner dans l'eau pour retrouver votre équilibre. Si vous avez besoin d'avoir une apparence particulièrement belle pour un événement, demandez au plongeon de vous aider à vous y préparer : ils passent la plus grande partie de la journée à s'apprêter et à oindre leurs plumes pour aider leur flottabilité et garder leur imperméabilité. Le plongeon peut également vous aider à amener vos espoirs et vos rêves à se concrétiser.


Fréquence : L'énergie du plongeon est légère et flotte. Elle fait un son qui claque et frappe. Elle donne la sensation d'être fortement tiré vers le ciel.


Imaginez...

Vous faites une balade à vélo et, en arrivant près d'un lac, vous voyez un groupe de plongeons en train de nager : ils plongent sous l'eau et remontent en surface. Vous vous approchez du bord de l'eau pour mieux les voir. Les plongeons vous ignorent et continuent à recherche leur nourriture. Vous voyez une mère plongeon et ses petits sur une berge proche. Vous décidez de prendre quelques minutes pour méditer avec ces oiseaux intéressants. Vous leur demandez de vous partager les messages qu'il auraient pour vous. Lors de la méditation, vous avez l'impression d'être amené dans les profondeurs cachées de la connaissance. Vous éprouvez le fort désir d'en apprendre davantage sur les Annales akashiques, de développer votre intérêt dans la spiritualité et de devenir plus éclairé. Lorsque vous ouvrez les yeux, vous remarquez que l'un des petits s'est éloigné de sa mère et est à présent installé sur l"une de vos chaussures. Vous n'aviez même pas senti qu'il était venu là. Vous prenez cela comme un signe, - un symbole de renouveau, de conscience et de renaissance. Vous prenez le petit, le ramenez vers sa mère et l'observez rejoindre ses frères et sœurs. Vous revenez à votre vélo et vous continuez votre balade, mais à présent vous avez l'intense désir de vous plonger dans les Annales akashiques et autres sujets métaphysiques.

*

*



Mythologie :


Dans ses Métamorphoses (Traduction (légèrement adaptée) de G.T. Villenave, Paris, 1806, disponible sur le site de référence https://remacle.org), Ovide raconte celle du plongeon :


Esaque (XI, 749-795)

Un vieillard les voyant voler sur les plaines des mers, applaudit à des amours fidèles conservés si longtemps. Un autre vieillard, si ce n'est le même, dit alors : Voyez-vous cet oiseau qui plonge sa tête dans l'onde (et il montrait un plongeon aux longs pieds, au long cou)? il sort du sang des rois; et si vous voulez connaître son origine, il compte pour aïeux Ilus, Assaracus, Ganymède, qui verse aux dieux l'ambroisie; le vieux Laomédon, et Priam, qui a vu les derniers jours de Troie. Il fut frère d'Hector, et peut-être si dans son printemps il eût pu se défendre de son destin funeste, il aurait égalé la gloire d'Hector, quoique d'Hector Hécube fût la mère, et qu'Éaque eût été enfanté secrètement dans les forêts d'Ida, par Alexirhoé, nymphe champêtre qui du Granique avait reçu le jour.

[764] Esaque haïssait le tumulte des villes; il fuyait des cours la pompe ambitieuse, et se plaisait sur les monts solitaires, dans les champs, séjour du paisible bonheur. Il se montrait rarement au palais de son père. Mais son cœur n'était point sauvage et inaccessible aux traits de l'amour. Il aimait Hespérie, fille du fleuve Cébrène, et la cherchait dans les forêts. Un jour il la rencontre sur les rives du Cébrène. Elle séchait au soleil ses longs cheveux épars. La nymphe se voit surprise, et fuit, telle qu'une biche effrayée fuit devant le loup ravissant, telle que la canne aquatique devant l'épervier s'éloigne et laisse derrière elle l'étang qu'elle habitait. Le héros troyen poursuit Hespérie. L'amour le rend plus rapide; la crainte rend la nymphe plus légère.

[775] Mais, hélas ! un serpent caché sous l'herbe mord le pied d'Hespérie, et de sa dent aiguë le poison terrible porte dans ses veines un rapide trépas. En même temps elle cesse de courir et de vivre. Esaque, au désespoir, et l'appelle et l'embrasse. Il se repent, il se repent de l'avoir poursuivie. "Mais, s'écrie-t-il, pouvais-je prévoir ce malheur ? J'ai souhaité de vaincre, mais non pas à ce prix. Infortunée ! deux ennemis t'ont perdue, le serpent qui te donne la mort, et moi qui l'ai causée. Ah ! que je sois plus coupable que lui, si j'hésite encore à venger ton trépas par le mien. "

Il dit, et d'un rocher dont les flots ont creusé la base, il s'élance dans la mer. Thétis, touchée de son malheur, le soutient dans sa chute. D'une aile naissante il effleure l'onde, et la mort qu'il appelle est refusée à ses vœux. Il s'indigne de conserver une vie odieuse, et voyant que son âme impatiente de quitter sa demeure, y est malgré lui retenue, il s'élève d'un vol rapide, et de nouveau s'élance dans les flots. La plume le soutient. Furieux, il se plonge et se replonge au fond des mers, cherchant le chemin du trépas, qu'il ne trouve jamais. L'amour a causé sa maigreur. Sa jambe est effilée. Sur un long cou sa tête s'éloigne de son corps. Il aime l'onde et tire son nom de son empressement à s'y plonger et replonger sans cesse.

*

*

Dans Histoire de Lynx (Éditions Plon, 1991), Claude Levi-Strauss analyse les mythes des Amérindiens pour en découvrir les constantes et les entrelacements, les symétries et les inversions :


"La séquence de l'enfant ravi, puis retrouvé, s'achève par la métamorphose de celui-ci en oiseau aquatique, Plongeon (Okanagon) ou Grèbe (Cœur d'Alène). Cette transformation en oiseau d'eau, et particulièrement en Plongeon, rappelle un vaste cycle mythologique dit de la Dame Plongeon, auquel toute la deuxième partie de l'Homme nu et une partie de la troisième furent consacrées. Cet ensemble a pour motif central la transformation en Plongeon d'une sœur incestueuse. Dans les versions du mythe des voleuses de dentales sur lesquelles on va maintenant se pencher, c'est, on le verra, par une conduite équivoque fleurant l'inceste que la sœur du héros changée en Plongeon, allongée contre lui, le serrant dans ses bras, lui restitue la forme humaine. Il épouse ensuite une jeune femme, payse ou étrangère selon les versions, mais en fait une doublure de la sœur ou, dans quelques versions, sa complice.

En même temps que le motif de l'enfant ravi et retrouvé émerge dans la série mythique, on observe aussi une transformation de nature étiologique. L'histoire de lynx se rapporte directement ou indirectement à l'origine du brouillard. Les versions des voleuses de dentales où le héros se change en oiseau aquatique renvoient au vent dont ces oiseaux sont les annonciateurs : ils remplissent donc une fonction liée à la périodicité saisonnière. [...]

La symétrie ressort plus nettement encore dans une version chehalis du bas Fraser. L'enfant ravi est une fillette insupportable dont le Hibou fait son épouse. Plus tard elle veut se sauver, s'écarte sous prétexte d'un besoin pressant, et charge son urine de duper le Hibou pendant sa fuite en criant qu'elle n'a pas encore terminé. Elle revient à son village, mais les parents trouvent leur fille décidément impossible ; ils la renvoient chez son mari. Un jour son frère vient l'y visiter et se plaît tellement qu'il s'installe chez son beau-frère le Hibou et invite son autre sœur à le rejoindre. Celle-ci se fait accompagner par une belle amie dont, espère-t-elle, son frère s'éprendra et qui saura le convaincre de repartir. C'est ce qui se passe en effet. Le frère éloigne le Hibou par une ruse. Ses sœurs, la jolie fille et lui incendient la cabane. L'enfant du Hibou y périt.

Suit l'épisode du lac où le frère veut boire, tombe à l'eau et se métamorphose en plongeon. Plus tard une belle esseulée lui rendit forme humaine. Car, explique le mythe, "il ne s'était pas noyé et n'avait pas non plus été emporté par un démon aquatique comme sa femme et ses sœurs le croyaient. Une femme Plongeon était apparue, qui lui offrit une peau de Plongeon et le persuada de la suivre au fond du lac. Il avait consenti et était resté avec elle depuis."

*

*