Blog

  • Anne

La Coccinelle


Étymologie :

  • COCCINELLE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1754 (A. de La Chesnaye, Système naturel du règne animal, II, p. 17 cité par Arveiller ds Fr. mod., t. 18, pp. 233-34). Adaptation du lat. sc. coccinella (1740, Linné, Systema Naturae, p. 58), dér. du lat. impérial coccinus, adj. « d'écarlate » dér. de coccum « kermès, espèce de cochenille qui donne une teinture écarlate ; écarlate », en raison de la couleur des élytres de l'insecte.


Lire également la définition complète du nom pour amorcer la réflexion symbolique.



Symbolisme :

Sur le site http://www.coeurdechaman.com/ on peut lire la notice suivante :


"Communément appelée « la bête à bon Dieu », la coccinelle est de bonne augure, présage de chance, porte bonheur…

La coccinelle peut vous apporter le message de la métamorphose, similaire au papillon, car c’est un insecte dit à métamorphose complète, dans le sens où l’adulte ne ressemble pas à la larve. Sous entendu, la métamorphose annoncée par la coccinelle est grande, et va permettre de prendre son envol. Mais la métamorphose implique plusieurs stades de développement, qu’il faut respecter pour que la transformation s’opère jusqu’au bout…

Il ne faut pas ignorer non plus l’ambivalence présente chez la coccinelle : c’est un insecte à deux facettes :

- d’un côté la gentille coccinelle mignonne, attendrissante, petite et bête à bon Dieu et de l’autre côté une cruelle coccinelle en terrible prédateur avec un appétit pantagruélique,

- d’un côté la vie active au printemps sur les végétaux pour trouver la nourriture, se reproduire et faire des réserves et de l’autre côté la vie ralentie, d’hibernation, en hiver.

La coccinelle peut représenter la migration, la métamorphose, la transformation, la double-vie, l’organisation."

*

*

Pour Melissa Alvarez, auteure de A la Rencontre de votre Animal énergétique (LLewellyn Publications, 2017 ; traduction française Éditions Véga, 2017), la Coccinelle est définie par les caractéristiques suivantes :


Traits : La coccinelle symbolise la chance, la fortune, le bonheur et la protection. Le cycle de vie d'une coccinelle va de un à trois ans selon les espèces. La coccinelle veut dire vivre pleinement sa vie chaque jour. Les coccinelles pondent des œufs fertiles et d'autres non pour que ceux qui les chassent puissent manger les infertiles. Ce qui veut dire que vous ne devez pas gâcher les choses. Les coccinelles aussi se rassemblent par milliers pour partager leur chaleur corporelle lorsque c''est le moment d'hiberner. C'est également pour la chaleur qu'elles entrent dans les maisons en hiver. Ce qui veut dire que vous devriez reprendre contact avec les amis que vous n'avez pas vus depuis quelque temps, être sociable, et veiller à rester au chaud lorsqu'il fait froid dehors.


Talents : Abondance ; Équilibre ; Dévouement ; Facile à vivre ; Personnalité éclairée ; Foi ; Souci de la famille ; Bonheur ; haute moralité ; Innocence ; Joie ; Chance ; Vies passées ; Esprit pratique ; Protection ; renaissance ; Régénération ; Renouveau ; Protection ; Valeurs sociales ; Idéalisme spirituel ; Spiritualité ; Transformation ; Fait confiance ; Souhaits exaucés.

Défis : Délicat ; Volage ; Trop sensible.


Élément : Air.


Couleurs primaires : Noir ; Orange ; Rose ; Rouge ; Jaune.


Apparitions : Lorsque la coccinelle apparaît, cela veut dire que vous êtes sur le point de vivre un changement heureux dans votre existence. La coccinelle vous rappelle que vous êtes protégé de la négativité du monde, blindé grâce votre positivité, qui vous fait une coquille défensive. La coccinelle vous met en garde contre le fait de rester à l'abri dans votre coquille : il vous faut en sortir pour gravier de nouvelles hauteurs. Il est facile pour la coccinelle de rester à l'intérieur en sécurité, pourtant c'est en ouvrant ses ailes et en s'autorisant à être vulnérable que se font les plus grands accomplissements de soi. La coccinelle vous rappelle que parfois vous devez exposer votre intériorité pour pouvoir voler. La coccinelle est reliée à la spiritualité et au développement de votre essence intime. Vos valeurs spirituelles sont fortes, aussi vous avez besoin de prendre quotidiennement du temps pour la méditation, même si c'est cinq minutes pour vous reconnecter à votre spiritualité.


Aide : Vous êtes en train de vous poser des questions à propos d'un choix que vous devez faire. La coccinelle vous aide à voir l'orientation à prendre. Si vous voulez amener davantage d'abondance dans votre vie, demandez l'aide de la coccinelle. Elle peut vous accompagner sur votre chemin vers l'illumination. Elle peut repousser toutes vos illusions et vous montrer la vérité de votre esprit. Elle peut vous aider à lâcher vos peurs et votre angoisse et à remplacer ces caractéristiques négatives par un calme confiant et la foi que tout va marcher comme il faut. La coccinelle est un symbole d'innocence et d'amour. Si vous êtes frustré ou déçu par la vie ou par le monde, la coccinelle peut vous aider à y trouver à nouveau de la pureté pour que vous reveniez à l'amour. La coccinelle vous met en garde contre le fait d'essayer de forcer votre volonté. L'univers fonctionne à son propre rythme, qui souvent ne correspond pas à la vitesse avec laquelle nous aimerions que les choses arrivent. La coccinelle vous rappelle d'arrêter de pousser aussi fort à la roue et de laisser plutôt les choses se passer comme elles sont censées le faire.


Fréquence : La fréquence de la coccinelle est légère et aérienne, joueuse et pleine de délices. Elle ressemble à se trouver pris par une courte ondée d'été. Rafraîchissante, purifiante et chaude. Elle fait le son du tintement de carillons qui se balancent dans le vent.


Imaginez...

L'invasion a commencé, il semble que votre maison soit pleine de coccinelles avec la température qui tombe et l'hiver qui s'approche. Vous savez que les coccinelles sont considérées comme des porte-bonheur et qu'elles aiment passer l'hiver à l'intérieur de maisons chaudes, mais vous n'avez pas spécialement envie de vivre avec elles quand il fait froid, indépendamment de l'amour que vous leur portez. Vous aimez les laisser marcher que vos doigts et observer leurs mouvements et leur vol lorsqu'elles quittent votre main. Dans votre humanité, vous en enlevez autant que vous le pouvez en les mettant dans n collant pour les relâcher dans les bois : vous espérez qu'elles pourront se grouper derrière une écorce d'arbre. Vous retournez chez vous. Vous vous rendez compte que vous en avez oublié quelques-unes. Leur vue vous remplit de chaleur et d'un sentiment de renouveau spirituel. Vous décidez qu'elles peuvent rester, sauf si leur nombre augmente vraiment, auquel cas vous ferez un nouveau voyage vers l'arbre.

*

*




Littérature :


XV

La Coccinelle


Elle me dit : "Quelque chose

"Me tourmente." Et j'aperçus

Son cou de neige, et, dessus,

Un petit insecte rose.


J'aurais dû - mais, sage ou fou,

A seize ans, on est farouche, -

Voir le baiser sur sa bouche

Plus que l'insecte à son cou.


On eût dit un coquillage ;

Dos rose et taché de noir.

Les fauvettes pour nous voir

Se penchaient dans le feuillage.


Sa bouche fraîche était là :

Je me courbai sur la belle,

Et je pris la coccinelle ;

Mais le baiser s'envola.


"Fils, apprends comme on me nomme,"

Dit l'insecte du ciel bleu,

"Les bêtes sont au bon Dieu ;

"Mais la bêtise est à l'homme."


Paris, mai 1830.


Victor Hugo, Les Contemplations, Livre 1 : Aurore, 1856.

*

*

La Coccinelle

Dans une rose à Bagatelle Naquit un jour la coccinelle.

Dans une rose de Provins Elle compta jusqu’à cent-vingt.

Dans une rose à Mogador

Elle a vécu en thermidor. Dans une rose à Jéricho Elle évita le sirocco.

Dans une rose en Picardie Elle a trouvé son paradis : Coccinelle à sept points, Bête à bon Dieu, bête à bon point.

Robert Desnos, "La coccinelle" in Chantefables, 1970

(posthume)

*

*

Dans Bitna, sous le ciel de Séoul (Éditions Stock, 2018), J. M. G. Le Clézio renouvelle l'histoire de Shéhérazade en faisant raconter des histoires par son héroïne, non pas pour sauver sa vie mais pour gagner de l'argent.


"Le guitariste alto, un grand garçon du nom de David Choi, lui a dit : "Si tu fais partie du groupe, tu dois te trouver un nom." Pour elle, c'état bien, puisqu'elle ne voulait plus garder son nom de petite fille, et elle a choisi un nom d'insecte, Nabi. Elle a pensé au début s'appeler Mudangbeolle, parce qu'elle aimait bien ces petites bêtes avec leurs taches rouges qui se posent quelquefois sur la main et s'envolent droit dans l'air pour accomplir une mission secrète. Nabi c'était plus court. Et puis elle a réfléchi que les mudangbeolle sont fragiles et elles peuvent facilement être prises au piège des araignées, justement L'Araignée était le nom de scène de la chanteuse préférée de Hyang Su. Donc, à partir de maintenant, elle est, elle restera Nabi."

*