top of page

Blog

  • Photo du rédacteurAnne

L'Hématite




Étymologie :


  • HÉMATITE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1re moitié xiie s. ematite (Lapidaires anglo-norm., éd. P. Studer et J. Evans, I, 647, p. 54) ; 1556 pierre hématite (R. Lang. rom., t. 19, p. 121 ds FEW, t. 4, p. 376 a). Empr. au lat. imp. haematites, lui-même empr. au gr. α ι ̔ μ α τ ι ́ τ η ς de même sens, dér. du gr. α ι ̃ μ α, -α τ ο ς « sang ».


Lire également la définition du nom hématite afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Fer spéculaire - Oligiste - Pierre de sang.




Minéralogie :


Elie-Charles Flamand, auteur de Les pierres magiques. (Éditions Le Courrier du Livre. Paris, 1981) décrit l'opale à partir du groupe auquel elle appartient :


IIIe GROUPE : oxydes

C) Oxydes de fer L'hématite est un oxyde de fer cristallisé qui, taillé, prend un beau poli. Sa couleur est d'un noir profond avec un magnifique éclat métallique. Les plus beaux cristaux viennent du Brésil et de l'Ile d'Elbe. Lorsqu'elle est amorphe, elle constitue l'un des principaux minerais de fer. Elle se présente alors quelquefois en gros rognons creux à l'intérieur et renfermant un noyau libre qui remue. C'est ce que l'on nomme l’aétite ou pierre d'aigle.

Un autre oxyde et minerai de fer, la magnétite, plus riche en métal que le précédent, est parfois fortement magnétique. Il forme alors la pierre d'aimant ou aimant naturel.

*

*




Lithothérapie :


Elie-Charles Flamand, auteur de Les pierres magiques. (Éditions Le Courrier du Livre. Paris, 1981) rapporte les croyances traditionnelles au sujet du corail :


Dans sa Matière médicale, le médecin Dioscoride (1er s. après J.-C.) insiste au contraire sur les propriétés thérapeutiques des minéraux. Il codifie des traditions anciennes et il sera l'une des sources des Lapidaires postérieurs. Selon lui [...] l'hématite « est astringente, légèrement brûlante et, mêlée au miel, elle amincit et fait disparaître les cicatrices des yeux et les aspérités internes de la paupière. Avec du lait de femme, elle convient pour les ophtalmies, les ruptures de veines et les épanchements de sang dans les yeux. Bue avec du vin, elle est bonne pour la dysurie et la leucorrhée, avec une décoction de grenadier pour les épanchements de sang » ;

 

Judy Hall autrice de La Bible des Cristaux (volume 1, Guy Trédaniel Éditeur, 2011) présente ainsi l'Hématite :


Hématite


Couleur : Argent - Rouge.

Aspect : Cristaux non polis "circonvolutés" rouge ou gris. Brillants, si polis. Lourds. Toutes tailles.

Disponibilité : Commun

Source : Grande-Bretagne - Italie - Brésil - Suède - Canada - Suisse


CARACTÉRISTIQUES. Particulièrement efficace pour ancrer et protéger. Harmonise le mental, le corps et l'esprit. Utilisée durant les voyages extra-corporels, l'hématite protège l'âme et la fait revenir dans le corps. Cette pierre très yang équilibre les méridiens, redressant les déséquilibres yin. Dissipe la négativité et empêche les énergies négatives de pénétrer dans l'aura, rétablissant la paix et l'harmonie du corps.

L'hématite est censée être bénéfique pour les problèmes juridiques.

Sur le plan psychologique, soutient les femmes timides, relance le respect de soi et à la capacité de survivre, fortifie la volonté et la fiabilité, communique la confiance. Écarte les limitations auto-imposées et favorise le développement. Contribue à surmonter les compulsions et les dépendances. L'hématite attire l'attention sur les désirs insatisfaits qui dirigent la vie. Soigne la boulimie, le tabagisme et toute forme d'excès. Permet d'admettre que les erreurs sont des expériences qui enseignent quelque chose, et pas uniquement des désastres.

Sur le plan mental, stimule la concentration, consolide la mémoire et la pensée originale. Dirige l'attention mentale sur les besoins essentiels de la survie et aide à résoudre tous types de problèmes. Encourage l'étude des mathématiques et des sujets techniques.

Sur le plan physique, rétablit, fortifie et régularise l'apport de sang et extrait la chaleur du corps.


GUÉRISON. Soulage les problèmes circulatoires comme la maladie de Reynaud et les troubles hématologiques comme l'anémie. Aide les reins à purifier le sang et régénère les tissus. Stimule l'absorption du fer et la formation des globules rouges. Traite les crampes des jambes, l'anxiété l'insomnie, les fractures et l'alignement spinal. Pour les fièvres, utiliser en élixir.

POSITION. Au sommet de la colonne, pour faciliter la manipulation de celle-ci. Maintenir ou placer selon les besoins. Ne pas utiliser en cas d'inflammation ou durant de longues périodes.

*

*



Symbolisme :


Selon Elie-Charles Flamand, auteur de Les pierres magiques. (Éditions Le Courrier du Livre. Paris, 1981) :


L'HEMATITE : L'hématite qui, polie, a une belle couleur noire métallique est, à l'état naturel, d'une couleur rouge vif ou brunâtre. D'où son nom tiré du grec haimatos qui veut dire sang. Par magie sympathique, elle guérit donc les hémorragies et régularise la circulation sanguine.

Elle tarit également les hémoptysies, les menstruations et le flux dysentérique.

Elle agit sur les maladies du foie ainsi que sur les yeux lorsqu'ils sont injectés de sang. Sa poudre bue dans du vin est l'antidote du venin des serpents et elle dissout aussi les calculs de la vessie.

A propos de l'hématite, Pline cite un auteur dont les œuvres ne nous sont pas parvenues, Zachalias de Babylone, qui prétend que l'hématite « fait réussir les demandes adressées aux rois, et est utile dans les procès et les débats. Il ajoute qu'il est utile aux combattants de s'en frotter (1) ».

Certains hommes préhistoriques enduisaient cérémoniellement le corps de leurs défunts avec de la poudre d'hématite car ils révéraient celle-ci comme le sang de la Terre-Mère. En Afrique, on utilise encore, pour les mêmes raisons, cette poudre comme cosmétique rituel. Les Indiens d'Amérique et les anciens Chinois s'en servaient dans le même but.


Note : 1) Pline, loc. cit.

 

Dans Le Livre des superstitions, Mythes, croyances et légendes (Éditions Robert Laffont S.A.S., 1995, 2019) proposé par Éloïse Mozzani, on apprend que :


Selon des croyances rapportées par Pline, l'hématite, qi est un oxyde de fer noir ou brun-rouge, « fai[sai]t réussir les demandes adressées aux rois et [était] utile dans les procès et les débats ». Elle procurait également l'invulnérabilité aux guerriers qui s'en frottaient sur le champ de bataille.

Avoir sur soi de l'hématite brune ou rouge (dont une des variétés, la sanguine, passe pour très puissante) protège, rend courageux et aide à surmonter les épreuves.

De très anciens usages l'ont associée à des rites mortuaires : dès l'époque préhistorique, certains enduisaient le corps de leurs morts avec de la poudre d'hématite qui passait pour le sang de la Terre-Mère. En Égypte, une sorte d'oreiller en hématite était placé sous le cou de la momie : il protégeait le repose du défunt. Les Africains utilisent encore la poudre d'hématite « come cosmétique rituel » comme l'ont fait avant eux les anciens Chinois et les Amérindiens.

L'hématite, dont le nom vient du grec haimatos (sang), remédie aux hémorragies et régularise la circulation sanguine. Elle délivre également de la goute, soigne maux d'yeux, maladies du foie et ulcères, et facilite les accouchements. Réduite en poudre et bue dans du vin, elle met à l'abri du venin de serpent et dissout les calculs de la vessie. L'élixir d'hématite est aussi indiqué pour les désordres sanguins et l'intoxication rénale.

Rêver d'une bague sertie d'hématite annonce une promotion professionnelle ou une réussite.

*

*

Roger Tanguy-Derrien, auteur de Rudolph Steiner et Edward Bach sur les traces du savoir druidique... (L'Alpha L'Oméga Éditions, 1998) s'inspire du savoir ancestral pour "récapituler de la manière la plus musclée les informations sur les élixirs" :


Cet élixir renforce la volonté d'exister et d'être. Il donne de la présence et du mouvement. Il rend actif, conscient de ses faits et gestes. Il aide le Jason qui sommeille en nus de partir à la conquête de la Toison d'Or tant il réveille les forces masculines et combattantes de chaque être. IL donne de l'esprit de décision, chasse la frilosité et les inhibitions de l'âme. Il développe la spontanéité, l'extraversion, l'estime de soi.

Tout cela vient de sa composition riche en oxyde de fer. Fer et conscience sont étroitement liés. Le fer est la courroie de transmission de la conscience. Le fer évite la ruine de l'âme. Il en va encore plus spécialement pour ce fer oxydé. Car l'âme, située entre le ciel et la terre, trouve encore une plus grande affinité avec ce fer de nature air qu'avec la pyrite qui est de nature feu, le feu étant le domaine réservé de l'esprit.

Hématite signifie en grec : similaire au sang. Cette définition peut s'expliquer par la couleur de la pierre qui est parfois brun-rouge. Cet élixir améliore effectivement la qualité du sang et de ses composants : il renforce les globules blancs et rouges, remédie à leur déséquilibre numérique, soutient les forces de guérison en leur apportant un regain de vitalité. Cet élixir est d'autant plus conseillé en période de longue maladie, de convalescence, d'anémie, de grande fatigue, de sortie de coma, de leucémie.

Généralement la couleur de cette pierre est gris acier. Cette couleur est avec la couleur orange la couleur préférée de la rate, vous savez ce lac dans lequel le sang vient se recharger en énergie cosmique. En médecine chinoise, la rate est un organe terre et réagit au noir, couleur de la terre, pour se refaire une santé. Surtout quand elle est attaquée par un surplus d'acidité dû à une hypersécrétion du foie ou des surrénales. les principaux symptômes qui traduisent cette dualité sont : la conjonctivite et les inflammations musculaire. Cet élixir est donc antiphlogistique (phlogistos en grec signifie enflammé). Il existe encore une autre explication pour cet anti-inflammatoire naturel : le fer tend à alcaliniser le sang. Il combat donc l'excès d'acidité et ramène le PH sanguin au meilleur niveau. Il est aidé dans cette tâche par la dureté moyenne de la pierre qui varie entre 5.5 et 6.5. Souvenons-nous encore du ciel rougi par le fer sidéral pour éteindre la chaleur de l'été. Cela se produit vers la Saint-Michel. Dans notre microcosme, cet élixir maîtrise l'état fiévreux, les migraines, les emportements hystériques. Les acupuncteurs l'apprécieront car il augmente le flux des méridiens.


Mots-clés : on retiendra hem (comme hem orragies) : qui a rapport au sang et ite qui signifie état inflammatoire.

*

*

Dans Propriétés énergétiques des pierres et des cristaux (Éditions A.C.V., 1999 ; Nouvelle édition augmentée, 2001), J.M. Garnier propose la notice suivante sur l'Hématite :


Chimie : Fe2 O3 Dureté : 5.5 - 6.5


Chakra : Chakra de base. Couleur : Gris.


Système cristallin : Rhomboédrique.


Origine : Brésil ; Venezuela ; Angleterre ; Île d'Elbe ; Norvège ; États-Unis.


Propriétés : Cette pierre a été créée par la nature pour pallier tous les problèmes liés au sang. Bien qu'elle soit grise, le trait qu'elle laissera sur un support sera rouge.

Elle sera adaptée pour les troubles circulatoires, les varices, elle résorbera les hématomes, et favorisera la cicatrisation des blessures. Collée avec un sparadrap sur le haut des fesses, elle dégonflera les hémorroïdes. Elle diminuera aussi les crampes aux jambes (associée avec une magnétite).

Elle est très utile pour développer sa capacité d'écoute des autres, car elle nous donnera clame et sérénité. Elle produit un équilibre stable entre notre corps éthérique et notre corps astral. On pourrait ainsi atteindre rapidement un état de méditation serein.

Cette propriété est à utiliser en cas d'insomnie due à des cauchemars, on l'associera à une améthyste sous son oreiller.


Purifications : Eau ; sel ; soleil ; amas cristallin.

*

*

Selon Reynald Georges Boschiero, auteur du Nouveau Dictionnaire des Pierres utilisées en lithothérapie, Pour tout savoir sur les Pierres et les Énergies subtiles (Éditions Vivez Soleil 1994 et 2000, Éditions Ambre 2001) :


Système cristallin : Rhomboédrique. Nombreuses variantes : fer spéculaire en agrégat de gros cristaux, "eisen rose" à cristaux tabulaires en rosette, oligiste micacée en agrégats foliacés, hématite rouge en agrégats de concrétions mamelonnées.


Couleurs : gris noir à l'éclat métallique.


Origine du nom : couleur du sang (l'hématite colore en rouge l'eau de refroidissement lorsqu'on la taille).


Traditions : Amérindiens : donne puissance et efficacité au chaman.


Symbolique : Dureté ; Rigueur ; Robustesse ; Inflexibilité.


Applications en lithothérapie : L'hématite est une pierre très concrète : elle permet d'être à l'écoute de soi-même et de déceler ce qui ne va pas.

Elle développe les capacités d'écoute des autres : c'est la pierre des avocats, des médecins, des assistantes sociales. Elle développe la patience et donne la force d'absorber et de surmonter les problèmes exposés, y compris ses propres problèmes.

L'hématite a des effets défatiguants et déstressants. Elle apaise, détend, purifie et dynamise.

Bien que noire en apparence, elle appartient à la catégorie des pierres rouges. Elle peut cependant être portée en toute sécurité par une personne hypertendue, colérique ou autoritaire qui aurait besoin de se revigorer pendant quelques temps.

Elle convient aux apathiques auxquels elle transmet énergie et courage.

Elle favorise la cicatrisation des blessures, assainit le sang et possède un grand pouvoir coagulant et désintoxiquant. Elle facilite l'oxygénation du sang et a, de ce fait, une action primordiale sur le métabolisme.

Elle régule le flux des menstruations.


Purification : Eau distillée salée ; soleil ; amas de quartz.


Géométrie cristalline périphérique : Trois ou six pointes ou icosaèdres de quartz, ou hématites en triangle équilatéral ou hexagone, tête dans l'angle nord.


Signes astrologiques de prédilection : Bélier ; Scorpion ; Capricorne.

*

*

Véronique Dasen, dans un article intitulé "Sexe et sexualité des pierres dans l'Antiquité gréco-romaine." (In : Les savoirs magiques et leur transmission de l'Antiquité à la Renaissance. 2014. pp. 195-220) s'intéresse aux croyances des Anciens relatives aux minéraux :


L’anthropomorphisme des pierres : Les pierres possèdent aussi de nombreuses correspondances avec le corps humain. Leur matériau peut être mis en correspondance avec une humeur corporelle, et parfois on le dit explicitement issu d’une humeur, comme le sang. L’hématite, un oxyde de fer de couleur gris métallisé, qui produit une poudre rouge quand on la travaille, est ainsi comparée à du sang solidifié. Par magie sympathique, elle contrôle les flux sanguins et peut stopper les hémorragies.


Qui toucherait sa surface pourrait prétendre qu’il a sous les mains de la pierre quand ce n’est guère qu’en fait du sang coagulé. Sa couleur est vraiment celle du sang en effet : trempée dans de l’eau la matière devient vite du véritable sang.

Lapidaire orphique 659

[...]

Des pierres genrées ? Du point de vue archéologique, peut-on reconnaître le sexe des pierres selon les critères établis par les sources écrites ? Leur couleur ou leur iconographie permettent-ils de définir un usage spécifiquement réservé aux hommes ou aux femmes ? L’enquête montre qu’une fois de plus discours littéraire et iconographiques ne coïncident pas. Si le choix des minéraux et des images n’est pas laissé au hasard, une autre logique conduit leur utilisation.

Le symbolisme opposant clair/foncé, blanc/noir, femelle/mâle, n’a ainsi pas d’implication directe sur l’emploi des gemmes. Le choix du matériau fonctionne selon d’autres références. Le lapis-lazuli est ainsi généralement associé à la magie amoureuse à cause d’Aphrodite qui régit le bleu, couleur de l’eau et du monde lunaire, hérité des liens privilégiés de l’Hathor égyptienne avec cette pierre. Le destinataire de la gemme n’est cependant pas exclusivement féminin, ni masculin. Si quelques pièces représentent Arès capturant Aphrodite, la situation peut être aussi inversée : une gemme hématite montre ainsi Arès les mains liées derrière le dos, maîtrisé par Aphrodite.

L’exemple des gemmes dites utérines démontre que les frontières entre masculin et féminin peuvent se brouiller. Réalisées d’ordinaire en hématite, une pierre de couleur sombre et intense, ces pierres gravées du motif d’une ventouse, symbolisant métaphoriquement l’utérus, semblent avoir été principalement destinées à réguler le sang des femmes. Le sang coagulé qui forme la pierre serait issu de Kronos émasculé. Ces gemmes étaient-elles donc exclusivement destinées aux femmes ? Une hématite conservée dans la collection Skoluda associe sur une face le motif de Chnoubis, une divinité en forme de serpent à tête de lion radiée, au signe de triple S barré dont les pouvoirs s’appliquent à la région du ventre. A l’image d’un utérus-ventouse à gauche correspond à droite le motif d’une clef qui garantit sa fermeture pendant la grossesse et une heureuse délivrance. Le pourtour de la gemme porte l’inscription qui confirme l’usage élargi de la gemme :


Chnoubis, pauson ponon tou stomachou

Chnoubis apaise les maux d’estomac.


La pierre a pu servir à soigner tous les membres de la famille, du contrôle des règles à l’accouchement, sans négliger les saignements dus à un ulcère. Le phénomène est attesté sur la longue durée. Les ex-voto d’ordinaire en bois offerts au XVIIIe siècle à saint Léonard et saint Vitus au Tyrol, en forme de boules hérissées de piquants, représentent la matrice qui migre douloureusement dans le corps en provoquant des hémorragies. Mais ces objets furent aussi offerts par des hommes souffrant d’ulcères à l’estomac ou d’autres saignements internes.

*

*

Maïa Toll, auteure de Les Cristaux du chaman, 36 cartes divinatoires, A la découverte du pouvoir des pierres et des cristaux (Édition originale 2020 ; Édition française : Larousse, 2021) nous révèle les pouvoirs de l'Hématite :

Mot-clef : Ancrez-vous


Échelle de Mohs : 5 - 6,5


« Ancrez-vous ! » dit l'hématite. Qu'il s'agisse de vos pensées qui tournent en rond, de votre énergie qui part dans toutes les directions ou de votre esprit qui veut s'évader de votre corps le message de l'hématite est le même : « Ancrez-vous ! » Plongez en vous, trouvez votre centre et sentez-vous connecté au cœur de la terre. Que le fer de votre sang chante avec le fer du noyau terrestre, rappelant vos racines. Laissez cette pierre riche en fer soutenir vos pensées et ancrer vos émotions pour vous permettre d'exprimer le meilleur de vous-même et faire ruisseler cette énergie autour de vous.


Rituel : Faire partie du tout

Vos racines ne vous empêchent pas seulement de tomber, elles vous empêchent aussi de tourner en rond. Il existe bien des manières de s'enraciner : l'une étant de se relier à sa lignée, qui rappelle que d'autres avant nous ont foulé les mêmes chemins.

Pensez aux lignées auxquelles vous appartenez déjà : votre famille d'origine, votre famille choisie. Ou peut-être est-ce une religion ou d'autres croyances qui vous relient aux autres.

Êtes-vous enfant de la forêt ou de l'océan ?

Avez-vous une lignée intellectuelle, êtes-vous adepte des philosophies antiques ou de physique quantique ?

Quelle que soit votre connexion, revendiquez-la, nommez-la, considérez-vous comme une partie d'un plus grand tout. Faites appel à ceux qui sont venus avant vous, même si vous ne les connaissez pas.

  • Écrivez une lettre à l'humain (ou autre entité) que vous revendiquez comme ancêtre.

  • Dites-lui qui vous êtes, qui vous voulez devenir et comment son énergie peut vous aider à grandir.

  • Offrez-lui votre gratitude pour son assistance.

Réflexion : Comprendre la structure

Tout dans la nature, ou presque, a une structure. Que ce soit la structure cristalline des pierres ou celle en spirale des frondes de fougères, les structures sont inhérentes aux systèmes naturels. Elles peuvent, néanmoins, être contraignantes. A l'intérieur d'une structure rigide, les options sont limitées et la croissance souvent prédéterminée.

Où sont les structures dans votre vie ?

Êtes-vous à l'aise dans une structure ou vous rebellez-vous contre elle ?

Vous rebeller vous aide-t-il à mieux comprendre qui vous êtes et les questions qui agitent votre esprit ?

*

*

Joëlle Ricordel, dans un article intitulé "Des vertus et couleurs de quelques minéraux dans les écrits des médecins de langue arabe (IXe-XIIIe siècle). (In :Pallas. Revue d'études antiques, 2021, no 117, pp. 219-233) explique la place de l'hématite dans la pharmacologie arabe :


L’hématite (حجر الدم , شادنة). On a donné à cette pierre šādana, un second nom ḥajar al-dam significatif  : c’est la pierre du sang, la sanguine. Si cette pierre gemme présente une diversité de couleur, du noir au gris argenté ou du brun au rouge, c’est la rouge qui est décrite et préconisée dans les traités de pharmacologie. Ainsi, Masīḥ al-Dimašqī la décrit de teinte « rouge, tirant sur le noir ».

Comme le rubis et la cornaline mentionnés précédemment, l’hématite agit particulièrement sur les maladies du sang. On sait, d’après Dioscoride et Galien, cités par Ibn al-Bayṭār, qu’elle convient « contre les ruptures de veines et les épanchements de sang dans les yeux ». Sans doute parce qu’elle tire vers le noir, on renforce sa coloration rouge en l’associant à des substances fortement colorées, le vin et la grenade. Avec le premier elle est utile, par un effet de sympathie, contre les hématuries et par un effet d’antipathie, contre les leucorrhées. Avec la seconde, la grenade en décoction, elle est efficace contre les crachements de sang. C’est ce qu’indique le médecin Masīḥ  : « On peut la prendre avec du suc de deux grenades contre les hémoptysies. » Les mêmes résultats sont obtenus lorsqu’elle est réduite en poudre et absorbée seule, l’indication étant alors de la frotter « sur une pierre à aiguiser » et d’ingérer « le produit obtenu, cela convient contre les crachements de sang et les mauvais ulcères ».

[...]

L’échantillon de pierres de couleur rouge prononcé que nous avons choisi dans cette étude, pierres précieuses ou fines, inorganique ou organique, met en lumière une relation analogique basée sur la couleur entre le sang et les gemmes. Ces dernières semblent bien posséder une qualité particulière, ḫawaṣṣ, leur permettant d’être efficaces contre toute maladie en relation avec le flux sanguin (hémorragies, épanchements sanguins) et en rapport avec le muscle contrôlant le sang, le cœur, sur lequel ils agissent en le fortifiant au propre comme au figuré. On note aussi, que par effet d’opposition à la couleur blanche, certaines sont utiles dans les cas de leucorrhées.

*

*


192 vues

Posts récents

Voir tout

Commenti


bottom of page