Blog

  • Anne

Ur


















Ogham :


Dans Le Tarot Celte des arbres (Édition originale, 1998 ; Traduction française Le Courrier du Livre, 2001) Liz et Colin Murray associent Ur à :


Couleur : Violet.


Cette carte de l'Ogham a un aspect double. Elle représente non seulement la Bruyère, mais aussi le Gui.

La signification extérieure véhiculée par Ur, la Bruyère, est la voie qui lie la terre fertile au monde spirituel.

Uchelwydd, le Gui, appelé traditionnellement "guérit tout", est le symbole de la fertilité invisible, sur des fondations solides, révélant la signification intérieure. Au moment du lever du soleil, au solstice d'été, le soleil émet trois rayons de lumière, qui ouvrent les Portes d'Anwn, le portail donnant sur l'autre monde. Ces trois rayons de lumière - appelés l'Awen (Tribans en Cornouailles et en Bretagne) - s'harmonisant avec la triple nature de l'univers celtique. L'abeille, qui s'oriente dans son voyage de la Bruyère à la ruche, selon la position et l'angle du soleil, était considérée par les Celtes comme un messager parcourant la voie éclairée par le soleil pour franchir la porte du monde spirituel.

Le Gui pousse littéralement sur de solides fondations et il était vénéré par les Druides particulièrement quand il poussait sur le Chêne, ce qui était rare. Une étude menée par la Société Botanique sur une période de onze ans (1969-1979) révéla que seulement douze chênes en Grande-Bretagne avaient du gui. Quand elle était trouvée, la plante était rituellement récoltée avec des serpes d'or selon les phases de la lune au solstice d'hiver, et l'on croyait qu'il contenait l'essence fertile de vie de son puissant hôte, le Chêne.

Si vous examinez une baie de gui, vous trouverez quatre marques noires, semi-circulaires autour du point central. Elles représentent les cités mystiques du Sidhe, ou monde enchanté : Falias - Nord, Finias - Sud, Gorias - Est, et Murais - Ouest. Le point central es tel cinquième éthérique, englobant ainsi le cercle de l'existence.

Le Gui et la Bruyère se combinent dans cette carte de l'Ogham, pour vous guider dans votre contact plus étroit avec le monde de l'esprit et la guérison résultante à laquelle peut vous mener votre voie. Après tout, ce n'est pas sans raison que le gui est appelé "guérit tout". On peut trouver ses dérivés dans plusieurs remèdes modernes, et une préparation est utilisée dans certaines formes de remèdes alternatifs aujourd'hui, pour le traitement du cancer.

Si elle est choisie à l'envers, cette carte de l'Ogham vous conseille de regarder dans les mondes intérieurs de la guérison et de la totalité, pour construire une fondation forte te fertile pour ce qui viendra par la suite.


Mots-clefs : Lie au soi intérieur ; Guérit tout.

*

*

Selon Gwyddhyon, auteur de Ogham, Le Yi-King celtique des arbres (Éditions Chariot d'Or, 1999), la bruyère est associée à diverses caractéristiques :

"Nom : Ura

Lettre : U

Monde végétal : Bruyère (Calluna vulgaris)

Signification : La peur

Symbole : La guérison spirituelle

Couleur : Pourpre

Direction cardinale : Ouest


Triades celtiques : Les trois forces qui prévalent : - le feu - la vérité - la vie.


Monde de l'épreuve de l'Abred : Dans les temps antiques, on se servait de la bruyère pour balayer et purifier une maison en préservant ses êtres éthérés. Toute guérison passe par une purification et une perception des énergies subtiles de vitalité. La bruyère montre comment se rapprocher du monde subtil et accéder aux énergies vives immatérielles.


Monde des âmes de Kenmill : Passer le balai de bruyère, c'est aussi nettoyer ses motivations et faire le ménage devant sa porte en respectant l'environnement matériel et social. A l"époque actuelle, l'apparence prévaut grandement sur la réalité intérieure. C'est pourquoi, dès que déceptions et amertumes s'accumulent, le balai de bruyère aux senteurs subtiles peut être utile.


Monde ultime de Keugant : La peur semble une réaction commune devant le vaste monde de l'infini et de la vacuité. Si la force vitale est stimulée, la conscience peut affronter avec tranquillité la vision de l’Éternel Retour.


Images : Les demeures glacées.

"La bruyère apportait la consolation aux soldats épuisés."

*

*

Selon Alain Gesbert, auteur de B. A. - BA Oghams divinatoires (Éditions Pardès, 2002), l'ogham Ur est associé à :


Arbre : Bruyère.

Mot clé : Obsession.

Association complémentaire : Celui qui se sacrifie pour un idéal.

Lettre : U.

Couleur : Violet.

Ur vous suggère de trouver une marotte, un hobby, une passion créative pour orienter dans un sens positif vos manies, voire vos obsessions. Vous devriez écouter ou faire attention à vos rêves. L'inconscient pourrait prendre le pas sur le conscient, sachez accepter ce qui est au plus profond de vous, même si cela vous fait peur. Quel que soit le moyen utilisé (dessin, verbalisation, etc.), ce que vous ressentez au fond de vous devrait sortir, s'exprimer... Le défi d'Ur est d'agir en accord avec vos rêves. Beaucoup de gens rêvent (tout éveillés) de beaucoup de choses qu'ils voudraient avoir (ou être), mais agissent dans une direction opposée. Vous devez agir et orienter vos actions sur vos rêves afin qu'ils se produisent. est-ce que derrière les ruminations sans fin des êtres humains ne se cachent pas les rêves oubliés ou castrés par l'adulte névrosé ?

Visualisez ou imaginez le sable, les landes, puis de la bruyère. Ressentez le vent et laissez-le chasser loin de vous vos idées négatives.

*





64 vues