Blog

  • Anne

Peine ou Mor


Mor :


Dans Le Tarot Celte des arbres (Édition originale, 1998 ; Traduction française Le Courrier du Livre, 2001) Liz et Colin Murray associent Mor à :

Couleur : Bleu vert.


Manawydden, ou Manannan, le Dieu de la Mer, possédait, selon la légende, un Sac spécial, fait dans la peau d'une grue magique, dans lequel il gardait tous ses biens précieux. On disait qu'à marée haute ces possessions étaient visibles à l’œil, à marée basse, elles disparaissaient. Or, les grues sont les oiseaux sacrés qui représentaient les Druides. Elles étaient vénérées parce que leurs ailes font des dessins d'Ogham quand elles volent. Le Sac en peau de grue de Manawydden est ainsi un sac de secrets de Druide, et c'est une métaphore pour le langage cryptique de l'Ogham. Le "Clerc grue", saint Columba, fut ainsi appelé à cause de sa connaissance et de sa formation druidiques. Saint Patrick était le fils d'un Barde. L’Église culdéenne, l’Église britannique la plus ancienne, qui utilisait le grec plutôt que le latin, absorba de nombreuses croyances druidiques. Beaucoup de moines et de prêtres culdéens furent les descendants spirituels des Druides qui avaient fui Mona (Anglesey), après le massacre perpétré par les Romains. Saint Columba, arrivant à Iona, fonda une communauté monastique sur une île qui avait, longtemps auparavant, abrité des mystiques druidiques.

Ainsi, tirer cette carte indique une connaissance cachée, disponible quand la lune et la Mer sont pleines. Il y a des profondeurs et es ressources cachées, spécialement celles avec lesquelles vous êtes né, celles dont vous avez héritées. La Mer (l'eau) représente ce qui est lunaire et féminin, et elle un lien entre votre lieu de naissance et les pays où vous devez peut-être aller dans votre passage spirituel. Elle représente aussi ce qui est maternel et bien sûr, le voyage même.

Ainsi, considérant la mer, ses profondeurs cachées, le voyage et les liens maternels, si cette carte est tirée à l'envers, cela peut signifier que vous voyagez dans une mauvaise direction, ou ignorez les racines dont vous êtes issu. Ce sont elles qui doivent fournir les ressources à un niveau profond pour vous guider.


Mots-clefs : La Mer ; Le Voyage ; Les liens maternels.

*

*




Peine :


Selon Gwyddhyon, auteur de Ogham, Le Yi-King celtique des arbres (Éditions Chariot d'Or, 1999), le pin est associé à diverses caractéristiques :


"Nom : Iphin

Lettre : Io

Monde végétal : Pin (Pinus sylvestris)

Signification : L'épuisement

Symbole : Nouveau regard

Couleur : Orangée

Direction cardinale : Nord-ouest


Triades celtiques : Trois situations sont en rupture avec l'Être Infini : -le malheur - le mensonge - le désespoir.


Monde de l'épreuve de l'Abred : La pomme de pin représentait la fécondité chez tous les peuples antiques. Les feuilles vertes et persistantes du pin sont réputées purifiantes. Il représente la longévité et l'énergie abondante, même dans la vieillesse. Pour suivre son exemple, il faut se nourrir de beaucoup de lumière, d'un peu d'eau fraîche et de nutriments bien choisis.


Monde des âmes de Kenmill : Dans les moments de fatigue, le retour à la nature est salvateur. Elle nous enseigne la justesse des actes et la pérennité. Les souffrances ont elles aussi, heureusement, un caractère transitoire. Le cycle s'accomplit, quoi qu'il en soit, et à l'hiver succède le printemps. Si nous pouvions, nous devrions comme le pin prolifique réagir de manière impavide.


Monde ultime de Keugant : Au cœur de l'hiver, le pin reste vert et se dresse majestueusement, semblant défier les frimas. Les Celtes brûlaient de grands feux de pin en plein hiver pour réveiller le souvenir du cycle solaire. Si l'esprit est ferme, au sein même des pires difficultés, l'énergie reviendra et un nouveau regard se posera sur les difficultés passées.


Images :

Celui-ci se montre accablé.

"Le joli pin tremble, peu habitué aux armes."

*



Selon Alain Gesbert, auteur de B. A. - BA Oghams divinatoires (Éditions Pardès, 2002), l'ogham Peine est associé à :


Arbre : Pin.


Mot clé : Illumination .


Association complémentaire : L'éveil par suite des événements extérieurs.


Lettre : X.


Couleur : Bleu foncé.


Peine est le 25e ogham. Historiquement, on lui a donné différentes significations parfois contradictoires, peut-être parce qu'une illumination est souvent associée à un processus positif. Il ne faut pas rechercher le négatif, mais des événements perturbateurs ou négatifs peuvent avoir un effet d'éveil qui entraînera, ensuite, l'illumination. Vous avez probablement rencontré un individu dont le corps physique montre que, derrière la "cuirasse", quelque chose va craquer et craqueler l'édifice dans lequel il est prisonnier sans le savoir... Ce "quelque chose" est un ami qui est vu comme un ennemi.

Le défi de Peine est de comprendre qu'une énergie intérieure (ou quel que soit le nom qu'on lui donne) a sa propre intelligence et peut nous aider. accepter est le maître mot de Peine qui vous donnera alors le regard de l'éveil.

Visualisez ou imaginez un pin, ses épines, la dureté de la vie et l'éveil que cela peut procurer.

*

*


0 vue