Blog

  • Anne

La Pervenche



Étymologie :

  • PERVENCHE, subst. fém.

Étymol. et Hist. 1225-30 parvenche (Guillaume de Lorris, Rose, éd. F. Lecoy, 889) ; 1900 couleur pervenche (Willy, Claudine à l'école, 267 ds Quem. DDL t. 16) ; 1909 pervenche (Femina, 15 sept., 466, ibid.). D'un lat. *pervinca, cf. l'ital. pervinca, le cat. pervinca (FEW t. 14, p. 462a), de vinca pervinca même sens. Le nom semble issu d'une formule magique, v. réséda, peut-être à rattacher à vincere «vaincre» (André, Bot.) ou vincire «lier» (Ern.-Meillet). De la forme de b. lat. vinca «id.» (Marcellus 28, 38 d'apr. FEW, loc. cit.) est issu l'a. fr. venche ca 1220 (Jean Renart, Ombre, éd. F. Lecoy, 282 : vanche) encore usuel dans les patois de l'Est et en pic. (cf. FEW t. 14, p. 461a).


Lire également la définition du nom pervenche pour amorcer la réflexion symbolique.




Botanique :


*




Symbolisme :

D'après Nicole Parrot, auteure de Le Langage des fleurs (Éditions Flammarion, 2000) :


" Sans doute comme ceux qui l'aiment, la cueillent ou l'offrent, la pervenche rêve beaucoup et soupire longuement avant d'entreprendre. "Je ne pense qu'à vous", affirme-t-elle, "je ne vois que vous, je ne rêve que e vous" et "j'ai la nostalgie de nos souvenirs enfuis". Elle a la fibre romanesque et, lorsqu'elle parle d'amitié, c'est une amitié "troublante". Elle précise d'ailleurs : "j'aime la fausse candeur". Cependant, rien n'est perdu, après mûre réflexion, elle sait aussi passer à l'action avec assurance. Ne déclare-t-elle pas alors : "j'ai l'habitude de vaincre". On peut la croire, il ne s'agit pas de paroles en l'air, la preuve : "son nom en latin, pervinca, dérive du mot vincere (vaincre).

La reine d'Angleterre, qui raffole des fleurs bleues pour ses chapeaux et se revers, l'a souvent élue.

La pervenche a d'ailleurs eu de tous temps ses petites entrées chez les puissants. Au Moyen Âge, le vassal, en signe de soumission, offrait une guirlande de pervenches à son suzerain. Charme supplémentaire, la jolie fleurette azur flirte avec la divination. Elle se place parmi les vingt-deux plantes sacrées correspondant aux vint-deux lames du tarot. Jetez dans un feu de joie quelques feuilles de pervenche le jour de l’Épiphanie, selon l'intensité de leur crépitement, vous saurez prédire votre avenir.

*

*


72 vues