Blog

  • Anne

Le Solidage




Étymologie :

Étymol. et Hist. 1834 solidago (Boiste Hist. nat.); 1870 solidage (Privat-Foc.). Mot du lat. des botanistes, solidago minor 1627 (A. Matthiolus, Commentaire sur les six livres de P. Dioscoride, p. 367), dér. du lat. solidare « rendre solide, affermir, durcir », la plante ayant des propriétés vulnéraires.


Lire également la définition du nom solidage afin d'amorcer la réflexion symbolique.


Autres noms : Solidago virgaurea ; Amandine ; Baguette d'Aaron ; Bierzo ; Consoude sarrasine ; Feuille de merle ; Gerbe d'or ; Herbe forte ; Herbe des Juifs ; Solidage des bois ; Solidage des prés ; Verge d'or ; Verge dorée ; Vergerette.

*

*




Botanique :


*




Symbolisme :


Selon Pierre Zaccone, auteur de Nouveau langage des fleurs avec la nomenclature des sentiments dont chaque fleur est le symbole et leur emploi pour l'expression des pensées (Éditeur L. Hachette, 1856) :


GERBE D'OR - AVARICE .

« La plupart des plantes qui composent ce joli genre de plantes sont originaires de l'Amérique septentrionale, où le nom vulgaire de gerbe d'or fait place à celui de solidago. Les espèces aujourd'hui cultivées dans nos jardins, sont nombreuses. La plus remarquable est le solidago du Canada. » (B.R.)

Pour Scott Cunningham, auteur de L'Encyclopédie des herbes magiques (1ère édition, 1985 ; adaptation de l'américain par Michel Echelberger, Éditions Sand, 1987), la Verge d'or (Solidago virga-aurea) a les caractéristiques suivantes :


Genre : Féminin

Planète : Vénus

Élément : Air

Pouvoirs : Argent ; Divination.

Utilisation magique : En Hongrie, les jeunes filles qui voulaient connaître leur futur époux jetaient des brassées de hautes Verges d'or dans le lac Berzava, près de Ngy Becskerek ; le matin de la Saint-Michel, 29 septembre, il fallait se tenir à l'extrême pointe nord du lac ; au premier chant du coucou, le visage de l'homme qu'elles épouseraient apparaissait sur la surface des eaux. Si le coucou rechantait, ce serait un bon mari. S'il se taisait, ce serait un ivrogne et un propre à rien.

La tige d'une grande et forte Verge d'or fait une baguette magique de premier ordre ; elle sera tout particulièrement efficace pour la recherche d'objets cachés, de bijoux de famille enterrés, de pièces d'or dans les vieux murs, etc.

Si l'une de ces belles hampes dorées vient germer d'elle-même, semée par le vent, à gauche de la porte principale d'une maison habitée, la famille qui vit sous ce toit peut attendre, dans le courant de l'été, un événement aussi heureux qu'inattendu (Jura français).

Dans la région de Podhajec, en Galicie subcarpathique, on redoutait beaucoup les bohémiens qui jetaient des sorts et empêchaient les enfants de téter. Si un nourrisson refusait le sein alors que dans la journée un bohémien était venu demander l'aumône, et qu'on la lui avait refusée, on frottait vigoureusement les langes de l'enfant avec une botte de « feuille de merle ». Ainsi le charme était détruit, tout en mettant en déroute le nomade, car les bohémiens avaient la Verge d'or en horreur.

Un peu partout en Europe, et par extension aux États-Unis après la grande vague d'immigration du XIXe siècle, cette fleur sert aux vœux d'argent.

L’espèce américaine (Solidago glabra ou Verge d'or du Canada) est utilisée depuis très longtemps par les Indiens des Six Nations (1). La tige leur servait de baguette de divination ; le suc extrait des racines pressées donnait un remède souverain contre les morsures de serpents ; et les sommités fleuries, séchées et pulvérisées, fournissaient une poudre dorée entrant dans la composition de certaines peintures rituelles.


Note : 1) Confédération des six nations indiennes de la région des Grands Lacs : Mohawks, Oneidas, Onondagas, Cayugas, Senecas et Tuscaroras.

*

*

Anne-Marie Alliot, dans Dialogue avec les végétaux : 74 méthodes d'harmonisation et de guérison par les plantes (Éditions Essénia, 2014) propose l'article suivant :


Astres : Vénus, Soleil.

Éléments : Air, Feu.

Genre : Masculin.

Archange : Raphaël, Michaël.


Message de l'âme :

« Je suis l'amie du soleil levant.

Je suis la vaillante, la sage,

la gardienne aux portes du temple du Soleil.

J'ai concentré l'amertume des minéraux qui grincent

des profondeurs de la terre pour appeler la clarté.

Je les ai conduits dans mon bâton de Sagesse solide et ferme,

résistant à toutes les tempêtes de la vie.

Je rayonne la puissance au guerrier de Lumière.

Je danse dans le vent du soleil levant au soleil couchant

pour inonder la Terre d'une vibration dense et chaude.

Ma caresse sensuelle sur son corps coule comme une source sur les

vastes étendues, les horizons ouverts bercés par le souffle de la vie.

J'appelle les êtres de l'air dans mes cheveux abondants de lumière

pour qu'ils frétillent et chantent la mélodie du Soleil ailé.

Relié aux organes des reins, du foie et de la vésicule biliaire chez

l'homme, je nettoie les émotions putréfiées, putrides,

comme la caresse du soleil couchant.

J'apporte la force et le dynamisme à la saison qui s'éteint

et allume la suivante. »


Interprétation du message de l'âme : Pour la solidage l'essentiel est que la vie circule, qu'elle passe d'un être à un autre en s'enrichissant du Soleil. Elle inonde la Terre de sa chaleur solaire, de sa couleur jaune vif. Ce qu'elle appelle son « bâton de sagesse » est sa tige. En fait, elle est tout entière un bâton de  sagesse qui enseigne à l'homme à traverser l'amertume, les épreuves de la vie en les transformant en force. Tous les états d' âme de l'homme ont une influence sur les reins le foie. La Verge d'or est un réconfort, une caresse. Elle écarte les chocs psychiques, les tourmentes, nettoie les émotions que l'homme laisse macérer dans ses organes pour lui ouvrir d'autres horizons. Elle l'invite à frétiller comme les abeilles au-dessus des expériences éphémères pour recevoir les rayons du Soleil ailé. A la fois reliée aux archanges Michaël et Raphaël, la Solidage est flamme de vie, tout autant que souffle de vie, elle souhaite que l'homme sorte de terre pour entrer dans la respiration des anges en s'élevant au-dessus des limitations extérieures, en s'envolant jusqu'au Soleil. Elle accepte volontiers de l'aider à passer les étapes de chaque saison ou les étapes de sa vie en s'offrant en infusion pour harmoniser ses sentiments. C'est une plante forte, généreuse. Elle est comme l'énergie de Vénus qui s'accomplit dans le Soleil...

En élixir floral, elle sera immédiatement apaisante après une émotion difficile, comme un soleil levant, elle montre à l'homme que chaque jour est un nouveau jour, une nouvelle caresse à laquelle il faut savoir s'ouvrir.

*

*

Claire Tiberghien propose des méditations guidées vers quelques plantes classées en fonction de leur analogie avec les cinq éléments de la philosophie chinoise dans un ouvrage intitulé Équilibre et méditations par les plantes (Éditions Jouvence, 2016) :


Élément : Eau.


De son nom latin Solidago virgaurea, le solidage appartient à la famille des Astéracées. Sa force réside dans sa capacité de renouvellement.

Le solidage est efficace contre les infections du système urinaire. Il régule l'activité des reins. il est recommandé contre les douleurs rhumatismales, articulaires et la goutte. Grâce à sa fonction dépurative, il stimule également le système lymphatique.


Sur le plan psychique : Le solidage dissipe les événements non digérés de la vie, permet de dépasser les chocs du passé. Il rend conscient des sentiments négatifs. Il apporte la force de reconnaître sa propre essence, son individualité. Le solidage soutient la vibration du cœur, aide à trouver le bon point d'accroche. Il amène la lumière sur les blessures de l'âme.


Grâce au solidage, je peux affirmer :

  • Je respire le souffle de la vie qui me purifie.

  • Je puise ma force de la terre.

  • Je laisse la souffrance se dissiper et je ressens de la joie.

  • Je laisse la tristesse s'en aller et je découvre ma force.

  • J'ouvre mon cœur à la chaleur du soleil.

  • J'ai conscience de moi-même.

  • Je décide de voir la lumière en toute chose.

La méditation du solidage : Vous traversez une belle forêt, les branches sèches craquent sous vos pieds. La chaleur de l'été intensifie les senteurs de sapin. Vous respirez profondément et sentez votre énergie stimulée par ce parfum vivifiant. La forêt s'éclaircit peu à peu, laissant le soleil se glisser dans l'ombre des arbres. Inondée d'une chaude lumière, une clairière apparaît.

Dans le vert de l'herbe se dressent de magnifiques plantes couleur jaune d'or. Les fleurs de solidage osent s'épanouir, insouciantes, soutenues par la verticalité et la solidité de leur tige. Vous ressentez un souffle léger vous envahir. Dans cette plénitude, cet espace, de vieilles blessures refont surface. Vous réalisez à quel point elles encombrent votre vie, votre liberté. Visualisez-les dans une lumière pétillante de jaune. Vous les sentez se refermer, s'effacer. Libéré de cet encombrement, vous ressentez la légèreté de la vie. Telles les fleurs du solidage, vous êtes présent à la joie de vous épanouir et d'être vous-même. Vous sentez la force de votre corps qui vous porte, l'énergie qui circule en vous.

*

*




Littérature :


Yves Paccalet, dans son magnifique "Journal de nature" intitulé L'Odeur du soleil dans l'herbe (Éditions Robert Laffont S. A., 1992) évoque ainsi la verge d'or :

12 juillet

(Fontaine-la-Verte)

[...]

La verge d'or (solidage) est bâtie de bric et de broc. Le monstre de Frankenstein dans sa version végétale... Ses feuilles épaisses forment une fumée glauque d'om procède une tige raide comme un mât. Mais point d'oriflammes : les fleurs, petites, clairsemées, osent à peine exposer leurs cinq sépales miteux, leurs cinq pétales jaunâtres et leur maigre cheptel d'étamines grises.


Chien bâtard jaune

Affectueux et laid

Verge d'or

*

*

121 vues

Posts récents

Voir tout